AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marie Ploux (Traducteur)
EAN : 9782213634043
467 pages
Fayard (18/02/2009)
3.81/5   21 notes
Résumé :
Joanie Brewer et ses enfants vivent dans une cité populaire de l'East End. C'est presque la Cour des miracles : cris, rires, disputes, petits trafics en tous genres et volées de gamins dans les rues, voilà leur paysage. La vie est dure dans ces bâtiments de béton mal conçus, mais c'est la leur, et ils y sont attachés. Parce qu'elle est aussi pleine de solidarité, d'amitié et d'entraide.

Joanie a beau gagner son salaire sur le trottoir, son fils Jon Jo... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  10 avril 2017
Une plongée dans le milieu de la prostitution anglaise ou se côtoient michetoneuses au grand coeur, petites frappes perfides et grands truands sans morales. Une fresque sociale qui s'attache à la psychologie de ses personnages et nous fait partager le quotidien d'une maman pas comme les autres qui cherche à découvrir la vérité sur la disparition de sa fille. Kidnapping, fugue, victime de pédophilie. Un roman sur l'amour dans les basses classes, la vengeance et la rédemption. Un auteur à suivre ....
Commenter  J’apprécie          110
cecile13
  20 novembre 2016
Une petite fille disparaît dans une cité pauvre d'Angleterre. Toute une galerie de personnages haut en couleur font partie intégrante de l'histoire. Une image de la Société loin des cartes touristiques de Buckingham Palace. Dans ce récit, il est plutôt question de misère sociale, drogue, prostitution et violence.
Commenter  J’apprécie          70
cathlivres
  15 mars 2015
Policier très original, surtout par la galerie de personnages qu'il met en scène : prostituées, macs, dealers, voleurs et ratés en tous genres
Ils sont parfois conformes aux étiquettes qu'ils portent,
mais pas toujours, bien sûr !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   29 octobre 2012
A quatorze ans, elle croyait tout savoir. C’est vrai qu’elle en connaissait beaucoup trop, mais malheureusement elle était aussi trop bête pour s’en rendre compte. C’était une fugueuse : une proie facile pour les types qui cherchaient des filles à mettre sur le trottoir.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   29 octobre 2012
Même si on n’oublie jamais une chose aussi atroce, la joie et le bonheur d’autrefois vous laissent quand même des souvenirs heureux.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   29 octobre 2012
Contrairement aux femmes plus âgées, sans illusion sur les types qui les plumaient, les jeunes avaient besoin d’en passer par une mauvaise expérience pour comprendre qu’elles s’étaient fait piéger pour le restant de leur vie.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   29 octobre 2012
Elle ressemblait tellement à une adulte, et belle fille, avec ça ! Le pire, c’est qu’on aurait dit une version miniature de sa mère au même âge.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   29 octobre 2012
Mais nous, on sait qu’ils l’ont fait, parce qu’on est leur maman et que, pour un enfant, sa maman représente absolument tout. Les gosses, ils croient qu’on peut tout faire, seulement, on n’a pas été là quand ils ont eu besoin de notre aide. Ou de nous.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : prostitutionVoir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2500 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre