AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253025177
124 pages
Balland (01/01/1978)
3.43/5   14 notes
Résumé :
La plus longue nuit d'une reine - celle qui précède sa mort.
Une somptueuse et poétique rêverie autour de Marie Stuart par le prix Goncourt 1977.
Que lire après La dernière nuitVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Récit sur la dernière nuit de Marie Stuart, condamnée pour trahison par sa cousine la reine Elisabeth. Nous sommes dans le château de Fotheringay et nous suivons les dernières heures de Marie Stuart. Elle veut ressembler le plus possible à une petite fille à l'heure de monter sur l'échaffaud où elle doit avoir la tête tranchée.
Ainsi on passe du 7 au 8 février 1587. Comment se vêtir quand on marche à la mort ? quelle attitude avoir ? aura-t-on les mains entravées ? Marie Stuart semble plus préoccuper de ne pas laisser entrevoir ses craintes, à se construire une apparence pour défier encore sa rivale plutôt qu'à se plonger dans les prières. Nuit étrange et macabre où marie ne semble pas s'offusquer plus que ça de subir une telle torture. elle dit elle même avoir assister deux fois à des décapitations et connaître parfaitement le déroulement de ce supplice.
J'aime bien l'écriture de Decoin qui est fluide et facile.
C'est le 1er livre de lui que j'ai l'occasion de lire, je pense que je chercherai d'autres sujets pour me faire une idée plus précise de son univers.
Commenter  J’apprécie          40
J'aime bien l'écriture de Didier Decoin, et ce récit de la derniere nuit, celle de Marie Stuart, reine d'Ecosse, avant sa décapitation est facile à lire, mais trop léger et mélancolique pour que j'en garde un souvenir impérissable.
Attention, cette nuit ne sert pas de pretexte à dérouler la vie de cette femme, si vous chechez un cours d'histoire vous en serez pour vos frais.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Je me suis approchée d'une fenêtre, je me suis regardée dans la vitre qui déforme tout. A quoi ressemblé-je ? J'ai constaté avec plaisir que mon visage demeurait impassible. je redoutais des crispations au front, des tiraillements aux commissures des lèvres ; de ces rétractations involontaires qui eussent trahi ma grande peur.
J'ai toujours été épouvantée à l'idée de souffrir : il est impossible que je ne sois pas toute endolorie de mourir. On me dit que cela ne fait pas mal, mais oserait-on me parler autrement ?
Je ne crierai pas. Je gémirai. Voyons, il faudra que je me rappelle de bien gémir.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Didier Decoin (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Decoin
« Éditeur en marchant, écrivain en courant »
Avec Justine Lévy, Marie Modiano & Peter von Poehl, Éric Reinhardt, Anne Plantagenet, Isabelle Jarry, Teresa Cremisi, Capucine Ruat, nicole Lapierre, Jean-Louis Fournier... Animation : Sandrine Treiner
Jean-Marc Roberts fut l'une des figures les plus flamboyantes des lettres françaises. Écrivain précoce, il publie son premier roman à dix-sept ans et découvre alors ce que sera sa vie : se mettre au service des auteurs et des livres. Immense découvreur de talents, il insufflera à la littérature audace et élégance, ne se souciant jamais de la bien-pensance. Pas de ligne éditoriale, plutôt un air de famille joyeusement recomposée qui lui ressemble. Il publie notamment Vassilis Alexakis, Didier Decoin, Christine Angot, Erik Orsenna, et aussi Nina Bouraoui, Philippe Claudel, Aurélie Filippetti, Jean-Louis Fournier, Brigitte Giraud, Luc Lang, Justine Lévy, Eric Reinhardt, François Taillandier…
À l'occasion du 70e anniversaire de sa naissance, cette soirée composera un portrait à son image, vivant et éclectique. Il y sera question de music-hall, de football et de cinéma, de Michel Piccoli et de Nathalie Baye, d'une petite femme et d'un père américain, des émissions de Jacques Chancel, Bernard Pivot et Pierre Desproges, de Hervé Guibert et de Jean Cayrol, de poker, de variétés française et italienne… et bien sûr de fêter la littérature.
À lire – Collectif, sous la direction de Capucine Ruat, “Je vous ai lu cette nuit”. Hommage à Jean-Marc Roberts, Albin Michel, 2023.
Son par William Lopez Lumière par Iris Feix Direction technique par Guillaume Parra Captation par Claire Jarlan
+ Lire la suite
autres livres classés : marie stuartVoir plus


Lecteurs (31) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3280 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}