AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811236953
Éditeur : Milady (24/01/2018)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 28 notes)
Résumé :
La rencontre de Roméo et Juliette et du Parrain.

Constamment drogué par son maître, 221 tue avec une efficacité redoutable. Il est l'atout majeur qui permet de faire fructifier les affaires du parrain de la mafia géorgienne de New York. Jusqu'au jour où il est capturé par le clan adverse. Captif, il rencontre Talia Tolstaia, la fille d'un parrain russe. D'abord attendrie par ce colosse puis fascinée, elle décèle en lui bien plus qu'une machine à tuer ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
MaynaOrevesdesmots
  06 avril 2018
Comme à chaque livre de Tillie Cole je suis méga subjuguée et séduite. Ce livre est une véritable pépite. Peut importe le style et son histoire, chaque roman est génialissime et me touche profondément.
On retrouve la Bravta de New York et ses personnages : Luka, Kisa, Talia et leurs parents. Luka a du mal à s'habituer à sa nouvelle vie et à sa fonction de Knyaz et de futur Pakhan. Ruine vit en lui comme une seconde personnalité qu'il garde en cage et qui l'étouffe, il a besoin de laisser cette partie de lui s'exprimer au risque d'exploser et surtout il a besoin de venger 362, son frère du goulag, comme il lui a promis. Il reprend les entraînements d'abord dans le dos de Kisa et du reste de la famille mais tout le monde découvre ce qu'il fait. Ils ont tous du mal a le comprendre et la tradition veut que le Knyaz ne se batte pas, mais Kisa va le soutenir et l'aider au mieux dans sa vengeance en prenant son parti. Elle seule peut le calmer et le recentrer quand il perd la raison. Après avoir découvert la vraie nature de 362 et qu'un autre homme 221 est retenu sous l'effet de la drogue par leur ennemi Jakhua, il va prendre la décision de le libérer et d'essayer de le sevrer contre l'avis de toute sa famille car cet homme est un Kostava, leur ennemi juré. Mais peut importe la haine qui subsiste entre les deux familles, Luka s'en fiche éperdument et veut le sauver. Pour cela, il va se battre et l'emmener dans leur maison secondaire aux Hamptons où le sous sol est équipé pour retenir un homme prisonnier. Talia, ayant voulu prendre du recul par rapport à toute la violence du business familiale, s'est autorisé des vacances dans cette même demeure. Si au début elle va être en colère et déçue de son frère, Luka, en le voyant amener un Kostava chez eux, elle va changer d'avis au fur et à mesure en observant 221 sur le système de sécurité. 221 lui est un tueur programmé par une drogue qu'on lui injecte depuis l'âge de 8ans il en a 29 au moment du récit. Il écoute au doigt et à l'oeil son maître Jakhua. Cette drogue le rend docile et totalement obéissant à une personne en plus de le doper en testostérone et autres hormones pour une carrure impressionnante et musclée. D'autres substances présentes le rend haineux, agressif avec l'obsession de tuer. Va-t-il survivre au sevrage ? S'il survit, comment va-t-il s'adapter après une si longue captivité ? Comment Talia va réussir à l'approcher ? Et que leur réserve l'avenir ? A vous de le découvrir.
Talia est une belle jeune femme Russe mais qui se sent seule. Elle rêve de rencontrer l'amour véritable comme celui qui unit Kisa et Luka. Elle ne supporte plus d'être étouffée par les bykis et son père Ivan Tolstoi numéro 2 de la Bravta. Elle est d'ailleurs très rebelle et ne respecte pas les règles ce qui la met plus d'une fois en danger. Elle dirige le côté partenariats du donjon et le recrutement des nouveaux combattants mais depuis chez elle. Elle n'aime pas la violence du donjon. On la découvre bien triste au début du roman et on la verra s'épanouir au fil de l'histoire pour devenir une femme pétillante.
221 est un tueur assoiffé de sang et de mort. Il ne vit que pour un seul but tuer, klavs dans sa langue. Il est le dzaghii de son maître Jakhua autrement dit son chien. Ce que le maître ordonne il exécute directement. La drogue l'empêche de réfléchir par lui-même et l'oblige à obéir. Elle le prive également de son passé en lui faisant oublier qui il était et la famille qu'il possédait. Il est totalement amnésique. Mais cet homme va vous toucher au plus profond et vous tirera bon nombre de larmes.
Luka tient une part importante dans cette histoire. Comme dit plus haut il se bat entre ses deux personnalités pour ne pas décevoir sa famille et essayer de suivre les codes de la Bravta et obtenir la fierté de ses proches. Mais on dit bien chasser le naturel, il revient au galop et c'est ce qui va se passer. Il va laisser s'exprimer Ruine pour sauver 221 et se sauver lui-même en trouvant enfin un équilibre entre Luka et Ruine. Kisa l'aidera grandement dans cette démarche.
On retrouve bien la plume de l'auteure toujours prenante, fluide et intense. Dès les premières lignes elle nous transporte dans cet univers dark de la mafia Russe et Géorgienne et le voyage en vaut le coup. On comprends rapidement où elle veut nous emmener mais la manière dont elle le fait me surprend à chaque fois. Certains événements m'ont surprise, d'autres moins mais c'est toujours un régal de lire un roman de Tillie Cole. La narration est à trois voix : Luka, Talia et 221. Ce choix est très judicieux car les passages de Luka apportent une meilleure compréhension de l'histoire et permettent de mettre en place toute l'intrigue. Perso j'ai adoré retrouver notre premier petit couple et d'être à nouveau dans la tête de Luka alias Ruine.
L'histoire en soit et les mots de l'auteure m'ont particulièrement bouleversé et ému. Ce livre est sublime. Les émotions sont nombreuses et fortes. Il y a à chaque fois une grande intensité dans ces romans et celui-ci n'y échappe pas. J'ai pleuré à plusieurs reprises pas que de tristesse ni de peine mais aussi pour la beauté de ce que vivent les personnages. Chaque découverte de 221 est touchante et son passé est tellement triste que l'on ressent toute sa souffrance. La notion de sentiments interdits ajoute une tension supplémentaire à l'intrigue et les scènes de sexe sont très chaudes et intenses, la température monte en flèche.
Ce roman m'a littéralement catapulté en orbite. La tornade émotionnelle de cette dark m'a emporté avec elle et j'ai eu du mal à les quitter en tournant la dernière page de cette magnifique romance. J'aime la dark et je l'aime encore plus à travers les mots de Tillie Cole. Par contre âme sensible s'abstenir, certains passages sont très violents et les sévices sont bien retranscrits. La fin de ce livre promet un tome 3 des plus intriguant mais si je m'en doutais je m'en régale d'avance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BOOKSANDRAP
  18 mars 2018
> https://booksandrap.wordpress.com/2018/03/18/les-ecorches-t2-tourmente-tillie-cole/

Laissez-moi vous dire qu'après avoir lu « Ruine » j'ai eu du mal à ne pas me plonger directement dans « Tourmente »… Ah mais attendez c'est exactement ce que j'ai fait en fait mouhaha… Oupsi. Même pas désolé ! Je ne pouvais pas résister une minute de plus. Contrairement au premier tome où j'avais rédigé ma chronique tout de suite après, j'ai pris mon temps avec celui-ci. Plus complexe, plus dangereux encore, j'avais besoin d'un peu de temps pour digérer ma lecture et trouver les mots qui conviendrait pour parler au mieux de ce roman.
Tillie Cole est une auteure qui n'a pas fini de me surprendre. Après de la romance tout douce destiné aux plus jeunes ados, je suis passée à des univers très sombre et très sensuel. Pari gagné pour m'avoir fait passé des heures de lecture à la fois terribles et émouvantes.

J'ai encore une fois adoré ce second tome.
Je retrouve les codes que j'avais découvert et appris à aimer dans « Ruine » : Une romance magnifique sous fond de violence et de mort. le tout, plongé dans l'univers de la Bratva et autres mafias à faire palir le plus grand des voyous J'ai adoré. J'ai adoré le fait que l'histoire soit centré sur deux nouveaux personnages, en l'occurence 221 et Talia mais qu'on ai également de temps en temps le point de vue de Luka du premier volet. C'était génial de voir les choses de son oeil à lui, avec son recul et son expérience. Pour tout ceux qui souhaitent commencer cette saga, elle se lit dans l'ordre faites attention ! Bien qu'on suive de nouveaux personnages l'histoire se suit en quelques sorte et vous risquez de passez à côté de beaucoup de choses si vous ne les lisez pas de la bonne manière.
Ce tome-ci est un peu différent du premier, on bouge moins, on ressent moins cette adrénaline et cette fureur bien qu'elle soit toujours présente. On est davantage plongés dans le passé de 221, comment il à été conditionné, par qui, pourquoi. On apprends donc à découvrir 221 mais on passe surtout la majorité du livre à faire sa connaissance dans l'endroit où il est retenu prisonnier. C'était différent. D'une bonne manière. On apprends à cerner cet homme transformé encore une fois en animal sauvage et assoiffé de violence. On y parle de drogues, de mort, de soumission mais aussi et surtout d'amour, d'espoir et de famille.

Vous l'aurez deviné, un univers très sombre et difficile mais d'où ressort encore une fois beaucoup d'amour et de tendresse.
Bien que 221 soit féroce et entraîné à tuer il apparait sous un angle très protecteur et très doux quant il est en contact avec Talia. J'ai beaucoup aimé leur relation, un peu moins que celle de Luka et de Kisa qui m'avait beaucoup émue, mais ça reste encore une fois une relation très belle et très touchante. La manière dont l'auteure nous introduit ses personnages et les mets en scène pour que chaque petit détail de l'intrigue s'accorde parfaitement avec le reste était tout simplement grandiose. Je les ai trouvé très beaux. Ils apprennent à se découvrir, à s'apprivoiser et finissent par s'aimer malgré leur différences. Malgré toute la souffrance et les non dits qui pèsent sur eux, leur relation est très simple et très sincère et c'est quelque chose de très spécial dans cette saga. On ressent cette pureté dans un bouquin qui, pourtant, ne pourrait pas être plus corrompu.
Bien évidemment si vous êtes quelqu'un de sensibles où si les scènes de fesses vous dérangent ce n'est clairement pas pour vous. L'auteure mets clairement un point d'honneur à ne pas se censurer. Et ça fait du bien. Alors si vous n'êtes pas majeur reposez-moi ce livre tout de suite !

221 alias Zaal et Talia forment un couple qui ne correspond pas aux normes.
J'avais été un peu exaspéré dans le premier tome de découvrir une Kisa qui ne vivait que pour être la parfaite petite femme russe. Talia elle est différente. Bien plus libérée et rebelle elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense et à agir comme lui dicte son coeur. On est moins dans ce côté très cliché de la mafia où les femmes ne sont là que pour le côté esthétique, bon à tenir une maison et satisfaire son mari. Quant à Zaal c'est un homme qui à souffert. Qui est brisé. Qui ne se souvient ni de qui il est ni d'où il vient. C'était très sympa et à la fois très difficile de découvrir dans qu'elles circonstances il a été kidnappé pour devenir ce monstre. On ressent tout de même, comme avec chaque personnage masculin de l'auteure, son côté très sauvage et très sanguinaire qui peut à peu se laisse dompter.
La fin de ce deuxième livre nous donne beaucoup d'informations sur le personnage principal du tome 3 et je sais d'ores et déjà que je ne pourrais plus attendre longtemps avant de faire sa connaissance. Je voudrais dans tout les cas vous recommander chaudement cette romance new adult bien noire et bien mystérieuse qui en ravira plus d'unes j'en suis certaines ! C'est à tenter si vous aimez ce genre de récit ! La plume est très addictive et c'est très prenant. Bien que j'ai un peu moins aimé ce second tome je n'en ai pas moins accroché avec les personnages et j'ai hâte de vite les retrouver ! Je conseille bien évidemment mais pour un public averti n'oublions pas !


Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Beli_LivreSaVie
  29 janvier 2018
La plume de Tillie Cole fut celle qui m'a accompagnée durant l'année 2017, chaque sortie d'un de ses romans m'a plu et cette série a commencé fort avec le roman sur Ruine. On a toujours alors un peu peur que la suite soit moins intense mais c'est Tillie Cole et elle a plus d'un tour dans son sac et une imagination débordante.
J'ai bien aimé la façon dont Tillie Cole nous a présenté son nouveau personnage masculin, tout en restant attachée à l'histoire que nous avons découvert avec Ruine. Cela reste le fil conducteur de cette série et elle n'oublie pas ses personnages du tome passé, laissant même Ruine/Luka prendre la narration en main le temps de quelques chapitres quand il mène le jeu. Il n'a jamais cessé de vouloir venger 362, ce "frère" qui lui a sauvé la vie dans le goulag, tout comme lui, il se devait de se venger de l'homme qui l'avait capturé, cette vengeance incombait maintenant à Luka. C'est ainsi qu'il va apprendre que son ami avait un frère jumeau qui a lui même été enrôlé comme eux. Nous faisons alors la connaissance de 221, un tueur acharné, sans pitié, sans émotion, sans vie qui ne fait qu'obéir à son maitre. Un être qui nous est présenté comme n'étant plus que l'ombre de lui même, une machine sans aucune once de conscience de ce qu'il fait avec juste cette envie de tuer, tuer et tuer. Un être qui fait froid dans le dos et qui d'un premier abord, parait être malheureusement irrécupérable tellement les drogues l'ont conditionnées ces vingt dernières années à n'être qu'une machine de destruction.
Nous restons dans cet univers sombre des mafias, avec ces familles qui cherchent à prendre le pouvoir les unes sur les autres. La vengeance perdure au delà des décennies et la haine des autres est ainsi transmise de génération en génération. Les russes d'un côté sont opposés aux mafias de la Georgie, chacune régnant sur des territoires et chacun vise à conquérir les autres. Une guerre se joue entre deux familles notamment les Tolstaia et les Kostava, cette haine est ressentie par chaque membre de la famille, alors quand on apprend que Luka veut sauver cet homme qui appartient à la famille Kostava, tous les sentiments contre cette famille refont surface. Nous comprenons alors que le passé les encre dans un schéma qu'il est difficile de contrecarrer.
Ce tome tourne autour de Talia, la soeur de Luka. Avec le retour de son frère qu'elle pensait mort et tous les bouleversements qui ont eu lieu autour d'elle, elle ressent ce besoin de s'échapper.
Mais quand son frère emmène un prisonnier dans sa retraite, elle s'interroge sur ce personnage qui est enchainé dans la cave de sa maison... Talia est douce, il n'y a aucune once de méchanceté en elle, elle fait partie de cette famille mafieuse et pourtant elle ne s'y sent pas forcément à son aise, bien qu'elle puisse se montrer suffisamment autoritaire pour imposer son point de vue. Quand elle va faire la connaissance de cet homme prisonnier, c'est d'abord la curiosité qui la guide. Puis à force de l'épier à travers la caméra de sécurité, c'est une fascination pour lui qui va l'emporter, au fil des jours, elle va l'observer continuellement. Ce besoin de le voir prend une place considérable dans le déroulement de sa journée, ce personnage la fascine. Elle va alors tenter une approche, n'ayant aucunement conscience du potentiel dangereux qui exulte de lui.
Personne n'a pu approcher Zaal, personne n'a osé espérer qu'il puisse s'ouvrir aux autres. Même Luka se prépare ainsi à devoir mettre fin à ses jours, tellement Zaal parait "irrécupérable". Puis Talia va venir le voir et quelque chose va changer en lui, il va être face à elle comme face à une autre victime et c'est avec ce sentiment qu'il va petit à petit s'ouvrir à elle. Talia de son côté, ne réfléchit pas trop, elle se sent irrémédiablement attiré par cet homme si mystérieux. Effrayée, elle l'est oui, mais elle a aussi confiance en cette lueur qu'elle a pu voir dans son regard, celle qui annonce que non il n'est pas que cet être sauvage qui est arrivé dans sa maison. A la façon de Roméo et Juliette, ce sont deux personnages de familles que tout oppose qui vont se rapprocher, Talia est la seule à avoir conscience de cet interdit qu'elle transgresse, mais la force de ses sentiments est prête à braver cette interdiction de l'aimer. Elle lui offre son amour avec tellement de naturel qu'elle va réveiller des émotions et des sentiments que Zaal ne contrôle plus, elle devient ainsi la seule et unique personne pour laquelle il est prêt à tout.
Ce monde nous révèle encore bien des travers, des actions terribles et des personnages nous sont alors dévoilés, poussant la cruauté jusqu'aux extrêmes quand on pense qu'au début, tous n'étaient que des enfants, arrachés à leurs familles à qui on a fait subir des tortures physiques et psychologiques. de pouvoir découvrir ces hommes, ici, qui tentent de s'extraire de cette influence néfaste qu'ils ont subi des années durant est fascinant. Tillie Cole nous expose ainsi bien des répercutions psychologique sur leur vie, sur leurs façons d'appréhender les choses. Nous découvrons aussi leurs proches, ceux qui étaient là avant leur disparition, ceux qui doivent alors apprendre à les connaitre de nouveau alors qu'ils ont tant changé.
Un récit tout aussi prenant que le premier avec ce huit clos qui intensifie les moments passés entre Talia et Zaal. J'ai aimé replonger dans cet univers sombre sans toutefois revivre une relation à l'identique du premier tome. On appréhende alors avec lenteur la façon dont Talia va s'approcher de lui et dont il va lui faire confiance pour s'ouvrir à elle. Oscillant entre le présent où Zaal ne sait plus qui il est et le passé qui se dévoile à lui quand les effets des drogues le quittent, nous en apprenons beaucoup sur ce personnage et sur l'enfer qu'il a vécu. Plus il sort des brumes que la drogue a provoqué en lui, plus le jour se fait sur qui il est. Encore une fois, nous découvrons ce monde obscure où la cruauté atteint des sommets, Tillie Cole n'épargne pas ses personnages, de leur enfance à l'adulte qu'ils sont devenus, ils ont vécu des moments si cruels. La description des tortures, l'enjeu que revêt ces personnages pour le bon déroulement des affaires de cette mafia nous démontrent que tout ceci a une importance colossale.
Les deux dernières pages me font trépigner d'impatience, ce que j'ai hâte de lire le tome 3 ! A chaque fin de tome, on se dit qui sera abordé dans la suite et là, je ne vous le dis pas (même si vous pouvez le savoir en lisant le résumé, mais je ne vous le recommande pas avant d'avoir lu ce tome-ci) mais je suis très très curieuse de lire ce prochain tome. C'est l'effet des séries de Tillie Cole, on est complètement accroc et on veut toujours en découvrir plus sur ses personnages qui dénotent des autres romances avec des univers très marqué où la violence tient une part importance dans la formation des personnalités de ses personnages.
Lien : http://www.livresavie.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TheLovelyTeacherAddictions
  11 mars 2018
Avec la saga Les Ecorchés, une fois que vous vous plongez dans la lecture d'un nouveau tome , vous ne pouvez plus vous arrêtez. Tillie Cole nous offre un univers sombre, angoissant et violent. Ce que j'ai adoré dans ce nouveau tome est le fait que nous puissions avoir des nouvelles des protagonistes du précédent tome et j'adore l'idée qu'un fil rouge nous permettra de continuer l'intrigue tout en retrouvant des personnages qui nous ont marqué.
Tourmente se focalise donc sur Talia Tolstoi que nous avions découvert aux côtés de Kisa dans Ruine. La soeur de Luka commence à en avoir marre de cet univers dans lequel elle évolue depuis toute jeune et elle va préférer "fuir" dans les Hamptons le temps que la guerre avec les Géorgiens fassent rage. La lutte pour le pouvoir est de nouveau sur le devant de la scène et après avoir eu un aperçu de ce clan violent avec les goulags et les épreuves subies par 818, nous savons désormais que la menace est d'autant plus pesante que les Tolstoi doivent faire accéder au pouvoir leur chef ultime. J'ai aimé le personnage de Talia car elle fait à la fois partie de cet univers mafieux tout en étant un peu distante. Bien entendu, elle prend part aux règlements de compte et aux divers attaques mais on sent qu'elle ne se soucie pas d'arriver au pouvoir. Elle a un côté humain empli d'empathie et cela se confirmera quand son clan retiendra prisonnier le monstre créé par Levan Jakhua. Ce dernier a créé une drogue synthétique capable de réduire n'importe quelle personne à l'état de robot. 221 est donc le fruit de cette expérience atroce et Talia ne se contera pas de rester face aux apparences. Elle tiendra à lui venir en aide lors d'une période de sevrage féroce et intense.
Talia peut donc compter sur Kisa , sa meilleure amie , même si cette dernière reste liée à Ruine . Malgré son amour pour lui, la rage qui habite Ruine n'a pas encore disparu notamment lors qu'un nouveau rebondissement va donner une nouvelle tournure à l'intrigue. Ruine a accompli une partie de sa vengeance en tuant Alik Durov mais il lui reste une promesse à accomplir. Quand je vous parlais de fil rouge au début de ma chronique, c'est à ce moment là qu'il prend sens et qu'on va comprendre que chaque tome est lié les uns aux autres. Talia va donc en quelque sorte se rebeller et mettre sa vie en danger pour échapper à la constante surveillance de ses gardes du corps. Attention, ne pensez pas qu'elle soit une princesse en détresse car elle saura prendre son destin en main et elle fera des choix qui pourraient contrarier sa famille et ses proches. J'ai adoré la relation qu'elle est parvenue à installer avec 221 car elle aura face à elle un animal sauvage et blessé qu'il faudra apprivoiser. Sera t-elle prête à tous les sacrifices quand elle connaîtra la vérité? Pourra t-elle développer une relation durable avec cette homme dénué de toute humanité?
221 est donc le héros de notre histoire et si vous avez lu le 1er tome, vous savez que ces prisonniers ont été dépouillés de leur souvenir quand ils ont été faits prisonniers. A l'instar de Luka, il a un passé familial et attendez vous à ce qu'il soit aussi lié à celui des Tolstoi. Nous découvrons donc 221 lors de sa captivité et je ne dirais pas que ce que 818 et 362 ont subi est moins atroce car ils ont vécu des moments très douloureux mais avec 221 , les dégâts sont d'une autre nature. Jakhua est en quelque sorte un savant fou qui a mis au point une drogue capable de transformer n'importe quel humain en animal sauvage. Il a fait de 221 son chien ( il n'y a pas d'autres mots pour décrire leur relation) et il l'a conditionné pour qu'il lui obéisse au doigt et à l'oeil. C'est affolant, c'est écoeurant et c'est perturbant car 221 est dès lors privé de toute volonté. Ce conditionnement est fait dans la douleur, dans la souffrance et dans le sang et ce n'est pas une vie pour lui. Nous aurons le plaisir de découvrir l'évolution de ce personnage et son retour à une certaine humanité car on ne peut pas revenir à la vie "normale" en un claquement de doigt. le sens de la liberté sera relative mais grâce à Talia l'espoir pourra naître à nouveau. Au fil du temps, il pourra aussi retrouver des bribes de souvenirs et assembler les pièces du puzzle. le lecteur va trembler jusque la dernière page et on espère une fin "heureuse" pour 221. Saura t-il combattre ses démons? Pourra t-il se libérer des entraves qu'il porte depuis ses 8 ans?
Comme je vous le disais , j'ai adoré la fait de pouvoir retrouver Kisa et Luka car l'intrigue les concernant était restée en suspens et nous pouvons donc découvrir la suite de leur vie à deux. Les choses ne sont toujours pas aisés et c'est logique car le monde de la mafia n'est pas le pays des bisounours. La vengeance et la revanche sont toujours d'actualité et nous apprenons plus d'amples informations concernant Luka et son avenir. Il est tiraillé entre son envie de prendre la tête du clan avec dignité tout en respectant la promesse faite à un défunt ami. La passé ne sera jamais loin et les décisions prises seront lourdes de conséquences. Je pense que nous reverrons ce couple phare dans le prochain tome car la guerre contre les Géorgiens avance certes mais n'est toujours pas à son terme. Il faudra de nouveau se battre pour que des familles restent unies et soient réunies. La tension reste palpable et Tillie Cole sait parfaitement jouer avec nos nerfs. J'avais pressenti le retournement de situation final mais j'ai hâte d'en savoir plus.
Bref, si vous n'avez pas encore entamé la lecture de la saga Les Ecorchés, je ne peux que vous conseiller de foncer le faire. Tillie Cole nous offre un univers sombre, sale, violent mais intensément émouvant et addictif. Chaque personnage nous offre une nouvelle histoire qui ne peut que nous bouleverser et nous donner envie d'en savoir plus. La mafia Russe n'a pas dit son dernier mot et la menace Géorgienne n'est pas là de s'effacer.

Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedml
  25 février 2018
Ce second opus me confirme vraiment l'excellence de cette saga. Moi qui hésitais à me lancer dans cet univers fait de violence et de danger… Ce second tome nous offre une romance digne du grand Roméo et Juliette… Une histoire d'amour impossible et moderne !
Tillie Cole se concentre sur l'histoire de Talia et Zaal (221). Mais elle n'omet pas de nous offrir une continuité dans l'histoire en mettant en scène Kisa et Ruine 🙂 221 est une véritable machine à tuer, drogué par son maître depuis de nombreuses années , il obéit au doigt et à l'oeil… C'est la pièce maîtresse du parrain de la mafia géorgienne de New York jusqu'au jour où il est capturé par le clan adverse… Retenu captif, il va rencontrer Talia Tolstaia, la fille d'un parrain russe… La jeune femme va déceler chez 221 plus que la bête meurtrie qu'elle a sous les yeux. Elle va percevoir l'âme de cette homme dressé pour le combat. Aux côtés de 221, Talia va prendre des risques, elle va le libérer de ses chaines et lui offrir une liberté inespérée faite de plaisirs et d'amour… Mais Talia sait qu'elle n'a pas le droit de tomber amour de cet homme appartenant à un clan ennemi…
Ce second opus est un véritable coup de coeur. le tome consacré à Ruine m'avait déjà complètement conquise mais ici les émotions ont été encore plus intenses, c'était phénoménal. Je me suis tout de suite attaché à Talia et 221. J'ai trouvé leur rencontre puissante et évidente. Dès leurs premiers rapprochement le lien s'est établi, l'alchimie entre eux m'a totalement subjuguée… Talia est une héroïne qui a une sacrée prestance, c'est une Tolstoï et elle n'aime pas recevoir des ordres… Elle se sent terriblement seule dans cette existence régit par la mafia et sa famille… Sa rencontre avec 221 va lui donner un but et elle va enfin se sentir plus vivante que jamais. Talia est vraiment une femme exceptionnelle, elle est douce et déterminée. Si elle s'est laissée attendrir par 221 c'est parce qu'elle a une vraie bonté d'âme, elle est généreuse. J'ai adoré son tempérament, elle est réfléchi et mesure l'impact de ses choix. 221 (Zaal) est un héros hyper touchant, mon dieu, je pense que j'ai vraiment craqué sur lui, mais pas dans le sens attirance physique… même s'il reste un mec avec un physique qui ne laisse pas indifférente, c'est son histoire qui m'a conquise. C'est un homme que l'on ne peut qu'aimer, il a subi d'atroces souffrances, on lui a tout pris. Sa famille, ses souvenirs et sa vie. Il a été réduit au rang de chien, écoutant au doigt et à l'oeil de son maître… Il est devenu une machine de guerre, un tueur sans âme… Zaal est un héros hors du commun, j'ai vraiment trouvé son personnage magnifique dans toute sa souffrance. Son évolution m'a émue, j'ai été touchée à mesure qu'il nous dévoilait son histoire. Et puis il renaît aux côtés de Talia et ça c'était tellement beau !
J'ai particulièrement apprécié qu'il y ait une réelle continuité dans la série. On retrouve Kisa et Ruine… (Je continue de l'appeler Ruine pour ne pas spoiler ceux qui n'ont pas lu le tome 1). Ruine a lui aussi vécu l'enfer, et on se rend bien compte qu'il a du mal à reprendre sa vie en main, et puis il a une promesse à tenir et sa soif de vengeance le ronge… J'ai trouvé cela très intéressant d'avoir des chapitres de son point de vue en plus de celui de Talia et Zaal.
Ce second tome m'a vraiment plu, l'univers est toujours aussi prenant et intense et ici l'émotions à vraiment pris le dessus sur la violence de l'univers de Tillie Cole. Bien sûr, la mafia ça ne rigole pas et le récit reste tout de même très dur… Mais je l'ai trouvé beaucoup moins sombre que le premier opus. Ici, Tillie Cole nous plonge dans le cocon que 221 et Talia vont se créer, l'ambiance est moins lourde malgré la dureté des thèmes abordés. L'érotisme est lui aussi différent et cela engendre des émotions très vives. C'est une découverte de l'amour physique avec beaucoup de passion, de sensualité. La brutalité n'y trouve pas sa place et c'est ce que j'ai aimé, que Tillie Cole arrive à rendre son héros doux et sensible malgré la rage qui rugit en lui. Talia a ce pouvoir, celui de le rendre meilleur, de lui prouver que sa vie est sur le point de changer. La notion d'amour dans ce roman est magnifié par l'univers sombre et violent. Les marques d'affections sont sublimes, uniques et j'ai complètement fondue face à autant d'amour et de sincérité.
La saga [LES ÉCORCHÉS] aborde la notion de la famille. Tillie Cole nous démontre que la famille ne se limite pas aux liens du sang. Que les actes ont bien plus d'importance qu'un nom… Je trouve cela tellement vrai. L'univers de la mafia est toujours aussi captivant, l'auteure évolue avec aisance dans ce milieu régit par de nombreuses règles mais elle arrive sans cesse à me passionner avec l'évolution de cette série. Je termine cette opus le coeur gros et gonflé d'amour… J'ai déjà tellement hâte de poursuivre…
En bref, gros coup de coeur pour Talia et Zaal. La saga ne s'essouffle pas, la continuité est magistrale. Tillie Cole revisite Roméo et Juliette en une version moderne dans un univers mafieux plein de danger avec des personnages charismatiques que l'on a envie d'aimer au premier regard. L'amour trouve naturellement sa place entre Talia et zaal. Je ne peux que vous conseiller cette suite qui s'avère encore plus addictive et émouvante que le précédent opus qui était déjà excellent. Je suis fan, totalement accro !
Lien : http://www.lmedml.fr/2018/02..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   25 février 2018
-Mon cœur est plein, Talia. Il est plein, pour toi. (Je sentis ma gorge se serrer en entendant ces mots qui jaillissaient du plus profond de son âme.) Avant, il était vide et petit, mais maintenant il bat fort.

Il se pencha vers moi et déposa le plus doux et le plus léger des baisers sur mes lèvres. Je me délectai de la caresse de sa bouche, de celle de ses mains dans mon dos. Je me délectai de lui tout entier. Je priai pour que le temps s’arrête, se fige, afin de vivre éternellement en ce moment, cet instant sublime.

Je voulais qu’il ne s’arrête jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Tillie Cole (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tillie Cole
sheReader interview with Tillie Cole from The Occasionalist.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3351 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..