AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290221532
512 pages
Éditeur : J'ai Lu (13/05/2020)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 75 notes)
Résumé :
Rozenn Kaplang est une rebelle.
La voilà à prendre les armes auprès des siens contre le sultan. Seulement, si elle veut parvenir à ses fins, elle n'a pas d'autres choix que de s'allier aux princes.
Mais à qui choisiront-ils d'accorder leur allégeance ? A la liberté tant convoitée par les djinns ou à leur père ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
mimouski
  10 mai 2021
J'ai littéralement dévoré ces 500 pages...et cela faisait bien longtemps que je n'avais pas fait ça en 2 jours ! J'en suis moi-même surprise. J'ai quitté Rozenn et la caste des Maddy il y a moins d'un mois et je le savais... je savais que je n'aurai pas pu attendre trop longtemps pour les retrouver. Tout l'univers de Laetitia Danae était resté trop frais, marquant et magique pour que je me permette de tout oublier.
Rozenn a rejoint les rebelles et fomente un plan qui va renverser ce sultan tyrannique avec l'aide du benjamin de ce dernier. Intrigue, magie et romance, ça balance et les actions se déroulent dans un monde extrêmement créatif de l'auteure. On dirait un puits sans fond et c'est génial d'y être immergé ! L'attrait de la nouveauté n'est plus présent dans ce volume mais l'auteure a su puiser dans la magie des entraves et les traditions dagnir pour montrer qu'elle en avait encore sous la pédale pour nous épater.
Au final, tout s'imbrique et j'ai beaucoup aimé cette duologie dont les couvertures sont parfaites et orientales. Envoûtant, vous saurez être emporté par toute la magie mystique de Laetitia Danae !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Saiwhisper
  25 septembre 2020
Après avoir eu un coup de coeur pour le premier tome, j'avais directement précommandé la suite ! Hélas, le virus a repoussé sa sortie à septembre, ce qui m'avait bien chagrinée. Heureusement, mon attente n'a pas été vaine, car je me suis régalée dès que le livre a atterri entre mes mains ! J'ai retrouvé avec plaisir cette ambiance orientale digne des « Milles et une nuits », où se mélangent magie, faux-semblants, secrets, complots et séduction !
Le roman reprend juste après son prédécesseur : lorsque Rozenn fait face aux rebelles exposant leur envie de renverser le sultan qui oppresse le peuple des djinns depuis trop longtemps. Je reconnais que, malgré un listing en début d'ouvrage, j'ai eu du mal à me réhabituer aux nombreux personnages. Hormis les trois princes et l'héroïne, j'avais oublié la majorité des protagonistes ! de plus, je n'arrivais pas à me repérer avec les prénoms parfois complexes (ex : Rakhshan, Odeleen, Mahmood). Il m'a fallu un petit temps d'adaptation… Toutefois, ce manque de repères n'a pas eu d'impact sur mon ressenti général : dès les premières pages, j'étais heureuse de découvrir la suite des aventures de la belle Intouchable. La première partie comporte peu d'action néanmoins, elle fut riche en révélations. On va ainsi découvrir le pouvoir/fluide de Rozenn, l'identité du djinn capturé dans le collier du sultan ainsi que quelques mystères du palais royal. Autant dire que je ne me suis pas ennuyée ! le talent de l'héroïne s'est révélé original, puissant et intéressant. C'est un don qui m'aurait effrayé car, employé à mauvais escient, il peut faire des ravager… Les secrets du sanatorium sont également terribles ! L'auteure est réellement parvenue à retranscrire l'horreur du décor et à me donner des sueurs froides…
Comme il s'agit d'une suite, l'ambiance est à présent plantée. L'auteure a alors pu développer son monde et ses habitants ! de ce fait, les personnages secondaires ainsi que leurs relations vont gagner en profondeur. Qu'ils soient mauvais ou du côté des protagonistes, tous ont su m'intéresser ! le sultan Callahan Maddy fut un très bon antagoniste qui a su jouer son rôle avec cruauté jusqu'au bout. On est loin d'un ennemi sans intérêt uniquement présent pour que le personnage principal s'émancipe. le seigneur dagnir fut un méchant déterminé, sanguinaire, manipulateur, retors et avide de pouvoir comme je les aime ! Les soeurs, notamment Odeleen, ont également été davantage creusées. L'aînée m'a fait bonne impression car, malgré la tension et les événements déstabilisants auxquels elle a dû faire face, elle est restée elle-même et a conservé un sacré self-control. Callum, le premier fils Maddy, s'est enfin montré plus nuancé et plus sensible. Il n'est plus le prince froid, cassant, sarcastique et distant. Aux côtés des djinns, il va ouvrir les yeux sur les agissements de son géniteur. Par ailleurs, ses interactions avec Rozenn furent très plaisantes à suivre. J'adorais lorsque le duo se retrouvait dans le dos de tous… Enfin, parmi les nouvelles têtes, on notera Azur qui fut une belle surprise !
L'intrigue a gagné en maturité et en noirceur. Les amourettes et les envies de séduire les prétendants au trône sont terminées ! L'heure est à la révolte. Rozenn et son peuple vont alors élaborer toute sorte de plans ambitieux dans le but de renverser l'autorité tyrannique. La tension va alors monter progressivement, jusqu'à atteindre les sommets avec une fin épique ! Certains passages m'ont conquise, en particulier les joutes de Grahiansha dont les règles et le déroulés furent aussi complets que bien décrits ! En outre, j'ai été émue par le destin de certains protagonistes… Je me doutais du décès de l'un des héros, car cela évitait à la demoiselle de faire un choix, mais cela a quand même été touchant ! Ce second opus a donc été aussi chouette que le premier. On est encore sur un coup de coeur ! Si vous cherchez une duologie dépaysante, n'hésitez pas à découvrir le destin de Rozenn et des djinns.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
starmornielna
  02 octobre 2020
J'avais eu un immense coup de coeur à la lecture du premier tome de Rozenn ! Les personnages, l'intrigue, l'ambiance et la mythologie m'avaient passionnée. Il ne me tardait donc qu'une chose, de lire le second tome en poche. J'ai, évidemment, totalement craqué à sa sortie ! Ce second tome s'offre, comme le premier, une nouvelle illustration de couverture sublime particulièrement dans le thème du roman. Je dois bien l'avouer, les illustrations originales des livres brochés ne me plaisaient pas beaucoup, je préfère les nouvelles qui, je trouve, illustrent beaucoup mieux l'ambiance et la magie des romans plutôt que la romance (pour le tome 2) qui à mon sens est reléguée au second plan dans le texte.
Ainsi, nous reprenons le cours des événements à la suite immédiate de la fin du premier tome. Rozenn a annoncé aux Rebelles qu'elle accepte de les rejoindre et de les aider dans leur quête. Aussi lui font-ils part de leur projet de s'organiser en Amadée. La jeune princesse apprend donc les véritables intentions du prince Cayden et de Rakhshan. La situation des djinns est très grave, il va leur falloir contrer le sultan le plus vite possible avant de ne plus pouvoir agir. D'autant plus que les soeurs de Rozenn sont toujours captives du palais royal. Callum, quant à lui, va découvrir tout ce que son père lui a caché jusqu'à présent, il devra faire son choix d'aider les Rebelles ou pas. Nous sommes immédiatement plongés dans l'action avec ce livre, qui intensifie plus encore son rythme. Les révélations pleuvent implacablement, chacun ne peut donc plus fermer les yeux sur la situation.
La mythologie orientale berce toujours autant l'histoire. Déjà, il y a le personnage d'Azur, ancien esclave enfermé dans un collier par son maître, il a connu une vie misérable et peu de moment de répit. Aussi devient-il le témoin direct de cette période historiquement traumatisante pour tous les djinns. J'ai beaucoup aimé ce personnage. Plus en retrait et traumatisé par les sévices qu'il a vécus depuis l'enfance, il relativise la situation actuelle car la sienne était incomparable. Encore sous emprise, on sent qu'il a du mal à comprendre vraiment la nouvelle époque dans laquelle il est apparu. Car si l'esclavage a été aboli, la situation est toujours aussi pernicieuse car les djinns n'ont quelque part pas le choix : soit ils cèdent leur fluide et peuvent vivre pauvrement à la capitale, soit ils s'en vont et sont capturés par les Sans Visage qui volent leur fluide… Il y a également Dastan, le descendant des Grands Artisans, qui peut lui aussi permettre de comprendre qui étaient ces gens mystérieux et quels étaient leurs secrets. Sans lui, il n'est pas possible pour les djinns de combattre le sultan car il connaît le secret de leurs entraves. Ce sont deux nouveaux personnages très intéressants qui permettent de lever le voile sur beaucoup de mystères de cet univers.
Concernant Rozenn, je l'ai trouvée beaucoup plus mature que le tome précédent. On sent qu'elle évolue beaucoup, que ce séjour chez les Rebelles lui permet de s'affirmer et de s'accomplir. Finalement, le jeu du sultan lui apparaît sous un jour beaucoup plus sombre. Mais elle ne perd pas sa sensibilité, ni son amour pour ses soeurs. C'est cela qui la pousse à s'engager dans de vraies actions rebelles. J'ai d'ailleurs été traumatisée par un événement pendant les jeux des dagnirs, j'ai eu du mal à me remettre de ce qui se passe à ce moment-là. C'est si triste… Pour Rozenn, cela devient une motivation et une voie à suivre dans ce qu'elle veut pour l'avenir. On sent aussi qu'à tout moment, elle peut basculer dans la haine pure, mais qu'elle arrive à prendre assez de recul pour que cela ne se produise pas, notamment grâce à Cameron. J'aime donc toujours autant ce personnage, et sa maturité !
Je trouve que dans ce tome, tous évoluent et montrent leur vrai visage. Les jeux de rencontre et de choix de mariage sont bien terminés pour eux. L'intrigue est beaucoup plus sombre à chaque révélation des exactions du sultan. Cela permet donc à Callum, que j'ai bien apprécié ici (inimaginable !), de grandement évoluer et de mettre son caractère pourri de côté pour réellement prendre conscience de ce qui se passe et de s'investir. Il est un pur dagnir et jusqu'à présent il ne voyait pas vraiment les enjeux des actions de son père ni ce qu'il leur fait subir. Son univers se fracasse face à toutes ses révélations ! C'est autant de motivation pour lui pour supporter l'horrible Cece !
Comme je l'ai évoqué plus haut, la romance est placée au second plan. Il y a quelques scènes entre Rozenn et Callum, mais elles sont très peu nombreuses. Ce qui est mis en avant tout, c'est la cruauté du sultan, mais aussi son intelligence. Une grande tension est instaurée en début de roman et monte crescendo à mesure que l'on se rapproche du but. Et à chaque page, on se demande s'ils ne vont pas tous se faire démasquer car le sultan semble bien avoir plusieurs coups d'avance sur tout le monde ! J'ai aimé que l'on se retrouve à nouveau dans le palais, une situation en miroir avec le premier tome, mais avec un basculement plus mature des personnages dont les volontés s'affrontent jusqu'au dénouement. Ce tome était plus sombre, et plus intense aussi.
J'ai totalement été envoutée par cette histoire, j'en voulais beaucoup beaucoup plus ! J'avais tellement envie d'en savoir plus sur le passé des djinns, sur l'univers et le destin de chaque personnage... Il m'a été très dur de quitter les personnages de ce roman, et son univers. Vraiment, il y aurait encore tellement de choses à découvrir ! C'est peut-être pour cela que j'ai trouvé la fin du livre trop rapide. Sans spoils aucun, j'ai l'impression de rester un peu sur ma faim avec le dénouement proposé par l'autrice. Je ne sais pas, cela m'a paru trop rapide par rapport à toute la tension des événements, mais aussi trop facile… Je me suis sentie un peu déçue de cette fin. Aussi, même si ce deuxième tome fut une excellente et passionnante lecture, ce ne sera pas un coup de coeur. Ce qui pourrait être bien, c'est que l'autrice nous propose une suite, ou une autre histoire dans cet univers ! 😊
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Clem_YCR
  18 janvier 2019
J'avais adoré le premier tome de Rozenn et j'ai tout autant apprécié celui-ci, que j'ai eu la chance de lire avant sa sortie officielle.
J'ai vraiment un coup de coeur pour l'univers et les personnages de Laëtitia Danae. Ses descriptions sont telles qu'on a l'impression d'évoluer nous même dans le palais de Pretamia ou en Amadée. Tout comme dans le Livre I, j'ai été happée par le monde imaginé par Laëtitia dont tout a été pensé avec justesse. On sent bien que celui-ci va au-delà de ce que nous laisse voir l'histoire de Rozenn, l'auteure a mis un place tout un passé commun aux deux peuple, des légendes, des croyances... On retrouve à chaque début de chapitre des extraits d'ouvrages, des témoignages… qui nous dévoilent des morceaux de passé ou du présent des djinns et des dagnirs. Un vrai mode de vie a été mis en place ici, avec des us et coutumes ancestrales que nous découvrons notamment par le biais des traditions prénuptiales ! A la manière de J. K Rowling, c'est même un nouveau jeu collectif avec de nombreuses règles qui voit le jour ! (toutefois, vu la violence de celui-ci, pas sûre qu'on s'y essaie pour de vrai). Cet univers si complet fait vraiment la force des romans, à tel point qu'on le penserait presque « réel » ; mais personnages et intrigues ne sont pas en reste !
Pourtant, j'ai eu un peu de mal à me remettre dedans. Coupure brutale et changement de décor par rapport au Livre I, le début de ce Livre II est plutôt « calme » ; je mets des guillemets car il y a tout de même beaucoup de révélations, des masques tombent, de nouveaux personnages font leur apparition et nos héros sont contraints de défendre leurs vies, c'est donc un calme relatif. Rozenn, Callum, Cayden, Perle et Rakhshan se mettent en route vers Amadée. Au fil des rencontres qu'ils vont faire, nous en apprendrons un peu plus sur la situation des djinns et des dagnirs sous le règne de Callahan, ainsi que sur les Sans Visage.
Lorsque le petit groupe arrive à rejoindre la ville des Rebelles, le récit prend de l'ampleur et nous nous trouvons embarqué dans une spirale qui ne nous permettra pas de reprendre notre souffle. J'ai tourné les pages, fébrile, jusqu'à en arriver, proche de la fin, à stopper ma lecture. Car ça ne pouvait pas déjà finir. Il ne restait pas assez de pages pour tout clore, et je n'étais pas prête à dire au revoir. J'ai donc terminé ce dernier livre très lentement, en savourant, et la fin que nous propose l'auteure est magistrale, à la hauteur de toute cette histoire. Cela ne m'a pas empêché, pourtant, de ressentir un petit pincement au coeur en tournant la dernière page ; parce que Rozenn m'a tellement malmenée émotionnellement parlant qu'il est dur de s'en séparer.
Si vous avez aimé le premier tome, je pense que vous ne pourrez qu'aimer celui-ci. Les personnages sont à la fois semblables et différents car ils ont tous évolué et grandi, les évènements les y ont poussé. Daire, qui m'avait insupporté dans le Livre II a su trouvé grâce à mes yeux ; au contraire, j'ai été un peu agacée par Rozenn par moment, qui met son idéal au premier plan, sans prendre les autres en considération. Pas grand-chose de plus à dire sur les autres personnages, si ce n'est que certains pourraient vous surprendre et que Laëtitia Danae n'est pas tendre avec eux. Callum reste mon chouchou et je crois que je l'ai encore plus aimé dans ce tome-ci, alors qu'il ouvre lentement les yeux sur la réalité des choses. L'auteure a su faire battre mon coeur en glissant çà et là des moments partagés Rozenn/Callum ; même si la romance n'est clairement pas le sujet central du roman, les regards, les postures, les mouvements, tout dans les échanges entre les deux personnages est fluide, évident, grisant. Et en même temps, il y a plus important que ça, l'avenir d'un peuple est en jeu et il faut passer certaines choses au second plan.
L'intrigue imaginée par Laëtitia Danae se complexifie alors que l'on découvre les dessous du règne de Callahan Maddy. Un personnage détestable mais tellement intéressant ! Tout est manipulation et faux-semblant, nous avons l'impression d'assister à une véritable partie d'échec où chaque camp a un coup d'avance et essaie d'imaginer ce qu'a pu prévoir l'autre. le plan du sultan va bien au delà de ce qu'on aurait pu imaginer et il a tout (ou presque) prévu.
En bref, Rozenn est une série à lire ! Personnages, univers, intrigue, interactions, sentiments, dialogues, le tout portée par une plume très agréable et addictive. Et l'objet livre est, comme toujours, très soigné.
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tachan
  14 juin 2020
Après mon coup de coeur pour le tome 1, je mettais beaucoup d'espoir dans la conclusion de la série, malheureusement si j'ai passé un bon moment de lecture, je n'ai pu apprécier pleinement le voyage à cause de plusieurs défauts assez prépondérants dans la narration.

Le tome 1 se terminait par l'enlèvement de l'héroïne Rozenn et de l'acariâtre prince Callum, par les rebelles épaulés par le prince Cayden. Je m'attendais donc à ce que le tome soit longuement consacré à cette rébellion et qu'on ne voit quasiment plus le palais. Je pensais que le focus serait plutôt du côté des rebelles, de leurs lieux de vie et cachettes. Sauf que si la première partie leur est consacrée, ce n'est pas le cas de la suite et ça m'a déçue. J'ai eu l'impression de me retrouver au début avec en prime des répétitions et longueurs. Rozenn est à nouveau au palais, elle tente à nouveau de se rebeller, juste de manière moins frontale, et on est à nouveau plongé dans les complots de la cour, mais sans le charme inquiétant des débuts puisqu'il y a peu d'apports nouveaux à l'univers.

Ce charme a disparu notamment à cause des pseudos romances du titre qui ici m'ont semblé occuper trop d'espace et être maladroitement menée. Alors que Rozenn a d'autres chats à fouetter, la voilà qui se préoccupe un peu trop à mon goût de ce qui est arrivé à ce cher Cameron (le 2e prince) avec lequel elle a un peu trop jouer, le pauvre, et en prime elle se permet d'être jalouse des avancées de Cece avec Callum alors que là aussi, elle a longtemps tout fait pour l'ignorer. On a l'impression qu'elle se découvre brutalement des sentiments mais trop peu de scènes permettent de vraiment saisir leur importance et du coup ça sonne un peu creux. du coup, alors que j'aurais aimé aimer cette romance sur fond d'amants maudits, j'ai plutôt souffert de celle-ci car elle occupait la place d'une intrigue plus solide aux abonnées absentes.

Car qui dit révolution, dit lutte contre le pouvoir. Je m'attendais donc à en prendre plein les yeux de ce côtés-là. Or, avec le retour de Callum et Rozenn en agents infiltrés pour mener à bien une certaine mission, on tarde énormément à voir celle-ci se mettre en branle. Tout se passe trop en coulisse, sur des moments trop rares et trop brefs, au point de parfois les oublier. A la place, on a des chamailleries à répétition entre membres de la cour, ce qui n'est pas très intéressant...

Heureusement, l'action redémarre dans le dernier tiers du livre et vraiment à partir de là, on ne peut plus le lâcher. L'autrice ne nous épargne pas, nous faisant connaitre une lourde perte. Elle dynamite le pouvoir de l'intérieur d'une façon certes pas originale mais logique avec le déroulé de la série. Elle met joliment en scène l'utilisation des pouvoirs nouvellement acquis des soeurs Kaplang. Elle organise un jeu d'alliance surprenant et inattendu qui permet ainsi de mener le plan à bout. L'ensemble est vraiment percutant et dynamique dans ces dernières pages, et la mise en scène très visuelle.

J'ai vraiment aimé le décor de cette saga. J'ai trouvé le voyage du début vers la grande cachette des rebelles très dépaysant. On était en plein dans l'ambiance des contes du monde arabe avec ses mythes et légendes. J'ai d'ailleurs aimé trouver ce fil rouge tout au long du tome avec les utilisations (certes trop rares) des pouvoirs des différents djins et notamment l'arrivée du personnage d'Azur que j'aurais aimé voir un peu plus développé tant son passé et son être étaient prometteurs. 
Les révélations sur les méfaits du sultan, eux, sont dignes des meilleurs titres dystopiques à la Matrix,où la belle réalité se fracasse devant les horreurs qu'on découvre cachées derrière. On découvre ainsi un discours fort sur l'esclavage et derrière les petits textes qu'on peut lire avant chaque chapitre, il y a une mise en garde contre les dérives qui pourraient facilement y amener. C'est vraiment un thème intéressant et bien développé ici.

Si mes attentes des débuts n'avaient pas été déçues et si on n'était pas revenu à un schéma trop similaire au premier tome mais la surprise et l'inquiétude en moins, j'aurais vraiment beaucoup aimé cette saga. Là, je la clos un peu sur une note en demi-teinte. Il y a plein de bonnes idées mais peut-être l'autrice a-t-elle voulu aller trop vite ou n'a-t-elle pas su développer les bons éléments de son intrigue à mon goût. J'ai le sentiment d'un trop peu concernant l'univers des djins et surtout leurs pouvoirs mais aussi la rébellion et ce qu'il adviendra après, et au contraire d'un trop plein pour des romances mal maitrisées au final. Il aurait fallu soit un tome de plus, soit un schéma narratif différent dans ce tome pour me satisfaire pleinement. Mais j'ai été contente de découvrir cet univers et je me suis attachée aux personnages principaux que je regrette de devoir quitter et c'est là le principal.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   24 septembre 2020
La tristesse m'enserre la gorge comme dans un étau et, pendant plusieurs secondes, j'ai la nette impression de suffoquer. Je suppose que c'est ça, le deuil : ne plus réussir à respirer sans l'autre.
Commenter  J’apprécie          110
Clem_YCRClem_YCR   17 janvier 2019
Au début, nous leur accordions nos faveurs en les mettant à l'épreuve.
Nous n'étions pas obligés, mais ils se montraient si polis et désireux d'en s'avoir plus à notre sujet que nous n'avons pas pu refuser.
Il n'y avait qu'à cette unique condition que nous nous proposions de répondre à un de leurs vœux. Puis ils sont devenus de plus en plus gourmands, de moins en moins patients. Plutôt que de se plier aux règles, ils ont cherché à les contourner. Ils nous ont dupés, floués et menti.
Ils nous ont mis les fers aux pieds, nous ont percé la peau et se son emparés de nos secrets pour s'offrir une vie oisive et facile.
Il y a une chose qu'ils oublient: notre corps leur appartient, mais notre cœur brûle de la flamme vengeresse la plus ardente.
Confessions anonymes d'un djinn
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Clem_YCRClem_YCR   17 janvier 2019
Ils disent que des contrées lointaines, bordées de paysages inconnus, n'attendent que d'être découvertes. J'imagine que, comme nous, ils cherchent une raison d'être heureux, une raison d'oublier.
Commenter  J’apprécie          20
starmornielnastarmornielna   29 septembre 2020
Frappée de stupeur, je fixe sans y croire ce visage rigide, figé pour toujours. Ses lèvres blêmes qui ne souriront plus, ses prunelles qui ne se poseront plus sur moi, sa voix qui ne me fera plus rire comme autrefois. Il ne subsiste de lui que le souvenir de ce qu'il m'a laissé.
Commenter  J’apprécie          10
starmornielnastarmornielna   29 septembre 2020
Sans un mot, et sans faire cas des qu'en-dira-t-on, Cameron entremêle ses doigts aux miens. Je lui rends son étreinte, soulagée que deux personnes dans cet endroit partagent mon sentiment d'horreur.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : orientVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Initiée le premier tome de Laëtitia Danae

Quel est le nouveau nom de Lilith arrivés chez les abels

Para
Milla
Julia
Moira

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Lune pourpre, tome 1 : Initiée de Laëtitia DanaeCréer un quiz sur ce livre

.. ..