AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Romain Guillou (Autre)Romain Guillou (Traducteur)
EAN : 9791092457421
80 pages
NADA Editions (15/01/2021)
4.31/5   16 notes
Résumé :
"L'anarchisme, tel le levain de la pensée, nourrit aujourd'hui tous les domaines de l'activité humaine. La science, les arts, les lettres, le théâtre, le combat pour l'égalité économique, chaque lutte individuelle ou collective contre le désordre ambiant, en somme, est éclairée par la lumière spirituelle de l'anarchisme. C'est la philosophie de la souveraineté de l'individu. C'est la théorie de l'harmonie sociale.
C'est une vague de vérité vivante et puissant... >Voir plus
Que lire après L'anarchismeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Ce recueil rassemble plusieurs textes qu'Emma Goldman avait fait paraître dans sa propre maison d'édition : Mother Earth. L'ouvrage est judicieusement préfacé et agrémenté de photos et illustrations ; un joli petit livre en somme.

Le véritable sens de l'anarchisme
Emma Goldman nous livre ici sa conception de l'anarchisme et tente de mettre bas les préjugés de son époque (toujours en cours de nos jours d'ailleurs) qui affirment que cette philosophie est impossible à concrétiser.

Le contrat est rempli selon elle et l'anarchisme est assez vivant que pour faire table rase du passé. "Par la violence !", lui rétorquent ses adversaires...

Cette question résolue, elle démonte l'idée d'égoïsme antisocial qui serait intrinsèque à l'anarchisme.

S'ensuit une critique acerbe des Etats-Unis, du capitalisme (et plus particulièrement de la production de masse) et des gouvernements en général.

Minorités contre majorités
Publié il y a 110 ans, le propos reste terriblement contemporain et pourrait susciter le débat aujourd'hui encore en l'appliquant à des polémiques actuelles. Emma Goldman y expose que la majorité n'est pas forcément aussi opprimée qu'on le dit et est peut-être responsable de son sort ; si certains n'acceptaient pas d'être policiers, geôliers ou bourreau, le monde serait sans doute différent.

Une nouvelle déclaration d'indépendance
Le pendant anarchiste de la Déclaration d'Indépendance

Le point de vue d'une anarchiste sur la vie
Dans ce dernier extrait, Emma Goldman raconte brièvement son parcours et ce que l'anarchisme a apporté à sa vie.

Commenter  J’apprécie          30
"L'anarchisme" est un recueil de textes écrits par une des plus grandes anarchistes de l'Histoire. Ici, elle répond principalement aux objections de faisabilité et de violence faites à la pensée anarchiste, mais aussi à la question du genre et des minorités en générale.
Mon préféré de ces textes, "la nouvelle déclaration d'indépendance", est une ode à la liberté individuelle et une déclaration de guerre à l'Etat, au prêtre et au propriétaire, architectes de l'oppression.
Les textes se lisent rapidement et facilement, et permettent à tout le monde d'avoir une définition claire de ce qu'est réellement l'anarchisme, le tout délivré par l'une des plus grandes figures de la lutte pour l'émancipation de l'individu.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Alors nous, femmes et hommes épris de liberté, conscients de l'incroyable violence et injustice de cet état de fait, nous déclarons ici-même avec force et vigueur que tout individu est, et doit être, libre de disposer de lui-même et de profiter pleinement des fruits de son travail ; qu'il doit, de par son simple statut d'être humain, avoir libre accès à la terre et aux moyens de productions, avoir la liberté absolue de disposer du fruit de ses efforts ; nous proclamons que toute personne a le droit irrévocable et inaliénable à la liberté d'association à des fins économiques, politiques, sociales ou dans n'importe quel autre but ; nous affirmons que pour ce faire, tout un chacun doit s'affranchir du caractère sacré de la propriété, du respect des lois, de la crainte de l'Eglise, de la lâcheté de l'opinion publique, de l'arrogance stupide de la supériorité nationale, raciale, religieuse et de genre, et s'émanciper de l'étroite conception de la vie qu'ont les puritains.
Commenter  J’apprécie          10
Un système applicable, dit Oscar Wilde, est soit un système déjà existant, soit un système qui pourrait être mis en place dans les conditions existantes ; mais ce sont précisément ces conditions auxquelles nous nous opposons, et tout système qui pourrait les accepter est injuste et stupide. Par conséquent, le véritable critère pour juger si un système est applicable, ce n'est pas de savoir s'il peut préserver ce qui est injuste et stupide ; mais plutôt de savoir s'il a suffisamment de vitalité pour abandonner les eaux stagnantes de l'archaïsme et poser les fondations d'une vie nouvelle et pérenne.
Commenter  J’apprécie          00
On entend souvent les hommes politique de notre époque (socialistes compris) répéter que nous vivons à l'ère de l'individualisme, de la minorité. Il faut vraiment avoir des oeillères pour se laisser entraîner à partager, ne serait-ce qu'un instant, cette vision des choses. La richesse du monde n'est-elle pas aux mains de quelques-uns seulement ? Ne sont-ils pas les rois absolus, les maîtres de la situation ? Pourtant, ce n'est pas à l'individualisme qu'ils doivent leur succès, mais à l'inertie, à la lâcheté et à la soumission totale de la masse.
Commenter  J’apprécie          00
L'anarchisme, pour tous les grands penseurs, n'est pas un dogme qui vide le coeur de son sang et transforme les gens en fanatiques, en dictateurs ou en rhéteurs assommants. L'anarchisme est une libération et une force émancipatrice parce qu'il enseigne aux gens à compter sur leurs propres capacités et à croire en la liberté ; il incite les femmes et les hommes à se battre pour une société où tout le monde vit libre et en paix.
Commenter  J’apprécie          00
L'anarchisme est donc à l'irréfléchi ce que le croque-mitaine des contes de fées est à l'enfant : un monstre menaçant résolu à tout dévorer sur son passage ; en bref, la violence et la destruction. La violence et la destruction ! Comment le commun des mortels pourrait-il savoir que l'élément le plus violent de la société est l'ignorance ; et que c'est justement son pouvoir de destruction que l'anarchisme combat ?
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Emma Goldman (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Goldman
Pour ce troisième épisode de « Rends la joie », Kiyémis reçoit Martin Dust du Cabaret de Poussière. Au programme, un bout d'Emma Goldman,  un peu de cabarets de la Revolution Française et beaucoup de Maya Angelou. 
Mediapart n'a qu'une seule ressource financière: l'argent issu de ses abonnements. Pas d'actionnaire milliardaire, pas de publicités, pas de subventions de l'État, pas d'argent versé par Google, Amazon, Facebook… L'indépendance, totale, incontestable, est à ce prix. Pour nous aider à enrichir notre production vidéo, soutenez-nous en vous abonnant à partir de 1 euro (https://abo.mediapart.fr/abonnement/decouverte#at_medium=custom7&at_campaign=1050). Si vous êtes déjà abonné·e ou que vous souhaitez nous soutenir autrement, vous avez un autre moyen d'agir: le don https://donorbox.org/mediapart?default_interval=o#at_medium=custom7&at_campaign=1050
+ Lire la suite
autres livres classés : anarchieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (58) Voir plus




{* *}