AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
The Hatching tome 3 sur 3
EAN : 9782330118716
361 pages
Actes Sud (06/03/2019)
3.51/5   70 notes
Résumé :
Toujours plus nombreuses, toujours plus grosses, toujours plus affamées, les araignées sont de retour.
Mais contre elles, que faire ? Les détruire toutes, au risque d’anéantir l’humanité elle-même dans une gigantesque explosion nucléaire ? Ou se laisser dévorer en attendant de trouver une solution scientifique et vraiment efficace ? Mourir ou mourir : il est des dilemmes plus rassurants.
Mais le monde est au bord de l’apocalypse et l’hésitation n’est p... >Voir plus
Que lire après DestructionVoir plus
Luna, tome 1 : Luna par McDonald

Luna

Ian McDonald

4.04★ (728)

3 tomes

Omale, tome 1 par Genefort

Omale

Laurent Genefort

4.17★ (658)

2 tomes

Outredune par Howey

Outredune

Hugh Howey

4.05★ (184)

Zombie story, tome 1 : Zombie island par Wellington

Zombie Story

David Wellington

3.13★ (1292)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,51

sur 70 notes
5
3 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Destruction de la menace arachnide ?
Destruction de l'humanité ?
Ou simplement destruction d'une bonne trilogie par un final grand guignol ?

Après l'usage du protocole espagnol pour stopper l'invasion arachnide sur le sol américain, transformant le pays en petits îlots isolés, la Présidente des Etats Unis se laisse tenter par les militaires pour vitrifier les principales villes infectées. Résultat : plus d'une trentaine de grandes villes disparaissent du paysage américain. Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin et ne pas pratiquer la politique de la terre brulée. Les bas du front ne rêvent que d'atomiser le reste.
Nous voilà de plein pied dans la politique et les enjeux de pouvoirs entre civils et militaires. Pendant ce temps, certains profitent du chaos pour établir de petites cités états, sous la menace mercenaire ou via la religion. Pendant ce temps, la menace arachnide se propage et évolue.

Une première moitié prenante qui nous emmène dans les étages où des hommes doivent décider d'appuyer sur un bouton, ou pas, comment appuyer alors que cela signe la mort de votre famille et amis ? Et à qui obéir ? Suivre le commandement civil ou militaire. On explore les les enjeux éthiques des décisions politiques et ce que veux dire obéir aux ordres, alors que des vies sont en jeu.
Pour l'anecdote, une petite histoire, bien réelle, qui failli transformer notre bonne vielle terre en territoire radioactif : le 26 septembre 1983, Stanislav Petrov, l'officier chargé d'appuyer sur le bouton russe, décida de ne rien faire, alors qu'une attaque nucléaire américaine était détecté.

Puis, dernier tome oblige, il faut bien conclure l'ensemble. Bien est une façon de parler, car c'est ici que la trilogie prend du plomb dans l'aile. Je ne sais pas si l'auteur devait partir en vacances, si ce sont ses enfants qui ont décidé de conclure l'histoire, mais une chose est certaine, il en fait trop, la crédibilité en prend pour son grade et on nage de plus en plus vers le grand guignol, le nanar hollywoodien.
Dommage car l'ensemble était de bonne tenue, un divertissement légèrement horrifique qui m'a embarqué avec lui durant 900 pages, les cent dernières ne servant qu'à faire effondrer le château de cartes.

Et puis, un roman qui vous donne l'eau à la bouche, ce n'est pas tous les jours que l'on en croise :
"Aux États-Unis, ce serait sans doute un genre de resto branché qui se présenterait lui-même comme servant de la street food. Ce soir, il avait commandé un sanguche de chicharrón : un sandwich au porc croustillant avec de la sauce, des oignons et de la coriandre, accompagné de riz et de haricots.
[...] le pain était léger et moelleux, le porc, croustillant et chaud, et la sauce coula sur sa main et son poignet quand il croqua la première bouchée. Bon Dieu, pensa-t-il, c'est le meilleur sandwich du monde. Maintenant qu'il avait mangé ce sandwich, il pouvait mourir heureux."

S'agissant du dernier tome d'une trilogie, Eclosion pouvait se lire de manière indépendante, ce n'est plus le cas ici, il faudra vous plonger avant dans Infestation, mais autant tout lire, quitte à oublier les dernières centaines de pages.
Commenter  J’apprécie          70
Nous avons quitté le tome 1 après que le gouvernement des États-Unis se soit servi d'armes nucléaire sur son propre sol.
Nous retrouvons nos amis Amy et Fred, en direction d'un porte-avion, séparés de leur mari Gordo et Shotgun restés avec Kim, la militaire, dans le Maryland à l'INS. Ils ne peuvent rester sur les lieux et se préparent à partir. Ils sont accompagnés de la journaliste Teddy de CNN qui filme tout pour faire un documentaire. Et bien sûr n'oublions pas que Shotgun et Gordo sont à l'origine de l'arme qui calme les araignées, le ST11.
Manny et la présidente Pilgrim sont à bord d'un porte-avion, le USS Elsie Downs, au milieu de l'océan Atlantique. La présidente est en plein doute à la suite du bombardement de son pays par des bombes nucléaires. N'oublions pas que Ben Broussard, le chef inter armée insiste pour recommencer et tout faire péter. Donc sur le porte-avion l'ambiance est tendue. Manny à son habitude réconforte Steph.
Mike, Leshaun, Dawson, Fanny et Annie ont loupés l'avion, prévu pour les agents gouvernementaux. Ils sont restés dans le cottage. Mike décide qu'ils doivent partir pour trouver un abri ailleurs. Rester au chalet serait dangereux à cause des retombées radioactive.
Bobby Higgs, le prophète, entouré de 5000 pèlerins, est en marche vers une destination inconnue. Lui et ses coreligionnaires sont sous les retombées radioactives, plusieurs pèlerins en sont morts. Bobby entend Macer à la radio qui propose à quiconque de le rejoindre, alors le prophète se dirige vers lui.
Mélanie la spécialiste des araignées est-elle aussi sur le porte-avion, accompagné des autres scientifiques elle doit trouver un moyen d'arrêter les araignées.
Aonghas et Thuy sur leur île en Écosse. Thuy est enceinte. Ils sont tous les trois coupé du monde en espérant que tout ira pour le mieux pour Thuy et le bébé à venir.
3e tome et fin de cette trilogie sur les araignées mangeuses d'hommes.
Commenter  J’apprécie          10
SPOILER ALERT : cette chronique concerne le dernier tome d'une trilogie et peut donc contenir des spoilers. Si vous n'êtes pas à jour, je vous conseille de ne pas poursuivre la lecture de cet article ! (mais sachez que le final est à la hauteur des autres tomes :))

Voici le tome final de cette trilogie horrifique qui voit le monde envahi par une espèce atavique d'araignées au goût prononcé pour la chair et le sang. Après deux tomes rondement menés, capables de tenir en haleine comme de faire frissonner, qu'en est-il du grand final ?

La deuxième vague invasive amorcée dans le tome 2 débarque. Au menu, cette fois, en plus des habituelles et redoutables araignées mangeuses d'homme, se trouvent quelques spécimens d'une taille plus que respectable. Parce que des araignées innombrables et assoiffées de sang ne suffisaient pas, l'auteur nous gratifie d'araignées géantes (ou presque) dotées du même régime alimentaire.

Une lueur d'espoir demeure cependant, plusieurs personnages oeuvrant pour percer les secrets de cette espèce d'araignée endormie depuis des millénaires. Or, connaître son ennemi, c'est connaître ses points faibles… et donc avoir une opportunité de l'éliminer.

Sauf que… vous connaissez l'espèce humaine ? Celle-là même qui, malgré toutes les alertes quant au dérèglement climatique et la disparition de la biodiversité, garde la tête dans le sable ? Eh bien dans Destruction, nous allons assister à de nouvelles grandes démonstrations de l'art très humain de (ne pas) résoudre de grandes crises mondiales. Vous l'aurez compris, les araignées ne seront pas le seul souci de nos personnages principaux… et en particulier de la présidente des Etats-Unis. Déjà que ses subordonnées n'étaient pas très fans d'une femme à la tête du pays, autant dire qu'en situation de crise, aucun cadeau ne lui est fait.

Si j'ai aimé ce tome 3 ? Autant que les précédents ! 🙂 Je l'ai lu d'une traite, le suspense est toujours de mise même si l'intrigue se resserre davantage autour des personnages survivants. Quelques uns font leur apparition (comme d'habitude, tout le monde ne verra pas le dénouement).

Mon seul bémol serait la fin qui arrive un peu trop vite à mon goût et la façon dont les événements se précipitent. Mais est-ce vraiment un mal ? L'auteur nous a tenu en haleine sur trois tomes, il a raison de conclure son histoire et il le fait bien (même si le côté américano-centré de cette conclusion me fait tiquer).

Si vous attendiez de savoir si le récit se tenait jusqu'au bout avant de vous lancer dans la trilogie, allez-y sans peur : elle se tient ! Et si vous aviez lu les tomes précédents, je vous rassure aussi : ce dernier volume reste d'un aussi bon niveau. Un niveau horrifique, cela va de soi 🙂
Lien : https://lullastories.wordpre..
Commenter  J’apprécie          30
Envie de voir une gigantesque marée d'araignées velues et voraces disséminer une partie du monde ?
Alors go pour découvrir cette trilogie addictive, hyper visuel, et carrément immersive !

Après ma lecture du tome 1 le mois dernier, impossible d'attendre plus longtemps pour connaître la suite de cette invasion cataclysmique.
Conclusion : c'était le kiffe ! La multitude de points de vue permet une vision globale de la menace même si le tome 2 se concentre plus sur le côté politique de la gestion de la crise, le troisième tome va envoyer du lourd.

C'est tout à fait la définition d'un blockbuster américain à la Indedepense Day, Mars Attack, le jour d'après, Armaggedon (je pourrais en citer plein d'autres) soit des personnages attachants ou détestables, une pointe d'humour, des scènes d'action qui te collent au livre et une fin ... bon je ne dirais rien mais ... Blockbuster américain quoi 😅. On sent que l'auteur joue avec les clichés du genre.

Si la dernière partie va un peu trop vite et que certains personnages n'apportent pas grand intérêt à l'ensemble, je retiendrais un super moment de lecture avec cette trilogie non prise de tête et fun.
(même si maintenant je dors avec une bombe de Raid 😂 🕷️ )

𝐄𝐧 𝐁𝐫𝐞𝐟 :

Une trilogie qui se lit facilement, rapidement et qui apporte une vraie évasion (et des moments😱 ) ne pas chercher une densité chez les personnages ou un vrai développement de certains thèmes car ici c'est le mode kiffe avec une lecture très sympa qui tient en haleine du début à la fin.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          60
Dans le milieu des années 80 j'ai lu la fameuse trilogie des Rats de James Herbert et je m'en souviens encore comme le summum de l'horreur. Mais, je peux dire qu'avec la trilogie des Araignées d'Ezekiel Boone la peur est un bien faible mot pour décrire la chair de poule que chaque page de cette lecture amenait a mon esprit, pour tout vous dire il y un mot qui décrit bien cette sensation d'épouvante et ce mot est Épeurant . Une histoire qui se tient, un rythme endiablé, cette histoire est écrite de main de maitre et je passe le mot mettez votre courage à l'épreuve en lisant ces trois bouquins.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Ce qu'il avait de bien, toutefois, c'était que son équipe et elle pouvaient se jeter à corps perdu dans le travail. Ils avaient tous peur - Mélanie, Julie,Laura, Will et Mike Haaf -, mais ils étaient aussi concentrés pour résoudre l'énigme. Parfois, Mélanie oubliait oubliait pourquoi elle menait ces recherches et elle se sentait grisée par la pure curiosité intellectuelle. Comment les araignées se reproduisaient-t-elles si vite ? Comment s'y prenaient-t-elles pour coordonner apparemment leurs cycles d'éclosion ? Pourquoi certaines personnes étaient-elles rongées jusqu'à l'os par les nuées d'araignées tandis que d'autres étaient indemnes? Comment se faisait-il qu'une araignées puisse se frayer un chemin dans le corps d'une personne pour y pondre des œufs et que la blessure se referme presque instantanément derrière elle ? Et, par-dessus tout le reste, comment les humains étaient-ils censés riposter ?
Commenter  J’apprécie          10
le boulot le plus important du monde ! consistait principalement à rester dans son box à tuer le temps en attendant de quitter le service, sachant qu’on ne vous demanderait jamais de faire ce que vous aviez été entraîné à faire.
Jusqu’à ce que, tout d’un coup, on vous demande de le faire.
Commenter  J’apprécie          30
p.131.
- Tu m'as dit que, pour chaque personne, il n'y a qu'une poignée de moments où tu peux consciemment prendre une décision importante qui affectera toute ta vie..
Commenter  J’apprécie          40
Il n’avait jamais aimé Pilgrim. Ne lui avait jamais fait confiance. Il aurait probablement admis qu’il y avait une part de vérité dans les accusations de misogynie. Il était de la vieille école et assez vieux pour que l’idée de femmes exerçant des responsabilités et allant au combat lui reste un peu en travers de la gorge. Il voulait bien accepter que le monde change, mais recevoir des ordres d’une femme président… Non, ce n’était pas vraiment ça, le problème. C’était qu’elle soit cent pour cent civile. Il comprenait que la diplomatie l’emporte parfois sur la force militaire, mais la manière douce n’était pas toujours la solution. Parfois, la seule chose que les gens étaient en mesure de comprendre, c’était un bon vieux coup de pied au cul et pour ça, l’armée américaine était douée.
Commenter  J’apprécie          00
Et puis, honnêtement, quand on aura sauvé le monde, on sera des héros. On fera une cérémonie en notre honneur, avec plein de monde et des médailles comme à la fin du premier Star Wars.
— Le premier Star Wars, tu veux dire le vieux, ou l’épisode un ?
Gordo ne put pas s’empêcher de lancer un regard noir à Teddie :
— Le premier Star Wars. Le premier Star Wars, ce sera toujours l’épisode 4 : Un nouvel espoir.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Ezekiel Boone (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ezekiel Boone
Payot - Marque Page - Ezekiel Boone - Infestation
autres livres classés : araignéesVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (140) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4857 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}