AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782877360647
209 pages
Éditeur : Seguier Editions (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
in 4 cartonnage avec jaquette illustrée 207 p. Editions Lignes S.A. 1989.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Mimimelie
  09 janvier 2014
Pour ceux qui ne le connaîtraient pas et que j'encourage vivement à découvrir, André Brasilier est un peintre contemporain tourangeau, né en 1929, peintre figuratif (ou déjà abstrait?) il se définit lui-même comme transfiguratif. Il a reçu le Prix Florence Blumenthal et le premier grand Prix de Rome de peinture, dans les années 50. Mais ce n'est évidemment pas pour cela que je l'aime beaucoup. Brasilier c'est l'affirmation de la couleur et quelles couleurs ! Des bleus, marine, roi, lavande... des verts, d'Irlande, amande... des roses, des vieux roses, violets... qui se chevauchent, à cru ; « les couleurs de Brasilier dit Yann le Pichon, sont des arches d'alliance, des arcs en ciels, des arcanes à l'infini. Elles vous y conduisent ».,,
Ce qui me plait aussi dans sa peinture, c'est son appropriation des espaces tant intérieurs qu'extérieurs et toute la poésie qui en émane, poésie si rare en nos temps troublés et violents.
Ses sujets de prédilection sont la nature et les saisons, les chevaux, la musique, la femme éternelle qu'incarne la sienne, …
Nul autre que Yann le Pichon ne saurait parler de Brasilier comme il le fait dans ce livre, un texte magnifique, sensible, intelligent, plein de poésie lui aussi, bourré de références littéraires, musicales... et qui invite lui aussi à la rêverie, à la contemplation. Il nous donne aussi à découvrir en filigramme et non sans une certaine affection, la personnalité de Brasilier.
Un livre magnifique, de nombreuses et très belles reproductions de grande qualité, des croquis préparatoires de l'artiste, livre bilingue (français/anglais). Une merveille, vraiment.
A noter que Yann le Pichon, historien d'art renommé, est l'auteur de très nombreux ouvrages dont beaucoup ont reçu de prestigieuses distinctions. Parmi ses ouvrages, toujours érudits et passionnés : "Le musée retrouvé de Marcel Proust" (l'art dans les écrits de Proust), celui de Charles Baudelaire, et aussi « Le monde du Douanier Rousseau" dont il est l'expert international et le légataire universel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Latviane
  19 septembre 2017
Des formes épurées et graciles, des couleurs souvent douces...tout un monde de poésie et de beauté.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   08 janvier 2014
Le cheval, dit-on couramment, connaît à la bride celui qui le guide. Et, plus son maître l'apprécie, moins il lui est perfide, et, plus ils vont de pair, moins ils se faussent compagnie.
Il n'est pas d'harmonieuse équitation qu'il faille mener la bride haute, pas de bons chevaux de course qui gardent la queue basse.
(...)
A son chevalet Brasilier aussi se laisse dompter par ses tableaux qui l'emportent hardiment, tel Picasso qui avait fini par dire ingénument : "La peinture est plus forte que moi, elle me fait faire ce qu'elle veut !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MimimelieMimimelie   08 janvier 2014
« Qui donc en nous voyage qui n'a vaisseaux sur mer ? » demandait, dans Amers, Saint-John Perse, atteint dans son insulaire Guadeloupe par le syndrome d'Ulysse.
(...)
« Le voyage est une espèce de porte par où l'on sort de la réalité comme pour pénétrer dans une réalité inexplorée qui semble un rêve », disait ce grand amateur de la voile que fut Guy de Maupassant. Ainsi suffisait-il à Xavier de Maistre de tourner dans sa chambre pour découvrir, tel Montaigne dans sa tour, l'univers des hommes qu'ils ne traversent bien que dans leur somme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MimimelieMimimelie   08 janvier 2014
Rien ne surprend moins l'historien de l'art que de voir de nouveaux peintres s'éprendre de Diane la chasseresse.
Tout a été peint : tout se révise. Et l'on viendrait trop tard si la Beauté ne se ravisait pas et ne laissait encore, et toujours, à ses portraitistes la transe de leur ravissement.
Commenter  J’apprécie          30
MimimelieMimimelie   08 janvier 2014
Il faut oublier ses références pour bien parler d'un peintre, mais encore faut-il les connaître pour le reconnaître...
Commenter  J’apprécie          20
MimimelieMimimelie   07 janvier 2014
On ne maîtrise bien que ce par quoi on s'est laissé apprivoiser.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : céramiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
636 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre