AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782490417476
204 pages
Éditeur : Books on Demand (27/12/2019)

Note moyenne : 4.88/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Le collège, c’est l’enfer. Surtout depuis que Guillaume et sa petite bande m’ont pris pour cible. Moqueries, coups bas, brimades, ils s’acharnent, et je subis, paralysé par la peur.

Lili, ma meilleure amie depuis ma plus tendre enfance, bénéficie, elle aussi, du statut peu envié de souffre-douleur attitré. Guillaume nous a éloignés l’un de l’autre, et je n’arrive plus à atteindre celle pour qui mon cœur bat… sauf lorsque je prends mon violon et qu’ell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  26 janvier 2020
Je remercie chaleureusement les éditions Noir Absinthe pour l'envoi, en service presse, de l'excellent roman : Alin Tous différents d'Axelle Colau.
Adrien et Lily ont 14 ans, ils sont amis depuis l'enfance et ils étudient dans le même collège.
Depuis l'arrivée de Guillaume dans leur établissement, la vie des deux adolescents est devenue un vrai calvaire !
Guillaume les harcèle, avec l'aide de deux comparses.. et de quelques autres élèves, prêts à tout pour lui faire plaisir... ou par peur car le jeune garçon est malin, et il sait intimider les autres.
Adrien et Lily vont se retrouver grâce à leur passion pour la musique et créer Alin..
Adrien décide d'aider son amie, pour que le harcèlement cesse toutefois à vouloir arranger les choses, ne risque t'il pas en fait de les aggraver ??
Alin Tous différents est un roman bouleversant et criant de vérité sur un sujet malheureusement trop d'actualité : le harcèlement scolaire.
Adrien est chétif, il est plus petit quel les autres et il a tout de la cible idéale. Idem pour son amie Lily qui, elle, est grosse. Tous deux sont des proies de choix et leurs harceleurs vont s'en donner à coeur joie !
Adrien et Lily sont très attachants. Ils m'ont beaucoup touché, et il est facile de s'identifier à eux.
Même si on n'est pas grosse, quand on est une ado avec un poids "normal" et pas une taille mannequin, le regard des autres n'est pas toujours tendre. Et encore, j'ai eu la chance d'être adolescente dans les années 80 - 90, avant l'arrivée de réseaux sociaux. Maintenant, tout est pire, le regard des autres est devenu impitoyable, encore plus qu'avant !
La plume de l'autrice a su me toucher en plein coeur. Je me suis pris l'histoire de ces deux jeunes gens en pleine face car elle écrit hyper bien. C'est très réaliste et j'ai plongé avec eux dans leur enfer.
Guillaume est un jeune garçon manipulateur dont le comportement fait froid dans le dos. J'aimerais que ce ne soit qu'un roman toutefois il est évident que ce n'est pas le cas car dans la vie de tous les jours le harcèlement scolaire est bien réel. Beaucoup d'entre nous l'ont subi à des degrés différents.
Le comportement de Guillaume est extrême mais malheureusement pas inenvisageable !
Je pense que cet ouvrage devrait être lu par tous, jeunes comme moins jeunes. Il devrait même être étudier au collège et au lycée pour faire réfléchir sur le harcèlement scolaire.
J'ai vraiment adoré ce roman, c'est un IMMENSE COUP DE COeUR et je lui met un énorme cinq étoiles.
Lisez le, vous verrez, vous aussi vous serez bouleversés...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Satinesbooks
  27 janvier 2020
Je remercie chaleureusement les éditions Noir d'Absinthe pour l'envoi de ce roman. J'avais déjà vu passer AliN avant qu'il ne soit publié dans cette formidable maison d'édition. Lorsque Morgane m'a proposé de lire le roman, je ne pouvais pas passer à côté de cette opportunité. Voilà une formidable idée !
Je ne vous le cache pas. Ce roman est dur. Il parle de harcèlement scolaire. Vous savez comme je ne suis pas fan de ce sujet. Ce n'est pas parce que je ne me sens pas concernée, mais au contraire, je ne supporte pas voir des gamins souffrir et commencer la vie en étant dégoutés par les autres. Axelle Colau réussit quelque chose de fort : me faire lire, d'une traite, un roman qui parle de ce sujet.
Ce roman fait partie du genre Young Adult. Si vous avez lu mes dernières chroniques, vous savez qu'en ce moment, entre ce genre et moi, c'est la guerre. Je ne retrouve plus forcément ce que je cherche dans mes lectures. Mais comme d'habitude, lorsqu'il s'agit de Noir d'Absinthe, je ne lis pas les résumés… A tort ou à raison ? A raison, bien évidemment !
Les personnages sont le premier point qui m'a beaucoup plu dans cette lecture. On fait la rencontre d'Adrien et de Lili. Deux collégiens qui vivent un enfer à cause de Guillaume et de ses deux comparses. Petit à petit, par manipulation mentale chez les camarades de classe mais aussi chez les professeurs, Guillaume retourne tout le monde contre le « Schtroumpf à lunette » mais aussi « Lili la truie ». Je vous l'avoue, sans honte, j'ai eu mal au ventre durant toute la lecture. Mon coeur, n'en parlons pas, à pris un sacré coup. Cependant, c'était assez étrange puisque je n'ai pas su arrêter ma lecture. J'avais envie de partager ce moment avec Adrien et Lili, j'avais envie d'être là et de les protéger de tout ce qui leur tombe sur la tête.
Le surpoids de Lili devient une attaque facile : entre brimades, coups bas et insultes, Lili tient bon, dans son coin. Adrian regarde de loin. Il sait ce qu'elle vit puisqu'il vit la même chose : la torture, la peur au ventre, être forcé à donner ses devoirs, il connait ça. Les coups, la violence verbale et physique, la maltraitance, c'est aussi son quotidien.
Adrien et Lili sont des amis d'enfance que Guillaume a su séparer. Adrien dit quelque chose de percutant : quand on ne dit rien, on participe. Il y a cette prise de conscience chez ce personnage qui va faire basculer l'histoire. La jolie Lili ne doit pas être seule et même s'il sait les risques qu'il prend, il va combattre ses peurs et Guillaume et protéger comme il le peut son amie.
Ce que j'ai apprécié dans cette histoire, c'est le fait que l'auteure y inclus des thématiques fortes comme l'amitié. A deux, on est toujours plus fort. Lili et Adrien vont passer des moments durs, choquants, percutants. Mais franchement, s'il faut en passer par là pour que les enfants comprennent tout ce que peuvent engendrer des mauvais actes ou paroles, je suis pour ! J'avais juste envie d'attraper Guillaume par le col du manteau et de l'éclater.
Je sais, je sais, ces personnages sont fictifs mais quand je me dis que des enfants subissent ça tous les jours et que la peur leur vrille le ventre toute la journée, c'est intolérable. Axelle Colau mêle le fictif à la vérité d'une manière surprenante et terrifiante. AliN est un titre exceptionnel : on est tous différents, on a tous nos particularités, on a tous nos envies. C'est quelque chose d'important à comprendre.
J'ai apprécié voir les personnages évoluer dans leurs sphères privées. Découvrir comment pouvait vivre Guillaume, par exemple, et comprendre comme un garçon pareil pouvait être aussi pourri de l'intérieur. J'ai aimé la musique d'Adrien et de Lili. C'est certainement les mots les plus poétiques que j'ai pu trouver dans ce roman. C'était très très très beau. Bravo à l'auteure pour ces moments de poésie malgré une intrigue très dure. Cela permet au lecteur d'avoir une bulle pour respirer. Un petit moment où les personnages ne sont pas réduits à leurs caractéristiques physiques. On les apprécie d'autant plus.
« Je sentis sa tristesse, son désespoir, sa joie qui transparaissent dans les éclats de sa voix. La musique parlait pour nous là où les mots ne suffisaient plus. Je voulus lui transmettre ma compassion, ma peur et surtout, mon affection »
La plume est très intéressante. C'est une plume tout terrain comme j'aime le dire. Elle s'adapte à toutes les situations. Elle nous bouscule, met nos coeurs à mal mais parvient aussi à panser nos plaies et à nous faire accepter cette horrible situation.
Je salue donc une intrigue percutante, difficile mais tellement nécessaire. Bravo à l'auteure pour avoir crée ce monde criant de vérité qui remet les choses en place. J'ai aimé cette amitié, cette connexion avec la musique. J'ai apprécié la présence des parents. La poésie qui se dégage des moments de partage entre Adrien et Lili est magnifique.
Site internet pour les témoins, les victimes, les parents et les professionnels : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/
Numéro à contacter : numéro vert « NON AU HARCÈLEMENT » : 3020.
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlouquaLecture
  17 juin 2018
Le harcèlement, la différence, deux sujets qui me touchent particulièrement, je ne reviendrai pas forcément sur les raisons, mais cela me touche de très près. En lisant le résumé, je savais que ce serait peut-être difficile pour moi, mais je voulais découvrir comment l'auteure avait traité ces deux sujets.
Résultat, je suis en larmes en fin de lecture, mais je l'ai également été durant ma lecture. Peut-être justement parce que les sujets abordés me collent à la peau, peut-être y suis-je plus sensible que d'autres à cause de cela. Mais je peux néanmoins dire, que Axelle Colau les a traité avec délicatesse, avec justesse, en montrant bien les côtés destructeurs que certains agissements peuvent avoir, les conséquences peuvent être dévastatrices.
Nous vivons cette histoire à travers les yeux d'Adrien la plupart du temps, nous avons parfois le point de vue de Lili, principalement en début de chapitre, lorsque la jeune fille se confia à son journal, mais également à travers Guillaume qui est l'instigateur de tout les coups bas, de toutes les moqueries. le fait de vivre l'histoire à travers les yeux d'Adrien, la rend plus intense, nous ressentons son désespoir, son envie d'agir sans oser le faire. Il sait qu'il perd son amie en ne faisant rien, en se taisant, e ne lui révélant pas que lui aussi est la victime de Guillaume. L'adolescence est un moment des plus ingrat, c'est la période où nous nous construisons, où le regard des autres prend énormément d'importance pour notre propre développement.
Adrien est différent, il est plus petit que la moyenne, il a des lunettes, il est plutôt du genre intello. Lili n'entre pas dans le moule non plus, elle c'est surtout à cause de son surpoids. Ils sont tout les deux victimes de harcèlement, pour des raisons différentes, mais le résultat est le même. Ils se connaissent depuis toujours, ils sont amis, pour Adrien, c'est même un peu plus que de l'amitié, mais là non plus il ne dévoile rien de ce qu'il ressent à Lili.
Jusqu'au jour où tout cet enfer va trop loin, où le point de non-retour est atteint. Leur échappatoire, c'est la musique, Adrien joue du violon, Lili chante. Pour aider Lili, Adrien va ouvrir une chaîne YouTube où il postera une de leur cover, le nom de la chaîne c'est AliN, un mélange de leur deux prénoms. Leurs visages n'apparaissent pas sur la vidéo, personne ne sait qui se cache derrière, ils vont très vite avoir des vues par centaines, des abonnés qui en demande plus. Par ce biais, il veut montrer à Lili qu'elle est autre chose que son poids, que les gens peuvent l'aimer. Mais Guillaume est toujours présent quelque part, les journées d'école deviennent un véritable enfer, pourtant personne ne fait rien, personne ne voit rien (ou fait plutôt semblant de ne rien voir).
Quand tout est noir, quand personne ne vous tend la main, quand tout espoir semble avoir prit son envol. Que reste t'il . Comment encore avancer ? Comment revoir la lumière ?
Une histoire émouvante écrite avec fluidité, avec simplicité, avec justesse. Une histoire qui ne peut que faire sortir tout un tas d'émotions, il est juste impossible de rester insensible au calvaire que vivent Adrien et Lili. Comme je l'ai dit en début de chronique, j'ai terminé ma lecture en larme, alors si vous êtes autant sensibles que moi, préparez-vous à un tsunami émotionnel et surtout une boîte de kleenex pas trop loin, cela vous sera utile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jodyane
  19 janvier 2020
Merci à la maison d'édition Noir Absinthe de me l' avoir proposé, car c'est un vrai coup de coeur !
Un livre poignant sur le harcèlement scolaire .


Adrien et Lily 14 ans , deux collégiens et amis d'enfance se retrouvent au collège et vont être victimes de harcèlement . Adrien est petit, porte des lunettes et excellent élève, Lily elle est grosse. Voilà pourquoi ils sont rejetés ! Et ils vont subir des moqueries, des insultes quotidiennement de la part de leurs camarades.
Adrien secrètement amoureux de Lily va tenter à sa façon de la protéger sans succès, mais une passion commune va les rapprocher , la musique et les aider à retrouver un peu de réconfort et de confiance en eux suite au succès immédiat d'une vidéo postée sur youtube ....
L'auteur a su nous raconter avec simplicité l'engrenage de harcèlement et avec des mots à la hauteur de la violence, car c'est un véritable calvaire qu'ils ont vécu. Tous les personnages sont travaillés en profondeur. J'ai adoré Lily avec ses taches de rousseur et son parfum de lilas et Adrien ce jeune garçon qui est un garçon très courageux, nos deux héros, mes deux héros !
Le récit est raconté en alternance avec les personnages de Lily et Adrien d'un côté et de l'autre Guillaume, l'agresseur . Cela permet de mieux comprendre leurs ressentis, garder de la distance avec leur agresseur, de mieux comprendre le mécanisme du harceleur .L'auteur nous parle d'un fait de société avec beaucoup d'émotions et bien sûr, il ne faut pas oublier son message "ne plus être victime ',"oui mais à quel prix ! Je referme ce livre en larmes en lisant les remerciements ...
Bravo à vous Axelle .
Coup de coeur pour moi
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mamy_Poppins
  27 août 2020
Écrire sur le harcèlement scolaire n'est pas chose aisée. Il est facile de tomber dans le pathos extrême, la victimisation à outrance ou un phrasé ado décrédibilisant le propos. Axelle Colau passe à merveille au travers de tout cela et livre un roman sensible et très juste. À aucun moment elle ne sacrifie la qualité littéraire et parvient à émouvoir avec une plume exigeante, un niveau de langue élevé (mais qui reste néanmoins compréhensible pour les plus jeunes).
Les comportements de tous sont passés au crible avec délicatesse, sans toutefois hésiter à décrire des actes et des situations d'une grande dureté. Qu'il s'agisse de Lili et Adrien, les harcelés, des harceleurs ou de ceux qui détournent le regard, l'autrice nous amène à entrer dans leurs têtes et à comprendre les raisons de leurs réactions. le mécanisme du harcèlement est décrit avec pertinence, depuis les prémisses jusqu'aux actes terribles qui peuvent en découler, d'un côté comme de l'autre. le passage du harcèlement physique dans les établissements scolaires à celui, plus insidieux encore et permanent, sur les réseaux sociaux, étouffe le lecteur dans la même sensation d'oppression que les victimes. L'incapacité des adultes à voir, en raison de la chape de silence que tous observent, est également détaillée. Il est si facile de passer à côté...
À mon sens, ce roman devrait être étudié dans tous les collèges, afin de contribuer à la lutte contre ce fléau qui tue de plus en plus, et des enfants de plus en plus jeunes. Plutôt que des séances en classe sous forme de conférences, le passage par la littérature et l'émotion ressentie à la lecture d'AliN pourraient porter leurs fruits. Il peut aussi être une lecture commune en famille, à titre préventif ou curatif. Les vertus pédagogiques du livre sont aussi importantes que sa qualité d'écriture.
Car on ne sort pas indemne de ce livre, que l'on soit ado ou adulte. On ne peut que ressentir de l'empathie pour les personnages, dépeints sans manichéisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
spavanellispavanelli   21 juin 2019
Je me frottai les yeux, puis jetai un coup d'œil à mon sac à dos. Je n'avais aucune envie de relire mes cours... J'attrapai mon téléphone portable. J'allais commencer à jouer quand un chant s'engouffra dans ma chambre, porté par le vent.
La voix claire résonna en moi, écho nostalgique et familier. Cette fois-ci, je ne pouvais pas laisser passer l'occasion.
Je sautai de mon lit et me précipitai vers mon étui pour en sortir mon violon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Elo-DitElo-Dit   18 juin 2018
"Je sentis sa tristesse, son désespoir, sa joie qui transparaissent dans les éclats de sa voix. La musique parlait pour nous là où les mots ne suffisaient plus. Je voulus lui transmettre ma compassion, ma peur et surtout, mon affection."
Commenter  J’apprécie          00
Aurore666Aurore666   04 juillet 2018
La musique adoucissait tout, ouvrait les portes et aérait le coeur, rejetant la pollution des émotions négatives.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
519 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre