AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782848591452
320 pages
Éditeur : Zinedi (16/06/2016)
3.92/5   18 notes
Résumé :
Le royaume de Logres court un grave danger. Le roi Arthur est devenu trop vieux, ses chevaliers ont disparu, Merlin a perdu ses pouvoirs et Galaad a soif de vengeance. Kadfael, le jeune protégé de Merlin et fils de Perceval le Gallois, va tenter l'impossible pour sauver Excalibur et rendre toute sa splendeur passée au royaume. Hommes, fées et nains devront s'allier pour éviter la destruction de leur monde. Réussiront-ils à vaincre Vikings, dragons, banshees, trolls ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 18 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

cannelle124
  10 mai 2017
L'héritier du Roi Arthur est une saga de fantasy destinée à un public jeune ado. C'est une occasion pour celui-ci de découvrir différentes légendes et « peuples ». le roman ne se contente pas de se concentrer sur une épopée médiévale autour des chevaliers de la table mais s'étend aux peuples des fées dans leurs différents royaumes avec Morgane, Viviane et Melusine, aux vikings et légendes celtes (irlandaises et écossaises) avec la présence des banshees, des sluaghs et d'un leprechaum … On y rencontrera aussi des dragons (de feu mais aussi de glace …) bien sûr mais aussi des centaures, des trolls, et bien d'autres créatures imaginaires … et même le Chevalier au Lion (vieux roman de chevalerie) … bref des personnages extrêmement variés.
Le Roi Arthur est mort, assassiné par Galaad un des anciens chevaliers de la Table Ronde qui s'avère être le fils de la fée Viviane. le jeune Kadfael a assisté à la traitrise et se retrouve porteur du pommeau d'Excalibur brisée. Il est l'apprenti de Merlin, devenu un vieillard dont le pouvoir décline… Il faut reforger Excalibur et lui trouver un nouveau porteur, un héros capable de sauver le royaume de Camelot !
S'en suivent nombre d'aventures au cours desquelles Kadfael devra traverser d'autres royaumes et territoires tous aussi dangereux les uns que les autres, à la recherche de ses parents (il est le fils de Perceval et Melusine) et de la solution pour reforger Excalibur … Lors de cette quête il sera aidé par Merlin bien sûr, mais aussi par deux nouveaux compagnons : Adelice une fée ayant le pouvoir de changer d'apparence (rien que le prénom est un .. délice … évidemment notre jeune héros ne résistera pas mais c'est vraiment traité de façon secondaire .. ouf !) et par Dargo un nain au caractère bougon (mais au combien attachant ).
L'écriture est simple et directe, j'ai même cru qu'elle serait trop simpliste au début mais j'ai dû revoir mon opinion et relativiser …. En tant qu'adulte, à la lecture des premières pages, j'ai failli refermer le livre … phrases courtes, descriptions qui semblaient n'avoir été posées là que parce qu'il fallait nécessairement décrire l'univers, l'environnement dans lequel évoluaient les personnages … çà sonnait faux … mais je me suis accrochée …. Au fil du livre, les héros prennent de la consistance, leurs liens se tissent et deviennent plus profonds … et la fluidité de lecture s'installe .. bref, c'est une écriture pour la jeunesse mais cela se lit de mieux en mieux … le style devient souple et vif et suit le rythme de l'aventure … et puis on a tout de même envie de savoir comment nos jeunes héros vont s'en sortir … Pour résumer, malgré un début hésitant, l'auteur a trouvé son rythme, son style …. J'y vois aussi un peu une évolution en parallèle de celle de la maturité du personnage principal, qui va s'affirmer tout au long du roman (pour ne pas dévoiler le contenu), prendre vigueur et force aussi bien physiquement et mentalement ….
J'avais plusieurs références qui tournaient dans ma tête lors de cete lecture …. Impossible de ne pas penser à l'imaginaire de Tara Duncan, avec cette association humain-fée-nain-héros, mais le contenu est très différent … tout en gardant une pointe d'humour ….. On pense aussi au Seigneur des Anneaux (ou plutôt à Bilbo) avec les nombreuses références à la montagne des nains et son dragon … et bien sûr à la série Merlin de la BBC (même si le jeune Merlin a bien veilli, j'ai eu l'impression de retrouver les mêmes rapports entre Gaïus et le jeune Merlin et dans le livre le vieux Merlin et le jeune Kadfael, entre paternalisme et respect, avec une pointe de taquinerie … mais le jeune finit par mûrir … )
Le gros point positif, c'est que l'auteur ne se prend pas du tout au sérieux (enfin si, j'espère … ) .. le livre regorge d'humour … et çà fait du bien ces petits clins d'oeil ou sourires (j'adore ce nain avec sa bière !!!! ) …. et l'épilogue m'a littéralement fait éclater de rire !!!
Le tout petit point négatif, c'est que, comme il faut que le roman soit accessible au jeune public, on survole un peu les lieux, on aurait envie d'en savoir plus sur certains peuples ou créatures rencontrés, sur l'histoire de ceux-ci , d'où ils viennent, comment ils ont été créés, comment ils ont débarqués dans ce monde aux frontières de Camelot … mais bon, cela est sans doute une occasion de chercher un peu en parallèle de la lecture et de trouver des récits qui mettent en scène ces mondes pour en apprendre plus ….
Bref au final j'ai plutôt bien aimé. C'est à la fois un roman d'aventure et d'apprentissage, dans lequel sont distillées les notions d'honneur et de courage. On s'attend à une nième épopée arthurienne et on se trouve projeté dans un monde entre légendes celtiques et fantasy !!! du suspense, de l'aventure, une quête, de la magie, des mondes et des territoires inventifs et surtout une bande de héros hyper attachants qui ne se prennent pas la tête, je dirais même que les méchants sont eux aussi attachants, le tout avec la petite dose d'humour pour bien se détendre !
Merci aux Editions Zinedi et à Babelio pour l'envoi de ce livre dont je vais surveiller la sortie de la suite (puisqu'il s'agit d'une trilogie apparemment)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
orbe
  01 mai 2015
Dans la lignée des chevaliers de la table ronde, voici le récit de la chute du royaume d'Arthur et le périple de Kadfael, fils de Perceval et de Mélusine, nouveau protecteur d'Excalibur.

Aidé par Merlin, vieillard au pouvoir déclinant, de la fée Adélice et d'un nain particulièrement représentatif de sa lignée, Kadfael va chercher à nouer des alliances afin de contrer la terrible Viviane et son fils Galaad.
Ils vont croiser des grandes figures comme le chevalier au Lion ou encore des Centaures et vont vivre des épreuves nombreuses et effrayantes. Il y aura des goules, des créatures du marais, des dragons de feu et de givre et tout un bestiaire médiéval mis à l'honneur.
A la manière de Bilbot qui doit traverser la Moria, Kadfael va devoir affronter de nombreux ennemis et parcourir un chemin semé d'embûches.
Roman d'aventure et d'apprentissage, il nous fait découvrir avec plaisir une suite possible aux aventures d'Arthur et de ses compagnons.
L'écriture est très fidèle aux romans de la table ronde et devrait réjouir les adeptes de jeux de rôle et amoureux de romans de chevalerie. Les concepts de quête, de vengeance et d'honneur seront au rendez-vous !
La plume est vive et les péripéties particulièrement bien menées. Un bon livre copieux, à trouver en numérique sur les grandes plateformes de vente.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
brinvilliers
  07 mai 2017
Un grand merci à Babelio de m'avoir choisit pour ce livre et un autre grand merci aux éditions Zinedi pour l'envoi soigné du livre, le marque page et la lettre d'attention.
Kadfael fils de Perceval assiste impuissant au meurtre du roi Arthur et à la destruction d'Excalibur. Galaad a envahi avec sa mère Viviane Camelot. Pour eux Arthur a usurpé le trône, Galaad détruit la table ronde. Kadfael récupére le pommeau d'Excalibur et part chercher son maître Merlin qui lui est obligé de se battre contre des sluaghs. Ils arrivent à s'enfuit avec la cuisinière qui n'est autre qu'une fée. Il faut trouver le moyen de reforger Excalibur si l'on veut sauver le royaume. Galaad les recherche. Dans leur périple ils vont rencontrer un nain qui va les sauver de bien des embûches. Merlin emmènera Kadfael aux enfers, et se sacrifiera pour lui.
Magique, émouvant, drôle et captivant, on se laisse emporter avec plaisir dans cette suite de l'histoire d'Arthur. Un très bon livre qui ne s'oublie pas.
Commenter  J’apprécie          80
ChristelleCookies
  25 octobre 2017
Alors qu'Arthur est mourant, Kadfael, fils de Perceval, se retrouve bien malgré lui emporté dans une aventure avec Merlin et Adélice, une fée, afin de protéger le royaume de Galaad et sa mère Viviane. Malheureusement Merlin est devenu bien vieux et ses pouvoirs ne sont plus ce qu'ils étaient. Les trois compagnons vont tenter de trouver des alliés pour s'élever contre Galaad mais leur chemin va être semé d'embûches.
Je vais être assez rapide sur cette chronique (après plus d'un mois d'absence, vous vous doutez que cette lecture n'est plus toute fraîche dans ma tête, et ce sera valable pour encore quelques chroniques après celle-ci). Globalement j'ai aimé cette lecture. Ne vous attendez pas à retrouver Arthur, Lancelot et compagnie : on est clairement dans une période faisant suite au règne d'Arthur. J'ai particulièrement apprécié de partir sur cette base de la légende Arthurienne. Globalement la plume de l'auteur se lit bien avec beaucoup de traits d'humour. Toutefois j'ai trouvé certaines phrases un peu longue et alambiquée, si bien que j'avais un peu de mal à comprendre le sens, mais ça ne concernait vraiment que quelques passages.
J'ai bien adhéré aux personnages. Ceci dit j'ai trouvé le changement de caractère de Kadfael un peu trop soudain, passant du gamin naïf et rougissant pour un rien au parfait chevalier d'un coup d'un seul... j'ai trouvé ça un peu gros mais ça n'a pas gêné ma lecture pour autant.
Par contre j'ai été assez dérangée par les références multiples à Tolkien. Avec deux ou trois références ça passe sans problème, mais au bout d'un moment ça devient lassant... je pense notamment à une scène avec Merlin dont les dialogues m'ont fait aussitôt penser à Gandalf face au Balrog. Ou encore une scène entre Adélice et le nain Dargo durant un combat qui m'a fait penser à la relation entre Gimli et Legolas... Il y en a bien d'autres ! Autre petit point négatif : il m'a semblé qu'on trouvait beaucoup de créatures magiques... et même un peu trop. Au bout d'un moment j'avais l'impression d'avoir un catalogue de toutes les créatures magiques possibles. Introduire certaines créatures qui vont servir à l'histoire, d'accord, mais si c'est juste pour dire qu'on en a parlé... je ne vois pas trop l'intérêt.
Ceci dit ça n'a pas suffit à gâcher mon plaisir et d'être totalement emportée dans cette aventure dans laquelle on n'a pas le temps de s'ennuyer et qui s'inspire de plusieurs mythologies différentes. On trouve pas mal de rebondissements. Aussi ne vous arrêtez pas à la couverture qui n'est pas forcément très attirante. Pour ma part je compte bien découvrir le deuxième tome pour savoir ce que l'auteur a d'autre en réserve.
Lien : http://chroniquesdunedevoreu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LesFantasydAmanda
  28 novembre 2017
--- Avis aux auteurs jeunesse : croyez en l'intelligence de votre lectorat ! ---
Je le dis sans méchanceté, mais j'ai parfois l'impression que ceux qui écrivent pour un public plus jeune en oublient les mots « crédibilité » et « subtilité » au profit de « facilité » et « action ». Alors oui, même si j'aime ce genre – et que je l'assume (petit clin d'oeil à l'article du blog Les Mots d'Arva, que j'ai beaucoup aimé) -, j'ai été déçue à plusieurs reprises. En cause ? Des histoires sans profondeur où les évènements s'enchaînent à une vitesse impressionnante et des personnages stéréotypés sans aucune personnalité !
A côté de cela, j'ai vibré pour des coups de coeur tels qu'Harry Potter de J.K. Rowling, La Passe-miroir de Christelle Dabos ou encore La quête d'Ewilan de Pierre Bottero. Tout ça pour vous dire qu'il est possible de fournir des récits accessibles aux plus jeunes, mais néanmoins aboutis.
Et c'est justement l'erreur commise par Bertrand Crapez, selon moi. Dans L'héritier du roi Arthur, tout va très vite (ce qui n'est pas forcément un inconvénient, entendons-nous bien), au point que l'on n'a pas le temps de reprendre son souffle, ni de voir de véritables liens se tisser entre les différents protagonistes. D'ailleurs, à ce propos, j'ai trouvé la romance TOTALEMENT inutile. Et sans finesse, bien sûr.
--- Des clichés en pagaille ---
Mais, mais… Ce premier numéro reprend les légendes arthuriennes, alors je pense qu'il fallait s'y attendre. du coup, j'estime que le lecteur est prévenu – le titre est on ne peut plus explicite ! – et sait qu'il aura affaire à des chevaliers au coeur noble, à des fées au caractère bien trempé, etc.
En résumé, je pense qu'il s'agit d'un parti pris de l'auteur, ce que je ne lui reproche pas. Cependant, ce point rejoint le précédent : des personnages clichés, car issus de mythes connus de tous, mais loin d'être suffisamment approfondis. C'est le cas, par exemple, de Kadfael, ce héros en devenir aussi vaillant qu'intelligent. Alors qu'au début, Bertrand Crapez le dépeint comme un jeune homme peu attiré par le statut de chevalier, il devient ensuite ce stéréotype qui le rebutait tant, mais pourquoi ? Ç'aurait été tellement plus intéressant de lui offrir une personnalité bien à lui !
Quant aux nains, argh… J'en ai assez de les découvrir toujours aussi bourrus, mais attendrissants, toujours aussi courageux, mais têtes brûlées. Ce cliché-là, je l'ai beaucoup trop croisé et j'en ai vraiment assez !
--- De belles aventures, malgré tout ---
En dépit des points négatifs cités ci-dessus, je reconnais que les aventures de nos compagnons sont divertissantes et racontées avec un certain talent – j'apprécie la plume de Bertrand Crapez, extrêmement fluide. Alors certes, il n'y a pas de surprise concernant la fin, mais je n'ai pas non plus lutté pour tourner les pages, juste levé les yeux au ciel à de nombreuses reprises.
Si j'ai donc un souhait pour le deuxième tome, c'est bien celui-ci : moins de facilités et plus de subtilités (même si je n'y crois pas vraiment).
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   29 avril 2017
Ce furent ses derniers mots. Il mourut en héros, sa vaillance n'avait pas faibli. Son adversaire avait été le plus fort, tout simplement.
Kad se ressaisit et vit Galaad au bout de la pièce serrer sa mère dans ses bras. Mais Viviane déjà se libérait de l'étreinte de son fils et commençait à avancer vers le corps du roi. Alors, sans réfléchir, l'apprenti de Merlin glissa la main sous le rideau pour attraper le pommeau d' Excalibur. C'était la dernière volonté de son roi. Cependant, une chose étrange se produisit : quand il toucha l’Épée brisée, une sorte de magie bienfaisante le parcourut. Quelques brefs picotements le réchauffèrent et estompèrent un instant sa colère, mais il n'y prêta pas vraiment attention, car il devait filer au plus vite loin de ces meurtriers et appeler Merlin à l'aide. Il s'éclipsa sans un bruit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
orbeorbe   05 mars 2015
je suis bien un jeune chevalier qui a juré de venger son roi, de venger son père et de venger son royaume. Et par dessus surtout, je suis le nouveau porteur d'excalibur...ou du moins ce qu'il en reste.
Commenter  J’apprécie          170

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1911 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..