AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Robert Bressy (Illustrateur)
ISBN : 201015570X
Éditeur : Hachette (01/01/1990)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 45 notes)
Résumé :
SILENCE, on tourne ! »
Les cinéastes ont pris possession de la petite ville. Dans la foule bigarrée des acteurs éclatent les notes criardes de quelques perruques rouges...
Mady et ses amis, les célèbres Compagnons de la Croix-Rousse, sont en grand émoi : ils font aujourd'hui leurs débuts devant les cameras.
« Votre chien est en péril », annonce soudain un billet inquiétant. Kafi, le brave chien-loup, menacé ? Et par qui ? Des gens malintentionné... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
marionf
  18 avril 2016
Un classique de la célèbre série de Paul-Jacques Bonzon.
On retrouve nos six compères dans une nouvelle enquête toujours aussi bien ficelée. L'histoire est bien menée et s'inscrit parfaitement dans la continuité des enquêtes des six compagnons.
A conseiller aux jeunes lecteurs.

Lien : https://troisiemesansascense..
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   11 février 2019
Quelle animation dans la vieille auberge!... La veille, cameramen, assistants, électriciens, monteurs avaient passé leur temps à regarder, d'un œil morne, tomber la pluie derrière les vitres; ce matin, ils étaient sur les dents. Ils s'impatientaient parce que les petits déjeuners n'arrivaient pas assez tôt.
« Vite! nous sommes pressés!
- Non, pas de lait, du café noir seulement, beaucoup de café noir!
- Des petits pains, au lieu de croissants! dépêchez-vous! »
Débordée, Mme Rabut allait, venait, houspillait sa serveuse qui ne savait plus où donner de la tête, versait du café à la place de thé ou inversement.
Nous venions d'arriver dans cette fourmilière, quand Mady descendit de sa chambre, aussi radieuse que la veille.
« Enfin! s'écria-t-elle, le beau temps vous a redonné le sourire! »
Chacun retrouva sa place, à l'une des grandes tables, et les langues allèrent leur train... pas seulement les nôtres, car tous les convives se hélaient, s'interpellaient. Comme aurait dit notre maître, nous étions complètement dans le bain... le bain du cinéma.
Soudain, une voix lança, à tue-tête, à l'entrée de la salle :
« Tout le monde sur la place de la Halle à neuf heures! »
C'était un assistant qui venait de pénétrer en coup de vent au Pot-d'Etain et s'égosillait ainsi. Surprise, Mady faillit s'étrangler en avalant une bouchée de travers.
« Il m'a fait peur, s'écria-t-elle, est-ce une façon d'avertir les gens?
- Ne t'affole pas, ma petite, fit Mme Mireaux. C'est ainsi, les jours de tournage. M. Beaumont, lui-même, ne cesse de crier après tout le monde. Il ne faut pas se frapper. Moi aussi, j'en prends pour mon compte mais, vous voyez, ça ne me coupe pas l'appétit. »
Elle prenait la chose du bon côté, en effet, et continuait de savourer tranquillement ses croissants, qu'elle trempait délicatement dans son bol de chocolat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AbbylyAbbyly   21 mai 2016
Le Tondu, lui, n'en revenait pas de sa perruque. Pour la première fois, il avait des cheveux. Il ne cessait de se regarder avec complaisance devant la petite glace que Mme Rabut nous avait prêté pour notre toilette.
"Admirez! je ne suis plus Charles le Chauve à présent,je ressemble à Jeanne d'Arc."
Commenter  J’apprécie          90
CielvariableCielvariable   11 février 2019
Tout le monde était là, c'est-à-dire Corget, le chef de la bande; Bistèque, ainsi nommé parce que son père était commis boucher; le petit Gnafron qui avait eu le malheur de perdre le sien quelques années plus tôt; la Guille, le poète de l'équipe; le Tondu dont le crâne restait chauve depuis la maladie qui lui avait fait tomber les cheveux jusqu'au dernier, et moi, Tidou, Lyonnais de fraîche date, puisque j'avais été élevé dans un petit village de Provence.

Après un long hiver humide que nous venions de traverser, la proposition de notre maître arrivait bien. Pendant tant de semaines, nous étions restés enfermés! Quelle magnifique occasion d'aller voir, dans la campagne, si les bourgeons des arbres étaient plus en avance qu'à Lyon. Toutes la bande tomba d'accord. Le jeudi suivant, s'il faisait beau, nous irions à Pérouges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : classeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les six compagnons dans la ville rose" de Paul-Jacques Bonzon.

Qui est Kafi ?

le chat de Tidou
le chien de Tidou
le surnom d'un ami à Tidou
le surnom de la mère à Tidou

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Les Six Compagnons, tome 38 : Les Six compagnons dans la ville rose de Paul-Jacques BonzonCréer un quiz sur ce livre