AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Frédéric-Eugène Illouz (Traducteur)
ISBN : 2070306968
Éditeur : Gallimard (16/11/2006)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 13 notes)
Résumé :

Marie Carter vient de purger onze années de prison pour les meurtres de ses deux meilleures amies. On lui a retiré la garde de ses enfants qui ne veulent plus entendre parler d'elle. Sa famille la rejette en bloc. Elle a payé sa dette envers la société et tout le monde s'en moque. Elle a tué. Qu'elle ne se soit jamais souvenue de rien ne gêne personne. Qu'elle n'ait rien fait pour se défendre au moment des faits arr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 février 2015
Avec de l’argent plein les poches, les femmes étaient faciles à conquérir. Le sexe sans s’en faire, chose impossible quand on avait une maisonnée d’enfants chez soi. Mais la proximité, l’intimité d’après l’amour n’existaient plus, remplacées par des discussions sur les prouesses de chacun, en l’absence d’autre sujet de conversation. Il suffisait que la fille soit raisonnablement jolie, ait une grosse poitrine, et que vous ayez les moyens de lui offrir une soirée dans les beaux quartiers et le taxi pour rentrer chez elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   13 février 2015
Aucune loi ne réussirait à faire d’une femme l’égale d’un homme. Ils pouvaient dire et redire ce qu’ils voulaient, cela ne se réaliserait jamais. Les égales des animaux, oui, elles l’étaient, parasites de nature, vivant aux crochets de leurs mecs. C’était ça, la réalité, et ceux qui pensaient différemment étaient tous des connards. Les femmes allaient vers les plus forts, ceux qui les protégeraient, leur fourniraient fric et sexe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 février 2015
Tout affront méritait une leçon en public, afin d’éviter que cela se reproduise. De cette façon seulement, on restait au sommet. On tenait en échec les aspirants usurpateurs, et les gens faisaient attention avant de se déclarer votre adversaire. Et puis, beaucoup des affaires qu’il traitait étaient illégales. Le facteur peur, il en avait besoin, et il s’assurait que les gens le voient en tirer du plaisir. Quelqu’un qui prenait du plaisir à vous faire mal, c’était plus effrayant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 février 2015
Une enfant très malade, malade de la drogue. Comme par hasard, tout le monde oubliait cet aspect des choses. Marie se droguait tellement, à l’époque, qu’elle était la plupart du temps incapable de dire quel jour on était. Car, tous les jours, elle rôdait dans les rues, à la recherche d’un dealer. C’était vraiment une maladie, quoi qu’en pensent les gens.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 février 2015
La drogue passerait par lui, les femmes seraient toutes à lui. Rien ne valait un bon coup d’éclat pour se remettre les circuits en place. Se sentir un homme. Faire fonctionner le cerveau, le corps. Un bon petit massacre. La panacée, pour retaper un type. Aucune drogue ne provoquait le même effet. S’il était possible de mettre en bouteille ce plaisir extatique que cela lui donnait, il deviendrait illico multimilliardaire. Il avait soif de sang et de violence, il n’existait pas de sensation plus jouissive au monde. Mieux que le sexe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : prisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1214 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre