AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Willy Lambil (Illustrateur)Louis Salvérius (Illustrateur)
EAN : 9782800112435
48 pages
Éditeur : Dupuis (01/04/1986)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 54 notes)
Résumé :
C'est bien connu : la cavalerie arrive toujours trop tard. Quand on lit les aventures des Tuniques bleues, franchement, on comprend mieux pourquoi... Le caporal Blutch et le sergent Chesterfield sont peut-être hilarants. Mais si l'armée des Nordistes n'avait été composée que de soldats de leur acabit, on peut se demander ce qu'aurait été l'issue de la guerre de Sécession... Enfin, ce n'est pas le lecteur qui se plaindra. Car t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
domisylzen
  01 février 2016
Au milieu de nul part, Blutch et Chesterfield sauvent un bébé des griffes des coyotes, mais pas de trace d'où il pourrait provenir. Si pour Blutch le sauver est une évidence, Chesterfield se montre plus réticent. Ils parviendront à ramener le bébé à Fort-Bow et le confier à Amélie, contre l'avis de son père, le colonel Appletown.
Plusieurs histoires s'enchainent, pas forcément dans l'ordre, autour d'un thème central : un bébé.
J'ai moins adhéré sur ce numéro, nos deux héros sont moins présents. Parfois il se passe plusieurs pages sans qu'ils fassent une seule apparition. Leurs rapports conflictuels sont en retrait pour laisser place à l'humour d'autres personnages : le colonel Appletown par exemple ou du soldat Tripps.
Commenter  J’apprécie          180
Radwan74
  09 septembre 2019
Blutch et Chesterfield trouvent un bébé lors d'une visite au Fort Bow. Un bébé tout de suite adopté par Amélie Appeltown et qui va faire le bonheur du fort mais pas du tout du colonel.
un album qui se compose de plusieurs histoire toutes liées à ce bébé : des gags pour transformer le bébé en soldat pour convenir aux exigences du colonel, une guerre indienne à cause d'une demande en mariage, une action de la « DDASS » de l'époque pour retirer l'enfant des bras des militaires ... au final, pas mal d'histoires intéressantes avec un point d'orgue où Chesterfield finira par s'arracher les cheveux. Un très bon épisode des tuniques bleues.
Commenter  J’apprécie          40
TelKines
  07 avril 2016
Blutch et Chesterfield trouvent un nourrisson perdu au milieu d'un désert. Ils le recueillent, pour ensuite le laisser en pension à Fort Bow et sous la garde de Miss Appletown.
Une BD composée de plusieurs histoires autour de ce marmot et souvent sans la présence, ou alors ténue, de nos deux personnages principaux. Ils sont, ici, remplacés par le colonel Appletown, sa fille et sa troupe.
Cela se lit vite, des situations sont parfois cocasses et tout cela fait parfois sourire mais on sent bien que les auteurs ont eu un passage à vide ou alors occupés à d'autres projets. Pas indispensable.
Commenter  J’apprécie          00
mamangel1
  18 juin 2015
Un bébé entre en scène auprès des tuniques bleues à travers de courtes histoires qui se suivent dans l'évolution. On découvre Blutch en papa poule ultra protecteur, gare à la bagarre donc. Un album réussi qui sort un peu des sentiers de la guerre.
Commenter  J’apprécie          20
agnesrobert
  30 mai 2015
Blutch et Chesterfield trouvent un bébé abandonné sur leur chemin. Dès lors, qu'en faire ? Une histoire drôle, pleine de rebondissement, mais aussi de tendresse, les deux soldats s'attachant à ce petit bout d'homme...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
domisylzendomisylzen   08 janvier 2016
- Amélie me prendrait dans ses bras blancs et frêles, me serrerait contre son petit cœur … me couvrirait de baisers ! …
- Restez-en là ! … Si vous la laissez vous langer, elle va avoir la surprise de sa vie ! …
Commenter  J’apprécie          140
domisylzendomisylzen   01 février 2016
- Mais … mais c'est un bébé !...
- Bravo sergent ! … Un instant j'ai eu peur que vous le confondiez avec un serpent à sonettes !...
Commenter  J’apprécie          80
mamangel1mamangel1   18 juin 2015
-Eh bien oui, je suis jaloux, si tu veux le savoir!... Tu ne t'occupes plus que de ce mioche!... Et moi je ne compte plus!...
-Ah, c'est donc ça?!...
-Après tout, je suis ton père, Amélie!... Et ton père a aussi besoin d'affection!
Commenter  J’apprécie          20
TelKinesTelKines   07 avril 2016
- Suivez-nous !... Il faut en avoir le cœur net !
- ... Vous suivre ?... Mais vous suivre où ?...
- ... Voir le petit au fort !
- Mais... Mais vous disiez... Vous disiez qu'il avait des parents ?...
- ... Un caporal et un sergent... Mais on a toujours pensé que le gosse n'était pas d'eux...
Commenter  J’apprécie          10
TelKinesTelKines   07 avril 2016
- [...] J'étais caché dans les écuries en train de fabriquer un hochet ! [...]
- Un hochet, ça ?...
- Il a évidé un boulet de canon et y a mis des petits cailloux... c'est bien, mais peut-être un peu lourd !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Raoul Cauvin (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raoul Cauvin
Plongée dans l'univers de la bande dessinée avec la maison d'édition communautaire Sandawe basée sur le financement participatif et en interactivité constante avec les amoureux de la BD. Parmi leurs publications récentes, on retrouve notamment « le bâtard des étoiles » signée Raoul Cauvin, figure emblématique de la bande dessinée franco-belge...
autres livres classés : guerre de sécessionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère