AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012023584
Éditeur : Hachette (23/11/2011)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 153 notes)
Résumé :
Pierce, 17 ans, n'est pas morte. Enfin... Elle n'est PLUS morte. Elle revient d'un séjour dans l'Au-delà, où elle n'a pas rencontré de lumière, mais un jeune homme, John, à peine plus âgé qu'elle. Un jeune homme beau et ténébreux... Un jeune homme qui lui a proposé de partager l'éternité à ses côtés. Pour vivre avec lui, Pierce devait tout abandonner. Elle a refusé. Elle lui a échappé. Mais pour combien de temps ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
Archessia
  07 février 2012
La plupart du temps, je commence mes chroniques par un p'tit résumé maison du début de l'histoire.
Là, je vais vraiment avoir du mal, tellement les 100 premières pages sont un fouillis assez difficilement compréhensible.
Comment dire ... Vous savez, quand vous avez vécu un truc qui sort de l'ordinaire, et que vous êtes excités, impatients et nerveux de le raconter aux autres ?
Vous bafouillez un peu, vous ne savez pas par quoi commencer, vous parler de quelque chose puis vous revenez en arrière, vous ne choisissez pas toujours les mots justes, etc ...
Et bien pendant toute la première partie du livre, j'avais l'impression d'avoir en face de moi quelqu'un qui parlait comme ça. C'est ... assez perturbant.
On a parfois du mal à saisir ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux, et la temporalité même du récit n'est pas évidente à délimiter.
Mais, je peux vous rassurer, car après, ce n'est que du bonheur, et la lecture devient un vrai plaisir !

Pierce a eu un accident quand elle avait 15 ans. Elle est tombée dans une piscine en se cognant la tête, et s'est noyée au fond de celle-ci.
Morte, elle a fait des découvertes incroyables "de l'autre côté". La plus dingue de toutes ? Ce jeune homme de presque 20 ans qui semble l'avoir choisie pour rester à ses côtés pour l'éternité.
Prise de panique, elle arrive à s'échapper et donc ... à revivre.
C'est ce qui s'appelle un gros râteau ! Et John (oui, c'est son nom) n'est pas décidé à laisser sa promise tranquille.
Seulement, Pierce n'a pas fait qu'écoper d'un amoureux transit, en mourant. Il semblerait qu'une force mystérieuse lui veuille du mal, car les catastrophes où la jeune fille est impliquée commencent à se multiplier dangereusement ...
Qui est derrière tout ça ? Et, surtout, comment échapper aux esprits de la mort ?

Donc, comme je l'ai dit, j'ai trouvé les 100 premières pages beaucoup trop floues, avec des côtés bien trop brouillons. de la part de Meg Cabot, on est en droit d'attendre bien mieux. Je ne sais pas trop ce qui lui est passé par la tête, c'était vraiment très étrange à lire.
Mais soit ! Franchement, une fois passé les explications boiteuses et l'introduction douteuse, on a droit à une histoire vraiment géniale, une romance fantastique contemporaine assez sombre qui revisite de façon moderne l'histoire de Perséphone et Hadès.
Après que Pierce est décédée pendant de longues minutes, elle n'a plus jamais été la même. Déjà, quand elle a voulu expliquer ce qui lui était arrivé, personne n'a voulu la croire, bien entendu. Elle a donc dû voir pas mal de spécialistes, psychologues et autres éducateurs pour l'encadrer.
Sa capacité de réflexion a diminuée, comme son attention.
Plus bonne à grand chose à l'école, mise à l'écart par les autres parce qu'elle est devenue bizarre ... elle a tout de suite eu mon affection !
C'est pas fréquent de voir une héroïne comme ça, elle est complètement à l'ouest ! C'est une fille paumée qui ne sait pas trop quoi faire d'elle, de sa vie, et qui la passerait bien simplement à végéter à la maison.
On voit toujours des personnages principaux féminins qui ont certes quelque chose qui les différencie des autres, mais qui au final font preuve d'énormément de courage, de compassion, d'intelligence, etc ...
Ici, Pierce, ce qui l'a fait sortir de la masse ... c'est qu'elle est bizarre. Et j'adore ça !
Elle est un personnage terriblement rafraîchissant et original, à elle seule elle donne une toute autre saveur au récit, un régal.
John, quant à lui, est vraiment difficile à cerner. On ne le voit pas très souvent, et quand on le voit, ou les scènes ne sont pas claires, ou elles sont très courtes.
Lui qui est sensé être le deuxième personnage important de ce roman se retrouve presque dans le rôle du figurant. Qu'à cela ne tienne ! le peu que l'on sait de lui est assez pour se faire une vague image personnelle qui, pour ma part, me satisfaisait déjà pas mal
Et puis, en même temps, ce "flou artistique" autour de sa personne est loin de déplaire et lui donne, au final, un côté très mystérieux.

J'ai particulièrement aimé comment le quotidien de la jeune fille était dépeint.
On voit ce qu'elle doit affronter tous les jours à cause de son passé particulier, et également de ses parents qui ne passent pas vraiment inaperçus.
Que ce soit en famille ou à l'école, les règles sont différentes mais les difficultés à les comprendre et à les suivre sont les mêmes.
En fait, étrangement, ce sont les scènes qui ne mêlaient pas le fantastique que j'ai préféré. Il s'y dégage une ambiance dans laquelle j'aimais me couler, et le désarrois, la solitude de la jeune fille m'ont beaucoup touchée. La voir commencer à interagir avec d'autres élèves, ses petits défis personnels qu'elle réussit, ses petits pas pour une réinsertion dans la vie sociale, ... tout ça m'a donné le sourire, et j'ai suivis ces moments avec vraiment beaucoup de plaisir.
Pour une héroïne de roman, c'est d'un autre type de force dont elle va devoir faire preuve. La force mentale, celle de devoir constamment se mettre en retrait pour les autres, celle de rester dans l'ombre pour que les autres puissent profiter de la lumière.
Pierce se retrouve seule à devoir sans arrêt refouler aussi bien ses sentiments que ses désirs, si elle ne veut pas qu'on la prenne pour une folle.
Mais parfois, l'aide dont on a désespérément besoin se trouve dans les endroits les plus inattendus ...

Ce premier tome est, dans le fond, une grosse introduction.
On nous présente le personnages principal et les personnes qui gravitent autour de lui. On pose le décors en nous expliquant les bases de celui-ci.
On nous parle de la mythologie ambiante, pourquoi on s'intéresse à ces gens, que leur est-il arrivé, ... et tous ces éléments plus ou moins importants qui construisent une histoire.
A la fin de ce volume, tout s'emballe et s'accélère, nous laissant un final intense et plein de révélations.
Il signe également un énorme changement dans la vie de la jeune fille. Y survivra t-elle cette fois-ci ?...

Une fois passé le début quelque peu laborieux, c'est un livre qui m'a beaucoup plu et dont j'ai dévoré la seconde partie d'une traite.
Un mythe revisité de façon très actuelle et réussie, des personnages qui sortent de l'ordinaire et une ambiance presque constamment douce-amer, c'est un livre enchanteur qui, qu'il plaise ou pas, ne laisse certainement pas indifférent !
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Luna05
  19 décembre 2011
Deuxième participation à l'opération masse critique et deuxième sélection à mon actif, je profite donc de mon billet pour remercier le site Babelio pour ce partenariat ainsi que les Éditions Hachette.
Ce livre a depuis un bon moment attiré mon regard de part un résumé intrigant et le nom de l'auteur dont la réputation n'est plus à prouver. "Abandon" est pour moi le premier roman de Meg Cabot que j'ai lu et, en le feuilletant j'avais dans l'espoir que s'il s'avérait totalement addictif ce ne serait pas le dernier.
Pierce Oliviera jeune fille âgée de 17ans tente depuis près de 2 ans de se reconstruire sans toutefois y parvenir. Ayant été mortellement blessé à 15ans, Pierce s'est retrouvée dans l'au delà, une expérience traumatisante où elle fit la rencontre de John ce qui scella son destin à jamais. Réanimée de justesse par sa mère la voici de nouveau vivante mais changée. Ce que personne ne se doute c'est que John lui avait fait une proposition que Pierce s'est empressée de refuser et l'a par la même occasion fuit. Combien de temps lui reste t-il avant qu'il ne vienne réclamer son dû et surtout pourquoi depuis sa résurrection Pierce se retrouve t'elle en danger et protégée à distance par John?
Je ne sais pas par où débuter ce billet.
Tout d'abord la couverture, dès que mes yeux se sont posés sur elle j'ai immédiatement été attiré, je l'ai trouvé très jolie puis, après lecture, totalement en accord avec le contenu. Une illustration simple et épurée affichant un certain calme, car, calme serait bien l'adjectif adéquate pour ce livre.
Dès le premier chapitre nous sommes totalement parachutés dans l'histoire et nous découvrons réellement l'intrigue qu'au rythme du récit conté par Pierce. Ce récit est, tout du moins au début assez déstabilisant car nous ne cessons de nous retrouver balloté voir noyé entre les divers flashbacks de Pierce, perdues entre passé et présent d'un chapitre à l'autre. Des faits cités dès le départ et incompréhensibles pour nous trouveront des explications plus tard lors des moments relatés par l'héroïne. L'incompréhension est donc le maitre mot de ce début de récit mais, une fois les bonnes clés en main nous nous retrouvons à suivre assidument la vie chaotique de Pierce.
le mystère régnant sur cet ouvrage nous maintient en haleine jusqu'au bout et plus particulièrement concernant la nature réelle de John. Tant de questions affluent sur les lèvres de Pierce et des lecteurs. Les révélations nous sont donc délivrées au compte gouttes rendant cette lecture à la fois attractive et frustrante mais, une fois la vanne des secrets rompus impossible de lâcher le livre. Défaut à signaler tout de même, l'action ne débute réellement que le dernier quart du livre nous laissant une impression de grande introduction les 3/4 du roman.

à présent les personnages. Pierce est une jeune fille qui subira en grande partie toutes ses mésaventures tout au long du récit sauf mis à part lorsqu'elle s'est échappée de chez John au début de l'ouvrage. Cette adolescente ne m'a pas énervée et ses réactions étaient en accord avec son âge, jeune fille altruiste s'inquiétant pour le bien être des autres avant le sien, son tempérament humain attirera John irrémédiablement, c'est d'ailleurs en ayant voulu sauver un oiseau de la noyade que cette dernière perdra la vie. Son retour au sein des vivants lui sera difficile, l'auteur est parvenue au travers des flashbacks à nous décrire subtilement la difficulté de ces gens ayant vécu l'Expérience de Mort Imminente à se réadapter à la vie. Pierce a perdu tous ses repères et souffre d'un manque de concentration l'handicapant quant à entreprendre certain travaux ou activités comme conduire. Abonnée à la prise de médicaments pour se stabiliser, interdite à la consommation de caféine, cette jeune fille subit le regard de certain de son entourage la prenant pour une imbécile, des personnes bourrés de préjugés la jugeant, suite à son accident, incapable et inapte à faire quoi se soit mis à part provoquer catastrophes sur catastrophes. Pierce en devient un personnage touchant car souffrant d'un complexe d'infériorité, ne souhaitant que le bonheur de ses proches et qui, par pure abnégation suivra sa Mère dans sa nouvelle vie sur l'Isla Huesos où elle se retrouvera à étudier dans l'ancien lycée de cette dernière dans un bâtiment nouvellement crée appelé le bâtiment'D ou lieu pour les cas à problèmes...
John quant à lui sera entouré d'un voile de mystère pendant toute la lecture. Ayant rencontré Pierce quand elle avait 7ans puis 8 années plus tard, ses deux rencontres auront marqué profondément ce jeune homme. Étant pour la plupart du temps d'un calme olympien, John sera néanmoins capable de violents dérapages rendant ce personnage très ambigu et sauvage. Une personnalité faisant ressentir une certaine retenu laissant planer un certain calme avant la tempête. Homme capable de douceur et de tendresse envers Pierce mais faisant également preuve d'autorité dû à son statut, usant de stratagèmes pour obtenir ce qu'il veut quand il le veut et n'hésitant pas à mettre souvent Pierce au pieds du mur. Une personnalité à la fois intrigante, captivante et glaçante ne laissant pas indifférente et promettant beaucoup pour la suite.

L'auteur a pris beaucoup de plaisir à nous plonger dans cette histoire mêlant fantastique, amour et mythologie Grecque. de bonnes idées qui auraient cependant mérité une meilleur maitrise car un manque de rythme probant a été l'une des lacunes de ce livre ainsi qu'une narration souvent trop brouillonne nous perdant hélas dans le récit...
Un avis mitigé mais heureusement pas catastrophique. Une histoire fort prenante ayant maintenu mon attention jusqu'au bout malgré les quelques baisses de régime. Au vu de ce dénouement je suis curieuse de savoir ce qui va advenir de Pierce et John dans le tome 2 "Underworld".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
angelita.manchado
  08 décembre 2011
Pierce, il y a deux ans, est tombée dans la piscine. Souffrant d'hypothermie, elle a été sauvée de justesse par sa mère. Mais Pierce a fait l'expérience de l'EMI (Expérience Mort Imminente). Lors de son passage, elle a revu John qui l'a séquestrée pour la garder auprès de lui. Mais Pierce voulait vivre, elle s'est donc enfuie.
On la retrouve parmi les siens où elle doit faire face à des expériences et à la curiosité des uns et des autres. Mais elle doit également se confronter à la colère des Furies qui veulent la tuer. Elle est "aidée" par John, qu'elle repousse mais pour qui elle éprouve des sentiments. John veut absolument qu'elle revienne avec lui mais Pierce veut vivre et rester dans le monde des vivants.
Après Insatiable (qui n'a pas été ma tasse de thé), je me suis plongée dans ce nouveau roman de Meg Cabot. Après les vampires, Meg Cabot se plonge dans l'univers de ceux qui ont fait l'expérience de revenir après avoir été sauvés de la mort et fait l'expérience du passage vers l'au-delà.
Je trouve quelques connotations au titre du roman. Pierce est abandonnée. En effet, c'est une jeune fille qui, au départ, n'est pas du tout comme les autres. A l'âge de 7 ans, elle rencontre un homme dans un cimetière. Elle ne sait pas qui il est mais il y a déjà un lien qui s'est formé. Pierce est une enfant qui s'occupe des autres et cela ne change pas au cours de son adolescence. Elle va vouloir "venger" le suicide de celle qui était son amie. Elle se sent décalée par rapport aux autres. Elle n'est pas une très bonne élève. Elle a toujours été considérée comme différente. Et ce n'est pas son accident "mortel" qui changera les choses. Elle ne s'abandonne pas à des confidences car elle a compris que personne ne va la croire, surtout lorsque des évènements vont faire en sorte qu'elle devra faire face à la mort de ceux qui lui sont chers ou à des problèmes avec la police.
Pierce est aussi abandonnée car suite à son accident, ses parents divorcent et sa mère retourne sur les lieux de son enfance avec elle. Abandon lorsqu'elle doit quitter son père qui ne la comprend pas et qui veut qu'elle réussisse. Abandon, également, lorsque Pierce s'empresse de s'enfuir lorsque John la "séquestre". Abandon, également, avec cette incompréhension entre Pierce et John. Elle refuse tout ce qu'il veut lui apporter et surtout elle refuse de revenir dans l'autre monde, surtout qu'elle se sent protégée par la pierre. Abandon pour John, qui, mort, depuis des années, est tombé amoureux de Pierce mais il ne sait comment la protéger.
Meg Cabot, avec cette adolescente, manie l'humour noir car Pierce juge son expérience beaucoup plus dure que celle de Perséphone.. Elle nous montre les problèmes auxquels les adolescents sont confrontés car ils sont différents de leurs semblables. Meg Cabot, dans une note en fin de livre, nous montre qu'elle a effectué des recherches sur le mythe de Perséphone, sur cette île du sud de la Floride.
Meg Cabot ne nous raconte pas toute l'expérience de Pierce au début du roman. Elle distille les informations au fur et à mesure quand bon lui semble et cela permet, en définitive, d'avancer dans ce roman. On apprendre tout de l'expérience de Pierce, de son enfance, de son accident. On apprendra également de nombreux détails sur sa famille. Meg Cabot amène Pierce à s'interroger sur ce qui lui est arrivé et trouver les responsables de ceux qui lui veulent du mal.
Je ne dévoilerai pas la fin, bien entendu, car d'autres tomes sont en prévision. Y retrouvera-t-on Pierce et sa famille ? Très certainement puisque nous ne savons ce qu'il advient de son oncle. Et surtout Pierce ne veut pas quitter sa mère et son cousin.
Je remercie Babelio qui m'a permis de participer au Challenge des lectures jeunesse avec l'envoi de ce roman et les Editions Hachette jeunesse. Ce roman ne va pas aller très loin puisque mon ado de fille, fan de Meg Cabot depuis des années, va s'empresser de le lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fee-tish
  07 décembre 2011
Abandon est un livre jeunesse destiné selon moi aux jeunes adolescents de treize ou quatorze ans. Il a cela d'intéressant que l'auteur a choisi de revisiter le mythe grec de Perséphone et de parler d'un mystère scientifique : les expériences de mort imminente.
Le lecteur suit Pierce Oliviera, une jeune fille de dix-sept ans, qui a déjà vécu beaucoup de choses. Marginalisée par ses camarades et par les adultes depuis sa "mort" deux ans auparavant, elle tente de prendre un nouveau départ dans la vie avec sa mère, en allant vivre sur l'Isla Huesos : l'île aux os.
Nouveau lycée, nouveaux amis. Mais c'est aussi l'endroit où elle l'a rencontré pour la première fois lorsqu'elle avait sept ans. Lui, c'est John. Qui est-il ? Elle ne le sait pas vraiment. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle l'a revu lors de son séjour dans l'au-delà.
Ce livre, c'est l'histoire de cette adolescente considérée comme perturbée, qui doit faire face à certains démons intérieurs. Ce qu'elle a vécu dans les Enfers, tous les adultes et psychiatres lui assurent qu'il s'agit d'un rêve. Résignée à ne plus être crue, elle n'en parle plus. Mais surtout, pourquoi se passe-t-il tellement de choses étranges autour d'elle ?
Meg Cabot entraîne son jeune lecteur dans un univers bien particulier, qui est complètement original dans le monde de la littérature jeunesse. Ici, il n'est pas question de vampires, démons ou tout autres créatures fantastiques. Il s'agit d'humains et de... John ! Par ce roman, elle revisite le mythe grec de Perséphone, cette jeune fille qui va être destinée à vivre six mois de l'année dans les Enfers avec Hadès, et les six autres mois sur Terre. le jeune lecteur qui souhaiterai se documenter sur ce mythe se voit donner une référence de lecture par l'auteur à la fin de l'ouvrage : une démarche que je trouve très pertinente. de plus, l'auteur met le doigt sur les expériences de mort immente, certainement peu connues du jeune public. Que se passe-t-il après la mort, qu'est-ce que les gens qui en sont revenus disent avoir vu ? Là encore de quoi piquer leur curiosité.
De ce côté-là, je trouve que ce livre est bâti sur un fond très intelligent et intéressant.
Au niveau du style, on est clairement dans du jeunesse. Parfois certaines tournures m'ont gêné, telles que "beaucoup beaucoup", "très très" ou encore "un peu beaucoup". Des expressions qui ont toutes leur place dans le langage oral mais non écrit. Néanmoins, le style est parfait pour un jeune de moins de quinze ans je dirais.
Pour un adulte, mieux vaut aimer ce genre de littérature pour s'y risquer.
Ce premier tome est bien construit, bien qu'un peu lent sur certaines scènes. Néanmoins, le livre en lui-même ne manque pas de dynamisme en général.
Il s'agit globalement d'un début de saga prometteur, dont le thème m'a semblé original et pertinent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Archessia
  07 février 2012
La plupart du temps, je commence mes chroniques par un p'tit résumé maison du début de l'histoire.
Là, je vais vraiment avoir du mal, tellement les 100 premières pages sont un fouillis assez difficilement compréhensible.
Comment dire ... Vous savez, quand vous avez vécu un truc qui sort de l'ordinaire, et que vous êtes excités, impatients et nerveux de le raconter aux autres ?
Vous bafouillez un peu, vous ne savez pas par quoi commencer, vous parler de quelque chose puis vous revenez en arrière, vous ne choisissez pas toujours les mots justes, etc ...
Et bien pendant toute la première partie du livre, j'avais l'impression d'avoir en face de moi quelqu'un qui parlait comme ça. C'est ... assez perturbant.
On a parfois du mal à saisir ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux, et la temporalité même du récit n'est pas évidente à délimiter.
Mais, je peux vous rassurer, car après, ce n'est que du bonheur, et la lecture devient un vrai plaisir !

Pierce a eu un accident quand elle avait 15 ans. Elle est tombée dans une piscine en se cognant la tête, et s'est noyée au fond de celle-ci.
Morte, elle a fait des découvertes incroyables "de l'autre côté". La plus dingue de toutes ? Ce jeune homme de presque 20 ans qui semble l'avoir choisie pour rester à ses côtés pour l'éternité.
Prise de panique, elle arrive à s'échapper et donc ... à revivre.
C'est ce qui s'appelle un gros râteau ! Et John (oui, c'est son nom) n'est pas décidé à laisser sa promise tranquille.
Seulement, Pierce n'a pas fait qu'écoper d'un amoureux transit, en mourant. Il semblerait qu'une force mystérieuse lui veuille du mal, car les catastrophes où la jeune fille est impliquée commencent à se multiplier dangereusement ...
Qui est derrière tout ça ? Et, surtout, comment échapper aux esprits de la mort ?

Donc, comme je l'ai dit, j'ai trouvé les 100 premières pages beaucoup trop floues, avec des côtés bien trop brouillons. de la part de Meg Cabot, on est en droit d'attendre bien mieux. Je ne sais pas trop ce qui lui est passé par la tête, c'était vraiment très étrange à lire.
Mais soit ! Franchement, une fois passé les explications boiteuses et l'introduction douteuse, on a droit à une histoire vraiment géniale, une romance fantastique contemporaine assez sombre qui revisite de façon moderne l'histoire de Perséphone et Hadès.
Après que Pierce est décédée pendant de longues minutes, elle n'a plus jamais été la même. Déjà, quand elle a voulu expliquer ce qui lui était arrivé, personne n'a voulu la croire, bien entendu. Elle a donc dû voir pas mal de spécialistes, psychologues et autres éducateurs pour l'encadrer.
Sa capacité de réflexion a diminuée, comme son attention.
Plus bonne à grand chose à l'école, mise à l'écart par les autres parce qu'elle est devenue bizarre ... elle a tout de suite eu mon affection !
C'est pas fréquent de voir une héroïne comme ça, elle est complètement à l'ouest ! C'est une fille paumée qui ne sait pas trop quoi faire d'elle, de sa vie, et qui la passerait bien simplement à végéter à la maison.
On voit toujours des personnages principaux féminins qui ont certes quelque chose qui les différencie des autres, mais qui au final font preuve d'énormément de courage, de compassion, d'intelligence, etc ...
Ici, Pierce, ce qui l'a fait sortir de la masse ... c'est qu'elle est bizarre. Et j'adore ça !
Elle est un personnage terriblement rafraîchissant et original, à elle seule elle donne une toute autre saveur au récit, un régal.
John, quant à lui, est vraiment difficile à cerner. On ne le voit pas très souvent, et quand on le voit, ou les scènes ne sont pas claires, ou elles sont très courtes.
Lui qui est sensé être le deuxième personnage important de ce roman se retrouve presque dans le rôle du figurant. Qu'à cela ne tienne ! le peu que l'on sait de lui est assez pour se faire une vague image personnelle qui, pour ma part, me satisfaisait déjà pas mal
Et puis, en même temps, ce "flou artistique" autour de sa personne est loin de déplaire et lui donne, au final, un côté très mystérieux.

J'ai particulièrement aimé comment le quotidien de la jeune fille était dépeint.
On voit ce qu'elle doit affronter tous les jours à cause de son passé particulier, et également de ses parents qui ne passent pas vraiment inaperçus.
Que ce soit en famille ou à l'école, les règles sont différentes mais les difficultés à les comprendre et à les suivre sont les mêmes.
En fait, étrangement, ce sont les scènes qui ne mêlaient pas le fantastique que j'ai préféré. Il s'y dégage une ambiance dans laquelle j'aimais me couler, et le désarrois, la solitude de la jeune fille m'ont beaucoup touchée. La voir commencer à interagir avec d'autres élèves, ses petits défis personnels qu'elle réussit, ses petits pas pour une réinsertion dans la vie sociale, ... tout ça m'a donné le sourire, et j'ai suivis ces moments avec vraiment beaucoup de plaisir.
Pour une héroïne de roman, c'est d'un autre type de force dont elle va devoir faire preuve. La force mentale, celle de devoir constamment se mettre en retrait pour les autres, celle de rester dans l'ombre pour que les autres puissent profiter de la lumière.
Pierce se retrouve seule à devoir sans arrêt refouler aussi bien ses sentiments que ses désirs, si elle ne veut pas qu'on la prenne pour une folle.
Mais parfois, l'aide dont on a désespérément besoin se trouve dans les endroits les plus inattendus ...

Ce premier tome est, dans le fond, une grosse introduction.
On nous présente le personnages principal et les personnes qui gravitent autour de lui. On pose le décors en nous expliquant les bases de celui-ci.
On nous parle de la mythologie ambiante, pourquoi on s'intéresse à ces gens, que leur est-il arrivé, ... et tous ces éléments plus ou moins importants qui construisent une histoire.
A la fin de ce volume, tout s'emballe et s'accélère, nous laissant un final intense et plein de révélations.
Il signe également un énorme changement dans la vie de la jeune fille. Y survivra t-elle cette fois-ci ?...

Une fois passé le début quelque peu laborieux, c'est un livre qui m'a beaucoup plu et dont j'ai dévoré la seconde partie d'une traite.
Un mythe revisité de façon très actuelle et réussie, des personnages qui sortent de l'ordinaire et une ambiance presque constamment douce-amer, c'est un livre enchanteur qui, qu'il plaise ou pas, ne laisse certainement pas indifférent !
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
bykissbykiss   04 janvier 2012
Impossible de penser au cimetière, aux Furies ou à la Nuit du Cercueil quand il m’embrassait comme ça. Impossible d’envisager qu’il puisse arriver quoi que ce soit. Jamais. J’avais la tête vide. Ou pleine. Pleine de lui. Il a laissé sa bouche s’attarder là, sur la mienne. Pas de façon possessive, non, ni même tendre… juste comme si c’était sa place normale, comme si nos lèvres étaient faites pour s’épouser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Claire-una-voltaClaire-una-volta   21 juin 2013
Il a souri.
Alors, j’ai fait un truc qui me serre le cœur chaque fois que j’y repense. Un truc qui me poursuit jusque dans mes rêves. Un truc que je ne parviens pas à croire que j’aie pu faire et que je regrette encore aujourd’hui. Quand je me souviens de ce sourire, ça me tue.
Mais je n’avais pas le choix. J’étais si jeune, et j’avais tellement peur. Je ne savais pas comment réagir autrement.
Alors j’ai fait la première chose qui m’est venue à l’esprit. Une chose que mon père, j’en suis sûre, et même ma mère, et le Cours Privé de Jeunes Filles de Westport auraient voulu que je fasse.
Je lui ai balancé sa tasse de thé bouillant à la figure.
Et j’ai pris mes jambes à mon cou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
WinnieDarkoWinnieDarko   06 octobre 2014
Il s’est renfrogné.
— Tu le sais très bien. Richard m’a dit qu’il t’en avait parlé. Est-ce que tu serais en train de flirter avec moi, par hasard ?
— Bien sûr que non ! me suis-je aussitôt offusquée, en espérant qu’il ne s’apercevrait pas que je rougissais.
Commenter  J’apprécie          50
anne-7anne-7   11 octobre 2015
Le Bât D était en fait, le dépotoir : là où l'administration envoyait tous les élèves "à problème" - tous les casseurs, les glandeurs, tous ceux qui avaient des petits soucis avec la drogue ou l'autorité - pour les empêcher "d'infecter"les élèves "normaux" : les autres élèves qui fréquentaient l'établissement.
Commenter  J’apprécie          40
EupheneEuphene   13 février 2019
Mais, quand il se passe quelque chose de terrible, on veut toujours mettre ça sur le dos de quelqu'un. C'est humain. On veut un coupable, quelqu'un à qui demander des comptes, même si, parfois, c'est juste la fatalité.
Le problème, comme disait mon père, c'est que, trop souvent, on accuse la mauvaise personne. La victime elle-même, au besoin. On fait ça pour se rassurer, pour se persuader que ça ne risque pas de nous arriver. "Oh ! ce truc horrible lui est arrivé parce qu'elle a fait ça et ça. Donc, si je m'abstiens de faire ça et ça, ce truc horrible ne m'arrivera pas."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Meg Cabot (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Meg Cabot
Extrait de "Le Carnet d'Allie 2 - La Nouvelle École" de Meg Cabot lu par Camille Donda. Editions Audiolib. Parution le 7 novembre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-carnet-dallie-2-la-nouvelle-ecole-9782367627403
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Meg Cabot ?

Combien de livres Meg Cabot a-t-elle écrit environ ?

30
40
50
60

10 questions
95 lecteurs ont répondu
Thème : Meg CabotCréer un quiz sur ce livre
.. ..