AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093930008
Éditeur : Rokh Editions (22/05/2014)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Darin Jones a tout pour être heureux. Jeune, beau, heureux en amour, il est l’héritier de l’une des plus grosses fortunes du pays. Aussi a-t-on du mal à croire qu’il ait pu fracassé le crâne de son collègue Markus Welch, pour une simple histoire de promotion professionnelle ratée.
Une femme est retrouvée égorgée, une semaine plus tard. La police ne croit pas à une coïncidence. Et que vient faire le suicide du président de la New Hackland, la société dans lequ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
  07 décembre 2014
Ce titre est le premier que je lis de Morgan Caine, et c'est une surprise. je m'attendais, je dois le dire à un roman de type Thriller pur. Ce n'est pas tout à fait le cas ici, car l'histoire met tout d'abord un moment à s'installer.
Tous les personnages nous sont présenté d'une manière assez précise. Leurs origines respectives, leurs liens les uns avec les autres. Mais ce début de romans est assez agréable, en tout cas, il permet de savoir ou on met les pieds...
Tout au long de ces descriptions, on sait que quelque chose se trame, on attend, on guette le coup tordu d'un de ces personnages, car Darin, l'un des acteurs principaux de cette histoire est le centre de beaucoup d'attentions, celle de sa mère, atteinte d'une tumeur au cerveau, celle des femmes qui gravitent autour de lui mais aussi celle des jaloux, mais motus, je ne vous en dévoile pas plus...
Toujours est-il que tout ça ne peut qu'entrainer des complications.
Un second personnage important, est celui de Jordan, une riche héritière qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui est la meilleure amie de Darin.
Lien : http://livresque78.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
LeslecturesdeKevin
  16 août 2015
Je tiens à remercier la maison d'édition pour ce premier envoi. J'étais impatient de le lire et comme dit dans le résumé, on ne peut pas lâcher ce roman avant d'atteindre les dernières pages. Vous aurez donc compris que j'ai aimé la lecture de ce livre et encore plus, c'est un vrai coup de coeur. Je vous invite à découvrir ce que j'ai apprécié dans ce pavé littéraire.
Tout d'abord, nous avons un nombre impressionnant de personnages. Cela pourrait décourager beaucoup d'entre vous et même-moi si on me l'avait dit mais j'ai été très étonné. Je ne me suis pas perdu entre les noms des personnages. Je n'ai même pas dû prendre un pense-bête pour me rappeler de tous les personnages. Il faut aussi souligner que les personnages sont tous différents, ils ont tous un caractère qui ne ressemble pas à celui des autres, passant de l'alcoolique à la végétarienne et faisant un détour par l'amoureux violent. de par les différences entre les personnages, nous ne savons pas nous tromper dans l'identité des protagonistes de l'histoire. Je dis souvent que plus il y ‘a de personnages dans l'histoire, plus l'auteur doit avoir de talent pour ne pas laisser un d'eux sur le côté et ne pas rendre la lecture compliquée. Je peux affirmer sans aucun doute que Morgan Caine a un talent fou pour cela. C'est un peu comme si un scientifique devait expliquer le processus du SIDA dans l'organisme humain a des enfants. Il y'en a qui vont oublier qu'il n'est pas avec des congénères et va utiliser des termes scientifiques et l'enfant ne va rien comprendre. Certains auteurs restent dans leur monde, les personnages, ils les connaissent mais ils ne se rendent pas compte qu'en tant que lecteurs, nous ne savons rien des personnages et que nous sommes vite perdus. Cela arrive plus fréquemment que ce que l'on pense. Nous avons certains scientifiques qui vont analyser le public et vont tenter d'expliquer cela de manière plus simple, en utilisant des mots plus simples et la plupart des enfants comprendront ce qu'est le SIDA. Il y'en aura toujours un qui ne comprendra rien mais c'est à cause de son inattention. En parallèle, des auteurs prennent en compte qu'ils ne racontent pas une histoire dans leur tête mais qu'ils écrivent un récit pour leurs lecteurs et du coup, nous comprenons et savons identifier facilement les protagonistes de l'histoire. Par cette petite mise en situation, je viens aussi de dire que l'auteur connaît sa matière qui est la littérature (comme le scientifique qui connaît la science) et qu'elle sait s'exprimer de manière très compréhensive au lecteur.
Ensuite, j'ai été époustouflé devant cette myriade de détails. J'ai toujours été du genre rapide, à vouloir un maximum de rebondissements mais il arrive que pour certains livres, je devienne plus friand de détails et cela est arrivé pour ce roman. Nous pouvons donc déjà déduire que l'auteure a un certain talent car elle a su changer mon style de lecture. Je déteste les détails qui ne servent un rien. Je ne lirai donc jamais un roman naturaliste où les détails sont trop abondants et inutiles. Je n'ai pas envie de lire un roman où plusieurs pages décrivent, par exemple, une table en bois. Quand je dis que j'aime les détails, ce sont les détails sur la psychologie des personnages et ici, je joue le rôle de l'affamé devant un buffet rempli de nourriture. Je n'arrête pas de me régaler et de dévorer ce que je mets sur mon assiette. Je n'arrête pas de tourner page après page pour savourer les détails succulents qui nous donnent plein d'informations sur les personnages. Cette multitude de détails jouent un rôle dans les différences entre les personnages. Grâce à la plume et au talent de l'écrivaine, nous connaissons parfaitement les personnages ou nous avons plutôt l'illusion de les connaître parfaitement. L'auteure arrive aussi à donner certains détails sur les scènes de crimes, les investigations sans en dévoiler de trop. C'est un peu comme si elle était aussi une affamée devant le buffet et qu'elle sait, qu'à un moment donné, elle doit arrêter de manger sinon elle risque de rendre tout ce qu'elle vient d'engouffrer. Ce roman nous donne des détails sans jamais errer dans l'ennui du lecteur mais toujours dans son plaisir.
Pour terminer, nous avons des rebondissements plus qu'inattendus enveloppés dans un tissu noir de suspense. Malgré les détails, nous avons une histoire très fluide et cela est encore un plus pour le roman. Cette histoire est drapée dans un tissu sombre de suspense pour que le lecteur ne devine pas le fin mot de l'histoire. Ainsi, nous errons dans ce récit et quand nous croyons être sur le bon chemin, le chemin de la fin, celui-ci se ramifie ou un obstacle nous oblige à faire un détour. L'auteure a une habilité des plus impressionnantes pour tromper les propres personnages de son livre et ses lecteurs. Quand nous croyons comprendre, alors que nous essayons de rassembler les dernières pièces du puzzle, d'autres se rajoutent et les pièces assemblées volent en éclats. Morgan Caine, par l'intermédiaire de son roman, manipule le lecteur (et bien entendu les personnages) pour leur faire prendre les mauvais sentiers. Nous comprendrons l'intégralité de l'histoire seulement quand elle l'aura décidé. Nous ne sommes qu'un pantin entre ses mains expertes, entre ses lignes diaboliquement prenantes et manipulatrices. Nous sommes pris dans un engrenage des plus fous, nous sommes trimbalés dans un complexe système que l'auteure contrôle parfaitement, un système qui va nous faire prendre des détours, des mauvais sentiers, des marécages pour ensuite nous jeter au sol, au point final. Sauf que nous ne sommes pas dégoûtés, nous ne pouvons qu'apprécier le talent et la manipulation de l'auteure. Elle est une magicienne qui sous cette cape d'ombre nous cache un bijou de littérature. Je ne pouvais qu'apprécier.
En conclusion, je recommande la lecture de ce roman qui est un vrai coup de coeur. L'auteure, qui est encore peu connue, devrait se faire une place parmi les plus grands. Je ne peux que remercier encore une fois la maison d'édition pour cet envoi fabuleux. Sur ce, j'entame directement le deuxième tome.
Lien : http://leslecturesdekevin.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Hamisoitil
  07 octobre 2014
J'ai hésité à le commencer, je le reconnais ! Pas trop habituée à lire des thrillers, policiers etc.... mais j'ai voulu tenter l'expérience. Finalement, j'en sors mitigée après cette lecture qui date de un mois, à vrai dire.
Quand j'ai commencé cette lecture, je m'attendais à découvrir tout un tas de meurtres et finalement, l'auteur nous mets dans l'attente.
On sait qu'il se passe quelques chose, ça c'est certain mais avant que tout cela se passe, on découvre les personnages. Et pour en avoir, il y en a.
Du coup, j'ai trouvé le temps long et je me suis donc ennuyée dans la première partie du livre. J'avais limite envie de noter tous les noms sur un bout de papier pour ne rien oublier, mais même cela m'ennuyait. Je déteste ressentir ça dans un roman.
En clair, voilà pourquoi, je ne voulais pas me lancer dans un thriller....
Puis la deuxième partie commence à montrer ses dents. Ca devient plus accrocheur surtout au moment où tu te dis, s'il faut mettre de côté ce livre ou pas.
Je m'accroche toujours et finalement, je me surprends à prendre plaisir....enfin presque.
Les meurtres sont là. Tout le monde devient suspect et tu cherches à savoir qui est le coupable.

Dans la troisième partie,
Tu es l'enquêteur à la recherche du coupable.
L'intrigue est en place. Les doutes, les questions..... On pense avoir trouvé le responsable, ce meurtrier mais l'auteur Morgan Caine complique tout ça. Rien ne sera facile, croyez moi.
Sans oublier que l'humour à petites doses se trouvent dans ce roman. du coup, les pages défilent assez rapidement, je dirai E.N.F.I.N
Puis finalement, quelques petits indices sont balancés par-ci, par là qui rend le dénouement de ce roman très intéressant.
En conclusion,
Le début était trop lent et long.
Les personnages surtout dans la moitié du livre deviennent intéressants, attachants. L'intrigue se met en place tout doucement et la fin devient incroyable.
Mais ce livre que j'ai lu sur ma liseuse, hélas est loin d'être un coup de coeur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Joelle75
  29 août 2014
J'aime découvrir de nouveaux auteurs, c'est pourquoi j'ai choisi ce livre en tête des ventes sur amazon. Il me semble toutefois y avoir une manipulation commerciale derrière ce succès :
- A la fin de quiconque te fera du mal, le prochain livre de Morgan Cain (dont la parution est annoncée pour la rentrée 2014) est censé être une traduction de l'anglais Without pleasure. Je regarde donc sur amazon.com. Or là, Morgan Caine n'existe pas et ce titre pas davantage ! Opération commerciale destinée à nous faire croire que Morgan Cain est une auteur best seller aux USA ?
- Après consultation d' amazon.fr, dans les renseignements fournis par l'éditeur, on peut lire au sujet de Quiconque te fera du mal : "dès sa première publication, Morgan Caine va connaître un succès immédiat". Cela ne concorde pas avec les infos fournies sur le site de la maison d'éditions, que l'on est invité à consulter ! D'après les éditions ROKH, M. Cain écrirait des polars depuis 10 ans (or il n'y a que celui-là qui existe) !
- Curieusement, le copyright est Morgan Cain et non au nom de la maison d'édition ROkh qui n'a d'ailleurs que 2 publications à son actif et précise ne pas accepter les manuscrits de nouveaux auteurs.
Bref, et le roman dans tout ça ?
J'ai vraiment eu du mal au début. Les chapitres ultracourts, d'un quart de page parfois, présentent des personnages multiples. On n'arrête pas de zapper d'un personnage à l'autre et le lecteur s'y perd, car il n'arrive pas à se plonger vraiment dans une intrigue. C'est pour moi un gros défaut de ce livre. On est tenté d'abandonner la lecture rapidement.
L'autre gros défaut sont les répétitions de certains mots et les fautes qui restent : la maison d'édition, si elle existe, n'a pas fait son boulot de correction.
Toutefois, dans la deuxième moitié du livre, l'action démarre (même si l'on est toujours irrité par la zapping). le lecteur persévérant s'est entre temps familiarisé avec les personnages et les différentes connexions entre eux. Il se retrouve happé par les événements, les rebondissements et les fausses pistes qui s'enchaînent. Il est impatient de connaître la suite !
Ce roman est un mélange de roman sentimental (histoires de séductions, d'amour dans un milieu richissime avec les stéréotypes qui lui appartiennent) et le policier thriller mérite donc qu'on s'y attarde.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Dup
  11 juillet 2014
Voilà bien un livre surprenant. Qualifié de thriller par l'éditeur, il est pour moi très loin de ce que j'appelle un thriller. Il n'est pas question d'un tueur en série, même s'il y aura plusieurs meurtres. On est très loin également du page-turner à l'action trépidante. Bref, peu importe, ce livre se lit avec plaisir et angoisse. le maître mot pour le résumer serait plutôt suspense. Et dans ce domaine, il approche du chef-d'oeuvre.
Le début de ma lecture m'a d'abord évoqué le style de Mary Higgings Clark par la quantité impressionnante de personnages. A tel point qu'à un moment je me suis demandé si je n'allais pas prendre un crayon et noter au fur et à mesure. Tous sont présentés de la même manière, situés par rapport aux autres et légèrement sondés dans leurs pensées, leur caractère survolé. Mais la comparaison avec cet auteur s'arrête là :
[ Annie était la plus grande godiche de l'univers. Trente-quatre ans et pas une once de cervelle. [...] Au grand désespoir de son père, elle restait un être très moyen, pour ne pas dire médiocre, une sorte de grande bringue désoeuvrée, incapable de prendre une décision seule. Molle comme un poulpe tombé de l'étal ]. :))
En premier lieu car on trouve, à l'image de l'extrait ci-dessus, un humour très fin, et distillé un peu partout. D'autre part parce qu'il n'y a pas de personnage principal, même si tout nous ramène vers le jeune Darin Jones. Ensuite car c'est bien la première fois que je lis un livre de ce genre où il faut attendre presque la moitié pour savoir qui va être trucidé !
La suite sur le blog ;)
Lien : http://bookenstock.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
ChrichrilectureChrichrilecture   29 mai 2016
Trois raisons. Primo, j’ai un sixième sens fabuleux. Secundo, tu as un gout de chiotte. Tertio, j’ai croisé Lorraine. Ta mère au qu’a ou tu l’aurais oubliée.
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2014
Il s’agit bien du même sir Alistair Bruce, septième Lord Canmore. Canmore était son titre, il en avait fait sa devis … « On peut toujours faire davantage », disait-il. Il a ruiné à lui seul, et à tout jamais, la réputation d’avarice des écossais. Un tempérament de feu ! Ce qu’on appelle une vraie nature, excentrique, coléreux en diable, amoureux de la vie et de tous ses plaisirs, parfois avec excès. Mais passionnément épris de justice, toujours prêt à se battre pour une cause, et par-dessus tout généreux. De son temps, de son argent. Il était lord, médecin, et aussi pilote.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2014
Je suis persuadée qu’on ne peut prétendre connaître quelqu’un tant qu’on n’a pas couché avec lui. C’est fou ce qu’on apprend sur la personnalité de l’autre au travers de sa sexualité. Dites-moi comment vous faites l’amour, je vous dirai qui vous êtes.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2014
Les vraiment riches, à quelques exceptions près que la vulgarité excitait, préféraient la discrétion. L’élégance. Les bonnes manières. La culture même, parfois. Il fallait être la plus torride des messalines dans le secret de l’alcôve, mais en public, ressembler à n’importe quelle jeune fille de bonne famille. Ce qui devenait de moins en moins difficile, ces dernières, dans la foulée déhanchée de Paris Hilton, ressemblant de plus en plus à des gourgandines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 novembre 2014
— Si on vous amenait un criminel vraiment horrible, insistait Jordan, un violeur d’enfant, ou un tueur en série, et qu’on vous dise, cet homme est un monstre, mais il faut le soigner…
— C’est un choix difficile, bien sûr. Mais c’est une question d’éthique. Je pense que je le soignerais, bien que sachant ce qu’il a fait. Je ne suis pas Dieu, ce n’est pas moi qui décide qui doit vivre ou mourir.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1652 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..