AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824613149
Éditeur : City Editions (29/08/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Plusieurs collectionneurs de documents anciens sont retrouvés assassinés, le visage marqué par une expression de terreur. Leur point commun : ils avaient en leur possession des papiers rédigés par l’inventeur Thomas Edison à propos du nécrophone, un appareil qu’il a mis au point à la fin du XIXe siècle et qui permettait de communiquer avec les morts. Dans le même temps, une milliardaire excentrique demande à Thomas Cazan de mettre la main sur le fameux nécrophone. I... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Patience82
  22 novembre 2018
Il s'agit du troisième roman de l'auteur, troisième opus mettant en scène Thomas Cazan, journaliste de l'étrange? Je n'ai pas lu les 2 premiers. Ce n'est absolument pas gênant pour la compréhension, mais parce que j'ai bien aimé les personnages, je suis presque déçue de ne pas avoir commencé par le premier, histoire de mieux comprendre leur évolution.
Donc, Thomas Cazan, journaliste, et Farid Bennoun, inspecteur, se retrouvent embarqués dans une bizarre histoire de communication avec les morts.
J'ai beaucoup aimé ce polar ésotérique. L'histoire est plutôt bien ficelée. Les chapitres sont courts, le style est fluide. L'auteur a réussi à maintenir un rythme soutenu qui fait qu'on ne s'attarde pas sur les détails qui pourraient être bancals. J'ai apprécié l'histoire, celle d'aller chercher Thomas Edison pour lui attribuer une nouvelle invention potentiellement révolutionnaire (ce ne serait pas la première !)
C'est donc un roman qui a beaucoup de qualités, même si j'aurais aimé y lire un peu plus d'Histoire. Je le recommande à tous ceux qui aiment ce genre et je remercie chaleureusement Eric Bony de m'avoir envoyé son livre.
Lien : https://www.facebook.com/Les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
polacrit
  14 novembre 2018
Thomas Cazan, journaliste de l'étrange, vient d'enterrer son amie, Agnès Lecomte, une des victimes de l'avion qui a explosé en plein vol quelques jours plus tôt. le jeune homme est effondré. Il n'a plus goût à rien. C'est alors que son rédacteur en chef lui confie un reportage: enquêter sur la mort mystérieuse d'Hervé Pintel et de sa voisine, dans des circonstances pour le moins insolites: "Il la retourna et ne put retenir un mouvement de surprise. le visage de la vieille dame était figé par la terreur, ses cheveux dressés sur sa tête. Il se releva, incrédule, et s'avança dans la pénombre de l'appartement, remarquant les ampoules éclatées et les débris de verre qui jonchaient le sol."..." Pintel avait subi le même sort que la vieille femme. Son visage avait une expression de terreur, ses cheveux avaient blanchi et étaient eux aussi dressés. On aurait dit que l'homme était mort de peur (...) C'était impossible ! Pintel était enfermé à clé dans la pièce. La fenêtre était close. Cela n'avait aucun sens." (Pages 46-54).
Quel rapport entre ces deux morts et la disparition d'un collectionneur de vieux papiers? Tout semble tourner autour de documents recelant de mystérieux secrets que certains acheteurs sont prêts à acquérir par tous les moyens, même les moins avouables. Pourquoi?
L'enquête sur les deux morts mystérieux est confiée à l'inspecteur Farid Bennoun, ami d'Agnès et de Thomas. Ce dernier, qui pensait boucler ses investigations en quelques jours au plus, se trouve confronté à des adversaires redoutables, prêts à tout pour protéger leurs secrets et leurs intérêts, tandis que Thomas, contacté par une vieille spirite un peu folle se voit embarqué dans une affaire
Le +: j'ai lu ce roman avec beaucoup de plaisir tant sa construction solide, son intrigue bien ficelée, son thème certes galvaudé mais traité d'une manière convaincante m'ont charmée. le rythme est trépidant grâce à des chapitres courts chacun mettant en place quelques pièces du puzzle final.
De l'humour, de l'étrange, de l'émotion: "Il repéra un banc providentiel et s'affala dessus, se prenant la tête entre les mains. Il ne pleura pas… Pas son genre. Il vivait un cauchemar éveillé. Un cauchemar qui avait débuté quelques jours auparavant avec l'assassinat de celle qu'il considérait comme sa future femme."....des scènes d'action bien ficelées. Un roman intelligent qui pose des questions sans rentrer dans la polémique...Que demander de plus??? La suite, bien évidemment !!!
Pour en savoir plus cliquez sur le lien ci-dessous
Lien : https://legereimaginarepereg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
philippemarlin
  14 octobre 2018
Thomas Cazan, le journaliste de l'étrange mis en scène par Eric Bony, a pris de l'étoffe dans La Voix des Morts (City 2018). On le retrouve toujours avec plaisir dans des aventures « abracadabrantesques » où l'ésotérisme flirte souvent avec l'invraisemblable. Qu'on en juge : après l'explosion suite à un attentat d'un avion qui ramenait à Paris l'élue de son coeur, le héros se lance dans une course aux vieux papiers, et notamment ceux dans lesquels Edison dévoilerait les secrets d'une invention révolutionnaire, le nécrophone. Mais cet appareil de communication avec les défunts, qui lui permettrait de renouer le contact avec sa bien-aimée, est également convoité par un groupe de malfrats aux intentions beaucoup moins nobles. le thriller, construit dans les règles de l'art, nous conduira notamment dans une galerie souterraine où les grands esprits de l'époque - Edison, Flammarion, Verne – se réunissaient autour d'un créateur de génie, le capitaine Nemo himself. Ambiance steampunk garantie qui est à elle-seule une raison de dévorer ce pavé de littérature populaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SophieSonge
  06 décembre 2018
Thomas Cazan est effondré à l'annonce de la disparition de sa précieuse et acolyte Agnès. Il n'a pas le temps de commencer son deuil, qu'une nouvelle enquête l'attend à la frontière du réel...
On retrouve avec beaucoup de plaisir et d'émotion Thomas Cazan, un héros auquel nous avions eu l'occasion de nous attacher déjà dans "la musique des ténèbres". Il y a chez Eric Bony une énergie à puiser dans des faits scientifiques ou et historiques, pour raconter une histoire.
C'est ici le projet d'invention du nécrophone par Thomas Edison qui retient toute notre attention. C'est sur ses traces que se joue l'action de tous les dangers. L'atmosphère est relativement tendue, fouillis, originale, mais quoi de plus normal quand on évoque le spiritisme du dix neuvième siècle ? Les secrets embrument l'intrigue, tandis que les enjeux, n'en finissent pas de faire des victimes. On assiste à un jeu de piste ésotérique et policier.
L'écriture est fluide, habile, documentée. On se laisse guider, porter par les évènements, et on fait confiance à l'auteur pour ce voyage intrigant vers l'au-delà. C'est enlevé, périlleux, enthousiaste, sans oublier la petite pointe d'humour qui n'enlève rien à la gravité du récit. La fin prend des propensions spectaculaires, grotesques et galvaudées. Qu'importe, le temps a passé si vite, on en a pris plein les yeux, on a remonté un peu l'histoire, et tout cela avec cachet !
Un bon moment passé avec Thomas Cazan au complexe du mystique et de la Vérité. À suivre !
Lien : https://www.sophiesonge.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
polacritpolacrit   14 novembre 2018
Ceux qui les ont manipulés n’ont fait que savonner la mauvaise pente sur laquelle ils s’étaient engagés et les pousser en leur donnant un idéal, des règles, une structure que notre société a été incapable de leur donner. On leur a fait miroiter un destin auquel ils n’espéraient plus. En fait, ces assassins sont surtout des pauvres types qu’on a endoctrinés. C’est pathétique aujourd’hui en France que des jeunes foutent leur vie en l’air en partant combattre en Syrie ou en massacrant des innocents au nom d’une idéologie mortifère et archaïque qui correspond
à une lecture dévoyée d’un texte sacré ! Et quand je pense que des personnes juives, musulmanes, chrétiennes, qui ont en commun le même héritage qu’ils considèrent comme sacré – l’Ancien Testament – se sont entre-tuées et continuent. Je ne suis porté sur aucune religion, mais quand tu regardes bien, l’islamisme radical n’a rien à voir avec l’Islam, tout comme les bourreaux psychopathes de l’Inquisition n’avaient rien à voir avec la doctrine catholique
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
polacritpolacrit   14 novembre 2018
À trente-six ans, l’astronome Camille Flammarion, qui avait publié l’année précédente Atlas céleste, répertoriant les principaux objets d’études astronomiques, et qui venait de sortir Cartes de la Lune et de la planète Mars et Histoire du ciel, savait que la science est source de prodiges et que des phénomènes, aussi étonnants soient-ils, pouvaient devenir des objets d’étude, à condition que les hommes qui s’y intéressaient restent humbles devant un monde qui échappait encore à leur compréhension et gardent l’esprit ouvert, loin des dogmes et de leurs carcans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
polacritpolacrit   14 novembre 2018
Bien que non pratiquant, il était musulman et redoutait les amalgames qu’engendreraient inévitablement de telles actions terroristes. Ces imbéciles endoctrinés, dont la seule source d’inspiration était Le Coran pour les nuls, risquaient de foutre un sacré bordel dans la société française. Les actes antimusulmans, témoignant de la bêtise de certains, de leur ignorance crasse et de la peur de l’autre – surtout s’il est différent – n’allaient pas tarder à fleurir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
polacritpolacrit   14 novembre 2018
Thomas avait levé les yeux au ciel ; il détestait le foot, ou du moins l’importance qu’on lui accordait dans la société. Il avait du mal à comprendre l’engouement que ce jeu suscitait et, surtout, il trouvait cela malsain. Et puis, ces stars millionnaires capricieuses, dont le seul mérite était de donner des coups de pied dans une balle l’horripilaient. Le foot aurait dû rester un jeu, pas un cirque indécent, entretenu, voire encouragé par les médias.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
polacritpolacrit   14 novembre 2018
Cette maudite vieille dame avait distillé un terrible poison en lui qui s’était infiltré dans son esprit, déformant la réalité. Ce poison, c’était tout simplement l’espoir, l’espoir que la mort n’est pas la fin de tout. De tout temps, les hommes ont eu besoin d’imaginer qu’il y avait quelque chose après la mort, une forme de survivance qui donnait un sens à la vie et rendait tolérables et compréhensibles toutes les épreuves traversées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2750 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre