AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782494118126
220 pages
Gope éditions (27/11/2023)
4.5/5   3 notes
Résumé :
À Bali, il se dit que l’harmonie repose sur la coexistence des contraires. La liaison entre Barrel et Supatmiati aurait dû être très harmonieuse tant ces deux-là avaient si peu en commun…
Lui, un Français sentimental et plutôt naïf cherchant l’amour sur l’île des Dieux, et elle, une beauté javanaise d’origine modeste venue tenter sa chance sur cette terre de tous les possibles, avaient le projet de vivre ensemble à Paris. Malheureusement, le corps de la jeune... >Voir plus
Que lire après Meutre à UluwatuVoir plus
Créance de sang par Connelly

Terry McCaleb

Michael Connelly

3.99★ (12805)

3 tomes

Debout les morts par Vargas

Les Évangélistes

Fred Vargas

3.96★ (28377)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Article de Cécile Collineau paru dans Lepetitjournal.com/jakarta

«
MEURTRE À ULUWATU : POLAR CLASSIQUE DU GENRE DANS UN BALI QUI N'EXISTE PLUS

Éric Buvelot signe ici un polar maîtrisé qui coche toutes les cases classiques du genre dans un Bali très différent d'aujourd'hui.
Barrel, c'est le nom de ce jeune Français naïf et coeur d'artichaut de passage à Bali. Un barrel, en anglais, c'est aussi le tunnel dans lequel s'engouffre un surfeur. Et on se demande bien comment notre héros va pouvoir en voir le bout, tant il se retrouve embringué dans une sale histoire : il découvre au hasard des pages d'un journal que le cadavre de l'élue de son coeur, la belle Javanaise Mia, vient d'être retrouvé écrasé au pied d'une falaise d'Uluwatu. Tous les indices de culpabilité pointent vers lui. Ce n'est pas l'arak qu'il boit copieusement au hasard de ses pérégrinations nocturnes qui vont l'aider à trouver le vrai coupable.

A la découverte du Bali d'il y a 30 ans
L'intrigue se déroule dans les années 90, une époque où Seminyak était encore épargnée par les influenceurs et les touristes russes, les embouteillages et les boîtes de nuit : "Legian offrait encore beaucoup de calme à ses hôtes" ; "Le Goa, l'un des rares établissements de Seminyak à être ouvert la nuit". le manuscrit avait été conservé par son auteur pendant trois décennies : on le découvre telle une machine à remonter le temps dans laquelle le lecteur embarque avec plaisir et un peu d'étonnement.
On parcourt l'île entière, y compris dans des zones de Bali peu fréquentées par les touristes au Nord et Nord-Est.
Des scénettes apportent une touche locale loin des clichés rebattus (bien que la sempiternelle trilogie kretek/volcan/wayang kulit y fasse tout de même une apparition) : la vision cocasse d'un accident de la circulation avec des volatiles qui s'éparpillent, le passage d'une noirceur tragique dans un village montagnard pauvre, un arrêt épique dans une station essence de fortune et cette scène extraordinaire de danse villageoise à la haute charge érotique, mais néanmoins bon enfant à laquelle peu d'étrangers ont l'occasion d'assister.
On croise aussi toute une galerie de personnages secondaires, étrangers de tous pays, signe d'une société déjà très cosmopolite ou venant des quatre coins de l'Indonésie : un cuisinier de Padang, une prostituée de Banyuwangi, un soldat d'élite du Kalimantan, un jeune journaliste ambitieux balinais accompagné de son photographe dragueur, un vendeur de cigarettes du Timor, pas encore indépendant. le thème sous-jacent ? La violence faite aux femmes et leur exploitation sexuelle.

Des touches sonores qui renforcent le réalisme du récit
Eric Buvelot, journaliste et écrivain (auteur de Bali, 50 ans de changements) qui a plus d'une corde à son arc, est guitariste-bassiste rock : il a l'oreille musicale, d'où l'omniprésence des sons : les pots d'échappement qui pétaradent, deux discothèques voisines de Kuta qui rivalisent à coup de décibels, les ronflements qui proviennent de la chambre d'à côté à travers la fine cloison de bambou, des chiens galeux qui hurlent à la mort…

Un lecteur n'ayant jamais mis les pieds en Indonésie aura autant de plaisir à découvrir ce Bali rétro qu'un autre y vivant depuis des années : satisfaire ces deux lectorats n'est pourtant pas exercice facile.
Le suspense du récit avance crescendo jusqu'au point final. Un très bon cru donc que ce roman policier : patienter 30 années pour le savourer valait la peine.
»
Lien : https://lepetitjournal.com/j..
Commenter  J’apprécie          00
Recension de Laurent Greusard parue sur www.k-libre.fr

«
Balade noire à Bali

Barrel est un jeune Français qui voyage et a découvert Bali. Il y a rencontré Supatmiati, une jeune Javanaise. C'est l'amour fou. Mais il lui a laissé de l'argent et a dû retourner en France pour obtenir des papiers et revenir la chercher pour pouvoir l'épouser. Supatmiati est en train de composer son dossier afin de pouvoir quitter son pays. Lui est impatient même si réunir les papiers et obtenir des autorisations sans verser sans cesse de l'argent à différents fonctionnaires corrompus complique les choses. Mais un soir, alors qu'il l'attend, elle ne vient pas. de fait, elle a été assassinée et son corps jeté dans la mer depuis une falaise. C'est l'inspecteur général Sawidra qui se charge de l'enquête. Même si les suspects pourraient être multiples – car la jeune femme était une femme ouverte et qui cherchant à quitter le pays avait séduit plusieurs Occidentaux et avait même un « fiancé » local, peut-être son proxénète –, les soupçons du policier se portent de manière pointue sur Barrel qui essaie de mener une contre-enquête. Mais les indices pointent toujours vers lui : des photos de nus qui sont l'objet de scandale à Bali, des disputes avec sa promise lui sont reprochées. Plus il essaie de se dépêtrer des soucis, plus il y replonge.

Éric Buvelot, l'auteur, est « spécialiste » de l'Indonésie où il vit depuis près de trente ans. le pays lui a inspiré cette histoire qui mijote dans son esprit et sur des feuilles depuis plusieurs années. Au moment de l'édition, il a décidé de reprendre le texte pour y ajouter des détails. Cela fait effectivement du roman un récit qui a une belle couleur locale, où l'on distingue la vie des petites gens, les rêves des filles, les possibilités de s'en sortir, la corruption endémique, la débrouille érigée en système. Comme l'auteur connait bien les lieux, il se permet des détails intéressants sur les endroits visités, la nourriture, les coutumes locales, les difficultés de vivre dans un récit classique dans son fond (avec un final assez noir) qui donne à voir un univers bien amené.
»
Lien : https://www.k-libre.fr/klibr..
Commenter  J’apprécie          10
Le corps d'une jeune femme est découverte dans les rochers, à Uluwatu.
Iskandar Sawidra, inspecteur général de la police de Denpasar, est en charge de cette enquête inédite.
Heureusement pour lui, la jeune femme est rapidement identifiée par son compagnon Barrel, un français, qui fait le coupable idéal.
En plus de l'enquête menée autant par l'inspecteur que par Barrel, il faut découvrir qui était cette jeune femme originaire de l'île de Java.
Éric Buvelot nous transporte à Bali dans ce roman policier très vite prenant, à l'époque où les téléphones et les gps n'hésitait pas. le roman comprend de nombreux rebondissements et on apprécie les détails apportés à l'auteur, on pourrait se croire à Bali en lisant "Meurtre à Uluwatu".
Lien : https://www.inde-en-livres.f..
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : baliVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (3) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2797 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}