AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021387018
288 pages
Éditeur : Seuil (05/02/2018)
3.29/5   7 notes
Résumé :
Le recul du catholicisme en France depuis les années 1960 est un des faits les plus marquants et pourtant les moins expliqués de notre histoire contemporaine. S'il reste la première religion des Français, le changement est spectaculaire : au milieu des années 1960, 94 % de la génération en France étaient baptisés et 25% allaient à la messe tous les dimanches ; de nos jours, la pratique dominicale tourne autour de 2% et les baptisés avant l'âge de 7 ans ne sont plus ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Affreuxdite
  22 novembre 2019
Analyse sommaire
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LaViedesIdees   22 mai 2018
L’ouvrage de Guillaume Cuchet écarte en réalité la possibilité de penser un catholicisme non institutionnel et plus sociologique. C’est un parti-pris de méthode intéressant.
Lire la critique sur le site : LaViedesIdees
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ConstanceKConstanceK   11 mars 2019
Tout se passe en fait comme si, assez soudainement, au terme de tout un travail de préparation souterrain, des pans entiers de l’ancienne doctrine considérés jusque-là comme essentiels, tels le jugement, l’enfer, le purgatoire, le démon, étaient devenus incroyables pour les fidèles et impensables pour les théologiens.
Commenter  J’apprécie          60
JBClamenceJBClamence   13 août 2021
Il est difficile de se figurer aujourd’hui qu’encore au début des années 1960, avec des nuances significatives selon les régions, les confessionnaux étaient pris d’assaut à la veille des grandes fêtes religieuses et que le sacrement de pénitence était considéré par le clergé comme l’un des plus chronophage de son ministère avec les enterrements. (p 200) (…) Cette chute de la confession constitue donc en soi un fait sociologique et spirituel majeur dont il est probable qu’historiens et sociologues n’ont pas pris toute la mesure. Rien moins, en somme, que la foudroyante mutation par abandon massif, en l’espace de quelques années seulement, d’une pratique qui a profondément façonné les mentalités catholiques dans la longue durée, ainsi que les formes culturelles de la culpabilité individuelle et collective.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JBClamenceJBClamence   13 août 2021
Toute une série de “vérités“ anciennes, liées notamment à la pastorale des “fins dernières“, dont tombées brutalement dans l’oubli, comme si le clergé lui-même avait cessé d’y croire ou ne savait plus qu’en dire, après en avoir si longtemps parlé et de façon si dramatique. Un autre domaine dans lequel la conjoncture a pu déstabiliser les fidèles es celui de l’image de l’Église, de sa structure hiérarchique et du sacerdoce. La “crise catholique“ des années 1965-1978 fut d’abord une crise du clergé et des militants catholiques. L’abandon de la soutane (dès 1962) et de l’habit religieux, la politisation (à gauche généralement) du clergé, les départs de prêtres, de religieux et de religieuses, parfois suivis de leur mariage, sont apparus à beaucoup comme une “trahison des clercs“, sans équivalent depuis les “déprêtisations“ de la Révolution, qui a eu les mêmes effets déstabilisants. (p 135)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JBClamenceJBClamence   13 août 2021
La rupture de pente religieuse au milieu des années 1960 a pris les allures d’un krach, avec tout ce que le terme suggère de brutalité et de surprise (p270).
Ce krach, avons-nous dit encore, s’est produit à la faveur de Vatican II, avant mai 68 et la publication en juillet de la même année de le fameuse encyclique Humanæ vitæ de Paul VI sur la contraception, traditionnellement invoqués pour l’expliquer. Non que ces deux événements n’aient pas eu d’importance : ils ont amplifié la vague, mais ne l’ont pas créée. Vatican II semble avoir été en définitive cette réforme (probablement nécessaire) qui a déclenché la révolution qu’elle prétendait éviter, comme jadis les états généraux dans la France du XVIIIe siècle (p271).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JBClamenceJBClamence   13 août 2021
Si l’on compare la structure religieuse de la France d’hier avec celle d’aujourd’hui, trois faits principaux ressortent : le recul du catholicisme, la montée des non-affiliés (les nones des études américaines) qui représentent désormais près de 50 % des 18-50 ans, et celle de l’islam, devenu par immigration la deuxième religion du pays et qui rassemble environ cinq millions de fidèles et 7,5 % de la population.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Guillaume Cuchet (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Cuchet
Mai 68 a-t-il détruit l'Eglise,
autres livres classés : religionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1444 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre