AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782379450341
Éditeur : LEC (Les Editions Culinaires) (30/11/-1)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
En 50 ans, les séries animées japonaises se sont imposées comme un incontournable de la pop culture en France. De "Astro Boy" à "Naruto" en passant par "One Piece", "Goldorak" ou "Nicky Larson", cet ouvrage réunit les meilleurs anime japonais, qui ont marqué l'histoire et votre enfance, et vous les présente à travers l'œil d'experts. Grâce à des descriptifs détaillés, des informations exclusives et des anecdotes inédites, découvrez ou redécouvrez plus de 70 anime ja... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   09 novembre 2020
Un jour je serai le meilleur dresseur… ça y est , vous avez le générique en tête pour la journée. Pokémon a une saveur particulière pour moi. Après l’arrêt du Club Dorothée, n’ayant pas le satellite chez moi, je ne pouvais plus regarder de dessins animés japonais, je devais me contenter des séries américaines comme Hey Arnold ! ou Les Razmoket (excellentes au passage).
Alors, voir débarquer Pokémon sur TF1 avec son générique m’a fasciné autant que les séries du Club Dorothée. C’était clairement, en termes de succès, le nouveau DBZ ! On connaissait tous les 151 Pokémon par cœur. Le principal souci de Pokémon, c’est qu’il s’agit avant tout d’une série pour vendre du Pokémon. Du coup, la série s’efforce de ne jamais trop chahuter le téléspectateur, les intrigues sont hyper répétitives et linéaires, et Sasha, contrairement à ses Pokémon, n’évolue jamais vraiment.
Bref, à part pour le générique, la première série Pokémon ne passe pas la barrière de la nostalgie. Quant aux pokémon d’aujourd’hui, ils ne ressemblent à rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
AlfaricAlfaric   05 mars 2021
Si ma génération a connu les anime avec Dragon Ball, celle de mon père les a connus avec Goldorak, et c’est à travers lui que j’ai découvert ce personnage. Encore aujourd’hui, quand je pense « robot géant », c’est à Goldorak que je pense en premier ; tout est mythique : le look, les attaques, le générique. Aujourd’hui, très peu de jeunes fans de manga connaissent le travail de Gô Nagai ; le lire est un peu réservé à l’élite. Sans le savoir, nos parents faisaient parti de l’élite des fans de manga. Je trouve ça rigolo !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AlfaricAlfaric   17 novembre 2020
Le fan service, ce n’est pas rendre service aux fans.
Commenter  J’apprécie          140

autres livres classés : livre animéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
563 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre