AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234085853
Éditeur : Stock (02/05/2018)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 50 notes)
Résumé :
« La charge mentale. La foutue charge mentale. Qui ressemble de plus en plus à une charge explosive qu’elle ferait volontiers sauter… Quelque chose a claqué en elle. Sophie ne voulait pas rentrer, ne pouvait pas. Elle ne voulait plus de cette vie-là. Ses pieds n’avaient tout simplement pas pu prendre le chemin de la gare, ses doigts avaient d’eux-mêmes éteint son portable, et son instinct maternel — je suis
indispensable, je suis coupable, ils ne sont rien sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
Ydamelc
  14 mai 2018
- Maman ! T'as lavé mon polo jaune ?
- M'man ! On mange quoi ce soir ?
- Chérie ! Où t'as mis mes clés ?
- Môman ! Tu peux m'aider à faire mon exercice de maths ?
- Aïeuuuuuuuhhhhhhh ! Mamannnnnnnnnnnnn ! Il m'a fait maaaaaaaaaal !!!!!!! ouinnnnnnnnnnn !
- JE SUIS AUX TOILETTES...
Vous l'aurez compris... Ce roman, il me parle trop.
Aucun souci à m'identifier !
La charge mentale, j'en connais un rayon...
Même pas, j'ai trouvé que l'auteure, Caroline Boudet, en faisait trop, exagérait.
Alors, oui... je rêve d'avoir Juste un peu de temps...
Mais attention ! Il ne s'agit pas de faire un "grand procès" à la gent masculine, hein.
Le sujet est abordé tout en dérision et avec un humour absolument exquis. Le sourire n'a pas quitté mes lèvres d'un bout à l'autre. J'ai ri aussi. Beaucoup de tendresse ressort également de ce récit.
Cette histoire met des mots sur des situations pesantes du quotidien, avec ironie et légèreté.
Un roman tout en pep's !
Tchao, les enfants, le boulot, le mari, les responsabilités, les tâches et corvées ménagères du quotidien...
Bye bye la culpabilité de laisser tout en plan, le temps de quelques heures, quelques jours, pour retrouver un semblant d'insouciance et de liberté.
Retrouver son âme d'adolescente.
Enfin... ça, je vous laisse le découvrir...
Tantôt amusant, tantôt plus sérieux, réfléchi, tantôt tout plein de nostalgie...
C'est bon, c'est humain et ça fait trop du bien !
J'ai passé un excellent moment de lecture.
Merci les éditions Stock et Netgalley, pour ce cadeau au top.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          501
llamy89
  11 septembre 2018
Sophie, 36 ans, mère de famille, épouse, salariée dans un domaine qu'elle a choisi. Tout est possible lorsqu'on s'investit. La preuve son collègue a été félicité à la naissance de son premier enfant. La "boîte" lui a donné un coup de pouce financier. Alors, Sophie est allée annoncée sa première grossesse heureuse et confiante. Et Vlan, les dossiers les plus prenants -comprendre les plus intéressants- lui sont ôtés, pour la soulager, bien sûr...

Quel petit bonheur ce roman. de l'ironie, du cynisme, de l'humour : un peu "citron sur la plaie" me direz-vous ? Mais OUI, délicieusement piquant ! Les situations vraies, décrites de manière directe, simples, sans fausse pudeur sont délicieuses et crispantes à la fois. Même les dernières lignes, bien qu'un tant soit peu prévisibles sont drôles et tendres en même temps.

Sophie n'en peut plus de la lessive, des petits tas de linge posés avec classe par tailles avant d'être rangés. Peu importe qu'elle est pris soin d'indiquer le numéro de téléphone de son époux, même interverti l'année suivante sur le formulaire idoine, on la retrouve toujours. Elle a bien tenté de trouver du temps pour elle, Loïc a tout de suite dit oui, mais n'a pas manqué chaque fois d'y aller de sa petite phrase culpabilisante "J'espère que tu en as bien profité parce que..." alors à la deuxième tentative, elle a d'elle-même renoncé.

Sophie ne se sépare pas de son petit carnet rouge dans lequel tout est noté. Organisation quasi militaire pour ne rien oublier, pour que TOUT soit sans bavure. Elle a dans la tête la gestion des tâches nécessaires à la satisfaction des besoins de toute sa petite famille, mais les siens dans tout ça ? Sophie est citée en exemple par ses voisins, collègues, amies, tout le monde dit qu'elle est parfaite, son couple est idéal, ses enfants impeccables.

Pourtant elle n'en peut plus, elle l'a dit, n'a pas été entendue. Sophie s'échappe, respire, prend "Juste un peu de temps" pour elle. Profite de ces quelques heures de pur égoïsme sans culpabilité, enfin.
L'auteure décrit formidablement la vie un peu folle des femmes d'aujourd'hui, épouse-mère-bosseuse, à travers celle de Sophie, la si jolie "mauvaise foi" de ces messieurs qui participent pourtant si fort à la vie de leur foyer.
Un exemple : ils préparent les courses "au fait, qu'est-ce que je mets sur la liste ?" demande Loïc pile au moment ou Sophie prend sa douche tranquille parce de 7H à 20h30, elle n'a pas eu un moment pour elle. Mais qu'on se rassure Sophie a de la chance : son mari cuisine, s'occupe des enfants, "participe beaucoup" !
Vous entendez le cri silencieux ? À l'intérieur de la tête de Sophie, on visualise le "Cri" de Munch...
Loïc n'y comprend rien, ses copains pensent que sa femme lui "fait sa crise de la quarantaine". C'est vrai, une femme peut anticiper sur son homme puisqu'elle vit deux vies en une : Épouse et mère. Pourquoi alors ne pas anticiper sur celle de mi-parcours, celle des hommes : la cinquantaine !
J'ai ri, souri de certaines situations. Il m'a manqué un peu de l'auto-analyse de Loïc qui m'aurait amusée. C'était "Juste un peu de temps" pour moi, j'ai beaucoup aimé cette fiction. Mesdames, offrons-le à nos époux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
AudreyT
  27 octobre 2018
****
Sophie est une « mère parfaite »... En couple depuis 15 ans avec Loïc, ils sont parents de 3 enfants. Sophie travaille, Sophie s'occupe de ses enfants, Sophie tient sa maison, Sophie est à l'ecoute de ses voisins, Sophie laisse du temps à Loïc pour ses loisirs... Mais Sophie s'oublie. Et quand elle prend conscience de ce trop plein, elle n'a d'autre solution que de voler ce temps qui lui manque. Elle part alors seule, sans aucune explication, en coupant son téléphone et direction St Malo... Combien de temps et dans quel but, elle verra...
Caroline Boudet nous offre dans ce deuxième roman une bouffée d'oxygène. Malgré le thème universel de l'inégalité homme femme au sein du partage des tâches, elle réussit avec brio un roman à la fois drôle, poignant et sensible.
Chaque femme peut se reconnaître en Sophie, qui cherche à tout contrôler, qui se plaint sans réellement vouloir changer et qui fait don de soi en totalité. Mais en choisissant d'écrire avec plusieurs points de vue, Caroline Boudet ne tombe pas dans les clichés.
Rien n'est parfait, personne ne peut l'être. En avoir conscience est le seul remède à son propre malheur, sa propre déprime et le seul chemin vers la liberté...
Un immense merci aux 68 pour la découverte de ce roman, ainsi qu'à NetGalley et aux Éditions Stock pour leur confiance.
Lien : https://lire-et-vous.fr/2018..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
frconstant
  10 mai 2018
Un cri ! A charge sans décharge. Un éclat de rire entre deux envies de pleurer. Un clin d'oeil complice à la gent féminine, un regard accusateur à la masculine... "Juste un peu de temps", signé Caroline BOUDET amalgame toutes ces postures de Sophie, la Sage qui n'a qu'une envie, lâcher prise. Prendre juste un peu de temps pour elle, hors agitation, précipitation et vacarme. Elle rêve d'abandonner cette perfection tant attendue par les autres. Stop, crie-t-elle, je veux descendre !
Mais, une femme, une épouse, une mère peut-elle décider l'arrêt, même momentané, de cette course effrénée qu'elle doit mener, tout en trouvant - Société et magazines obligent - l'épanouissement et sa liberté de femme dans le Travail !
Ce roman tient de la satire. Les modes de fonctionnement de la vie de couple, avec son cortège de croyances dont chacun se nourrit en son sein, sont dénoncés, bousculés et remis en cause. A ce titre, le livre interroge. Il fait sourire, aussi, tant l'auteure maîtrise l'écriture, l'humour, l'auto-dérision de son personnage principal et le sens de la carricatures de ses satellites.
Caroline BOUDET nous tient en haleine, nous pousse à imaginer des bascules qui ne viendront pas et nous ramène à notre propre histoire. A travers Sophie, Loïc, Yann et les autres, on identifie notre vie actuelle, on repense à l'époque révolue de nos anciens et on s'interroge sur cet entre-deux, ce moment où nous avons formé couple, fondé famille… de quoi rêvions-nous alors ? Qu'en est-il devenu ?
Même si je n'ai pas partagé tous les ulcères féministes qui font le lit de ce roman, j'en ai apprécié le fil, le questionnement qu'il suggère et les merveilleuses descriptions des éclats de vie qui jalonnent le récit.
Merci donc aux organisateurs de ce Challenge NetGalley, France et aux éditions Stock pour ce bon moment de lecture!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
stokely
  29 octobre 2018
Sophie a tout de la vie en apparence parfaite, elle est en couple depuis plusieurs années avec Loïc avec qui elle a 3 enfants, petit à petit la routine s'est installé dans son couple et Sophie se retrouve à tout devoir gérer seule, le foyer, les tâches ménagères, s'occuper des enfants au détriment de sa carrière.
Et puis un jour une goutte d'eau fait déborder le vase déjà bien plein et Sophie décide de partir prendre un peu de temps pour elle dans la ville de St Malo, réserver un hôtel, dîner dans un bon restaurant, lire un livre toutes ces choses qu'elle ne fait plus au quotidien avec son mari.
Dans ce livre nous passons par le point de vue de Sophie mais également celui de Loïc qui se demande si celle-ci ne la trompe pas, des amies de Sophie, de son garçon qui ne comprend pas que sa maman soit parti.
Un roman dans lequel on peut toutes se reconnaître et qui est le reflet de l'époque dans laquelle nous vivons.
Commenter  J’apprécie          230

critiques presse (1)
Actualitte   02 juillet 2018
C’est un roman du quotidien que nous propose Caroline Boudet, où l’héroïne se bat contre elle-même et ses responsabilités pour devenir ce qu’elle aimerait être. Pas de drame, pas de folies ; juste tenter de ne pas se laisser happer et se perdre.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
YdamelcYdamelc   10 mai 2018
– Mais avec Loïc, ça va ?
– Oui… Enfin c’est calme, mais ça va. Rien à signaler. Un peu trop « rien », d’ailleurs.
– Tu insinues quoi ? Vous ne parlez plus ? Tu t’emmerdes ? Ou bien… non ! ne me dis pas que notre petit couple de beaux gosses ne s’éclate plus ensemble ? Pas de feu d’artifice, ces derniers temps ?
– Pas vraiment, non. C’est plutôt pétard mouillé que spectacle pyrotechnique, pour tout te dire.
– Ah merde. Mais pourquoi ?
– Ben, c’est moi, je crois. En fait, je n’ai plus envie.
– Ah, c’est embêtant, en effet. Mais plus envie de lui ?
– Ah non ! Plus envie tout court. Franchement ? La perspective du sexe me fatigue d’avance. Tu me mettrais dans une chambre avec Brad Pitt et George Clooney, eh bien je crois que je demanderais à l’un de me masser les pieds pendant que l’autre me sert un déca avant de me border pour un gros somme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
YdamelcYdamelc   11 mai 2018
Quand on y pense, le cul, c’est comme la piscine, moins tu pratiques, moins t’as envie d’y aller. Et puis, dès que tu te laisses un peu tenter, ça te rappelle à quel point ça fait du bien, et tu te demandes pourquoi tu avais laissé tomber.
Commenter  J’apprécie          384
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   12 mai 2018
Sois nature mais avec les pores de la peau resserrés. Aime les plaisirs de la vie mais reste mince. Fais des enfants mais deviens chef d'entreprise. Lève-toi tôt pour méditer mais dors huit heures pour être fraîche! Sois une maman aimante et une amante un peu chienne. Sois féminine, mais pas genrée. Assume ton âge mais teins-toi les racines. Sois le centre de ton foyer, la muse de ton homme, la matrone pour tes enfants, la douceur pour ton mari, la dirigeante pour tes salariés, la rigolote pour tes copines, la psychologue pour tes collègues. Sois tout. Sois: la femme qui a tout, puisque maintenant vous pouvez tout avoir (alors prenez-le vite, avant qu'on vous le retire).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   12 mai 2018
Pourquoi avoir inventé Google alors qu’il existe déjà les femmes et les mères pour répondre à toutes vos questions: où sont mes habits? On fait quoi ce week-end? C’est à quelle heure le restau déjà, demain? La boulangerie, c’est ouvert jusqu’à 19 ou 20 heures? Ils sont où, mes crayons de couleur? C’est quel jour, le rendez-vous de la petite chez le médecin déjà? Tiens, la femme de ménage a dit de noter qu’on n’a plus de produit pour les vitres. Je vais faire les courses, tu me fais une liste? Il est où, mon doudou? Qu’est-ce que je ne devais surtout pas oublier, déjà? (La meilleure, celle-là).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RootRoot   10 juin 2018
Sophie enjambe le rebord de la baignoire et tire le rideau de douche sur une énième journée éreintante. Les enfants sont couchés, oui, couchés, le dernier pipi fait, le verre d’eau bu, la veilleuse en route, les trois histoires lues, la porte entrouverte avec la lumière du couloir allumée, la table du dîner débarrassée, les vêtements sales dans le panier à linge. La mère de famille met en route sa playlist relax/chill-out dans la salle de bains et s’apprête à profiter de son premier instant seule depuis son réveil, ce matin à 7 h 02.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Caroline Boudet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Boudet
Caroline Boudet - Juste un peu de temps
autres livres classés : charge mentaleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Ravage

Qui est François?

Le patriarche
Une tour
Le chef
un ami de Jérôme

6 questions
70 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre