AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070408283
230 pages
Éditeur : Gallimard (24/06/1999)
3.28/5   59 notes
Résumé :
« L'homme à la valise se tenait immobile au bord de la fosse. Le bout de ses chaussures noires entamait la ligne blanche tracée tout le long du quai. Il haussa les épaules quand le grondement se fit plus précis. [...] Jacques se releva et vint se placer juste derrière l'homme. Il frissonna de froid. La sueur mouillait son dos. La motrice doubla le panonceau de limite des premières classes. Ses mains jaillirent de ses poches et se collèrent sur les omoplates de l'hom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
sultanne
  04 février 2012
Est-ce un hasard si le film Subway est sorti la même année que ce Métropolice de Didier DEANICKX ? Les années 1980 se voient fascinés par l'univers sous-terrain, celui du métro, notamment. L'envers de la ville, des galeries plein les poches, semble revêtir une vérité profonde sur notre monde du dessus. Et c'est vrai !
Là où Cannibale aura embrassé du regard le dessus de la ville lumière, Métropolice enveloppe l'atmosphère si particluière et si fascinante du sous-terrain parisien : le bruit, surtout, est prégnant et je ressors un peu assourdie de cette lecture. Les différents univers sociaux (des clochards aux infirmières, en passant par les business men) qui peuplent, à leurs heures, le metro parisien donnent la chair de poule.
Mais il s'agit là, néanmoins, d'un policier de bien piètre qualité, digne d'un Julie Lescault... Les personnages n'ont aucune profondeur et la focalisation externe prive tout personnage d'humanité : eux aussi deviennent des robots du sous-terrain, accaparés par leur missions, et pour lesquels revenir à la surface ne constitue pas une bouffée d'oxygène.
A moins que, derrière le mauvais polar, ne se cache une référence claire au film de FRITZ LANG, éponyme : Metropolis... Et là où l'on pouvait accuser LANG d'être bien proche du nazisme, il est clair que DIDER DAENICKX a cherché à dénoncer la montée en puissance dans notre société d'une extrême droite dangereuse.
D. DAENICKX semble , en effet, être pourvu de bien plus d'une corde à son arc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
cathe
  07 août 2018
Un homme a une valise pleine d'explosifs et doit accomplir une mission terroriste. Mais il est poussé sous une rame de métro par un individu. Qui sont ces deux hommes ? le pousseur est-il un tueur fou ? La psychose monte et la police est en alerte maximum. C'est dans ce monde souterrain que vont avoir lieu toutes les poursuites….

Voilà un des premiers romans de Daeninckx, il annonce déjà les grands thèmes de société que l'auteur traitera ensuite, et pour cela il est intéressant, mais il nous laisse quand même en peu sur notre faim…
Commenter  J’apprécie          110
kathel
  15 septembre 2010
Un petit mot sur ce polar qui ne m'a pas enthousiasmée. Je pense que ce n'est pas le meilleur de cet auteur que je connais peu à part une lecture lointaine… A sa décharge, c'est l'un de ses premiers romans, paru en 1985, et l'étude de société date donc un peu. Reste l'intrigue policière : un individu pousse un homme portant une valise bourrée d'explosifs sous une rame du métro. le pire est évité mais la police est sur les dents, d'autant que la presse fait monter la pression. le roman alterne entre le point de vue du « pousseur » et celui des policiers, notamment de la commissaire Michèle Fogel. J'ai bien aimé la description du Paris souterrain et du monde du métro, apprécié le contexte social et politique, mais me suis un peu ennuyée dans l'enquête elle-même. Et paradoxalement, j'ai trouvé le roman un peu court, j'aurais aimé des personnages plus approfondis ou plus de pistes dans l'enquête…
Il faudra que je retente un nouvel essai avec cet auteur, car j'ai trouvé l'ensemble bien écrit !
Lien : http://lettres-expres.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jpatou
  14 août 2013
Premier livre, j'ai lu écrit par Daeninckx. c'est vrai que la charge anti- police est faite avec de gros sabots et l'auteur écrira par la suite des livres dénonçant celle-ci mais de manière plus subtile. Malgré tout l'intrigue tient la route; un déséquilibré pousse des personnes sur les rails du métro et l'enquête est effectue par la brigade du métro avec à sa tête une femme commissaire.
A lire, car un Daeninckx moyen vaut largement un bon ...
Commenter  J’apprécie          00
hmurgia
  14 janvier 2018
Un roman lu en 1998 et qui est d'une actualité singulière puisqu'il nous plonge dans l'organisation d'une attaque terroriste dans le métro.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
sultannesultanne   04 février 2012
"Réalisatrice, 32 ans, jolie et brune, cherche à identifier un homme pour rôle important dans sa vie. En noir et blanc ou en couleurs. Court, moyen et même long métrage envisageable. Scenario impévu à élaborer ensemble. Onirisme bienvenu mais tragédie exclue. Débutants acceptés. "
Commenter  J’apprécie          10
sultannesultanne   04 février 2012
La France a besoin d'une psychotérapie de groupe !
Commenter  J’apprécie          60
sultannesultanne   04 février 2012
Tu as choisi d'être flic, non ? Alors ne viens pas te plaindre de patauger dans la boue. Les mécaniciens, au moins, sont fiers d'avoir les mains pleines de cambouis...
Commenter  J’apprécie          10
DexteretteDexterette   01 juin 2012
L'homme eut un dernier sursaut vers sa valise qui rebondissait sur les rails. Il n'avait jamais rien vu de plus gros qu'une motrice de métro.
Commenter  J’apprécie          10
sultannesultanne   04 février 2012
L'exceptionnel ne fait pas le poids contre le quotidien.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Didier Daeninckx (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Daeninckx
À quelques jours des municipales, le réel d'abord : Didier Daeninckx ouvre son tract Gallimard sur son déménagement : il quitte la Seine-Saint-Denis (93) pour s'installer dans le Val de Marne (94). Porteur de la mémoire de ces espaces, il revient sur les nombreux bénéfices dont ont bénéficié les mairies et les associations communistes à Aubervilliers, et plus généralement dans les banlieues rouges. L'écrivain, pour qui l'écriture reste un lieu de résistance, explore le roman fiction dans trois livres, publiés dans la collection Tracts chez Gallimard intitulé "Municipales : Banlieue naufragée" (2020), "Le roman noir de l'Histoire" (Verdier, 2019) et, paru en mars en folio Gallimard, "Artana ! Artana !". Il est l'invité de la Grande table aujourd'hui.
La Grande table Culture d'Olivia Gesbert – émission du 11 mars 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤21De l'¤££¤11Facebook6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La mort n'oublie personne

En quelle année se passe l’histoire ?

1963
1953
1958

9 questions
108 lecteurs ont répondu
Thème : La mort n'oublie personne de Didier DaeninckxCréer un quiz sur ce livre