AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2215133317
Éditeur : Editions Fleurus (14/04/2017)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Calypso est une jeune fille solitaire. Depuis la mort de sa mère, son père est absorbé par l'écriture de l'œuvre de sa vie, une grande histoire des citrons, et elle se réfugie dans la lecture des nombreux livres de sa bibliothèque...
Mais quand Calypso rencontre Mae, une nouvelle de sa classe, sa vie bascule dans l'inconnu ! L'orpheline fait l'expérience de l'amitié, des délices de l'écriture, et aussi d'une famille joyeusement chaotique où l'on aime bien se ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Marionrey
  14 mai 2017
C'est un roman qui parle de littérature, d'amitié, de deuil, d'amour. Un petit coup de coeur que je vous encourage à découvrir !
Calypso, une petite fille de dix ans, vit seule avec son père depuis la mort de sa maman. Son père lui a toujours répété d'utiliser sa force intérieure afin de ne pas être triste et d'affronter le monde seule, ce que fait Calypso depuis ce triste évènement. Elle a trouvé refuge dans les livres et les dévore les uns après les autres. Malgré que son quotidien soit bercé d'histoires et de personnages, Calypso est une petit fille assez seule, solitaire. Son père est souvent enfermé dans son bureau. Il écrit un livre sur l'histoire des citrons et cela lui prend tout son temps, au point qu'il en oublie sa fille. Mais tout change le jour où Mae, une nouvelle élève, arrive dans la classe de Calypso. Alors qu'elle ne parlait à personne, Calypso découvrira l'amitié avec Mae. Elle aussi aime les livres et toutes les deux tisseront une relation forte et touchante.
Calypso est une petite fille qui m'a beaucoup émue. Son papa est très prit par son travail et à son âge, c'est elle qui s'occupe de tout : faire à manger, faire les courses, aider son père. Elle a grandi bien vite et se montre très mature. C'est une histoire à la fois triste et à la fois pleine d'espoir. Alors que sa maman lui manque, c'est de son père qu'elle prend soin malgré qu'il soit peu présent pour elle. Sa découverte de l'amitié avec Mae est extraordinaire. Elle qui n'avait jamais partagé sa passion commence à parler de livres avec Mae et c'est comme ça qu'elle s'épanouira au fil des pages. D'une petite fille renfermée, elle devient petit à petit une petite fille joyeuse, enjouée et pleine de projet, notamment celui d'écrire un livre avec Mae. Leurs deux personnalités étaient faites pour s'entendre et leur complicité est indéniable et très émouvante ! Il n'y a qu'à voir la façon dont-elles se conseillent des livres l'une et l'autre. Un bonheur.
Nous suivons Calypso tout au long de ses questionnements et de ses prises de conscience. D'abord résignée à s'occuper de son père, elle finit par se rendre compte qu'il n'est pas normal pour une petite fille de son âge de ne pas recevoir de câlin de son papa, de ne pas pouvoir rentrer de l'école et qu'on prenne soin d'elle. Son évolution sera grande et elle prendra les choses en main pour avoir la vie qu'elle et son père méritent tous les deux. le manque de sa maman se fait énormément ressentir. C'était une femme pleine de vie, peintre et grande lectrice. Calypso a une bibliothèque pleine des livres de sa maman et attend d'avoir l'âge approprié pour pouvoir s'y plonger et grâce à ça, le lien entre elle et sa maman n'est pas rompu. Il est là, il existe, grâce aux livres.
La bibliothèque des citrons est un livre jeunesse qui aborde des sujets que je trouve importants. Comme quoi les livres jeunesse proposent parfois des histoires bouleversantes et qui soulèvent des points intéressants qui peuvent toucher tous les enfants. Ces sujets sont traités très simplement et avec une grande justesse. C'est un roman qui se dévore, qui se lit très rapidement et très facilement. Une fois ouvert, difficile de le refermer.
Vous allez adorer Calypso j'en suis sûre. C'est un personnage dont je me rappellerai longtemps pour son amour des livres, pour sa force intérieure qui lui a permit d'aider son papa, pour son ouverture au monde grâce à Mae. Un livre qui évoque pleins de sentiments et provoque beaucoup d'émotions : la tristesse comme la joie. Lisez-le.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
littlepadfoot
  22 avril 2017
J'aime généralement beaucoup les livres jeunesses, mais avec ce roman j'ai quand même eu un peu peur face au jeune âge de l'héroïne Calypso, qui n'a que 10 ans. J'ai crains un peu que le roman soit trop jeunesse pour moi, mais finalement ce fut pas du tout le cas. le roman peut être lu par des jeunes enfants et autant s'adresser à un public adulte, car le registre d'écriture est assez neutre et les thèmes abordés sont très intéressants. Je n'ose pas trop en dire, car ce serait vous gâcher la lecture.
Ce roman évoque des sujets très forts, tels que je n'ai jamais lu, que ce soit en littérature générale qu'en jeunesse. Il en ressort un grand réalisme et une grande maturité, surtout dû à Calypso, qui est vraiment une jeune fille géniale et très mature pour ses seulement 10 ans. C'est un véritable roman initiatique pour elle dès le début, car elle se fait enfin une meilleure amie en la personne de Mae. Elle s'ouvre un peu plus au monde et découvre beaucoup de choses en sortant un peu plus du cocon familial que son père lui a crée.
Le thème du livre et de la lecture est également très prégnant dans ce roman, comme le titre l'indique à demi-mot. Calypso et Mae sont deux enfants qui aiment beaucoup lire et s'évader à travers leurs lectures. C'est tellement agréable de voir deux jeunes filles se passionner ainsi pour la lecture, elles m'ont été encore plus sympathique ! Il y a également beaucoup de références littéraires disséminés au cours du roman, qui m'étaient pas toujours connues d'ailleurs, mais les deux jeunes filles me les ont fait connaître par leurs lectures.
Ce roman est absolument passionnant et touchant, c'est l'histoire d'une jeune lectrice, mais aussi de la découverte d'une amitié forte en deux enfants et surtout c'est l'histoire d'une fille et d'un père, qui ne se sont jamais remis de la perte de la mère de Calypso. C'est un livre sur l'amour et l'amitié, absolument bouleversant et qui regorge d'émotions. Merci aux éditons Fleurus et à Babelio pour la belle découverte, que je n'aurais peut-être pas à eu l'occasion de faire sans eux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
orbe
  09 janvier 2018
Calypso découvre l'amitié avec Mae et sort ainsi de l'isolement dans lequel elle était plongée depuis le décès soudain de sa mère.

Habituée à retenir ses larmes et à se gérer seule elle découvre avec la famille de son amie, un autre monde où il est possible de s'opposer mais aussi de se réconforter.
Elle passe de plus en plus de temps chez elle. Un jour, c'est à son tour d'inviter Mae dans sa maison...
Un roman doux et amer qui pose le problème des enfants qui vont prendre la responsabilité de leur parent.
Le lecteur va découvrir l'existence de groupes de jeunes veilleurs en Angleterre qui suivent les enfants qui doivent s'occuper de leur père ou mère pour des raisons variées.
Si l'histoire fait une grande place au déploiement de l'amitié il n'élude pas les passages plus douloureux sur le deuil et la nécessité de laisser transpirer nos sntiments.
A lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          130
Eden_Zorjunn
  13 juin 2017
Au début, il est difficile de voir Calypso comme une enfant de 10 ans. Elle a un raisonnement et des questionnements qui sont proches de ceux d'un adolescent. Elle a acquis une grande autonomie depuis le décès de sa mère. Elle se réfugie dans les livres, jusqu'à ce que Mae lui révèle le monde extérieur. L'histoire se déroule en Angleterre. Il y a donc plusieurs différences avec la société française et ses traditions. Seule avec son père, Calypso a peur qu'on les sépare. Elle aime toujours autant son père. Il est question d'assistante sociale, de maladie mentale et du rôle que joue alors l'enfant. Calypso participera à un groupe d'entraide pour les enfants s'occupants leur parent malade. Cette histoire est bouleversante. Elle montre que même si de l'extérieur tout semble aller, chaque famille a ses problèmes. Ce récit est très réaliste. Il sonne juste. Calypso et son père cherche encore leur équilibre à la fin de livre, mais on sent qu'ils sont sur la bonne voie même s'il y aura des hauts et des bas.
Le père a sombré dans une dépression à la mort de sa femme. Il s'est consacré à la rédaction de son livre sur les citrons. Calypso découvre qu'il a mis dehors les livres de sa mère, pour ranger dans la bibliothèque des citrons. Ce fait et le refus des éditeurs permettent la mise à jour du problème du père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Elanorlessien
  28 mars 2017
J'étais très très enthousiaste lorsque j'ai été sélectionné au dernier masse critique pour recevoir La bibliothèque des citrons. le titre du livre m'inspirait une lecture légère, pleine d'entrain et de bonne humeur mais ce que j'ai découvert lors de ma lecture est bien plus fort que ça.
Pour vous dire la vérité, je ne sais pas comment qualifier ce livre, j'ai beaucoup aimé l'histoire, elle est émouvante, teinté de tristesse mais en même temps en tant qu'adulte je ne pouvais que compatir avec les personnages. Je n'ai réussit à détester personne alors que certaines situations pour nous amener à ne rien ressentir d'autre.
J'ai eu un tel attachement a Calypso et a Mae, ce sont deux petites filles pleines de vie, pleine d'entrain qui se complètent et qui forme un duo d'amies tellement agréable à suivre. J'ai adoré cette joie de vivre que Mae apporte à Calypso elle lui permet d'être une petite fille comme les autres, de profiter de sa vie en lui permettant de s'échapper de son quotidien en s'amusant.
Mais ce que je n'avais pas prévu dans ce livre, c'est l'histoire de Calypso qui m'a rebondit en pleine figure, son histoire n'est pas facile, elle peut effrayer ou vous briser le coeur. Pour moi, j'ai eu ces deux effets en double dose, à tel point que je me suis sentie mal à la fin de ma lecture.
Calypso n'a que dix ans et pourtant elle parait plus adulte que n'importe quel enfant de son âge. La situation dans laquelle se trouve sa famille l'ont obligé à se débrouiller seule dans la vie avec les moyens du bord. J'ai été impressionnée par le courage dont elle fait preuve. Mais en même temps j'ai eu tellement de peine pour elle que c'était presque douloureux de terminer cette lecture sans que les larmes menacent de tomber.
Son histoire a fait écho à des souvenirs dont j'aurais aimé ne pas voir remonter à la surface. Au début ça m'a énormément gêné mais j'ai pu grâce à ça voir l'histoire d'un point de vu plus personnel et comprendre le ressenti de Calypso et de son père.
C'est pour cette raison que je ne sais pas comment qualifier ce livre, je sais juste une chose, c'est un livre que j'ai quand même aimé, pour le caractère de cette petite fille, pour son amour pour les livres et la lecture, pour ses premiers sourires dans le livre mais surtout pour son courage et sa patience. Son histoire est difficile, triste mais à la fin du livre elle se transforme et j'ai trouvé ça vraiment magnifique.
Donc merci les Editions Fleurus, Babelio et l'auteur pour m'avoir bouleverser avec un livre aussi émouvant.
Lien : https://mes-grimoires.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
agelagel   10 février 2018
Papa dit toujours qu'il faut se considérer comme son propre meilleur ami. Quand j'étais plus petite, je ne comprenais pas ce que ça voulait dire, mais maintenant, je vois bien. Ça veut dire qu'on doit être heureux quand on est seul ; qu'on ne devrait pas avoir besoin de la compagnie des autres pour être heureux. Papa dit qu'il se passe très bien des autres.
Commenter  J’apprécie          00
agelagel   10 février 2018
La force intérieure, c'est ton appui, ton soutien. Quand tu es triste, inquiète, quand tu te sens seule, tu dois regarder en toi-même pour trouver ta force intérieure. Et tu t'en sers pour balayer ces sentiments malheureux et retrouver le bonheur. C'est ce qui te rend forte, tu vois.
Commenter  J’apprécie          00
ClaforianeClaforiane   17 mai 2017
Quand tu es triste, inquiète, quand tu te sens seule, tu dois regarder en toi-même pour trouver ta force intérieure.
Commenter  J’apprécie          50
ZalieZalie   16 janvier 2018
... ce n'est pas que je n'aime pas les gens. Mais pour être honnête, je préfère les livres. J'aime l'espace de calme qu'ils créent dans ma tête; un espace où peuvent surgir des mondes magiques, des îles ou des mystères.
Commenter  J’apprécie          20
ClaforianeClaforiane   17 mai 2017
Je rêverais qu'on puisse mettre les sentiments en bouteille, pour pouvoir les ressortir à d'autres moments, quand on en a besoin.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : amitiéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
52 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
. .