AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2940478937
Éditeur : Editions de l'Aire (01/01/2014)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 25 notes)
Résumé :
« Les cheveux bouclés d'Aneth en plein dans mon paysage, la vue écrasée par son odeur, j'étais émue à en mourir, émerveillée par sa force vive qui, je le sentis à cet instant comme jamais, résisterait à tout épreuve. Elle avait beau être bâtarde, borgne, trop intelligence ou en salopette, elle pouvait devenir aveugle ou poisson-lune, Aneth résisterait, et avec elle, sa liberté ; il y avait sous sa chevelure feuillue et insoumise tant de poésie désarmante, prête à s'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
elliedenormandie
  18 juillet 2014
Avant de faire ma critique, je voudrais remercier Babelio pour ses opérations Masse Critique et les éditions L'Aire pour m'avoir envoyé un exemplaire de ce roman.
L'Alphabet des Anges c'est l'histoire de la Vie avec un grand V.
"Je ferais le nécessaire" avait promis le père de Soledad.
Mais la vie aura été plus forte et Soledad mît au monde Aneth, ce petit être handicapé mais plein d'énergie, de drôlerie et d'intelligence peu habituelle.
Malgré tout, Aneth s'adaptera à cette chienne de vie qui ne lui fait pas de cadeaux ...
Ce roman est court, il se lit vite ... un peu trop peut-être.
J'ai apprécié la lecture de cet ouvrage car il est une ode à la vie, à l'amour, à la tolérance et au féminisme aussi (moins mais quand-même)
Au fil des pages, j'ai eu un sentiment de tristesse. J'ai été bouleversée par l'histoire de cette petite Aneth ... j'ai eu, à plusieurs reprises, envie de pleurer. Un sentiment d'injustice aussi.
Quelque part, j'ai trouvé une similitude avec Oscar et la Dame Rose d'E.E.Schmitt.
Je finirais sur la couverture qui me paraissait étrange, visuellement étrange mais maintenant que je connais l'histoire d''Aneth, j'ai compris ce que signifie ces dessins et j'avoue que c'est bien trouvé.
Je conseille vivement cette lecture, n'hésitez pas à ouvrir la première page, vous ne serez pas déçu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Croquignolle
  10 avril 2015
Ce livre empreint de poésie, de lumière, de force et de couleurs m'a accompagnée lors de quelques jours de vacances au bord du Lac d'Annecy. Il m'a fait du bien, autant que le cadre idyllique de ce bord du lac entouré de montagnes, sous le soleil printanier et chaleureux ! Une lecture qui tombe à point !
Ce roman est une fable souriante et lumineuse qui laisse transcender la source heureuse d'une enfant-aneth, d'une enfant-nature, d'une enfant-fleur. Pourtant le quotidien est bien dramatique. S'y côtoient maladie et maladresses, handicap et lourdeurs, violence et relations difficiles. Tout ce qui pourrait rendre une vie bien triste et sombre.
Et pourtant, la force de vie sublime tout !
Aneth est un modèle de confiance en la vie, un exemple de résilience, une ode à l'amour et à la joie. Un roman bouleversant de douceur et de force vive ! J'ai beaucoup aimé !
Commenter  J’apprécie          110
morrigan
  12 juillet 2014
Soledad était encore une jeune fille lorsqu'elle a dû se rendre, accompagnée d'Anne, cette belle-mère à peine plus vieille qu'elle, chez la faiseuse d'ange. Elle l'aurait bien gardé cet enfant, mais elle n'était qu'étudiante. Ce que la jeune femme ne savait pas, c'est que la petite fleur au fond d'elle avait envie de vivre. Alors, Aneth est née malgré tout, son oeil percé et le reste. Aneth c'est une enfant merveilleuse qui voit la vie comme seule un enfant peut la voir. Une enfant qui aime son chien car lui aussi est borgne. Une enfant a trouble autistique, extrêmement intelligente, mais incapable de faire une soustraction... Un jour, les médecins vont diagnostiquer un problème à l'enfant. Dans quelques mois, Aneth va perdre la vue. Totalement. Soledad n'aura alors plus qu'une idée en tête : permettre à sa fille de voir un maximum de chose.
Un véritable coup de coeur !
L'alphabet des Anges, c'est un livre comme on en croise peu. Que ce soit par le sujet du récit, la prose ou le ton du récit, c'est un livre tout bonnement magnifique. L'histoire dans un premier temps. On a ici l'histoire d'une mère et sa fille, l'enfance de la mère résonnant avec celle de sa propre fille. On découvre alors deux personnages terriblement attachant, fort et humain, loin des clichés que nous servent allègrement certains romans. Soledad est une jeune femme intelligente qui refuse de se laisser piéger dans le carcan de "la tête". Elle vit sa vie comme elle vient, ne pensant qu'à une chose : Aneth. Aneth est une petite fille comme les autres ou presque. Bâtarde et handicapé dans un monde d'après-guerre, elle arrive tout de même à voir le monde comme seul un enfant peut le faire, en l'emplissant de poésie.
L'histoire nous est racontée par Soledad. On suit cette femme, cette mère, dans sa lutte pour s'accepter et accepter ce qui arrive à sa fille. Sans cesse elle repense à sa propre enfance, la comparant avec ce qu'elle peut offrir à Aneth. Partager entre la peur de mal faire et la certitude d'agir comme il faut, Soledad est un personnage qui nous a vraiment plu.
La prose enfin, est absolument magnifique. Empreinte de nature et de poésie, l'auteur a su rendre par des mots une sensation du monde, une vision des choses propre à Soledad et Aneth. Pour être franche, si Mini-Muse nous avait laissé faire, nous aurions certainement fini le livre en moins d'une heure. Car une fois qu'on plonge dans ce texte, difficile d'en sortir.
Nous avions reçu ce livre grâce à l'opération Masse Critique de Babelio. Merci à eux et à la maison d'édition pour cette superbe découverte
Lien : http://les9muses.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tallula
  24 juillet 2014
Avant toute chose je tiens moi aussi à remercier Babelio ainsi que les éditions de L'Aire pour l'envoi de ce roman que je n'aurais certainement jamais découvert hors du contexte Masse Critique.
Merci puisque ce livre a été pour moi un merveilleux moment de lecture et d'évasion. L'Alphabet des anges est un livre qui fait du bien, un livre qu'on a envie d'offrir à ses proches. Parce que voir cette petite Aneth, si malmenée par une vie tellement injuste et pourtant si vive, si pleine d'espoir et d'imagination, ce ne peut être perçu comme autre chose qu'une Ode à la vie. Et l'histoire de Soledad qu'elle nous raconte elle même ne peut que forcer là aussi l'admiration et la certitude que l'amour est tout, guérit tout.
Une mention au passage pour la très belle écriture de l'auteur qui nous plonge en un très beau moment de poésie. Petit roman à recommander vivement.
Commenter  J’apprécie          50
lauramanda
  07 août 2014
Un livre tout simplement magnifique. Il parle de vie et de mort avec des mots qui sonnent juste. Empreint d'une grande poésie il m'a si bien tenu en haleine que je l'ai lu d'une seule traite. Un livre qui fait du bien. A offrir à toutes les occasions et à conseiller sans modération.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
CroquignolleCroquignolle   10 avril 2015
Je fus amoureuse deux saisons pleines. Je connus le rouge des roses premières, celui cerise gourmand, le feu écarlate des soleils couchants, tous les carmins de toutes les aurores, jusqu’au dernier rougissement des feuilles d’automne. Là, nous nous quittâmes, bons amis, lui retrouvait le pourpre des joues de sa femme, moi, celui de mes pleurs. Il m’avait toujours prévenue que nos amours n’auraient qu’un temps. Mais le tilleul du premier printemps était si vert que j’avais malgré tout espéré, miroir aux alouettes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CroquignolleCroquignolle   10 avril 2015
Les cheveux bouclés d’Aneth en plein dans mon paysage, la vue écrasée par son odeur, j’étais émue à en mourir, émerveillée par sa force vive qui, je le sentis à cet instant comme jamais, résisterait à toute épreuve. Elle avait beau être bâtarde, borgne, trop intelliente ou en salopette, elle pouvait devenir aveugle ou poisson-lune, Aneth résisterait, et avec elle, sa liberté ; il y avait sous sa chevelure feuillue et insoumise tant de poésie désarmante, prête à s’engager et à supporter, prête surtout à aimer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CroquignolleCroquignolle   10 avril 2015
Je me revis dans cette chambre de petite fille heureuse qui ne voulait rien d’autre que le soleil des matins sur ses cheveux blonds, l’architecture des fleurs de laurier dans les yeux, et la contemplation des autres, avec leur sourire et leurs plis de peau. Mes jours étaient suspendus à la lessive blanche de vent, et attendaient sur leur pincette, à mi-hauteur du ciel, l’heure de goûter le soir.
Commenter  J’apprécie          30
CroquignolleCroquignolle   10 avril 2015
L’avantage de la folie, c’est qu’on n’essaie pas de la comprendre, et qu’ainsi, on a la paix. Si l’on ne craint pas de passer pour un fou, on vit assez heureux, finalement.
Commenter  J’apprécie          60
CroquignolleCroquignolle   10 avril 2015
Aneth était née malgré l’avis des hommes. La vie est un miracle, Aneth, une ange déchue de sa destinée. Elle avait préféré aux ailes que lui promettait la faiseuse d’anges le poids des jambes.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : instinctVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
786 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre