AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782363080431
202 pages
Éditeur : Editions Arléa (06/02/2014)
3.75/5   36 notes
Résumé :
Quel est le secret d'Anita Beauthier ? Rien ne la prédestinait à rencontrer Noureddine, élève en difficulté dans une école de la ville ni à lier avec lui une relation faite de crainte et de tendresse. Rien ne laissait penser non plus que Simon, beau-frère d'Anita, homme solitaire et taciturne, rencontrerait Nathalie, la voisine, trahie par son mari. Histoire d'un bonheur est le récit de ces rencontres improbables, porteuses de vraies questions : qu'est-ce que le bon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 36 notes
5
7 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Bookycooky
  13 septembre 2017
Si une femme aime son chien plus que sa fille, et trouve qu'elle est en droit de se demander, "ce qu'elle nous voulait", face aux attitudes négatives de cette dernière, c'est qu'il y a problème grave ( " j'aurais préféré être la mère de Wouki que celle de Geraldine", Wouki, c'est le chien ). La femme en question s'appelle Anita. L'Anita n'est pas des plus sympathiques, alors qu'avec son discours un brin mégalo ( "mari nickel,maison nickel,toutou nickel..."), on commence à se demander comment qu'on va la supporter sur près de 200 pages, Geneviève Dumas passe à la vitesse supérieure........et nous lance sur Noureddine, un gars "ouf" (qui est-ce ? pas ce que vous croyez ) et l'histoire bascule, le ton change de 360'......et puis sur Nathalie, la voisine d'Anita, frappée par la foudre "Delphine", le ton rechange......et enfin sur Simon, le beau frère. Un roman choral à quatre voix, la rencontre improbable de quatre personnes le temps d'une journée.
Une belle réflexion sur la Vie, ce qu'on croit vivre et ce qu'on vit en réalité, les "piteux malentendus entre les êtres, des histoires que l'ont croyait commune et qui ne sont partagées par personne", nos préjugés qui nous bloquent sur la voie du bonheur, être emprisonné dans le regard des autres et ses conséquences,....au lieu de retrouver son propre chemin, ses propres désirs, s'en s'inquiéter de ce qu'on pense et de ce qui pourrait arriver.....pour trouver le bonheur, notre bonheur.
Le bonheur c'est aussi lire ce petit livre , une magnifique leçon de tendresse et d'amour envers toutes les personnes qui n'entrent pas dans "les normes standards" de la société.
"Peut-être que, la vie, ce n'est rien d'autre que ça, écumer le monde en tout sens en cherchant désespérément le panneau qui vous indique la route pour chez soi......"
"Mais parfois c'est bien dans la vie, de ne pas savoir vers où on va."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7214
latina
  30 septembre 2018
6 ETOILES, 10 ETOILES ! Un livre à emporter sur mon île, tout de suite !
J'ai plein d'étoiles dans les yeux, et pourtant j'ai terminé ce livre avec plein de larmes.
Des larmes de joie, de compassion, d'acquiescement.
Oui, oui, oui, j'acquiesce à tout ce que peut raconter Geneviève Damas, cette femme tellement humaine qu'il lui est impossible de raconter « du faux ».
Ceci n'est pas du tout un roman « feel good », c'est totalement à l'opposé de ces livres donneurs de leçons, quiconque me connait un peu le sait, que je déteste ça !
Ici, c'est du doux, du terrible, du pitoyable, de l'attendrissant, du velours, de la soie, de la richesse, de la misère, des gueules cassées, des coeurs morts, de la révolte, des mains tendues.
Sous couvert de se glisser dans différents personnages, cette auteure nous raconte le bonheur. Elle nous dit que tout le monde le recherche, qu'il arrive au moment où on s'y attend le moins, quand on a touché le fond. Vous allez me rétorquer que ça, vous le savez, que ce sont des beaux mots, et puis c'est tout. Eh bien non, ce n'est pas tout ! On n'est pas « que » heureux, on n'est pas « que » malheureux. Plein de gens (tout le monde, en fait) cachent une vie à l'intérieur d'eux-mêmes, et les apparences sont souvent (toujours) trompeuses.
Me voilà avec mes clichés, mais excusez-moi, je ne suis pas Geneviève Damas. Elle seule est capable de nous faire comprendre toute l'humanité du monde.
Me voilà avec mes grands mots, je suis désolée, je ne suis pas Geneviève Damas. Elle seule est capable de toucher le coeur du bonheur, le coeur du malheur, avec des mots de la vie de tous les jours, des phrases simples, des pensées quotidiennes. Encore faut-il les penser ...
Un tout petit mot de l'histoire, de l' « Histoire d'un bonheur » : Lyon est une ville qui brasse une population hétéroclite, et les bourgeois, dont fait partie Anita, ne côtoient jamais cette « petite racaille des banlieues », à laquelle appartient Noureddine.
Anita a une famille, un mari qu'elle ne voit jamais, un fils qu'elle croyait connaitre, une fille qu'elle ne comprend pas, un tout petit chien. Et surtout un beau-frère cabossé qu'elle seule devine.
Noureddine a une famille aussi, bien cabossée. Et pourtant, la rencontre a lieu, et pas doucement. La voisine Nathalie s'en mêle, par la force des choses, elle qui aussi a connu et qui connait encore des « histoires » dans sa vie.
A eux 4, à tour de rôle, ils racontent, ils se racontent, et ils racontent les autres.
Je suis passée du rire aux larmes, tout entière immiscée dans le point de vue de chacun, reproduit avec tellement de brio, tellement de justesse, tellement d'empathie, tellement d'humanité par Geneviève Damas.
Mais il vaut mieux que je me taise, j'aurais trop peur de dénaturer l'Histoire d'un bonheur, l'histoire de ce bonheur que l'être humain aimerait tellement se raconter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5015
Ladybirdy
  18 septembre 2018
Ah le bonheur, où te caches-tu donc petit bonheur ?
Et toi satané malheur, que viens-tu faire là-bas alors que personne ne t'a demandé?
Histoire d'un bonheur que tout le monde cherche mais ici, c'est Anita, Noureddine, Nathalie et Simon qui le cherchent ce petit bonheur de rien du tout.
Anita, elle a tout pour être heureuse sauf que dans sa tête, tout ne tourne pas rond. Elle a besoin de petites pilules pour voir le monde en couleurs. Quand elle oublie ses pilules cache-misère, elle s'écroule, la vie se pare en noir et blanc. Petites grisailles dans le brouillard. Mais c'est aussi tout un petit monde qui va sortir de sa torpeur pour elle, Anita. Et tracer une route en direction des couleurs.
Nourredine, c'est l'ado rebelle, celui qui a grandi avant l'heure et ne parvient pas à monter de classe jusqu'au jour où il rencontre Anita, alias Mamita, préposée à l'école de devoirs. Parfois, il faut bien bousculer les adultes pour que l'adolescent existe, sinon il en verrait des trains passer sur son banc à attendre.
Nathalie, la voisine manque de bol, trompée par son mari, sa vie ne tient qu'à un fil. Mais c'est sans compter l'arrivée-soleil de Simon, le beau frère d'Anita qui va la voir Nathalie, qui va se plonger dans ses grands yeux verts. Précieux lui répondra Nathalie, « ce soir, votre message est précieux ».
Tout un tout petit monde pour réarranger la vie, pour décrocher le soleil de sa pénombre, pour décoder la vie et lui rajouter un peu de sel, un peu de sucre, c'est juste l'Histoire d'un bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          424
Patrijob
  24 juillet 2019
"Je pourrais écrire un livre sur le bonheur, sur cette faculté que j'ai d'être heureuse" écrit Anita, à l'instar de Nadine de Rotschild dans Tout m'est Bonheur.
Et tout semble effectivement sourire à cette femme attachée aux convenances qui mène une petite vie bourgeoise dans une belle et grande maison de province.
Mais sous le vernis, derrière les apparences, il y a des failles, des incompréhensions, des incertitudes.
L'idée qu'elle puisse en être resonsable la heurte de plein fouet, brisant du même coup une santé mentale déjà fragile.
Le jeune Nourredine, élève de l'école des devoirs, s'est pris d'affection pour celle qu'il appelle Mamita.
Ce gamin turbulent, issu d'une famille en difficultés sociales, ne la lâchera plus d'une semelle, veillant sur elle nuit et jour jusqu'à ce que les grandes personnes qu'il alerte se décident à intervenir.
Roman choral, Histoire d'un bonheur se raconte à quatre voix, quatre fractures de vie qui mènent à l'introspection, au questionnement et qui se croisent l'espace de quelques heures.
Beaucoup d'émotion et de simplicité dans ce récit.
Les personnages sont authentiques et ne cherchent pas à jouer un rôle.
Ils vont l'un vers l'autre naturellement, avec une vraie générosité et dépouillé d'eux-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          298
diablotin0
  22 octobre 2018
Ce livre est une histoire de rencontres.
On commence par faire la connaissance d'Anita, femme d'une cinquantaine d'années, bourgeoise. Dès le départ, on s'aperçoit qu'Anita a une vision de la vie très superficielle et que l'apparence est primordiale pour elle. Elle est amenée, pour dépanner son amie, à faire de l'aide aux devoirs et c'est là qu'elle va rencontrer Nouredine jeune Maghrébin vivant dans une grande précarité.
Suite à un problème de santé, Nouredine va raccompagner Anita chez elle. Simon son beau-frère et Nathalie sa voisine vont eux aussi se retrouver chez Anita. Ces 4 personnages vont se rencontrer et ce terme va prendre réellement tout son sens.
Geneviève Damas va donner à tour de rôle la parole, un chapitre par personnage pour terminer sur le personnage d'Anita.
Si l'histoire en elle-même peut sembler insignifiante, elle ne l'est pas car elle porte en elle des messages sur la vie, les meurtrissures tout en distillant des petites pointes d'humour. Les clichés, car oui, il y en a mais ils ne m'ont aucunement gênée car ils viennent renforcer la beauté de la rencontre. Certains préjugés sont mis à mal et cela fait du bien.
Ces êtres blessés sont attachants, mais à aucun moment, je vous rassure, on tombe dans la niaiserie, non c'est écrit avec beaucoup de talent et je ressors pour la deuxième fois enchantée par la plume de Genevière Damas.
J'ai peut-être un peu moins apprécié que "si tu passes la rivière" d'où une petite branche d'étoile en moins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270


critiques presse (1)
LaPresse   29 avril 2015
Un très beau roman.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   18 septembre 2018
Ensemble nous regardons les informations télévisées. Je n’aime pas la coiffure de Claire Chazal. Il y a quelque chose d’infiniment triste dans ce carré qu’on lui voit depuis presque deux décennies. Je remarque pour la première fois sur son front une ride que je n’avais jamais aperçue. Il me semble qu’elle est très fatiguée ce soir, défaite, comme moi, comme nous toutes, qui, après avoir porté le monde à bout de bras, nous voyons, un jour, décocher la fatale estocade, la vie qui nous revient en pleine face comme un boomerang, cette vie sans mémoire et sans gratitude, et, tout à coup, je pense à lady Diana, si jeune et si innocente, à Jackie Kennedy, qui a tant souffert, à mère Teresa que nous ne reverrons plus et je sens une larme rouler sur ma joue. C’est à ce moment qu’André se tourne vers moi et dit :
« C’est insensé ce qui se passe au Pakistan pour l’instant, tu ne trouves pas ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
diablotin0diablotin0   22 octobre 2018
Souvent, je pense qu'il n'y a pas d'autre issue dans la vie que de crever comme un rat qui a tout perdu, mais parfois je me dis que c'est encore possible - certains jours quand il fait soleil, ou que quelqu'un croise mon regard et me sourit ou comme aujourd'hui quand le dirlo me serre la main (...)
Commenter  J’apprécie          140
PatrijobPatrijob   24 juillet 2019
..., peut-être est-ce cela l'histoire de l'humanité, de piteux malentendus entre les êtres, des histoires que l'on croyait communes et qui ne sont partagées par personnes, va savoir ?-'
Commenter  J’apprécie          100
nathavhnathavh   28 mars 2014
C'est pourquoi aujourd'hui il faut dire non, lutter contre cette morosité ambiante, ce gris qui s'insinue partout autour de nous - sauf dans ma cuisine où c'est ravissant. Oui, il est possible de vivre heureuse, contente et épanouie et de le faire savoir. Oui, il est essentiel de rester positif et de s'attacher à la beauté qui nous entoure comme autant de bulles de bonheur.
Commenter  J’apprécie          40
nathavhnathavh   28 mars 2014
Même ça commence à bien m'exciter, cette histoire, parce que j'en viens à penser que moi aussi, avec un peu de chance, je pourrais devenir quelqu'un si je le veux, y a pas que les autres que moi qui ont un avenir. Napoléon, au départ, c'était un rien du tout, un immigré qui ne parlait pas le français, pas un Arabe quand même, mais un étranger qu'on ne regardait même pas.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Geneviève Damas (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Geneviève Damas
Coups de midi des Riches Claires : Genevieve Damas. Rencontre littéraire animée Jacques De Decker avec
autres livres classés : rapports sociauxVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Français ou Belge ?

Georges Simenon

Francais
Belge

10 questions
376 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre