AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253100492
Éditeur : Le Livre de Poche (02/05/2019)
  Existe en édition audio
4.21/5   3189 notes
Résumé :
Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.
Lily, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (699) Voir plus Ajouter une critique
4,21

sur 3189 notes

La_Bibliotheque_de_Juju
  08 mai 2018
Ah, les idées reçues …
Quelle plaie !
Et moi qui me targue d'être plutôt ouvert, je suis toujours passé devant les livres de Virginie Grimaldi sans jamais m'arrêter. En levant le nez même. D'un air hautain et dégouté. J'imaginais des bluettes un peu naïves, des héroïnes un peu cruchonnes et des baisers langoureux toutes les deux pages. Danielle Steel qui aurait avalé un mix de 50 nuances plus ou moins sombres (ou claires) et de la Soupe Aux Choux …
Puis, un jour, j'ai lu une chronique sur Instagram. Puis deux. Puis dix …
Mince, serais-je en train de passer à côté de quelque chose !??
J'ai fait ni une, ni deux, ni douze, je me suis acheté le dernier roman de Virginie Grimaldi.
Et pif, paf, pouf ! Je l'ai lu en deux jours.
C'est frais. C'est vivant, touchant et tellement pas prétentieux que ça fait du bien.
L'histoire de cette maman, au bord du précipice, qui va tout lâcher et partir pour « sauver » ses filles, m'a touché !
Les chapitres alternent les trois points de vue. Anna, la maman. Chloé, 17 ans et Lily, 12 ans.
Les passages du journal intime de Lily valent vraiment leur pesant de graine de tournesol. J'ai ri de très bon coeur à sa douce folie et à sa manière de mélanger les proverbes de la langue française ! Un hilarant méli-mélo !
Oui, c'est plein de bons sentiments mais pas jusqu'à l'écoeurement, loin de là !
J'ai goûté à un vrai page turner, avec toujours cette envie de connaître la suite. Et ça, c'est la preuve qu'on est en train de lire un bon bouquin, lorsqu'on n'arrive pas à le lâcher.
Bon, faut arrêter de bailler aux étoiles ! Il est grand temps de rattraper mon retard ! J'ai d'autres livres à découvrir de cette auteure !
Et Virginie, pardonnez moi d'avoir mis le temps pour vous rencontrer. Je suis là maintenant.

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          25235
Ladybirdy
  22 novembre 2018
Des étoiles, des étoiles, il y en a partout de belles petites étoiles dans ce roman de Virginie Grimaldi. de bons ingrédients qui m'ont tantôt serré le coeur tantôt fait sourire.
Anna, 37 ans, a du mal à boucler ses fins de mois. Entre son épuisement dans son job de serveuse et les factures qu'elle ne parvient plus à honorer, il y a ses deux filles Chloé et Lily qui semblent elles aussi à bout. Un père absent qui manque à l'une et pas du tout à l'autre, une crise d'adolescence épicée et difficile, Anna réagit quand malgré elle, on lui offre son c4. Elle embarque sa tribu pour un road-trip, direction la Scandinavie.
Tout n'est pas rose bonbon et même au pays des aurores boréales, les casseroles restent lourdes à traîner avec soi.
Pourtant, le temps du rassemblement et de moments complices laissent place peu à peu aux sourires et à l'espoir.
Roman choral à trois voix où chacun s'exprimera selon son âge et avec les moyens du bord.
Lily, 12 ans décrit très bien ses émotions dans son journal intime, Marcel. C'est une petite fille rusée et très drôle. Les aventures de la benjamine et sa complicité avec Marcel (puis Josiane ;-) sont très sympathiques.
Chloé, 17 ans s'exprime quant à elle dans son blog au rythme de ses tourments d'adolescente.
Le tout forme un roman crédible et rafraîchissant. Un zeste d'humour, une pincée d'émotions, le tout agrémentant une famille qui cherche à se trouver et à ne plus se quitter.
Belle surprise !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11212
iris29
  31 juillet 2018
♫ Oh putain qu'il est blême son HLM… ♫ , à Anna .
Et ses dettes , colossales…
Alors quand son patron désire la licencier , elle demandera une petite enveloppe , histoire de rembourser tout ça. Mais constatant que ses filles ( les prunelles de ses yeux), ne vont pas fort du tout, elle décide sur un coup de tête de modifier ses plans.
Direction, la Scandinavie , à bord d'un camping- car , avec ses loulouttes dans le but de resserrer les liens , de partager de futurs beaux souvenirs et de leur mettre des étoiles plein la tête.
Alternant les voix des trois donzelles, sous forme de blog pour Chloé (17 ans ) et sous forme de journal pour la petite Lily (12 ans), Virginie Grimaldi nous offre un récit plein de fraicheur et de sourires. La cadette est particulièrement drôle , avec sa façon de prendre un mot pour un autre, ça a été mon personnage préféré , mon coup de coeur.
C'est un vrai roman feel-good, de ceux qui te font du bien . Virginie Grimaldi a le chic pour créer une galerie de personnages intergénérationnels , ce qui fait que tout le monde s'y retrouve.
Je ne voit que deux contre indications à la lecture de ce roman :
- il va vous donner envie de voyager "dans le Noooooord " de l'Europe, ( ce qui n'était peut- être pas prévu dans votre budget vacances. )
- Vous allez avoir furieusement envie de: (rayer les mentions inutiles )
1/ acheter un camping-car.
2/ voler un camping- car ( ce qui n'était pas forcément prévu dans votre parcours de vie !)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          702
jeunejane
  15 juillet 2019
Anna, 37 ans perd son emploi de serveuse dans un restaurant. Elle est criblée de dettes.
Elle aurait pu obtenir un autre travail en son temps car elle est titulaire d'un diplôme de comptabilité.
Elle a préféré élever calmement ses deux filles lorsqu'elles étaient petites. Elle était sans doute motivée par la perte de sa maman lorsqu'elle n'était encore qu'une gamine.
Le fait qu'elle ait quitté son mari n'arrange pas la situation.
Chloé, sa fille de 17 ans, a de réelles capacités d'étude mais tient à travailler pour aider financièrement sa mère, Anna .
Lily a douze ans. C'est la plus jeune d'une famille et comme dans la plupart de ces cas, sait se réfugier dans une bulle.
Anna emprunte le camping-car de son père et part avec ses deux filles pour aller admirer les aurores boréales.
En chemin, elles rencontrent d'autres camping-caristes et décident de se joindre à eux.
L'originalité du récit tient au fait qu'il est partagé entre les trois femmes :
-Anna qui prend la parole en tant que narratrice à la première personne.
- Chloé qui utilise aussi la première personne . Ses chapitres s'intitulent chaque fois "Les chroniques de Chloé"
- Lily qui s'adresse à son carnet qu'elle nomme "Marcel". Elle est hilarante car elle a l'art de voir les évènements avec une bonne distance et un humour certain.
Au final, ce voyage n'aura pas réglé tous les problèmes mais aura rapproché Anna et ses deux filles juste le temps de "rallumer les étoiles".
Le roman contient quelques petites longueurs qui m'ont empêchée d'aller plus loin dans mes étoiles attribuées mais Virginie Grimaldi développe bien l'idée de précarité des mères célibataires avec un père qui n'assume pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          620
denis76
  26 septembre 2021
Mémé, c'est Poupette, Denise Gray, la grand-mère malicieuse de la Boum. C'est elle qui lance les filles dans la belle aventure du road-trip en Scandinavie.
Les filles sont ancrées, collées dans leur quotidien de galères :
Anna, la mère, vient d'être licenciée et se débat avec les factures ;
Chloé, la grande, prépare son bac et pense être obligée de coucher pour garder un amoureux ;
Lily, en sixième, se fait harceler par deux jumelles.
Le père d'Anna est tout fier de leur présenter son nouveau camping-car.
C'est alors que Mémé dit à Anna de tout plaquer quelques mois avec le camping-car parce que ... Il est grand temps de rallumer les étoiles. Alors Anna profite de son indemnité de licenciement et part avec ses filles pour rétablir la communication entre elles trois, et surtout cimenter l'amour maternel, filial et fraternel ....
.
Ca m'a intrigué quand Laurence Boccolini a annoncé que Virginie Grimaldi était l'auteure la plus lue en France derrière Guillaume Musso. Sans être macho, je suppose que la majorité des lecteurs de Virginie sont des lectrices, déjà que je pense que les femmes lisent plus que les hommes. J'ai beaucoup aimé Ce que veulent les femmes, avec Mel Gibson, et L'âme de la femme de Gina Lombroso, qui a eu un grand impact sur ma vie de couple (voir ma critique ) ; J'ai demandé à une amie qui me e-connaît bien comment je prendrais un Grimaldi, sachant mon style de lectures actuelles. Elle pensait que je n'aimerais pas, c'est trop feel good.
Il y a quand même beaucoup d'humour, les aurores boréales, l'émerveillement que Virginie a dû ressentir en visitant la Scandinavie dont je n'ai vu qu'un tout petit bout ; il y a aussi la violence perverse de Mathias, le père des enfants, qu'on ne découvre qu'au milieu du livre.
Certes, je n'ai pas appris grand chose, car c'est ce que je recherche en ce moment, mais ça m'a fait du bien !
Certes, ce livre est peut-être commercial et proche du quotidien, mais L'assommoir ne l'était-il pas en son temps ? Peut-être que Grimaldi deviendra un classique en 2100 ?
.
C'est très bien écrit, avec le coeur, et ça me touche beaucoup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5512


critiques presse (1)
Actualitte   06 juillet 2018
En abordant avec simplicité et humour des sujets universels et essentiels, Virginie Grimaldi impose son évidence : celle de son cœur. Et nous en avons toutes et tous grand besoin… Parce que Virginie Grimaldi c’est Anna, c’est Chloé, c’est Lily et c’est moi.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (378) Voir plus Ajouter une citation
BaladesEnLivresBaladesEnLivres   10 mai 2018
Les parents sont des funambules. On marche sur un fil tendu entre le trop et le pas assez, un colis fragile entre les mains.
Il faut être attentif, mais ne pas laisser croire à notre enfant qu'il est le centre du monde; il faut lui faire plaisir sans qu'il devienne blasé; il faut équilibrer son alimentation sans le priver; il faut lui donner confiance, mais qu'il reste humble; il faut lui apprendre à être gentil, mais à ne pas se laisser faire; il faut lui expliquer les choses, mais pas se justifier; il faut qu'il se dépense et qu'il se repose; il faut qu'il apprenne à aimer les animaux, mais à s'en méfier; il faut jouer avec lui et le laisser s'ennuyer; il faut lui apprendre l'autonomie tout en étant présent; il faut être tolérant mais pas laxiste; il faut être ferme mais pas rude; il faut lui demander son avis, mais pas le laisser décider de tout; il faut lui dire la vérité sans atteindre son innocence; il faut l'aimer sans l'étouffer; il faut le protéger, mais pas l'enfermer; il faut lui tenir la main tout en le laissant s'éloigner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          600
LadybirdyLadybirdy   22 novembre 2018
Tout au long de notre vie, on juge ce qui nous arrive, on se réjouit, on se lamente. Pourtant, on ne saura qu’au dernier moment s’il y avait lieu de se réjouir ou de se lamenter. Rien n’est figé, tout évolue.
Commenter  J’apprécie          883
denis76denis76   24 septembre 2021
Il faut être attentif, mais ne pas laisser croire à notre enfant qu'il est le centre du monde ; il faut lui faire plaisir sans qu'il devienne blasé ; il faut équilibrer son alimentation sans le priver ; il faut lui donner confiance, mais qu'il reste humble ; il faut lui apprendre à être gentil, mais à ne pas se laisser faire ; il faut lui expliquer les choses, mais pas se justifier ; il faut qu'il se dépense et qu'il se repose ; il faut qu'il apprenne à aimer les animaux, mais à s'en méfier ; il faut jouer avec lui et le laisser s'ennuyer ; il faut lui apprendre l'autonomie tout en étant présent ; il faut être tolérant, mais pas laxiste ; il faut être ferme, mais pas rude ; il faut lui demander son avis, mais pas le laisser décider de tout ; il faut lui dire la vérité sans atteindre son innocence ; il faut l'aimer sans l'étouffer ; il faut le protéger, mais pas l'enfermer ; il faut lui tenir la main tout en le laissant s'éloigner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
elea2020elea2020   11 janvier 2021
J'ai lu le roman très vite, et avec un très vif plaisir. J'ai trouvé la mise en place, le préalable du voyage, intéressant pour connaître les trois protagonistes principales, chacune dans sa vie et ses déboires, les deux autres, puisqu'il s'agit d'une mère et de ses deux filles, ignorant souvent ce que vit chacune.

La galerie assez importante de personnages secondaires est bien travaillée, on s'y attache facilement, et le temps d'un voyage dans ces belles régions nordiques, j'ai eu l'impression de vraiment y être, les côtoyer, être amie avec eux (même les jeunes).
Le personnage de la grand-mère d'Anna est très juste, et on ne peut que ressentir l'amour d'Anna pour elle ; elle est de plus sage et avisée, et c'est grâce à elle qu'Anna a trouvé le courage d'entreprendre ce voyage.

L'auteure a fait à mon sens un choix efficace, en confiant la narration des chapitres à Anna et de ses filles, et c'est un régal de lecteur de lire la façon particulière qu'a chacune d'appréhender le monde, et de jeter un regard personnel sur les événements.

Anna est une femme qui se bat, bien que la vie ne lui ait pas épargné grand-chose - pourtant, rien de mélo, c'est judicieusement raconté, en privilégiant toujours le chemin de la résilience et de l'amour. Sa façon de raconter est à la fois pratique, concrète et sensible, elle fait preuve d'auto-dérision, et on s'aperçoit souvent qu'elle n'est pas dupe envers ses filles, mais cherche la manière la plus respectueuse d'agir, en leur laissant du temps. Mais elle sait aussi donner de la voix et ne se laisse pas faire. Elle a su dépasser de profonds traumas, avancer malgré tout, et dans ces nouvelles épreuves, elle gagne une vraie dignité et une grande force morale.

Chloé, l'aînée, est une jeune fille hypersensible, qui se cherche travers l'amour. Elle a un regard acéré sur les gens, mais reste dans le brouillard par rapport à sa mère, car elle a oublié, oblitéré, une grande partie des rapports entre sa mère et son père. Elle sait s'intéresser à des personnes a priori loin d'elle, et l'on sent que le voyage la transforme, et qu'elle deviendra une belle personne. Elle a également une façon inimitable de décrire les paysages, et j'ai apprécié que ce soit à elle que l'auteur délègue son talent de description, sinon il m'aurait peut-être manqué quelque chose pour l'apprécier vraiment.

Quant à Lily… Quel personnage magnifique ! Je l'ai aimée comme si c'était ma fille (mais peut-être que c'est un peu ma fille, en fait, elle est atypique comme une jeune personne que je connais bien). Elle est profondément originale sans le chercher, elle a un regard à la fois poétique, profond et incroyablement drôle. Evidemment, la façon qu'elle a de mélanger les expressions figurées fait d'elle une sorte de mascotte pour sa mère et sa sœur. Quand on lit ses chapitres, c'est un feu d'artifice, trouvaille sur trouvaille, mais c'est toujours elle.
Lily représente une sorte de trait d'union entre sa mère et sa sœur, et l'on se prend à se dire que, alors qu'elle se croit bizarre et inadéquate en société, elle est presque extra-lucide, elle comprend tout et perçoit tout.

Bref, c'est un roman magique, qui m'a fait évoluer dans certains a priori que j'ai sur la littérature "feelgood", que je qualifie trop facilement de facile. J'aime ces romans optimistes, mais avec un peu de honte, comme si je perdais mon temps. Et bien non : je n'ai pas perdu mon temps, ce roman m'a marquée, et l'écriture n'en était en rien facile. Le monde que crée Virginie Grimaldi continue de vivre après la lecture, ses images font du bien et donnent des "leçons de vie", avec simplicité et sans prétention. C'est une très belle lecture, et je suis heureuse d'avoir croisé ce livre dans mon propre voyage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LadybirdyLadybirdy   23 novembre 2018
Avant, quand les gens disaient que j’étais différente, j’aimais pas trop, j’avais l’impression d’être dans un jeu « trouvez l’intrus ». Mais finalement, je veux toujours restée différente. Je ne veux jamais devenir comme les autres. C’est bête d’être les autres alors qu’on est soi.
Commenter  J’apprécie          473

Videos de Virginie Grimaldi (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginie Grimaldi
Dans le cadre du festival Lire en Poche 2021, rencontre avec Virginie Grimaldi sur le thème "Clair-obscur de vies". Entretien avec Hubert Artus.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/recherche?requete=Virginie%20Grimaldi
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4248 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..