AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782505006015
54 pages
Éditeur : Dargaud (20/03/2009)
3.38/5   20 notes
Résumé :
Le Nord, début du XXe siècle. Tandis que les "gueules noires" descendent au fond de la mine dans des conditions chaque jour plus dangereuses, l'arrivée dans la ville d'une caravane de Tsiganes ravive les vieilles peurs et l'animosité à l'égard des nomades. Antoine, le jeune mineur, a soif de voyages et Kheshalya, la belle Tsigane, de vérité. Ensemble, ils feront ressurgir un passé que tous croyaient définitivement enterré.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
IreneAdler
  24 août 2013
Quand une tribu de Gitans s'installe provisoirement sur le ban d'une commune minière, ça gronde. D'autant plus que la grève menace et qu'ils avivent de vieux et mauvais souvenirs.
Une histoire d'espoir, d'amitié, de tolérance, marquée par la fatalité. Les mêmes événements peuvent-ils se reproduire génération après génération.
Une belle lecture, bien qu'elle manque parfois d'un peu de consistance.
Commenter  J’apprécie          110
jovidalens
  19 février 2013
C'est une histoire du début du 20ème siècle dans un sombre village de mineurs du nord de la France. Il a une vintaine d'année, descend à la mine mais rêve de jours meilleurs. Son vieux père le pousse à apprendre à lire et lui rêve de mer et de bateaux ; c'est sûr il partira pour des ciels dégagés. Mais la mine est exploitée par un patron avide qui ne se soucie pas de la sécurité de ses ouvriers. Et c'est dans ce contexte qu'arrive une caravane de tziganes, "peuple des chemins et du vent".
Comment ces deux communautés ne pourraient-elles pas se haïr ? L'une enchainée au fond de la mine et l'autre...
L'arrivée des manouches va réveiller une vieille histoire non résolue et c'est le vent de ce passé qui va donner un grand coup de torchon dévastateur.
L'histoire est très bien construite, les deux auteurs lèvent une à une les étoffes imaginaires qui recouvraient une histoire pas très propre.
Le dessin est superbe : lignes élégantes et mouvantes qui dessinnent les mineurs massifs, à la nuque courbée sous un poids que l'on peut comprendre. En face d'eux, des hommes et des femmes droits, nerveux qui accueillent, dansent et chantent.
La palette est délicate : des ocres, des gris, des verts, un peu ternis comme si le poussier qui sature l'air ambiant éteignait aussi la lumière, maquillait de nuit les visages.
J'aime beaucoup Cyril Bonin pour son travail tout en légereté qui parle avec délicatesse de notre monde. Et si le fantastique est si présent dans ses ouvrages, n'est ce pas pour mieux décrire le monde réél ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Erik_
  01 décembre 2020
Comparé à de nombreux autres titres, ce one-shot ne s'en sort pas trop mal à vrai dire. Il est question d'un amour impossible entre une belle tzigane et un jeune mineur qui rêve d'évasion. Cette soif de liberté va bien évidemment se heurter aux moeurs d'un village reculé. Et puis, il y a la grève qui menace chez les gueules noires. Les conditions de travail au fond du puits sont épouvantables sans compter les accidents liés aux coups de grisou. Lorsque les exploitants menacent d'embaucher les tsiganes à leur place, l'affrontement semble d'autant plus inévitable que ressurgissent de très vieilles rancoeurs.
L'histoire de cette romance s'inscrit assez bien dans ce contexte. Cependant, sur fond de superstition, il y aura l'apparition de phénomène fantastique assez classique. le dessin de l'auteur de Fog est toujours aussi poignant. Il arrive à dégager une certaine ambiance.
Non, on pourra juste reprocher un scénario qui manque un peu d'originalité. La lecture demeure plaisante c'est l'essentiel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Colibrille
  22 novembre 2014
Dans une petite ville minière du Nord de la France, l'arrivée d'une caravane de Tziganes réveille les veilles peurs et rancoeurs. Seul Antoine, mineur à l'âme de voyageur, accueille les Tziganes à bras ouverts. La belle Kheshalya ne le laisse pas indifférent…
Un récit poignant qui nous rappelle l'importance de la tolérance.
Commenter  J’apprécie          40
ecumeuse
  26 octobre 2012
Bonne histoire malgré quelques faiblesses. Une question me reste : la roulotte de la mère de Kheshalya a brûlé lors de son décès alors comment se fait-il qu'on la brûle à nouveau à la fin de l'histoire ? Et pourquoi ce titre "quand souffle le vent ?" il n'est pas question de vent du tout dans l'histoire.
Commenter  J’apprécie          01

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   27 octobre 2014
- Approche donc ! Viens me dire si les lignes de ma main sont aussi bavardes que leur propriétaire!
- Je ne pratique pas la divination...
- J'ai passé 45 ans dans les entrailles de la terre, elle m'a toujours recraché ! Si tu dois m'annoncer qu'elle m'appelle aujourd'hui, ce ne sera que normal !
Commenter  J’apprécie          40
MarielinoMarielino   08 juillet 2009
La tsigane - Qu’est-ce que c’est?
Le gadjo - Un livre…
La tsigane - Tu sais lire?
Le gadjo - J’apprends…pour un jour partir d’ici! Pour devenir marin, voyager, découvrir des terres inconnues!
La tsigane - Où a-t-on vu que les mots permettaient de voyager? … Chez les gadjé, la destination détermine le chemin. Chez nous, c’est la route qui inspire la destination…
Commenter  J’apprécie          30
ColibrilleColibrille   27 octobre 2014
- Tu sais lire ?
- J'apprends... Pour un jour partir d'ici ! Pour devenir marin, voyager, découvrir des terres inconnues!
- Où a-t-on vu que les mots permettaient de voyager ?... Chez les Gadjé, la destination détermine le chemin, chez nous, c'est la route qui inspire la destination...
Commenter  J’apprécie          30
ColibrilleColibrille   27 octobre 2014
Elle s'appelait... Matouya... Elle et son père, Zarin... s'étaient arrêtés chez nous, il y a une quinzaine d'années... Et j'étais fasciné... fasciné par cette liberté qui nous fait tant défaut, à nous autres.
Commenter  J’apprécie          40
jovidalensjovidalens   19 février 2013
Il a écouté mon récit en silence. Digne dans la douleur comme seuls savent l'être les tziganes. Tout ce temps il n'a rien dit. Son silence était plus blessant que toutes les insultes que j'avais pu imaginer.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Cyril Bonin (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cyril Bonin
Les nouveautés Futuropolis de juin 2018
autres livres classés : mineursVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4148 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre