AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020260697
Éditeur : Seuil Jeunesse (05/03/1997)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 21 notes)
Résumé :
C’est l'histoire initiatique d'un élève qui demande à son maître le secret du cerf volant qui vole au dessus des cieux.

Livre paru en 1995 aux éditions du Seuil, Prix Alphonse Daudet (jury Goncourt) et réédité chez Picquier en 2012.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
lire_pour_le_plaisir
  15 octobre 2012
Le titre Feng est évocateur du nom du jeune Chinois, héros du livre ; ce mot est homonyme d'un autre “feng“ écrit 风 qui signifie “vent“. Feng est passionné par les cerfs-volants et il désire construire un cerf-volant qui puisse voler au-dessus des cieux. Il rencontre un maître du cerf-volant qui refuse de lui enseigner ses techniques car « un lion qui imite un lion est un singe » et qui lui conseille d'observer la nature pour bâtir ses futurs cerfs-volants. Ainsi, à partir du vol de la libellule, il fabrique un cerf-volant très stable. Pour un cerf-volant le plus maniable possible, c'est le vol du milan qui sert de modèle ; pour celui qui sera le plus rapide il étudie les déplacements de l'hirondelle. Pourtant ce n'est qu'à la mort de son maître et avec sa complicité que Feng voit une forme inattendue jouer au cerf-volant ayant les capacités tant attendues.
Il s'agit là d'un petit conte philosophique servit par une illustration que Thierry Dedieu a complètement renouvelée par rapport à la première édition de l'ouvrage chez Seuil intitulée Feng, fils du vent. On est passé ici à l'usage de l'encre de Chine avec des doses de dilution variées qui permettent de produire de grandes nuances de noir et marron ; ponctuellement des reproductions de découpages chinois sophistiqués sont présentes.
Il est à noter que sur une double page sans texte est proposé un traitement traditionnel d'un paysage chinois avec ses caractéristiques académiques, un intéressant prolongement pour des créations par des jeunes et une étude un peu fouillée en histoire de l'art. Les découpages chinois proposés peuvent déboucher sur des réalisations plus simples à partir d'un livre sur le sujet. du fait de ses caractéristiques, l'ouvrage s'apparente à la fois comme prétexte à débat et comme une oeuvre d'art, aussi un lectorat d'une petite dizaine d'années le recevra en tant que tel et non comme un album pour des élèves de cycle II.
Lien : http://crdp.ac-amiens.fr/cdd..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Jenouch
  06 février 2015
Feng, fils du vent, est passionné par les cerfs-volants. Il décide de partir à la rencontre de celui que l'on dit être le maître du vent. Il entreprend une longue marche à travers les plaines chinoises et, au détour d'un monastère, fait la rencontre du maître de qui il attend beaucoup. Mais attention ! "Un lion qui imite un lion est un singe. C'est parce que l'homme cherche tout seul qu'il invente et progresse". Notre jeune Feng se retrouve alors seul dans sa quête, quelque peu aiguillé par son maître. Il étudiera la nature et ses éléments : feuille, libellule, milan et hirondelle. Mais que peut-il bien lui manquer pour créer le cerf-volant qui vole au-dessus des cieux ?
Magnifique adaptation d'un conte chinois par Thierry Dedieu. Une écriture simple et remplie de poésie et de philosophie. Un dessin à l'encre de Chine dans les tons ocres apportant douceur et profondeur aux moindres détails. Un conte à lire aux enfants, sous les couvertures, à la lueur de la bougie. Pour petits et grands!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
photomum01
  12 août 2015
Feng signifie “vent“ en chinois...
Feng, petit paysan chinois est passionné par les cerfs-volants et désire en fabriquer volant au-dessus des cieux...
Il progresse après chaque visite et explication de son maitre sans jamais y arriver... Jusqu'au jour où...
Un conte plein de sagesse aux illustrations superbes et texte minimaliste qui invite au voyage et à la sérénité...
Pour enfants mais pas que
Commenter  J’apprécie          40
bouma
  22 mai 2012
Avec ce conte aux origines asiatiques, TD montre la diversité dont il est capable en matière d'illustrations. L'album a des dimensions peu communes : 34 x 17 cm. Tout en longueur, le texte prend peu de place (en bas à gauche) alors que les gravures (je ne suis pas sûre du terme que j'emploie, mea culpa) prennent le reste de la double page, parfois à cheval, parfois sur une moitié, parfois sur un quart. En noir et blanc sur fond gris, elles correspondent vraiment à l'atmosphère asiatique du texte, lui conférant une certaine quiétude. En l'ouvrant, on a l'impression de découvrir un ouvrage de sage.
Un magnifique travail que je vous recommande de découvrir si ce n'est pas encore fait.
Lien : http://boumabib.fr/2010/06/0..
Commenter  J’apprécie          40
lemillefeuilles
  03 août 2014
Feng est un petit garçon qui souhaite apprendre l'art du cerf-volant qui vole au-dessus des cieux. Pour ça, il demande de l'aide à un sage, le maître du vent. Celui-ci lui indique qu'il devra faire preuve de patience pour y parvenir. le sage va lui donner des conseils, et des choses à faire, pour qu'il puisse à son tour connaître les secrets du cerf-volant.
C'est un conte asiatique, adapté et illustré par Thierry Dedieu, de manière admirable. C'est très poétique, et les dessins sont superbes. C'est vraiment un bel album, j'ai apprécié la délicatesse des mots et la finesse du trait. J'aime beaucoup les albums qui s'inspirent de contes asiatiques, je trouve que les illustrations sont toujours très belles.
Lien : http://leslecturesdanais.blo..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
museumdetoulousemuseumdetoulouse   16 juillet 2014
Feng, petit paysan chinois, était passionné par les cerfs-volants. Un jour, il apprit que dans un monastère isolé vivait un sage dont on disait qu'il était le maître du vent. Lui seul connaissait le secret du cerf-volant qui vole au-dessus des cieux.
Commenter  J’apprécie          10
JenouchJenouch   06 février 2015
Un lion qui imite un lion est un singe. C'est parce que l'homme cherche tout seul qu'il invente et qu'il progresse.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Thierry Dedieu (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Dedieu
Henri Meunier présente LA FEMME DU POTIER, de Thierry Dedieu (alias Kuro Jiki), paru aux éd. HongFei, sur F3 Occitanie dans l'émission "Ensemble, c'est mieux".
autres livres classés : cerf-volantVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
69 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre