AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Esther Bréguet (Traducteur)Bernard Besnier (Préfacier, etc.)
EAN : 9782070740130
336 pages
Éditeur : Gallimard (24/11/1994)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Orateur, avocat, consul, homme public et homme d'action engagé dans les luttes politiques, Cicéron est mort avec la république romaine en 43 avant J.-C., mais il n'a cessé d'être nourri aux sources grecques de la philosophie, sans qu'il ait jamais défendu le loisir contemplatif. Il défend, au contraire des épicuriens, le devoir d'engagement politique, et cherche à établir une loi d'équilibre des cités qui intègre et combine les aspects positifs de la monarchie, de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
FredMartineau
  16 juin 2019
Ce n'est pas le genre de livre que j'aurais pensé à acheter chez mon libraire préféré, mais en fouinant lors d'un récent marché aux puces, je suis tombé dessus et me suis dit pourquoi pas...Pourquoi pas me replonger dans les textes de Cicéron, côtoyé lors de mes années collège et des cours de latin ! Pourquoi pas ce retour vers un passé procurant l'occasion d'engager une comparaison entre la République de Rome, modèle et horizon politique indépassable de l'auteur dans son ouvrage de la République Des lois, à celle d'aujourd'hui ! Si une partie de l'héritage romain persiste, les haruspices ne prédisent plus l'avenir de nos cités dans les entrailles, même si certains des Présidents de la 5e fréquentaient assidument les salons des voyantes. Toutefois, ce n'est pas là l'unique différence...
Commenter  J’apprécie          555

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
FredMartineauFredMartineau   16 juin 2019
La chose publique est la chose du peuple, et par le peuple, il faut entendre, non tout assemblage d'hommes groupés en troupeau d'une manière quelconque, mais un groupe nombreux d'hommes associés les uns aux autres par une certaine communauté d'intérêt.
Commenter  J’apprécie          190
liberligerliberliger   02 décembre 2012
Si donc le droit ne repose pas sur la nature, toutes les vertus disparaissent. Que deviennent en effet la libéralité, l'amour de la patrie, le respect des choses qui doivent nous être sacrées, la volonté de rendre service à autrui, celle de reconnaître le service rendu ? Toutes ces vertus naissent du penchant que nous avons à aimer les hommes, qui est le fondement du droit.

Des Lois.
Commenter  J’apprécie          60
liberligerliberliger   07 décembre 2012
Si grave en effet que soit en lui-même le mal quand les grands commettent des fautes, il l'est encore bien plus du fait qu'on les imite. Si l'on déroule les souvenirs du passé, on peut voir que tels furent les hommes occupant le premier rang dans la cité, telle aussi fut la cité elle-même, et que toute altération survenue dans les mœurs a eu pour suite une altération pareille dans celles du peuple.

Des Lois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
liberligerliberliger   29 novembre 2012
Tristesses, joies, désirs, craintes, toutes ces affections de l'âme nous sont communes ; et quelle que soit la diversité des opinions, il n'en faut pas conclure que les peuples honorant comme des dieux le chien et le chat aient une superstition qui, dans sa forme, diffère de celle des autres. Mais quelle nation ne chérit pas la douceur, la bienveillance, la bonté d'âme et la reconnaissance ? Où l'orgueil, la méchanceté, la cruauté, l'ingratitude ne sont-ils point objets d'aversion ? On doit connaître par cet accord des sentiments que les hommes ne forment entre eux qu'une seule société, et en fin de compte qu'une même règle de vie droite les rend meilleurs.

Des Lois
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
liberligerliberliger   07 décembre 2012
Pour bien commander en effet, il est nécessaire d'avoir obéi quelque temps, et qui sait obéir paraît digne de commander un jour. Il faut donc que celui qui obéit espère qu'il commandera plus tard et que celui qui commande n'oublie pas que bientôt il devra obéir.

Des Lois.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Cicéron (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Cicéron
De la vieillesse : Caton l'ancien de Cicéron, Mathieu Cochereau aux éditions Allia https://www.lagriffenoire.com/1012157-livres-enseignement-superieur-de-la-vieillesse---caton-l-ancien.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : littérature latineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Cicéron

Quel est le véritable nom de Cicéron ?

Marcus Tullius Cicero
Marcus Tulius Cicero
Marcus Tuliius Cicero

10 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : CicéronCréer un quiz sur ce livre