AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christian Nobial (Directeur de publication)Antoine Ullmann (Directeur de publication)
ISBN : 2358800902
Éditeur : Arola (21/11/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Fin des années 1960 : de jeunes artistes décident de créer et d’exposer leurs œuvres directement dans la rue.
Le street art est né.
Presque 50 ans plus tard, le mouvement s’est étendu au monde entier, des Amériques à l’Asie, en passant par l’Europe et l’Afrique. Avec ses œuvres engagées ou pleines de poésie, ses grands maîtres et son explosion de jeunes talents, le street art est devenu un moment majeur de l’histoire de l’art. Celui dans lequel nous vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
cecilit
16 avril 2017
Depuis son apparition au début des années 60, dans les formes que nous connaissons aujourd'hui (les fresques de Lascaux, que nous pouvions spontanément supposė en être, n'étaient pas dans la rue...), le street art s'est codifié, enrichi de techniques diverses (tags et graffitis, stickers, mosaïques, pochoirs, etc) et d'orientations ( messages politiques et de contestation, humour, embellissement, etc.) créant des chapelles ( les 'officiels' qui exposent, les stars en somme et les 'officieux', les artistes inconnus et mystérieux et non moins célèbres), des qui appellent des réponses et des qui les donnent. Bref, il y en a pour tous les goûts ...et toutes les bourses (puisque que désormais, certains artistes découpent, arrachent, extraient de la rue leurs oeuvres pour les mettre sur le marché !). La revue Dada nous l'explique très bien de façon chronologique, par courant et par thème. Bien qu'elle s'adresse d'abord aux enfants et adolescents ('Ma première revue d'art'), je trouve très bien que ses concepteurs soient un ton au-dessus, c'est vulgarisė tout en étant intelligent ( les enfants ne sont pas c... !). le format est pratique, léger, souple et très agréable, les photos nombreuses. Encore bravo et longue vie à cette revue ! J'avais déjà dit tout le bien que je pensais de son numéro consacré à Magritte que j'avais reçu grâce à la masse critique de Babelio que je remercie pour ce nouvel envoi. Pas la peine de vous dire que les adultes peuvent se régaler aussi, vous l'aurez compris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Gwenaweb
30 mars 2017
Les graffeurs, ce sont un peu les superhéros modernes (un peu comme Masse Critique et les éditeurs qui offrent ces revues). Certains ont des masques de batman, d'autres des masques pour se protéger des émanations d'une bombe de peinture. En tous cas, ils dénoncent souvent des choses qui ne leur plaisent pas dans notre vie actuelle et c'est là toute leur mission de super-graffeur.
Il sont internationaux, utilisent des pochoirs ou des pinceaux (avec parfois des méthodes fort peu catholiques pour escalader les immeubles qui deviennent leurs toiles). Et ils deviennent célèbres. Ce épisode de la revue Dada expose tout ceci, avec de belles photos des oeuvres et des commentaires qui retracent à la fois l'historique et à la fois l'impact de ces oeuvres dans leur contexte. La mise en page est très agréable, tout autant que le papier glacé qui a toujours un effet classieux.
C'était très agréable de me replonger un peu dans l'art. Ce numéro comporte aussi des DIY sympas et simples, un abécédaire de termes graffisques, et quelques pages sur d'autres oeuvres, plus classique celles-ci.
En plus, j'ai pu, de manière très émue, repenser à mon ancien prof de typographie, qui nous a demandé une affiche sur le mouvement Dada un jour. J'y avais inclus un poème Dada et j'ai du prouver que le texte figurant sur mon affiche n'était pas la transcription de moi parlant à un bébé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lune
02 avril 2017
L'excellente revue Dada présente dans son numéro 214 un survol du Street Art et en raconte l'histoire depuis son origine dans les années soixante jusqu'à nos jours.
De sa source le graffiti, en passant par l'art contestataire et l'art urbain florissant sur tous les continents jusqu'aux endroits les plus cachés et les projets collectifs récents, ce panorama offert aux jeunes lecteurs permet de situer et de comprendre la démarche de ces artistes qui ont cassé la norme et ont voulu redonner l'art à tous sans oublier sa fonction de dire, de raconter, de dénoncer et d'éveiller. La part poétique est aussi bien présente.
Suivie d'un glossaire, la « promenade » est contemporaine et ouvre le regard sut ce qui nous entoure et veut interpeller.
Des propositions pratiques et ludiques complètent cette initiation qui devra, pour les plus jeunes, être accompagnée.
Illustrée abondamment de reproductions des oeuvres, cette revue permet agréablement d'emmener les lecteurs dans le monde de l'art.
Merci à Babelio et aux Éditions Arola pour cette lecture.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
cecilitcecilit09 avril 2017
Les pirates de l'art deviennent des têtes d'affiche. Galeries, collections privées, musées : on se les arrache ! Le street art se structure de plus en plus comme un véritable courant artistique, avec ses maîtres et ses courants.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : street artVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le tableau mystère [1]

1. Quel écrivain et journaliste a passé une grande partie de son enfance au château du Clos Lucé à Amboise ?

François de Closets
Jules Vallès
Louis Aragon
Gonzague Saint Bris

7 questions
245 lecteurs ont répondu
Thèmes : déduction , peinture , mystèreCréer un quiz sur ce livre