AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755634782
Éditeur : Hugo et Compagnie (02/11/2017)

Note moyenne : 4.51/5 (sur 80 notes)
Résumé :
Graham Russell et moi n’étions pas fait l’un pour l’autre.

Mes émotions me dirigeaient et il était apathique. Je rêvais tandis qu’il vivait dans les cauchemars. Je pleurais quand il n’avait aucune larme à verser.

Malgré son cœur glacé et mon envie de fuir, nous partagions parfois des instants. Des instants où nos yeux se rencontraient et où nous voyions nos secrets. Des instants où ses lèvres goûtaient mes peurs et où j’aspirais sa doul... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (60) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  26 novembre 2017
Avant de vous donner mon avis, je voulais vous expliquer pourquoi j'ai choisi de vous mettre la quatrième de couverture en tant que résumé. En allant sur la fiche du livre sur amazon, je n'étais pas satisfaite du résumé que j'ai trouvé. Il ne représente que partiellement le roman, et je ne suis pas entièrement d'accord avec tout ce qui y est dit… tout simplement, la quatrième de couverture nous offre un résumé qui nous plonge directement dans l'ambiance du roman, dans l'essence même de cette histoire hors du commun.
Donner son avis sur un tel roman est un véritable déchirement, d'une part parce qu'aucun de mes mots ne sera suffisamment élogieux, ni même suffisamment représentatif de ce que ce roman a à offrir aux lecteurs. Brittainy C. Cherry m'émeut un peu plus à chacune de ses histoires. Ici, celle-ci à eu une saveur particulière de par les thèmes abordés. J'ai véritablement vécu certains moments comme s'ils m'arrivaient, parce que quelque part je me suis vu à de nombreuses reprises dans ce récit.
Ce roman c'est une histoire de vie et de mort… Une histoire d'amitié, d'amour et de liens fraternels mais aussi une histoire qui sublime la notion de « famille » au-delà des liens du sang…
Comment rendre justice à ce roman ? C'est terriblement difficile. J'ai tellement de choses à dire sans avoir le droit de les dire… Revenons un peu sur l'histoire… Lucy a perdu sa mère assez jeune, la laissant orpheline avec ses deux soeurs aînées. Lucy a toujours été celle qui portait le monde sur ses épaules, celle qui apportait le réconfort et la lumière partout où elle passe. Des années plus tard, elle emménage avec Mari, sa soeur et son mari, le bonheur aurait pu leur sourire mais la vie en décide parfois autrement… Mari et Lucy avaient un rêve, ouvrir une boutique de fleurs, c'est ce qui conduira notre héroïne à rencontrer Graham qui vient de perdre son père. Leur rencontre, ce sera le choc de tous les éléments… On ne maîtrise pas toujours ce qui nous arrive, mais nous pouvons faire en sorte que cela nous apporte quelque chose. Ils n'étaient pas faits l'un pour l'autre, ils n'avaient pas le droit de s'aimer ! Mais « Maktub », c'était écrit !
[The gravity of us] est à mes yeux le meilleur tome de la saga [Elements], même si je les ai tous aimés, celui-ci à eu une saveur particulière. Brittainy C. Cherry sait mettre à nu ses personnages. Elle nous offre des héros tellement bien façonnés que l'on ne peut que croire qu'ils existent. Dans ce roman, les personnages sont fantastiques. Lucille, dit Lucy est une héroïne solaire, unique et singulière. Elle a une personnalité hors du commun, elle attire l'attention en étant elle-même, naturelle, un brin déjantée avec une grande croyance pour tout ce qui touche à la terre, à l'énergie de la vie et de la mort. Cette héroïne est merveilleuse, attachante et terriblement altruiste. Elle est vraiment lumineuse, comme si elle absorbait l'énergie qui l'entoure pour guider ceux qu'elle aime. J'ai aimé son côté baba-cool ! C'est une femme qui à la tête sur les épaules, qui malgré son côté décalé perçoit l'essence même de la vie. Sa sensibilité peut paraître douloureuse, je me suis énormément identifiée à elle, dans certaines situations c'était perturbant, presque troublant tant je me suis sentie proche d'elle. J'ai eu un gros coup de coeur pour cette héroïne. Graham Russel est un héros apathique, il nous apparaît comme une sorte de spectre, on ne le sent pas entier au début, on perçoit ses failles et son apparente froideur détonne dans l'univers de Lucy. Graham est un héros qui se révèle au fil des pages à travers des chapitres consacrés à son passé, on prend toute la mesure de sa personnalité, c'est un héros qu'il faut apprivoiser aux côtés de Lucy, et je vous assure que ce ne sera pas chose aisée. J'ai même cru que cela serait impossible. J'ai été terriblement intriguée par son personnage, car il est vraiment fouillé en profondeur, l'auteure a réussi un réel tout de force avec lui, car on capte les moindres changements dans son attitude, on lutte avec lui, on est déboussolés et on essaye de comprendre où tout cela nous mène avec lui. Graham est un homme que j'ai découvert de deux façons, avant et après sa rencontre avec Lucy. Ce fut saisissant de le voir évoluer, de comprendre ce qu'il a vécu.
J'ai été fasciné par la dualité de ces deux personnages. Ils ont tous les deux une perception bien à eux du monde qui les entoure. Ils ont peu de points communs, et pourtant leur univers va s'en retrouver bouleversé. Ils ont tous les deux un vécu particulier qui les a en quelque sorte conditionné à ressentir les émotions de la manière qui leur est propre. Lucy ressent tout, peut-être trop, elle s'imprègne de ceux qui l'entourent, jusqu'à jouer un rôle déterminant dans leur vie. Graham ne ressent rien, et ne veut plus rien ressentir à tel point qu'il se sent vide et insensible mais avant Lucy c'était son credo, son lot quotidien et il s'en accommodait. Graham est écrivain, ce qui amplifie sa personnalité renfermée et son intelligence. Il se trouve que Lucy l'a découvert en tant qu'auteur, fasciné par ses oeuvres sombres et sans espoir… Et si c'était de ça qu'il s'agissait ? D'entrevoir l'espoir dans une vie sans saveur ? Retrouver la faculté d'éprouver et de ressentir des émotions tant redoutées ?
Je vous aie longuement parlé de nos deux héros, mais les personnages secondaires tiennent une place aussi importante dans le récit. Nous avons une multitude de personnages qui gravitent dans l'univers de nos deux protagonistes principaux. Il y a Mari, la soeur de Lucy, leur relation fusionnelle est belle à voir, elles ont réalisées leur rêve, en suivant la route de leur espoir. Mari est une jeune femme simple et pleine d'idéaux, elle n'a pas eu une once de chance dans la vie, malgré le fait que Lucy ne l'ait jamais laissé tombé. J'ai aimé leur relation fraternelle, la façon dont elles trouvent leur équilibre, elles sont en osmose, mais… vous savez que ce n'est jamais aussi simple. Mari est un personnage clé qui joue son rôle à merveille avec ses forces et ses faiblesses. J'ai eu un coup de coeur pour Ollie et sa famille, ils sont très proches de Graham. Ollie est un homme de bien, un homme comme il est rare d'en rencontrer. J'ai été ébahie par sa capacité d'écoute et de soutien envers Graham. Leur relation est tout simplement idyllique. Ollie c'est un ami, un confident, presque un père… J'ai aimé son tempérament, sa vivacité d'esprit et sa façon de cerner les gens. Vous découvrirez les autres personnages au fil des pages, vous apprendrez à les aimer ou à les détester. Je ne peux pas vous parler de certains sans spoiler c'est pour cela que je m'abstiens.
Je ne vais pas vous parler de l'intrigue à proprement parler. Non ce roman se lit, se vit et se découvre. J'ai été tellement ébahit par ce que j'ai lu. N'en revenant pas en terminant la dernière page. Ce roman est porteur d'un message universel, le lien familial ne s'établit pas forcément par le lien du sang. On comprend aisément ce que l'auteure a souhaité nous transmettre. Elle sublime les notions d'amour, d'amitié, de vie et de mort. Elle a réussi à combler certains de mes chagrins, m'accompagnant moi-même vers une étape supplémentaire du deuil. C'était absolument fascinant de découvrir le cheminement de l'histoire avec la force de caractère de nos personnages. Je n'ai jamais lu une romance aussi naturelle et pleine de sens. Lucy et Graham vont vivre une histoire unique qui était écrit d'avance. C'était le destin et même si il s'évertue parfois à nous faire souffrir et bien seule l'issue finale compte.
Ce roman c'est une histoire d'amour et de deuil. C'est un maelström d'émotions brutes et déchirantes. J'ai énormément pleuré durant ma lecture, certainement aussi parce que ce récit a été un réel écho à un pan de mon passé. J'ai pleuré de tristesse, de colère et de joie. J'ai pleuré pour la relation interdite de Lucy et Graham. J'ai été au bout avec énormément d'amour au fond de mon coeur, de l'amour pour nos personnages mais aussi de l'amour pour tous ceux que j'aime.
Vous allez découvrir une romance hors du commun avec une dynamique surprenante. Et j'en voudrais tellement plus des romances comme celles-ci qui se forment sur des bases incertaines où l'amour est indéfectible malgré les aléas de la vie. Brittainy C. Cherry n'a pas besoin de surjouer car elle a de l'or entre les mains, sa plume est terriblement efficace et elle nous transmet des émotions que vous ne penseriez pas pouvoir ressentir, mais elle le fait avec son style si singulier et vrai. Ce roman a un côté abstrait et poétique, on part très loin avec nos personnages. J'ai adoré cette communion avec la nature, cette ouverture d'esprit qui nous offre une dimension totalement inédite pour une histoire hautement addictive.
Ce coup de coeur est vraiment particulier, très certainement un de mes plus gros coup de coeur livresque. Et en y repensant, en parcourant les pages de cette histoire je me suis laissée porter par les rebondissements et l'identité de l'histoire, étant sans cesse retournée par les événements et là virage à 180° avec un twist de malade qui m'a fait pousser un petit cri… et à ce moment là j'ai eu la certitude que cette auteure est magistrale, juste phénoménale.
En bref, [The gravity of us] c'est le tome qui sublime toute la saga. Celui qui réunit tous les éléments. Brittainy C. Cherry se livre sans cesse un peu plus à ses lecteurs. Ses romans m'offrent des moments de lecture inégalables, tellement ceux-ci frôlent la perfection. [The gravity of us] c'est une histoire qui résonnera encore très longtemps en moi. L'auteure a su me toucher personnellement, sa plume et son style sont inimitables, elle nous offre une envolée lyrique de haut vol avec l'histoire de Lucy et Graham. le deuil, l'amour et la famille sont des thèmes qui y sont abordés avec beaucoup de finesse, de tact et une grande part de vérité… Ce roman est un énorme coup de coeur que vous devez absolument posséder dans votre bibliothèque, comme tous les autres tomes de cette saga ! Et ajoutez le nom de Brittainy C. Cherry à votre liste d'auteures incontournables. C'est la crème de la crème de la new romance !
Lien : http://www.lmedml.fr/2017/11..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sourisetdeslivres
  27 novembre 2017
Dans ce tome, nous allons suivre Lucille et Graham.
Si Lucille est la lumière Graham, lui est la noirceur, si Lucy est le soleil Graham est la nuit.
Lucille ou Lucy, son diminutif, a deux soeurs, c'est la plus jeune de la famille, leur mère est décédée, Lucy lui a promis de toujours veiller sur ses soeurs : Lyrik et Mari.
Mari et Lucy sont très liées, soeurs et meilleures amies, Lyric, elle, est différente de la fratrie, leur mère les a toujours poussées à accomplir leurs rêves.
Elle a vécu sa vie comme elle l'entendait, elle profitait de chaque instant de la vie. Cela ne convenait pas à Lyric qui avait besoin de stabilité.
Mari et Lucy vivent ensemble depuis que Mari est tombée malade.
Elles réalisent un de leurs rêves en ouvrant une jardinerie « Les jardins de Monet ».
C'est en allant livrer des fleurs pour des funérailles que Lucy rencontre Graham.
Graham est un célèbre écrivain de thriller, son père était lui aussi écrivain, c'est la première fois qu'elle va rencontrer Graham, mais pas la dernière, car il est marié avec Jane ; Jane qui n'est autre que Lyric, la soeur qui n'a plus donné signe de vie depuis des années à ses soeurs.
Ce n'est pas la seule surprise, Lyric est enceinte.
Je ne vous en dis pas plus sur le pitch, mais sache, chez lecteur, que Lucy sera amenée à côtoyer très souvent Graham et Talon, la fille de Graham et Lyric.
Tu ne me vois pas là, mais si tu savais comme j'ai envie de te raconter la suite, comme j'ai peur de ne pas trouver les mots justes pour exprimer le profond amour que j'ai pour ces livres.
Tu vois ce qu'est un coup de coeur absolu ? Et bien celui-ci l'est.
Je t'ai dit que le premier tome était mon préféré, mais les protagonistes de celui-ci sont ceux que je préfère. J'ai adoré leur dualité, leur opposition complète.
Je ne peux pas dire que Graham m'a de suite embarquée comme les trois héros masculins des opus précédents, mais au fur et à mesure de ma lecture j'ai compris son âme ténébreuse, ses raisons.
Il faut dire que Brittainy C.Chetry t'aide en écrivant quelques flashs blacks sur l'enfance de Graham.
Quand tu auras compris combien il a souffert, tu comprendras ses réactions.
Pourquoi il ne parle pas ou peu ; pourquoi cet écrivain de talent a tant de difficultés avec les relations humaines, pour quoi ses romans ne se terminent jamais bien, pourquoi il est si renfermé, pourquoi il peut être si dure en parole.
Pourquoi il ne montre aucune émotion, ni joie, ni tristesse ?
Il se contrôle tout le temps peu de personnes arrive à percer sa carapace, lisent à travers ses yeux à part Oliver son professeur, mentor, correcteur et meilleur ami.
Je dis toujours que les yeux ne mentent pas ; les regards me fascinent, j'y vois, la personne et ce qu'elle cache ; avec ce roman je suis servie, car pour comprendre Graham il faut regarder ses yeux.
Lucy quant à elle c'est tout le contraire, elle est joyeuse, excentrique, pétillante, elle offre ses émotions comme ses fleurs, elle rit, elle parle, elle sourit, danse à la vie, elle a le coeur sur la main. Elle ferait tout pour protéger ceux qu'elle aime n'hésitant pas à se mettre de côté quand elle juge qu'elle est de trop même au détriment de ses sentiments.
Un peu hippie, original ce n'est pas une personne quelconque.
C'est une personne lumière comme on dit (je ne sais pas si l'auteure l'avait exprès, mais Lucie en grec veut dire lumière, je le sais c'est le prénom de ma fille et non pas le mien comme on le croit souvent haha.)
Je l'ai aimée immédiatement.
Comme j'avais envie de la protéger du monde extérieur, comme j'ai aimé son pot à pensées négatives chaque fois qu'une pensée négative survient elle met une pièce dans un bocal et un jour elle ira avec sa soeur Mari visiter les jardins de Monet à Giverny.
Comme j'ai aimé sa nature, sa façon d'être et de penser. Sa manière d'agir.
Comme j'ai aimé sa relation à la nature et sa manière de faire son deuil en plantant un arbre qui donne la vie.
Un arc-en-ciel au milieu des ténèbres de Graham.

Tu te doutes bien, cher lecteur, qu'il va y avoir une histoire d'amour entre ces deux-là, mais tu devras t'armer de patience, car l'auteure développe beaucoup plus la psychologie de ses protagonistes dans cet opus.
Elle sonde leurs âmes, elle t'emmène en apesanteur regarder de là-haut ses personnages réfléchir, penser, interagir ou pas.
Tu n'as envie que d'une chose : consoler l'un et l'autre, car quand Graham va commencer à te montrer ses failles c'est un tsunami d'émotion qui va t'emporter Graham porte des chaînes, de lourdes chaînes qui l'empêche de s'envoler, de vivre tout simplement, Lucy va lui apprendre à voler. Si Lucy aide Graham à se détacher de ses chaînes Graham, lui va aider Lucy à vaincre la gravité et poser ses pieds au sol.
Non pas qu'elle est trop rêveuse, mais elle n'a tout simplement pas encore trouvé son foyer, celui qu'elle n'aura plus jamais envie de quitter.
Que dire de la petite Talon (à part son prénom que je n'aime pas ^^) cette enfant va aider son père à comprendre ce qu'est le vrai amour, le lien charnel, elle rayonne sur sa vie, avec elle il n'est plus cet être hostile, avec elle toutes les barrières tombent.
"Ce qu'il y a de plus dur dans la vie, c'est de voir une personne que vous chérissez marcher tout droit dans le feu alors que vous ne pouvez rien faire d'autre que rester planté là, à la regarder se consumer"
Brittainy C. Cherry aborde des thèmes pertinents et importants dans ce roman notamment le deuil, la peur de l'abandon, la fratrie, la famille de coeur, la maladie, l'homosexualité, la prénatalité, la vie fragile, que tout peut basculer d'un jour à l'autre.
Que l'argent ne fait pas le bonheur et que la vie n'est pas qu'un vaste champ de fleur.
Que dire de son écriture, vu le nombre de post it et de citations que je te mets ici tu le comprends de toi-même, une écriture poétique, des mots qui entrent au plus profond de ton coeur, qui te brisent ou te réconfortent avec toujours cette faculté à garder son fil rouge des éléments ici, l'air ainsi que sa justesse dans le poids de ses mots, elle n'en fait ni trop peu ni pas assez.
Une écriture descriptive et encore le mot n'est pas celui que je voudrais, elle te fait ressentir chaque émotion vécue par ses personnages et crois-moi elle ne les épargne pas, mais comme dans chaque tome elle te chuchote à l'oreille que, même quand tu penses que tout est perdu il y a toujours de l'espoir, que la vie s'est aussi apprendre à tomber et à se relever.
On alterne les points de vue des protagonistes, un chapitre c'est Graham le narrateur, Lucy le suivant, un procédé qui te permet d'entrer pleinement dans les pensées les plus secrètes des personnages
C'est bouleversant, poignant, haletant, mais surtout authentique, tu sens les tripes de l'auteure dans ses livres et celui-ci ne fait pas exception.
J'ai frissonné, j'ai pleuré et j'ai ri.
J'ai ressenti les quatre éléments : l'eau en pleurant, le feu avec la colère, l'air en flottant dans ma bulle le temps de la lecture et enfin la terre en refermant ce livre en revenant dans la réalité.
En bref, une histoire d'amour intense, où tout n'est pas joué d'avance, si tu as peur des scènes de sexe ; ne crains rien ; pas de ça dans cet opus, une seule et très soft, belle au point d'en pleurer vous comprendrez pourquoi si tu le lis.

La devise de ce roman qui est Maktub : tout est écrit rien n'arrive au hasard te fera réfléchir.
Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gaoulette
  29 novembre 2017
L'eau rencontre la terre pour la rendre plus malléable.
L'air rencontre le feu pour le rendre moins puissant.
L'eau rencontre le feu pour l'éteindre.
L'air rencontre la terre pour pouvoir enfin respirer.
La saga The Elements c'est de deux héros qui vont apprendre à s'apprivoiser. Et ici avec The Gravity of us, Brittany C Cherry nous offre un sacré bouquet final. C'était fort, puissant, à l'image de cette couverture qui m'a fait vibrer dès le premier coup d'oeil.
Graham le héros est une concentration de testostérones, j'ai cru me liquéfier sur place. Et Lucy l'héroïne hippie chic qui nous donne la patate. Graham c'est l'Adonis au coeur de pierre et Lucy est la déesse qui va attraper cette pierre et la faire danser…
Félicitation à Brittany C Cherry. 4 éléments. 4 héros bien distincts. 4 histoires à l'image de l'élément. 4 romances qui m'ont convaincues. Chaque personnage a conquis mon coeur même si l'un je n'étais pas objective. Et oui je suis une femme, l'image compte lol.
Parlons de la romance en elle-même. Elle est vraiment différente de ce que j'ai l'habitude de lire. Une rencontre un coup de foudre et on voit si ça marche. Ensuite un petit grain de sable et on surpasse tout cela. Et on vécut heureux jusqu'à la fin du temps avec du sexe à gogo.
Et bien cette fois l'auteure passe par des chemins de traverse. L'amour certes mais pas évidente. Il faut tout prendre en compte. L'auteure prend son temps. Elle a joué avec mes nerfs. Heureusement que mon mari surveille mon sommeil car j'aurais fait nuit blanche. Il a un concentré d'évènements, de joutes verbales, de douleur, de personnages forts qu'on refuse de le lâcher.
Pour moi, il était impossible de faire mieux que The silent Waters mais Miss Cherry y est presque arrivée. Pourquoi je chipote. Je lui donne mon coup de coeur pour cette saga dans son ensemble et même pour ce tome.
Mais….. Lyric et Mari sont des personnages clés dans cette romance et j'en voulais aussi des chapitres sur elles. A défaut de l'avoir dans The Gravity of us, Miss Cherry pourrait nous offrir des spin-off sur ces femmes blessées aussi par la vie. Lyric amère qui n'a pas voulu voir plus loin que le bout de son nez mais qui doit être une femme merveilleuse (le dernier cadeau en est la preuve) et Mari rêveuse et cherchant son prince charmant….
Par cette critique, je m'engage à donner le dernier demi-point à Miss Cherry si un jour elle m'offre ces spin-off. Missnefer13500 est mon témoin moral car bien sûr c'est une lecture commune. Maribel n'hésite pas à apposer ta signature pour confirmer mes dires. Si je mens je vais en enfer….
Non soyons sérieuses…. Vous n'êtes pas fan de new romance. Vous détester les sagas genre After, Cinquante nuances et tous ce qui se ressemblent. Lisez cette saga. Vous aurez des hommes musclés certes, c'est normal ils font du sport quand ils font du sport. Vous n'aurez pas trop de sexe. Et oui l'homme n'est pas une machine on le sait. Vous aurez des vrais personnages émouvants et réalistes.
Merci Miss Cherry. J'attends la suite avec impatience. Peut-être une future concurrente à ma COHO....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
AlexianeTh
  09 février 2018
The Gravity of us est le dernier tome de la saga The Elements. Et pour clôturer le tout, Brittainy C. Cherry a réussi à faire des clins d'oeil à ses trois premiers opus : eau, air, feu… et terre pour le dernier. Notamment par le biais de la litanie que se répète inlassablement l'héroïne, Lucy, mais que vous êtes libres de découvrir par vous-même. Dans aucun des précédents livres il n'y a de cross-overs, nul personnage ne se rencontre… au mieux, quelques clins d'oeil des plus subtils. Pour The Gravity, l'autrice n'a pas hésité à mettre les deux pieds dedans, non pas en nous mettant sous le nez tous ses héros, mais en faisant référence à leurs histoires au travers de Lucy et de Graham.
Lucy est une jeune femme ayant perdu sa mère, peu ou pas connu son père et soeur de Lyric et Mari. Si avec l'ainée, la relation n'est pas au beau fixe, elle est plus que fusionnelle avec Mari, atteinte d'un cancer. le coup est rude et elle doit soutenir, seule, la maladie de sa soeur en se raccrochant à leurs rêves communs. Deux ans plus tard, Graham, écrivain à succès de romans thriller et épouvante, vient de perdre son père et son épouse accouche dans peu de temps. Malheureusement, le bébé naît prématuré et sa mère les abandonne. Graham qui est un homme très sombre, brisé, ayant une peur « panique » de l'abandon se voit obligé de s'occuper seul de sa petite fille entre la vie et la mort. Jusqu'à ce que les deux contraires se croisent et s'aimantent.
Difficile de développer un peu plus le synopsis de crainte d'en dire trop. Dans un roman tel que celui-ci, il y a peu de retournements de situation spectaculaire. Aussi, en souligner les points forts pour en appuyer le noeud de l'intrigue risque de ruiner le plaisir de la découverte du lectorat.
Il est néanmoins déjà d'ores et déjà possible de comprendre les similitudes entre les deux héros par le biais de ce résumé écrit « à la va-vite. » Au final, leur situation et/ou leur passif font écho l'un à l'autre ; mais ce qui est travaillé ici, c'est bien les opposés. Lucy est la « joie incarnée », le sourire en toutes circonstances, l'optimiste, le pardon… La Lumière (Lucy => Lux…) Graham est un énième héros torturé, très mystérieux, sombre, acariâtre. On retrouve encore ce schéma de la belle censée guérir et dompter la bête. Si on l'avait perdu avec The Silent Waters, ce dernier opus reprend ce cycle très redondant et lassant dans le genre New Adult/Romance. Si lassant que l'on finit par avoir l'impression de lire la même histoire encore et encore et The Gravity n'est malheureusement pas une exception.
The Gravity est aussi très centré sur le drame. Tout est fait pour apitoyer et piquer le coeur du lecteur, peut-être un peu trop, parfois avec des situations quelque peu tirées par les cheveux. Ou, tout du moins, des situations qui auraient pu mieux être développées, approfondies notamment sur la fin qui a été vite bâclée. Plusieurs centaines de pages auraient été nécessaires pour vraiment travailler la matière pourtant mise en place, façonner un peu plus la profondeur du relationnel et de ce qui se passe au niveau de l'intrigue. Malheureusement, il ne faut compter qu'une dizaine de pages tout au plus (contre plusieurs centaines, répétons-le) pour obtenir le fin mot de l'histoire.
Un point appréciable en plus des clins d'oeil fait aux précédents tomes — pour « la boucle est bouclée — c'est encore cet effet miroir entre le dernier livre de la saga, le tome en lui-même et le fait que Graham est écrivain. Il y a beaucoup de métaphores qui symbolisent la fin de The Elements et sa relation avec Lucy.
En fait, The Gravity est un condensé des trois autres opus avec sa propre histoire. L'on y retrouve les thèmes du deuil, de l'abandon, de la passion, de l'acception, le trauma, la parentalité et de la rédemption. Tout y est réuni et forme “le centre de gravité.” L'air, le feu, l'eau se retrouvent en un même point : la terre. le noyau. Lucy elle-même est une symbolique de tous ces éléments réunis par la litanie qu'elle répète sans cesse, son côté “hippie excentrique”, son rapport à la nature… le fait de planter un arbre qui a besoin d'eau, de soleil, d'air et de terre. C'est une conclusion à tous ces récits : Lucy et Graham sont le couple final qui porte cet équilibre en eux.
Si le côté trop dramatique peut empiéter sur l'appréciation pure du récit — surtout si l'on n'est pas un adepte des grands drames shakespeariens, dirons-nous — on peut malgré tout aimer cet écho constant avec les opus qui ont précédé The Gravity. Un peu comme un “adieu” que l'on ferait à cette saga. Puisqu'au final, c'est un peu le cas. Cette histoire met un terme à The Elements pour de bon. Et l'épilogue le confirme à sa manière.
Il est néanmoins regrettable que la version numérique de l'ouvrage comporte beaucoup d'erreurs, dont des oublis de lettres ou de mots ce qui peut contrarier notre lecture. C'est plutôt dommage et peut-être serait-il judicieux, dans la mesure du possible, de revoir la mise en page et parfaire un peu les endroits où les manques se ressentent. Cela peut impacter la vision, voire le jugement pur, du roman surtout si l'on est très peu satisfait de la fin en ressentant un raté niveau aboutissement comme précédemment évoqué.
The Elements est une saga qui se lit plutôt rapidement et qui s'adresse à un lectorat très friand des grandes histoires d'amour aux grandes envolées, mais aussi aux lecteurs à la recherche d'émotions, de compréhension et des mots justes. Elle ne peut pas s'adresser à tout le monde, ne serait-ce par le biais de l'écriture en elle-même qui reste très simpliste. Comme chaque roman, chacun est libre de son appréciation et de ses préférences.

Lien : http://marmiteauxplumes.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Missnefer13500
  29 novembre 2017
Et voilà c'est fini ! The élements : Gravity of us LC
Avec ce dernier tome de la saga les éléments, Brittainy C.Cherry revient un peu au style de son premier tome, enfin tout au moins sur le fait que toute relation est possible quand c'est Mektub, même avec deux protagonistes aux personnalités si dissemblables.
Elisabeth et Tristan n'avaient rien en commun, ils ne se connaissaient pas depuis toujours comme Logan et Angela, ni Maggie et Brooks, mais ils vivaient tous les 2 un drame personnel similaire qui avait bouleversé leur vie.
Lucy et Graham sont deux électrons libres évoluant dans des mondes différents.
Elle est pétillante, pleine de vie, généreuse, éprouve tous les sentiments possibles, se donne sans retenue et sans rien attendre en retour. Une baba cool, loufoque, spontanée. Portant la vie ne la pas épargnée, la sienne, comme celle de beaucoup de monde ce qui rend l'histoire réaliste, a été semée d'embûches. Elle a vécue la perte d'un être cher, s'est battue avec Mari, avec ses espérances en bandoulière. Les valeurs familiales sont importantes pour elle, tout comme l'amitié.
Graham n'éprouve rien, si ce n'est de la colère parfois.Il contrôle tout et particulièrement ses émotions qu'il considère comme une faiblesse. Il est sombre, n'est même pas défaitiste puisqu'il ne croit ou plutôt n'espère plus rien. Il vit tout simplement. Marié, pour des raisons terre à terre à une femme à son image, quoique !
Si Lucy a tiré une force de ses épreuves, Graham au contraire est devenu un a-social bourru et odieux parfois.
Oui, Brittainy C Cherry possède ce talent propre a certains écrivains et parvient en créant toujours des personnages déconcertants à nous surprendre encore, à nous attacher à eux ! Elle se renouvelle sans cesse. Et celui-ci, Graham, eh bien je crois que je n'en avais pas encore rencontré ce genre de type qu'il semble impossible à aimer, hormis qu'il est super canon !
Alors qui donnerait une chance à Graham ? Qui supporterait les réflexions et comportements blessants d'un tel homme ? Qui parviendrait à en tomber amoureuse, à dégeler ce coeur de glace ? Eh bien, seule une Lucy peut le faire.
En fait l'auteur réussit un tour de magie, parce que nous aussi lectrices, nous succombons à son charme, non c'est devant ses faiblesses que nous chutons, avec l'envie irrépressible de sauver son âme et toucher son coeur, parce que lui parvient malgré son abominable caractère à toucher le notre.
D'une certaine manière Graham est un peu comme Tristan (les fans n'ont pas oublié) : il ne se laisse pas approcher, mais à un niveau supérieur. Lucy l'agace, l'indispose, il ne l'aime pas (Ok il n'aime personne, rectificatif il ne veut aimer personne ) et pourtant il va la laisser entrer dans sa vie pour des raisons bien égoïstes !
Alors on se demande bien comment va évoluer cette aventure (sur laquelle on ne parierait pas un iota) dont certains rebondissements m'ont scotché, car vraiment il fallait y songer. A partir de là bien là suite, évidemment, est plutôt prévisible, mais Brittainy C.Cherry prend son temps, ici les héros ne sautent pas dessus, pas de scènes de sexe à gogo, le lecteur n'en a pas besoin, c'est une vrai et magnifique romance dans laquelle l 'auteur de sa plume particulièrement addictive nous tient en haleine.
Oui, Brittainy C. Cherry maîtrise sa plume, joue avec nous. Elle nous fait rire avec quelques scènes cocasses, elle nous émeut jusqu'au larmes parfois. Et même quand toutes les cartes sont abattues, elle en sort encore une de sous le manteau pour nous laisser sans voix.
J'ai aimé suivre l'évolution du héros sous l'effet de la présence de Lucy, les personnages secondaires et tout particulièrement le Professeur Ollie, je n'ai pas vraiment compris le comportement De Mari, me suis demandé quelles étaient les motivations de Lyric mais bon, ça n'enlèvre rien à la beauté de l'histoire ,.
Quand deux électrons libres se télescopent et bien ça donne ça !
Et quand la devise de Lucy est L'air au-dessus de moi, la terre au dessous- de moi, le feu en moi, l'eau tout autour et l'esprit devient moi
Eh bien la boucle est refermée avec cette référence aux 4 éléments: l'eau, le feu, la terre et l'air, autour desquels notre auteure a construit ces magnifiques histoires qui concernent des personnages sans aucun lien entre eux ce qui permet de les lire indépendamment les uns des autres.
Je suis très heureuse d'avoir pu découvrir cette auteure qui ne compte pas que cette série à son actif, ces autres romans ne sont pas encore publiés en France, j'espère qu'Hugo Roman nous fera ce plaisir bientôt.
La plume de l'auteur est belle, fluide agréable et ses aventure addictives , ses couvertures sublimes et je remercie Hugo Roman d'en avoir conservé le VO. Pour celle-ci ce mannequin athlète ( Stuart Reardon ) qui fait également la couverture d'un autre roman pas encore paru en France, sur le monde du Rugby, curieuse de le découvrir, Gaelle tu me suis ? Oui bien sûr ça va se terminer en LC.
Pour en revenir à ce roman, et bien coup de coeur pour ce couple insolite et pour la conclusion de cette saga commencée il y un an avec ma binôme Gaoulette.
J'ai aimé l'idée originale autour de laquelle l'auteure a construit sa saga avec pour fil conducteur les 4 éléments qu'elle est toujours parvenue à glisser dans chaque tome de manière cohérente. J'aime le style de Brittainy, ses héros, leurs blessures et leur force de caractère. J'aime qu'elle me fasse rire et parfois m'émouvoir aux larmes. Coup de coeur pour cette série dont voici mon podium : The Silent Waters ex equo avec The Gravity of us, The air he breathes et The fire
J'aimerais maintenant pouvoir lire d'autres histoires hélas pas encore publiées en France.
Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   26 novembre 2017
-Que penses-tu d’elle, Graham ?

-Ce que je pense de Lucille ?

-Oui. Si ce n’est pas possible d’être avec elle, tu as peut être au moins un peu de place pour de l’amitié.

-Elle est tout le contraire de moi. Lucille est tellement excentrique, une bizarrerie de la nature. Elle est maladroite, et elle parle toujours à tort et à travers. Elle a toujours les cheveux en bataille, et parfois elle rit trop fort et c’est agaçant. Tout en elle est désastreux. C’est une vraie catastrophe ambulante.

-Et pourtant ? insista-t-il.

Et pourtant, j’aurais aimé être comme elle. J’aurais aimé être un personnage excentrique, une bizarrerie de la nature. J’aurais voulu trébucher et éclater de rire. J’aurais voulu m’emparer de cette beauté cataclismique et la mixer avec mon chaos personnel. J’aurais aimé disposer moi aussi, de cette liberté dans laquelle elle semblait se sentir comme un poisson dans l’eau, et aussi de sa capacité à vivre sans crainte l’instant présent.

J’aurais aimé savoir ce que cela signifiait de faire partie de son univers.

D’être un homme qui ressent tout.

J’aurais aimé la tenir contre moi sans lui enlever sa liberté de mouvement. J’aurais aimé connaître le goût de ses lèvres et aspirer une partie de son âme tout en lui donnant un aperçu de la mienne.

Je n’avais pas envie d’être son ami, ça non.

Je voulais être tellement plus que ça.

Pourtant, je savais que c’était impossible. Elle était la seule qui soit vraiment inatteignable, tout en étant la seule que j’aie jamais aussi profondément désirée. C’était injuste, la façon dont cette histoire se déroulait pour moi, et pourtant ce n’était pas du tout surprenant. Aucune des histoires que j’avais écrites ne se terminait bien, et Lucy n’apparaîtrait jamais dans mon dernier chapitre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
MelieGreyMelieGrey   08 novembre 2017
- Cela ne vaut pas le coup d'être avec quelqu'un avec qui on n'a rien en commun, simplement par peur d'être seul. Je vous jure que, toute votre vie, vous vous sentirez plus seule avec lui que sans lui. L'amour ne vous demande pas de renoncer à certaines choses. L'amour n'étouffe pas. Il permet au mode de s'épanouir. C'est ce qu'elle m'a appris. Elle m'a appris comment marchait l'amour, et je suis certain qu'elle vous a appris la même chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LysetteLysette   31 juillet 2018
- Si tu quittes ma sœur à cet instant, ce 'est pas la peine de revenir. Ce n'est pas la peine de téléphoner quand tu auras trop bu ni de passer quand tu seras triste. Quand elle aura vaincu ce cancer - ce qu'elle va faire, tu peux me croire -, ne t'avise pas de revenir en prétendant l'aimer. C'est compris ?
- Oui.
C'était le même mot qu'il avait employé pour promettre à Mari de l'aimer tous les jours de sa vie, dans la santé et dans la maladie. Ce mot était, maintenant et à jamais enseveli dans la douleur et les mensonges répugnants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
angele-59angele-59   25 novembre 2017
- La solitude est mauvaise conseillère, dit Graham, assis sur le bord de son lit. Elle est toxique et mortelle la plupart du temps. Elle pousse les gens à croire qu'ils sont mieux lotis avec le diable lui-même qu'en restant seuls, parce que, quelque part, être seul signifie qu'on a échoué. Quelque part, être seul signifie qu'on n'est pas assez bien. Alors, le plus souvent, le poison de la solitude s'insinue en vous et vous fait croire que le moindre geste d'attention équivaut à de l'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Morgane_De_MussetMorgane_De_Musset   15 novembre 2018
J'aime ta générosité, ton coté attentionné, ton rire, ton sourire. J'aime ton cœur et la façon dont il bat pour le monde. Avant toi, j'étais perdu, et grâce à toi, j'ai trouvé un foyer. C'est grâce à toi que j'ai foi en l'avenir, et je n'ai pas l'intention de te laisser partir, jamais. Épouse-moi. Épouse Talon. Épouse-nous.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Brittainy C. Cherry (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brittainy C. Cherry
Mélusine reçoit Brittainy C. Cherry, l'auteure de la saga The Elements !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewroma... - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! La #TeamNewRomance
autres livres classés : new adultVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3340 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..