AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : (11/04/2011)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
« Décapsuleur de bonne humeur ! »

1989. Charlie, 15 ans, est un garçon timide et complexé qui n’a qu’un seul objectif : conquérir la belle, intelligente et ultra convoitée Marina, qui ne voit en lui qu'un simple et inoffensif allumeur. Confronté à de nouvelles situations toutes plus insurmontables les unes que les autres, Charlie va devoir changer radicalement. Mais ce grand chamboulement n'est pas du tout du goût de ses parents, pour qui, à cet âge, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Adam_Molariss
  09 février 2013
"Vivement l'amour", un son de cloche retentissant, à travers un ton simple et profond, naïf par moment, avec un sens de l'humour très fluide et charmant, mais où l'on rencontre facilement l'esprit de notre propre aventure et la voix de notre première naissance sentimentale.
D'habitude, le recul est nécessaire pour juger un livre, mais après quelques lignes seulement on se retrouve devant un petit chef-d'oeuvre de la littérature contemporaine, pour un nostalgique comme moi, "Vivement l'amour" est un grand flashback émotionnel, un voyage au coeur de mes années d'adolescence où tous les sentiments fleurissent en crescendo !
Entre l'humour des situations comiques, la psychanalyse des relations humaines et les jeux de mots qui ne cessent de me faire rire et réfléchir, le plaisir de la lecture est largement assuré.
Je dirais même que c'est un coup de foudre littéraire dont quelques phrases sont inévitablement inoubliables, un vrai moment de détente après tous les dégoûts du quotidien où la relaxation rime avec la lecture.
Pour un premier roman, c'est un miroir qui exhibe une plume d'une rare beauté mais seuls les lecteurs peuvent en montrer le reflet et la couleur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
liliba
  04 décembre 2011
Voilà un roman bien sympathique, frais et plein d'humour et de tendresse, avec lequel j'ai passé un très bon moment.
Charlie Bregman a 15 ans. Il est en troisième, bon élève, sérieux et travailleur, mais, titillé par des hormones en pleine effervescence, il veut à tout prix découvrir l'amour, qui l'attend sous les traits de la plus jolie fille de la classe, Marina.
Mon fils est en troisième, mais comme il n'a pas encore 13 ans, il ne me semble pas encore vraiment concerné par les problèmes du jeune Charlie, ce qui ne saurait tarder malgré tout ! J'ai cependant vraiment bien retrouvé l'état d'esprit et les états d'âme des jeunes de cet âge, les émotions, les attentes, les désirs qui émergent, les angoisses, retracées par l'auteur avec me semble-t-il, beaucoup de vraisemblance, même si sa jeunesse a lui s'est déroulée il y a une vingtaine d'années.
Nous suivons donc Charlie à l'école, découvrons son amour de la littérature et de l'écriture, sa grande curiosité et son intérêt pour les matières enseignées. En cours, avant d'être troublé par le sourire de Marina et de ne plus voir qu'elle, au lieu du prof et du tableau, il est brillant. Très à l'écoute notamment de son professeur de français, un original passionné qui explique à ses élèves qu' "en littérature, on est uniquement bon lorsqu'on a été soi-même. Contrairement à la natation, la littérature, c'est tout le contraire de la compétition, car l'adversaire de l'écrivain, c'est lui-même. L'on n'écrit pas pour se mesurer aux autres, mais pour imprégner le rythme de sa propre mesure des choses, à celui de la démesure des autres. L'écrivain est celui qui nous livre son monde extérieur, et sa mission est un terrible fardeau, car qu'elles que soient les difficultés, il est toujours seul face à elle. Jamais personne ne pourra venir extraire son trésor à sa place". Délégué de classe, de même que Marina, il a toujours été considéré, par les autres élèves comme par les professeurs, comme un garçon sérieux. Son changement de comportement sera donc d'autant plus intriguant pour ses amis et pour les professeurs...
Suite sur Les lectures de Lili
Lien : http://liliba.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ZiaO
  26 décembre 2018
Ce roman a vu le jour sur un blog, sous forme de chroniques. L'auteur, poussé par l'enthousiasme de ses lecteurs, a ensuite décidé de compiler ces pages en un récit complet : Vivement l'amour.
Il nous livre là les aventures amoureuses de Charlie, 15 ans, à la conquête de l'inaccessible Marina. Bonne élève, déléguée de classe, grande sportive, dotée d'un charme et d'un charisme fous, Marina incarne la perfection. Elle est si parfaite que le jeune Charlie cesse ses butinages au gré du vent pour se poser sur cette fleur unique (exploit qu'il convient de mentionner). Encore faut-il qu'il parvienne à conquérir l'élue de son coeur...
Cette lecture fut une parenthèse légère et agréable en cette fin d'année un peu morose.
Le style alerte, léger, avec des pointes d'humour et de dérision nous entraîne sans difficultés dans l'univers de Charlie. Si l'histoire est écrite à la première personne, ce qui me laissait craindre le pire (plus je lis de récits et de nouvelles, plus je fuis la narration à la première personne qui se révèle parfois maladroite et trop souvent désastreuse), j'avoue avoir été bluffée. L'auteur sait rendre crédible ce "journal" d'un ado de 15 ans, avec un vocabulaire et des réflexions adaptés à l'âge du narrateur (si on excepte une scène de rêve un peu trop sensuelle).
Vivement l'amour est un roman positif, bien écrit, plaisant à lire. Cependant, je pense qu'il a un défaut principal : les personnages sont flous, transparents. Entre les élèves du collège de Charlie, les profs, ses souvenirs d'enfance en famille, les filles qu'il a connues, c'est une valse étourdissante de prénoms. Il faut attendre la fin du roman pour que son voisin de classe, Florent, sorte du lot, prenne enfin corps et obtienne la faveur d'avoir une personnalité clairement définie, avec un caractère bien marqué. C'est dommage.
Autres petits bémols : quelques phrases un peu "cliché" et ridicules sur les femmes, une remarque qu'on pourrait qualifier d'homophobe, et de rares coquilles, dont certaines m'ont fait sourire (les rennes du cheval et la pause du carrelage).
Le premier roman de Charlie Bregman est cependant une belle découverte, avec une couverture sympa, adaptée au ton du récit.

Lien : http://ziaaz.eklablog.com/vi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bregman
  27 novembre 2013
Commentaires des lecteurs de la version numérique Kindle
« Hymne à la joie »
« Vivement l'amour est un remède à prendre chaque soir à la fin d'une journée maussade. C'est un roman pour lequel on se dit "allez, un dernier chapitre et puis j'arrête" sans jamais réussir à éteindre la lumière. »
« Décapsuleur de bonne humeur ! »
« L'histoire est drôle car tout est raconté avec le regard de l'adolescent.
Une phrase qui m'a marqué est prononcée par le père: "Dans la vie, il n'y a pas de place pour les seconds". L'adolescent, très timide, surtout envers les filles, tient un carnet(ou un journal) de bord où il écrit: "L'écriture, c'est le prolongement de ma chambre trop petite. C'est la porte ouverte sur le monde." »
« Ce livre est étonnant à plus d'un égard car il sort pleinement des sentiers battus, par sa forme, par son approche, par sa vitalité assumée.
S'il fallait tenter un parallèle, nous irions le chercher chez Daniel Pennac, ce qui n'est pas un mince compliment. »
« Mais qui est cet auteur ? Il utilise mon histoire avec mes mots ! Juste les lieux et les prénoms qui changent ! Même le papa, la maman, les grand-parents, les copains sont presque les mêmes que les miens ! Un moment de détente qui m'a replongé... oups 30 ans en arrière...
Dites moi Monsieur Bregman, vous êtes réel, pas comme Philippe Labro qui s'est révélé l'auteur des "cornichons au chocolat" en lieu et place de "Stéphanie" ?
Vous n'êtes pas un romancier comme Nicole de Buron avec "vas-y maman" ? »
« Un vrai coup de coeur »
Lien : http://www.amazon.fr/product..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
wilhelmina
  21 mars 2012
[...] Pour conclure, "Vivement l'amour" est un roman très intelligent sur les difficultés de l'adolescence, une histoire pleine d'humour mais aussi pleine de réflexions dans lesquelles chacun pourra se retrouver. Charlie Bregman : un nom à retenir ! (^-^)
Lien : http://les-lectures-de-mina...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
bregmanbregman   27 novembre 2013
L'intention, c'est tout le contraire du talent. En littérature, il y a ceux qui écrivent, et ceux qui critiquent. Lorsqu'un écrivain essaie de faire les deux sur un seul et même ouvrage, son labeur est voué à l'échec. Il y a toujours un moment de la vie où vous avez envie de vous prendre pour quelqu'un de supérieur, mais c'est un leurre. Voilà pourquoi il ne faut pas d'intention, en littérature.
Commenter  J’apprécie          20
bregmanbregman   27 novembre 2013
La baguette n’est pas faite pour les bègues. Les bègues se contentent du pain, c’est plus décent. Ce n’est déjà pas toujours facile de demander un pain, alors, la baguette, ce n’est même pas la peine d’y songer. À moins que la boulangère ne la propose d’elle-même, évidemment, car s’il n’y a qu’à répondre oui, c’est facile, on paie et on s’en va, avec une nouveauté à goûter sous le bras, mais c’est rare, les boulangères qui proposent une baguette à la place du pain, car c’est moins cher. Alors tant pis pour les bègues, même s’ils ont l’impression, et c’est le cas de le dire, qu’on les mène à la baguette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ZiaOZiaO   26 décembre 2018
La vie, c'est des bonnes choses et des mauvaises choses qui s'interfèrent, et il faut apprendre à passer de l'un à l'autre sans état d'âme ni nostalgie. Garder le sourire quand on a l'air triste, se donner un air triste quand il ne faut surtout pas rire, vivre vite et s'éteindre à petit feu, mourir précoce et puis ressusciter.
La vie, c'est un long film dans lequel on tourne en permanence, sans ordre ni ordonnance. Parfois sans lumière, et dans le silence. Qui, de nous tous, plus tard, pourra se vanter d'avoir crevé l'écran à tout moment ? Qui ? Y en aura-t-il seulement un, un seul, parmi nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ZiaOZiaO   26 décembre 2018
Les vieux, ce sont mes grands-parents. [...] Ils se plaignent parfois de leurs petites douleurs qui ne passent plus, de la pluie qui mouille, du soleil qui tape, de l'hiver qui est trop long, de l'été qui est trop chaud, ils se plaignent du bruit des autres, du silence des morts, des prix qui grimpent et de l'essence qui est trop chère, des impôts qui augmentent et des retraites qui diminuent, mais au final, ce sont quand même eux les plus heureux parce qu'ils sont libres. Libres d'organiser leurs journées comme ils le souhaitent, et libres de ne plus avoir de compte à rendre à personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bregmanbregman   27 novembre 2013
Demander son chemin, cela revient tout simplement à dire où l’on va. Quand personne ne connaît tes projets, au moins, personne ne peut se moquer de ce qui t’arrive quand ça ne se déroule pas comme prévu. Les échecs, ça fait suffisamment mal au bide pour avoir à se coltiner ceux qui te remuent le couteau dans la plaie, et les autres, ça, ils ne peuvent pas s’en empêcher, de te mettre en face de tes échecs, de tes lacunes, de l’absurdité de tes idéaux. Ils ne peuvent pas s’empêcher de te faire remarquer que tes rêves sont trop grands pour toi, et tes étoiles inatteignables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Charlie Bregman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlie Bregman
Chronique vidéo de "Vivement l'amour", par Milyx Lecture.
autres livres classés : années collègeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3307 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre