AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

M. G. Hovnanian (Traducteur)
EAN : 9782266139281
992 pages
Éditeur : Pocket (07/04/2005)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Le roman qui a captivé l'Amérique : entre John Grisham et Tom Wolfe, un thriller construit comme une magistrale partie d'échecs.

Le juge noir Oliver Garland vient de mourir. Patriarche irascible et autoritaire, républicain ultraconservateur dont la carrière fut jadis éclaboussée par un scandale qui lui coûta sa nomination à la Cour suprême, il laisse derrière lui nombre de zones d'ombre et d'ennemis. A-t-il été assassiné, comme en est convai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Errant
  30 novembre 2018
Ce thriller est également une excursion dans un pan de la société américaine et les deux volets sont aussi réussis l'un que l'autre. L'intrigue suscite beaucoup de suppositions car elle est alambiquée à souhait tout en restant plausible. Voguant allègrement entre les diktats de la mafia, les cachotteries du FBI et les magouilles d'une faculté de droit, l'auteur, dont c'était le premier roman, a su monter une histoire compliquée, pimentée de nombreux rebondissements et bien malin qui devinera le dénouement. Les fervents d'action rapide et haletante risquent par contre d'être déçus puisque le rythme ralentit souvent pour laisser place, entre autres, à la vie de couple tourmentée de Talcott, le fils du défunt juge qui écope bien malgré lui d'une position centrale dans ce jeu d'échec hallucinant.
Et pour qui s'intéresse le moindrement aux bizarres moeurs américaines, ce livre est une mine de renseignements sur le monde juridique, l'auteur étant lui-même professeur de droit à Yale, et sur l'omniprésent racisme, l'auteur est Noir. Les observations et considérations sur la classe aisée des Afro-Américains, les nombreuses références, historiquement exactes, aux luttes pour l'émancipation, la finesse des propos concernant les relations Blancs-Noirs, confèrent un statut à ce livre qui dépasse le simple divertissement bien que de ce coté-là, l'objectif soit amplement atteint aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
collectifpolar
  27 février 2020
Talcott enquête sur la mort de son père, Oliver Garland, le juge ultra-conservateur. Comme celui-ci, Talcott est un fin joueur d'échecs. Pour découvrir la vérité, il doit assembler pion par pion chaque élément de la vie et de la complexe personnalité de son père, de sa carrière, du scandale qui l'a ruiné. En mettant à jour les zones d'ombres, il va découvrir l'horreur.
Que voilà une somme. Aux Etats-Unis on appel cela un legal thriller, vous savez un peu à la John Grisham, celui de l'associé, de l'affaire Pélican, ou encore de la firme.
Mais ici Carter nous offre en plus un roman sur les liens entre père et fils, le sens de l'honneur et la force du pardon. Un thriller qui explore aussi les coulisses du monde politique, il nous montre une Amérique puissante, cynique et avide. Il dénonce ici la partialité raciale, l'incompétence, la corruption politique et surtout la violence, toute légale qu'elle soit, du système judiciaire. Il nous montre une Amérique à deux visages, balançant entre deux mondes avec son racisme ordinaire, une Amérique profonde, conservatrice, mais aussi celle des droits civiques, des combats contre la ségrégation avec sa galerie de héros et de lâches voire de héros manqués. Un roman où il est questions d'exclusion et d'appartenance.
Un roman complexe tel une partie d'échec où les pièces du puzzle serait la Mafia, la police et le FBI mais aussi intimidation, crime et corruption.
Une intrigue brillante voire éblouissante dont le suspense nous tient en haleine, page après page. Un thriller déconcertant qui oscille entre thriller juridique et saga familiale. Un roman original tissé comme un véritable jeu de dupe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
zofiamiu
  15 mai 2019
Le juge noir Oliver Garland vient de mourir. Patriarche irascible et autoritaire, républicain ultra-conservateur dont la carrière fut jadis éclaboussée par un scandale qui lui coûta sa nomination à la Cour suprême, il laisse derrière lui nombre de zones d'ombre et d'ennemis. A-t-il été assassiné, comme en est convaincue sa fille Mariah ? Emporté par une crise cardiaque, comme l'affirme la thèse officielle ?
Son fils Talcott, le seul des trois enfants Garland à partager avec le juge la passion, des échecs, se trouve entraîné dans une partie diabolique. Une terrible quête de la vérité qui va contraindre ce professeur de droit estimé à mettre en péril sa réputation en assemblant pion par pion chaque élément de la personnalité ambiguë de son père, de sa carrière, du drame qui l'a ruinée.
Un bail que ce thriller était dans ma PAL mais j'hésitais à le sortir devant la mention des échecs (je ne sais pas du tout y jouer) et devant son nombre de pages (834...) ; mais je suis dans une période où je sors le plus possible de livres de ma PAL, surtout ceux qui me tentent le moins (pour plus vite m'en débarrasser).
Et je ne compte pas garder Échec et mat... si l'histoire et l'intrigue ne sont pas trop mals, ces dernières sont noyées par tout un tas d'informations complexes, compliquées et hors de ma portée, concernant les personnages. Dans ce roman, il y est énormément question de la position de la classe bourgeoise noire aux États-Unis, appelée (d'une façon que j'ai trouvé affreuse) l'obscure nation - en opposition à la même classe blanche, appelée la pâle nation. On y fait beaucoup mention d'éléments juridiques, du regard des noirs sur les noirs qui ont réussi mais aussi sur les blancs qui les méprisent toujours, et sur les noirs qui méprisent également les autres noirs, bref, je n'ai vraiment pas tout compris et ce n'est pas du tout amené clairement par l'auteur. Je n'ai même pas compris s'il était pour cette classe bourgeoise ou au contraire s'il la méprisait aussi. Et c'est cela qui m'a perdu et qui a fait que j'ai sauté de très nombreux morceaux du livre, je ne fais pas ça souvent mais là, c'était ça ou bien j'abandonnais tout.
Présenté comme un chef d'oeuvre, je pense que c'est un roman qui s'exporte très mal, je pense, à cause de cet aspect très propre à l'Amérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
maralekianpour
  19 septembre 2020
Livre intéressant dans le traitement détaillé des rapports toujours complexes aujourd'hui entre les Afro américains et les WASP. Cependant, j'ai été parfois mal à l'aise que l'auteur mette autant les Blancs et les Noirs dans certaines cases, mais il est vrai que le communautarisme n'est pas qu'un mot dans les pays anglo saxons.
L'écriture est cependant trop réaliste et froide pour moi et les relations entre les différents personnages trop cliniques, je n'ai pas réussi à m'intéresser à l'histoire bien que je me sois accrochée. Je me suis arrêtée donc à la moitié du livre, après en avoir lu quand même plus de 300 pages.
Commenter  J’apprécie          10
Labibliogirly
  24 mars 2016
Stephen Carter fait partie de ces auteurs que l'on voudrait voir publier plus souvent. Ces romans sont des pavés que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. L'auteur est un homme très intelligent et qui prend énormément de temps pour faire les recherches nécessaires à la rédaction d'une histoire plus vraie que nature. J'ai toujours été fascinée par le mécanisme de la justice américaine. Cela me permet de la comparer à la justice française, que je pratique tous les jours.
Stephen Carter nous emmène dans un monde complexe, entre autre celui des échecs, et de celui plus discret des relations familiales avec un patriarche aussi présent physiquement que mentalement.
Chapeau bas à l'auteur.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   27 février 2020
C'est le plus beau jour de ma vie, s'écrie la femme quej'ai épousée il y a presque neuf ans, alors que je m'apprête à vivre l'un des plus tristes de la mienne.

- Je vois, dis-je sur un ton qui trahit ma douleur.

- Oh, Misha, sois raisonnable. Rien à voir avec le jour de notre mariage. - Silence. - Ou la naissance de Bentley.

- Je sais. Je comprends. Nouveau silence. Je déteste les silences au téléphone et, d'ailleurs, je déteste le téléphone et tout ce qui va avec.J'entends, au fond, un rire d'homme. S'il est presque onze heures du matin sur la côte Est, il n'est pas huit heures à San Francisco. Mais, quoi, il n'y a pas de raison de s'inquiéter : ma femme appelle peut-être d'un café, d'un centre commercial ou d'une salle de conférences. Peut-être pas.

- Je pensais que tu serais content pour moi.

- Je le suis, dis-je avec un temps de retard. C'est juste que...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   27 février 2020
La tombe d'Alexander Alekhine, antisémite fou, alcoolique, et champion du monde... Une preuve de plus, comme si ma femme en avait besoin, que j'étais passablement fou moi aussi.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   27 février 2020
L'amitié est une promesse de future loyauté. Une loyauté envers et contre tout. Les promesses sont les briques de la vie et la confiance en est le ciment
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   27 février 2020
Personne n'a réussi à trouver la solution du Double Excelsior avec le cavalier;
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   27 février 2020
(...) une partie d'échecs entre deux champions, leurs manœuvres subtiles n'ont aucun sens pour le profane.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Stephen L. Carter (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen L. Carter
Payot - Marque Page - Stephen Carter - Un roman américain
autres livres classés : échecsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1945 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..