AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2733503367
Éditeur : Herscher (05/03/2003)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
L'homme préhistorique était aussi une femme : cette évidence n'avait guère effleuré les premiers préhistoriens, et la question de la place et du rôle de la femme est longtemps restée marginale dans les enquêtes sur la préhistoire. C'est l'" homme préhistorique ", artisan, chasseur, artiste, conquérant, qui a surtout alimenté les débats scientifiques. La femme, elle, fut souvent considérée comme tristement passive et reproductrice, et livrée aux fantasmes, aux mythes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
finitysend
  18 juillet 2014
Une excellente synthèse à condition de ne pas la prendre pour ce qu'elle n'est pas .
L'auteur est une remarquable historienne des sciences qui a principalement travaillé sur la préhistoire .
Il ne faut donc pas prendre ce travail comme l'ouvrage d'un préhistorien .
Cela dit si le sujet de " la femme des origines " et l'art préhistorique vous intéresse vous y glanerez de nombreuses et précieuses informations sur ces thématiques .
L'auteur fait bien son travail d'historienne des sciences là où je poserais quelques bémols c'est quand elle dit " je " et qu'elle " balance " aux orties des théories ... en valide d'autres alors qu'elle passe son temps dans les bibliothèques et pas là où cela se passe : les chantiers de fouilles ..
Soyons clair ! j'apprécie énormément le travail de l'auteur mais ( quelquefois ) dans l'énoncé des faits et dans le cadre de la réfutation de certains de ces faits , ses raisonnements sont très faiblement argumentés et les faits réfutés sont quelquefois erronés dans leur présentation de surcroît .
Je crois que tout lecteur maîtrisant tel ou tel aspect du sujet comprendra ce que je veux dire ...
Par exemple quand je vois l'auteur présenter Marija Gimbutas comme une pasionaria féministe ( ce qui est faut ) et faire un trait sur son oeuvre ....
Je souris doucement ET c'est un faible mot !
D'ailleurs il n'y a qu'à comparer la bibliographie de madame Cohen a par exemple l'ouvrage : « le langage de la déesse « de M Gimbutas et on comprendra aisément le boulot qu'il reste à fournir à madame Cohen avant d'être capable de certifier des informations et théories en se posant comme autorité scientifique .
...................................................................................................................
Cependant ce bouquin est un TRESOR : d'abord par le maelström des points de vue proposés qui renseignent le plus souvent le lecteur efficacement sur le sujet et ses déclinaisons multiples et subtiles ...
C'est réellement intéressant et incontournable si on, ne parle pas l'anglais il n'y a RIEN d'autre qui soit aussi solide et avenant .
C'est le seul endroit où vous trouverez réunies ces magnifiques photos SUPERBEMENT SELLECTIONNEES et le plus souvent crées à l'occasion de cette publication .
Pour ce qui est par exemple des représentations pariétales vous n'aurez ailleurs , que rarement l'occasion de visualiser à quel point les gravures ( ou peintures ) émergent littéralement , de la roche plus qu'elles ne sont posées à plat sur une surface relativement plane .
Disons 200 photos exceptionnelles , riches de sens , car la conception qui sous-tend leur création est vraiment destinée à dégager du sens en servant l'observation des oeuvres sélectionnées ( de l'atlantique à l'Oural ) ..
...................................................................................................................
Des photos uniques et e x e p t i o n n e l l e s même s'il faut faire assez systématiquement attention aux conclusions théoriques de l'auteur . ..........
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          405
Xian_Moriarty
  11 août 2018
Un livre très intéressant !

Parce que oui, chez les Hommes préhistoriques, il y avait aussi des femmes… jusqu'à preuve du contraire, nos ancêtres mâles ne se reproduisaient pas par parthénogenèse. Seulement, le mot « Homme » cache la moitié de l'humanité. Bref.

Dans son essai, Claudine Cohen n'essaie pas de nous présenter la femme préhistorique au travers des objets ou des représentations féminines qui pullulent lors des temps préhistoriques. Elle donne à voir comment nous nous sommes perçu ces personnages au fils du temps depuis les débuts des sciences préhistoriques jusqu'à aujourd'hui, en passant par les divers courants de recherches et politiques du siècle passé.
Et c'est là que l'ouvrage est bien conçu puisqu'il nous montre comment la vision de la femme préhistorique est calquée sur notre vision moderne de la femme, mais aussi de la société. Au XIXe siècle, ces pauvres créatures sont juste bonnes à être enlevées, violées et faire des enfants (coucou Rosny Aîné) : heureusement que l'ère moderne n'est plus aussi sauvage et que le Grand Chasseur moderne sait protéger cette pauvre petite chose (surtout que l'Homme moderne n'est plus un sauvage) !
L'ouvrage retrace donc les grandes idées sur la condition et le rôle des Femmes : Lucy et Ève, le matriarcat originel, etc.… Avec les découvertes archéologiques et les évolutions politiques qui ont permis de nouveaux axes de recherches et qui ont ainsi fait évoluer la science.

Un ouvrage très riche et intéressant qui fait aussi bien découvrir les temps préhistoriques que les temps présents, sans oublier une belle histoire de la recherche et de la pensée préhistorique.
C'est un livre que je ne peux que chaudement recommander !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Xian_MoriartyXian_Moriarty   29 juin 2018
Peut-être faut-il orienter en ce sens la quête d'une spécificité humaine, et dire que ce qui nous différencie avant tout du singe, ce qui est la marque première de notre humanité, ce n'est ni l'outils, ni le langage, ni la conscience, ni la religion : c'est le sexe - dont l'exercice permanent dans notre espèce fut un jout rendu possible par les caractéristique de la sexualité féminine.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Claudine Cohen (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claudine Cohen
Claudine Cohen, philosophe et historienne des sciences, est l’invitée d’Audrey Pulvar dans le 6/7 de France Inter (6h50 - 27 janvier 2011). Auteur de La méthode de Zadig : La trace, le fossile, la preuve (Editions du Seuil, date de parution : le 27 janvier 2011). Du même auteur : à paraître le 16 février prochain : Science, libertinage et clandestinité à l’aube des Lumières (Editions PUF)
autres livres classés : préhistoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
306 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre