AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marcel Aymé (Antécédent bibliographique)
EAN : 9782754802291
80 pages
Éditeur : Futuropolis (06/06/2011)
3.74/5   63 notes
Résumé :
Loin des ambiances brumeuses du Londres assassin de Fog, Cyril Bonin adapte, un récit fantastique de Marcel Aymé qui, par delà le conte, est une réflexion sur l'apparence physique, ce qu'elle apporte à une personnalité et induit dans les relations amoureuses. Le brio graphique et la fluidité narrative de Bonin constituent toute la force et l'intérêt de cette version en bande dessinée.
Un vague reflet dans une vitrine apprend à Raoul Cérusier, courtier en p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 63 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

ninosairosse
  08 juin 2017
J'ai l'illusion que le temps se rejoint...
...que mon aventure tient tout entière dans une seconde élastique, monstrueusement distendue...
...mais qui se resserre au point de n'être plus, en vérité...
qu'une seconde.
p78
cas typique du temps hélas TIC tacTique .
------arrêt sur image ------
-- début XXem, retour sur la Belle Image--
Le destin lui offre un nouveau visage
tour de passe passe, digne d'un roi mage
son seul soucis... et c'est bien dommage
retrouver sa femme et son ménage.
Pas laid ontologiste, mélange des ages
tu y mêles un siècle après le message
on te renverra une autre belle e-mage...
l'auteur du Passe muraille et de la Traversée de Paris
nous enseigne ici comment rendre cocu son homme avec son mari !!?
Cyril Bonin nous retranscrit si bien le roman de Marcel AYmé
qu'inutile de vous dire,moi plus que ça, j'ai vraiment bien... adoré.

Commenter  J’apprécie          650
Christophe_bj
  19 mars 2021
Raoul Cérusier, un courtier en publicité, marié et père de deux enfants, se rend compte tout à coup que son visage s'est complètement transformé. Raoul était commun et grâce à sa métamorphose il est devenu très beau garçon. ● Je ne connaissais pas le roman de Marcel Aymé que Cyril Bonin a adapté en BD, mais en effet on est en plein dans l'univers si particulier, à la fois fantastique et réaliste du romancier. ● La BD fonctionne à merveille et est très agréable à lire. ● Outre les conséquences vaudevillesques qu'entraîne le changement de visage, nous nous rendons compte notamment de l'influence que peut avoir notre apparence sur notre esprit et nos actes, même si ce point, qui est le plus intéressant, me paraît insuffisamment développé. ● Les dessins sont très réussis, avec une belle palette de couleurs.
Commenter  J’apprécie          440
marina53
  04 septembre 2013
Raoul Cérusier est courtier en publicité. Un jour où il a besoin d'un permis B.O.B., la secrétaire lui demande s'il a tous les papiers nécessaires dont deux photos d'identité. Quelle n'est pas sa surprise lorsqu'elle lui dit qu'il faut absolument qu'il donne des photos de lui et non d'un autre. Stupéfait face à cette remarque, il ne comprend pas bien ce qu'elle veut dire et lui certifie que c'est bien lui sur les photos. C'est donc bredouille qu'il repart. S'en retournant dans ses bureaux, il voit son reflet dans une vitrine. Et ce n'est pas lui qu'il voit mais un autre homme. Comme par magie, il est devenu un autre, un bel homme dans la fleur de l'âge, avec la même voix cependant. Il se retrouve face à un affreux dilemme puisque ses proches ne vont pas le reconnaître et encore moins sa femme et ses enfants. Il appelle donc sa femme, prétexte un voyage de plusieurs semaines à Bucarest. Il change alors d'identité, se fait appeler Roland Colbert et s'installe à l'étage au dessus de son appartement. Il recroisera ainsi sa femme et ses amis. Une étrange et nouvelle vie s'offre à lui...
Tiré du roman de Marcel Aymé, Cyril Bonin nous livre un album tout à fait fascinant et superbement retranscrit. Avec un scénario parfaitement huilé, des personnages attachants, un questionnement sur l'image de soi et de celle que l'on renvoie et une intrigue existentielle, ce one-shot de très bonne facture redonne une sorte de deuxième vie au roman. le dessin nous plonge dans une ambiance subtile, rétro, mi-fantastique mi-réaliste. Les illustrations sont tout simplement exquises, le trait est élégant et raffiné et les couleurs sont magnifiques, avec une dominance de jaune passéiste.
La belle image... une agréable allégorie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
brigittelascombe
  24 janvier 2013
"Il me semble qu'un visage ne soit pas seulement un miroir reflétant nos pensées et nos sentiments,mais qu'il interagisse avec eux", s'angoisse Raoul Cérusier,un courtier en publicité parisien, tout en examinant sa nouvelle tête dans un miroir.
La bande dessinée de Cyril Bonin (trait de crayon expressif et couleurs nostalgiques rendant palpable le désarroi décrit) s'inspire du roman éponyme de Marcel Aymé: La belle image, dont il a apprécié "l'histoire fascinante" et "l'écriture magique et limpide".
La belle image prend, un tant soit peu, le contrepied de la Métamorphose de Franz Kafka, puisque Raoul Cérusier, homme banal,change de visage, comme par magie, et se transforme en un séducteur. Mais qui dit, changement d' image, dit changement d'attitudes, d'émotions, de pensées, de relations: les siennes,celles de l'entourage et celles d'inconnus.Evidemment on ne le reconnait pas. D'où mensonges à sa femme (épouse modèle mais frustrée) qu'il rêve de conquérir alors qu'elle s'avère troublée par ce charmant voisin. Mais qu'en est-il de ses sentiments, à lui et à elle? I
En même temps, il rencontre une inconnue qui le désire et qu'il désire. Osera-t-il sortir de son cadre habituel de bon père tranquille? Et son meilleur ami que pense-t-il vraiment?
Cette histoire, dont je ne révèlerai pas la fin (innattendue) est à portée philosophique.Elle aborde l'éphémère de la vie où tout bascule d'un coup.. de foudre ou autre! Son analyse psychologique des tenants et des aboutissants d'une relation est très fine.Elle parle d'usure de couple, du désamour du au quotidien trop terne, de fidélité, de rêves et fantasmes,du désir qui nait si on s'en donne la peine, de la culpabilité liée au mauvais choix de partenaire,aux habitudes et au devoir qui empêchent de repartir à zéro.
Que sait-on vraiment des réactions des autres en cas d'imprévu? Connait-on leurs pensées intimes? On croit les connaitre mais on n'en connait qu'une image liée aux apparences.
La belle image en tous cas ouvre des portes, au propre et au figuré!! Après, évidemment on gratte un tant soit peu le vernis et....
Cinq étoiles!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
colimasson
  02 août 2012
Peut-être serait-il idéal d'avoir lu l'oeuvre éponyme de Marcel Aymé, dont est tirée l'adaptation en bande dessinée de Cyril Bonin, pour parler de cette dernière en connaissance de cause ? Pour ma part, j'ai ouvert la Belle Image du dessinateur sans avoir jamais lu celle de l'écrivain…

Force est de constater que Cyril Bonin ne cause certainement aucun déshonneur à son inspirateur. L'album dont il est à l'origine est d'une grande cohérence, ne serait-ce qu'en ce qui concerne l'atmosphère et les ambiances visuelles. Les tons rappellent le sépia du papier ancien et nous font voyager dans la France du début du siècle, dans un dépaysement qui paraît entièrement naturel. le dessin semble d'une inspiration classique, mais on ne tarde pourtant pas à sentir l'originalité des traits vifs de Cyril Bonin.

Toute aussi cohérente est la narration de l'histoire, qui s'égrène en seulement 70 planches sans qu'on n'ait jamais l'impression que Cyril Bonin ait omis de nous faire part d'un évènement ou d'une pensée utiles à la bonne compréhension de la globalité. Où s'arrête l'oeuvre de Marcel Aymé ; où commence elle de Cyril Bonin ? Difficile de savoir. La plupart des textes sont denses et porteurs d'une identité littéraire. Sans doute sont-ils empruntés à l'écrivain… Mais la question se pose légitimement de savoir si Cyril Bonin n'a pas apporté sa propre contribution à l'écriture des textes, et ce doute révèle sa capacité à se fondre dans l'univers d'un écrivain pour créer une nouvelle oeuvre singulière. En admettant que Cyril Bonin ait glissé quelques apports personnels dans le texte, ils se confondent avec les passages tirés de l'oeuvre de Marcel Aymé et ne déparent pas avec le reste de l'album.

Merveilleuse idée que de s'emparer de cette oeuvre peu connue de Marcel Aymé pour l'adapter en bande dessinée… le support se prête à l'histoire, qui traite de l'influence de l'image sur le caractère et les relations sociales, étendant de manière plus vaste la réflexion sur la superficialité des existences que les individus aiment se créer. Cyril Bonin est talentueux : il réussit à faire apprécier son travail mais n'oublie pas de rendre un hommage suffisant à son inspirateur Marcel Aymé pour donner envie au lecteur, séduit par son adaptation, de se pencher ensuite sur l'oeuvre originale…


Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (4)
BDSelection   27 juin 2011
Cyril Bonin fait de cette histoire tragicomique un bel album de bande dessinée à la fois classique et singulier.
Lire la critique sur le site : BDSelection
BoDoi   23 juin 2011
Fascinante variation sur l’identité, cette Belle Image est une adaptation d’un récit de Marcel Aymé. Le talentueux Cyril Bonin (Quintett, Chambre obscure) s’en empare avec une grande délicatesse.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDZoom   20 juin 2011
Une très agréable version [du roman de Marcel Aymé], assez humoristique et décalée, qui lui permet de nous asséner toute sa force graphique et narrative : bel exercice de style !
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   18 juin 2011

Pour ceux qui suivent, avec intérêt et avec raison, la carrière de l’auteur, il n’y a aucune raison de bouder cet album. Pour ceux qui ne connaissent pas ce dessinateur, qu’ils n’hésitent pas à plonger, ou replonger, dans l’histoire de Marcel Aymé !
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
ninosairosseninosairosse   09 juin 2017
Vous, ce n'est pas pareil. Vous êtes un rêveur, un poète. Ce que votre coeur admet, vous êtes prêt à l'accepter.

p26
Commenter  J’apprécie          260
colimassoncolimasson   17 août 2012
Alors, que voulez-vous ? M’emmener à l’autre bout de la terre ? J’aimerais y penser… Mais je ne peux pas vous cacher que je viens de faire des confitures et qu’il faut bien les manger. Je tricote en ce moment un chandail pour Toinette et j’ai des projets de gilets, de chaussettes, de socquettes. A quoi bon l’autre bout de la Terre ? Je ne peux pas faire de plus grand voyage que quand je viens vous retrouver ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
colimassoncolimasson   11 août 2012
Ma rencontre avec Renée m’avait laissé un goût de désespoir. De la sentir prête à me trahir… si vite… si facilement… Ma place dans le monde ne tenait donc qu’à un fil ? On a une femme, des enfants, un métier, des habitudes, un univers dense et épais… prêt à s’écrouler au moindre incident.
Je retrouvais une idée qui m’avait hanté lorsque j’étais enfant : le monde feignait d’exister et, si je pouvais me retourner assez vite, je ne retrouverais derrière moi que le néant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   02 août 2012
Il semble qu’un visage ne soit pas seulement un miroir reflétant nos pensées et nos sentiments, mais qu’il interagisse avec eux. Nous vivons presque constamment avec une certaine vision de nous-mêmes. Pour moi, lorsqu’un cas de conscience me fait hésiter, mon visage m’apparaît et je ne prends une décision qu’après m’être assuré qu’elle lui va, un peu comme si je lui essayais un chapeau.
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe   24 janvier 2013
A quoi bon à l'autre bout de la terre? Je ne peux pas faire de plus grand voyage que quand je viens vous retrouver ici.
Commenter  J’apprécie          70

Lire un extrait
Videos de Cyril Bonin (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cyril Bonin
Les nouveautés Futuropolis de juin 2018
autres livres classés : apparenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4040 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre