AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08QQRFR7W
153 pages
Éditeur : L' Iconoclaste (07/01/2021)
3.44/5   16 notes
Résumé :
Assez des réveils poisseux. Des trous noirs. Un matin, elle décide d'arrêter l'alcool. C'est le jour zéro. Le début d'une vie nouvelle qu'elle retrace dans un journal.

L'alcool désinhibe, rend tout-puissant, décuple les sensations. Un petit verre pour oublier ses soucis, un apéro qui l'air de rien se prolonge... Où se situe la frontière entre bien boire et trop boire ? À quel moment l'alcool prend-il trop de place dans notre vie ?

Stéph... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,44

sur 16 notes
5
2 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

BurjBabil
  22 janvier 2021
Petit livre sans grand intérêt. C'est comme un reportage dans un JT quelconque, n'apportant pas grand chose de plus. La narratrice, dans la description de son parcours, n'est ni sympathique ni antipathique mais ses déboires n'ont rien d'exceptionnels. Une fêtarde non alcoolique qui décide d'arrêter de boire. C'est très tendance chez la petite bourgeoisie bien-pensante et médiatique, vieillissante de surcroît car les jeunes ont pris le relais et se moquent de ces questionnements, occupés qu'ils sont à regretter la fête en ces temps d'abolition des libertés. Elle essaie de faire passer cela pour une dissidence alors qu'en fait cela n'en est pas.
Je suis surtout déçu par le manque total d'humour alors que c'est pour cela que je l'avais emprunté...
Commenter  J’apprécie          381
patriciabiron
  27 février 2021
📌 Pour une première inscription, à la @Massecritique (série non fiction) j'avais choisi un livre dont la thématique m'intriguait. BONNE PIOCHE !!! J'ai pris grand plaisir à lire ce témoignage qui m'a a la fois émue, renseignée, chamboulée et parfois amusée, tant l'autodérision et l'humour de l'auteur sont formidablement bien formulés. J'ai lu ce livre comme un roman. Il est construit sous la forme d'un journal dont le « Jour zéro » correspond à son premier jour sans alcool. Elle raconte sa propre histoire et ne présente à aucun moment son livre comme un Manuel à destination d'un public souhaitant lutter contre une addiction. Elle affirme que chaque individu choisit sa propre solution. La sienne elle l'a testée avant de la trouver, et elle nous la raconte.
📌 Dès l'adolescence mal être, complexes, envie de passer inaperçue ... et l'alcool salvateur qui lui permet de lâcher prise au milieu des autres. Cercle infernal d'un rituel dans lequel elle s'enferme et se ment durant de longues années. Et puis un jour, à force d'oublier ses frasques alcoolisées, la décision d'arrêter de boire. Pour ne plus avoir honte. Elle est alors déjà en couple et mère d'une fille qu'elle nomme « l'enfant » dans son récit, comme si elle voulait la tenir à l'abri de sa narration, de son addiction.
Ses armes : s'intéresser à la neuroscience (comprendre comment fonctionne le cerveau) nommer et identifier son addiction (la Hyène) pour mieux la combattre, et créer un blog pour écrire et échanger anonymement.
C'est le début d'un long et laborieux chemin vers l'indépendance et la liberté raconté comme une confidence publique, avec la plume courageuse d'une sortie de l'anonymat, percutante, franche et fluide. On mettrait des images sur ses mots qu'il en sortirait un bon film. Je suis moi-même surprise d'avoir pris tant de plaisir et d'intérêt à la lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34
Stephanie39
  03 mars 2021
Déception des uns, approbation des autres, l'abstinence ne laisse finalement personne indifférent car elle invite à une introspection désagréable. L'auteur nous fait partager son expérience personnelle, les réactions de son entourage, ses démons intérieurs qu'elle a surnommés la Hyène, ses tentations... depuis qu'elle a décidé d'arrêter de boire: le jour zéro. Marre des trous noirs, des lendemains de cuites difficiles... elle tient un journal sur son addiction, jour après jour depuis ce jour zéro.
Commenter  J’apprécie          60
abfabetcie
  27 février 2021
Témoignage sous forme de journal de bord d'une abstinente de l'alcool. Et comme elle le dit si bien, « l'abstinence ne laisse personne indifférente. Comme si chacun se sentait concerné. Comme si je les forçais à réfléchir à leur propre consommation. » L'auteur parle avec beaucoup de sincérité de ce sujet encore un peu tabou de l'alcool au féminin et de son parcours personnel jusqu'au Jour 0. Elle décrit avec justesse le cercle vicieux de l'addiction qu'elle a baptisée la hyène. Sans donner de leçons, ni de véritables conseils, elle aide à comprendre les ressorts psychologiques de cette addiction, le fameux circuit de la récompense. Et le long chemin vers la liberté. Car l'addiction, quelle qu'elle soit, est une prison. L'arrêt de l'alcool l'a poussée à fouiller à l'intérieur d'elle-même et elle évoque sans détour sa boulimie, ses phobies sociales, ses lâchetés, ses fragilités qui ont façonné sa relation à l'alcool. J'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce récit comme un roman, d'une traite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bouliboula78
  22 avril 2021
Confrontée à un problème d'alcool, la journaliste Stéphanie Braquehais décide de devenir abstinente. Commence le jour zéro ! Elle nous propose un témoignage sans concession qui aborde cette épineuse problématique et relate son combat pour un présent meilleur. En quête de sobriété, ce livre explore également les ressorts de l'addiction et les techniques pour s'en affranchir. Un coming-out bienvenu qui fait sauter les verrous de ce qui a trop longtemps été associé à un tabou, à un manque de volonté ou purement à une tare. Un ouvrage qui pourra servir à plusieurs à mettre des mots sur un mal tabou. Être malade d'alcoolisme n'est pas une tare ni une malédiction, pas plus qu'on est responsable d'un cancer. Il importe de se soigner et de modifier certaines habitudes. Un livre utile. Fort utile !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
BurjBabilBurjBabil   22 janvier 2021
Une fois rentrée à la maison, j’interdis à l’enfant de toucher les emballages, que j’inonde de liquide désinfectant. Vigilance de tous les instants. Vie cloîtrée. Tout est fermé au Kenya, restaurants, bars, églises, mosquées, écoles, universités. Je me demande si mon esprit, que l’arrêt de l’alcool est censé avoir rendu plus serein et clairvoyant, n’est pas en train de rétrécir parce que nous sommes confinés entre quatre murs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Stephanie39Stephanie39   03 mars 2021
La mémoire possède une arme secrète, des lunettes roses qu'elle enfile pour zoomer sur les côtés positifs d'un événement et atténuer ses aspects négatifs.
Commenter  J’apprécie          40
BellesEndormiesBellesEndormies   10 janvier 2021
Au restaurant, je commandais toujours du vin au lieu d’un dessert, croyant faire attention à ma ligne. Tous ces tiramisus, ces fondants au chocolat dont je me suis privée... L’heure de la vengeance est arrivée.
Commenter  J’apprécie          20
patriciabironpatriciabiron   27 février 2021
« L’alcool est une arme pour tuer quelque chose à l’intérieur de soi qui refuse de mourir » Baudelaire
Commenter  J’apprécie          50
Stephanie39Stephanie39   03 mars 2021
Deux personnes ne retiendront jamais les mêmes choses d'un même événement.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Stéphanie Braquehais (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphanie Braquehais
L'alcool au féminin, toujours un tabou ?
autres livres classés : alcoolVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Stéphanie Braquehais (2) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
214 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre