AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375740483
Éditeur : MxM Bookmark (28/06/2016)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Une romance gothique pas comme les autres Des éléments de La Mélodie du bonheur, Jane Eyre et d'émissions de « véritables » chasses aux fantômes rendent cette histoire familière. L'amour entre hommes la rend unique. Lorsqu'il tombe sur une annonce proposant un poste sur un domaine du Yorkshire, Graham Cowrie, typographe, décide de changer de carrière et de se faire passer pour un professeur particulier. Ça ne peut pas être bien compliqué de faire cours à deux gamins... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Parthenia
  14 juillet 2016
J'ai enfin trouvé une romance anglo-saxonne à mon goût !
Pas de "Jouis pour moi" exigé par un partenaire autoritaire !
Pas de fessée incongrue tombant dans le récit comme un poil pubien dans la soupe !
Pas de position sexuelle demandant une souplesse hors du commun proche du "contorsionnisme" (oui, j'invente des mots et alors ? je suis touchée par la grâce ! ^^) !
Pas d'étroitesse de la femme (en l'occurrence il s'agit ici d'un homme, mais OSEF, d'autant que dans ce cas-là, ce serait justifié ! *calme-toi, Parthenia, calme-toi, tu deviens triviale !!*)
Je crie, hurle, je clame ma joie aux quatre vents :
♫ Hal-le-lu-jah !
Hal-le-lu-jah !
Hallelujah !
Hallelujah !
Hal-le-e-e-lu-jah !
Hal-le-lu-jah !
Hal-le-lu-jah !
Hallelujah !
Hallelujah !
Hal-le-e-lu-jah ! ♪
Mais assez de chant baroque et revenons à notre roman ! J'ai pratiquement tout adoré ! Oui "presque", mais venant de moi, c'est déjà pas mal, voire pas mal du tout... En plus, l'écriture, de qualité, nous immerge complètement dans cette atmosphère horrifique de manoir hanté et d'esprits malfaisants... Ce livre est clairement un hommage (peut-être un peu parodique ?) aux romans gothiques anglais du XIXème siècle, et l'auteure s'en tire avec les honneurs. J'ai adoré les descriptions lugubres que nous donne Bonnie Dee, non seulement des différentes pièces du château mais également de la domesticité. On ressent toute l'étrangeté inquiétante qui imprègne ces lieux et ses habitants.
Graham Cowrie, le personnage principal et narrateur de l'histoire, est vraiment attachant, tour à tour insolent, polisson, jovial, spirituel et drôle. Son opportunisme et ses mensonges sont tout à fait compréhensibles vu ses origines et sa détermination à s'élever dans l'échelle sociale, sans rien lui enlever de son empathie. En arrivant à Allinson Hall, le jeune homme est surpris par l'ambiance macabre qui règne dans la grande demeure et par l'étrange disposition des jumeaux Whitney et Clive vis-à-vis de leur père qu'ils semblent rendre responsable de la mort subite de leur mère. le comportement aussi coupable que tourmenté du sombre et charismatique Sir Richard ne fait que renforcer cette impression. Lavinia Allinson est-elle réellement morte de maladie ? Ou la vérité est-elle moins avouable ? C'est ce que va tenter de découvrir ce professeur loufoque aux méthodes enseignantes très peu conventionnelles tout en essayant de résister à la puissante attraction qu'exerce sur lui le maître des lieux.
Je dois avouer que j'ai moi-même eu du mal à résister au magnétisme animal de Sir Richard : son apparente indifférence, son esprit torturé et son goût pour l'isolement le rendent très intrigant. J'ai adoré la manière dont Graham le décrivait à chacune de ses trop rares apparitions ! Or, malgré les atouts indéniables du couple improbable formé par le précepteur et son employeur, j'ai déploré que l'auteure amène leur première scène de sexe aussi abruptement alors que jusqu'ici elle avait pris le temps de décrire le manoir, ses habitants et les états d'âme du héros, nous immergeant dans l'ambiance mélancolique des lieux.
J'aurais bien aimé également qu'elle développe davantage la psychologie des membres du personnel dont les interventions se réduisent au strict minimum, car ils avaient à la base beaucoup de potentiel pour ajouter de la tension dramatique au récit.
Concernant l'aspect fantastique, si j'ai été conquise par les éléments surnaturels du début et milieu du livre, décrits de manière très évocatrice et angoissante, mais également parcellaire nous poussant à nous interroger sur leur réalité, le héros ayant une imagination débordante, j'ai été moins convaincue par la conclusion qui est justement un peu trop surnaturelle, c'est-à-dire que l'on passe de passages subtilement suggérés à une scène d'exorcisme brutalement amenée, frôlant même le ridicule par des dialogues un peu too much. Autant vous dire que cela m'a fait tiquer !
Pour conclure, une histoire qui m'a captivée même si elle aurait gagné à être davantage développée au niveau des personnages secondaires et du traitement des éléments surnaturels, car la progression narrative est de ce fait un peu déséquilibrée. Mais je n'ai pas boudé mon plaisir, tant sur le plan des descriptions gothiques du récit que de la romance entre Graham et Richard ou du rapprochement entre le précepteur et les enfants. En outre, la qualité de l'écriture est bien supérieure à ce que j'ai pu lire des romances anglo-saxonnes jusque là, et ça, ça n'a pas de prix !!!
Lien : http://parthenia01.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mateiva
  22 septembre 2016
Tout d'abord, je souhaiterais vous dire que j'aime énormément cette couverture, qui siée à merveille à son roman. Et ce roman, justement, et bien, je l'ai adoré. J'ai passé un très bon moment de lecture.
Nous faisons connaissance avec Graham, qui devient précepteur de deux jumeaux, bien différents l'un de l'autre, dans un manoir des plus étranges. Au-delà de son rôle d'enseignant, Graham va découvrir et devenir bien plus, et c'est sa vie qui va s'en trouver complètement bouleversée.
Graham est un homme calme, drôle, intelligent, avec ses secrets et ses blessures. Sa persévérance et son bon coeur font de lui une personne très attachante.
Richard est quelqu'un de taciturne, de profondément marqué par la culpabilité, incapable de s'en sortir. Un terrible puits sans fond d'où il ne semble pas vouloir sortir. Mais au-delà de cette terrible auto-accusation, c'est un homme instruit, plaisant, tendre. Page après page, grâce à la volonté de Graham, sa perspicacité et son entrain, Richard émiette petit à petit toutes les noirceurs qui envahissement son âme.
Leur histoire d'amour s'égraine au fil des chapitres, prend son temps, mûrie. J'ai beaucoup aimé cette lenteur car elle correspond très bien à l'état d'esprit de nos deux protagonistes, à leur histoire personnelle et aux sentiments qui agitent leur tête.
Une certaine déclaration de Richard m'a beaucoup émue à la fin du roman.
Ce roman, c'est aussi des esprits, des fantômes, un vengeur, un sauveur qui hantent les murs et la totalité du manoir. C'est aussi des personnages secondaires loufoques, bizarres, qui vous surprendront.
Graham mettra tout en oeuvre pour découvrir ce qu'il se cache dans cette maison, mais surtout, il mettre tout son coeur à résoudre ces mystères pour sauver cette famille à laquelle il s'attache, bien malgré lui. Car les jumeaux, si taquins, ou taciturnes qu'ils soient, et bien, il s'y attache, et prend même un grand plaisir à leur enseigner ce qu'il sait, avec des méthodes parfois bien peu orthodoxes.
La plume de l'auteur est fluide et captivante, elle réussi à vous maintenir en haleine jusqu'au bout du roman, à faire monter la pression avec tous ces mystères, ces murmures, ces voix qui hurlent, qui sifflent. Une écriture en accord avec l'époque du récit, bien que quelques mots ne le soient pas, mais je suis passée outre, car le récit est tellement bien mené et passionnant, que j'ai fais abstraction de ces petits défauts.
Une écriture qui vous décrit à merveille l'ambiance lourde, pesante, inquiétante, vous donnant presque la sensation d'être dans ce manoir. Une écriture qui retranscrit parfaitement les émotions de Graham, ses monologues intérieurs, qui parfois m'ont fais sourire lorsqu'il part dans ses extrapolations. Une écriture qui sait aussi se faire douce, tendre, lors d'échanges entre Richard et Graham, entre les enfants et Richard.
Un univers justement dépeint, comme une toile, où les couleurs seraient le reflet des âmes de nos protagonistes.
A noter aussi un juste milieu entre la romance et le mystère. Parfaitement dosé et équilibré, ce que j'ai beaucoup apprécié.
Bref, j'ai passé un super moment, trop court à mon goût d'ailleurs. de beaux personnages avec des passés qui les ont marqué, des enfants intrigants et touchants, un manoir qui vous met des frissons, dont l'historique vous surprend, une histoire d'amour tendre et douce, avec ce qu'il faut de rebondissements et de discordes pour pimenter un texte plaisant et passionnant.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
plumkreole973
  21 juillet 2016
Dès les premières pages, nous sommes plongés dans une atmosphère sombre et inquiétante …. le décor est planté dès les premiers mots, nous sommes de suite happés dans cette histoire.
Que se soit la description des lieux, les personnages, l'auteure a réussi, avec une plume simple, douce et envoutante, à créer tout un univers inquiétant, étrange …. Comment ne pas avoir quelques frissons avec ce Manoir à l'apparence glauque, qui se dresse dans le décor déjà sombre et flippant, avec un maitre des lieux carrément austère (mais séduisant à sa façon), avec deux jumeaux complices mais intrigants au possible … Il ne vous manque plus que quelques phénomènes surnaturels pour vous plongez, malgré vous, dans une histoire qui va vous tenir en haleine, jusqu'à la fin, tellement vous désirez connaître le fin mot de l'histoire !!
Et puis, pour illuminer un peu toute cette noirceur, l'auteur nous offre une petite lumière éblouissante, avec le personnage de Graham, qui va à sa façon, apporter une étincelle de vie et d'amour dans cette famille qui en manque cruellement.
Comment Graham va-t-il appréhender ces lieux, et cette famille au bord de la rupture ?
Comment, dans ce décor et cette ambiance, une relation peut-elle prendre vie ?
Pourquoi ces phénomènes inexpliqués, se déchainent ?
Comment tout ce petit monde, arrivera-il à venir à bout de ceux-ci ? Et est ce que l'amour peut être plus fort que tout ?
Pour y répondre, n'hésitez surtout pas à vous laissez tenter. Il serait dommage, de ne pas prendre le temps de découvrir l'histoire de Graham, ce percepteur pas tout à fait comme les autres, qui sans aucun doute, ne vous laissera indifférent …
Par contre, j'ai trois bémols :
Premièrement, j'ai trouvé que la romance prenait vie beaucoup trop tard dans l'histoire, mais après cela, elle avait tendance à prendre trop de place, et laissé l'intrigue principale et les phénomènes surnaturels de côté …
Deuxièmement, j'ai trouvé la fin beaucoup trop facile… Au vus de toutes les mises en scènes, le côté angoissant bien défini (surtout dans la première partie du livre), je m'attendais à une fin plus haletante, plus stressante, prenante … Là j'ai trouvé que l'auteure était allé à la facilité … Vous me direz avec les phénomènes surnaturels on peut tout se permettre … Alors soit, mais là, du coup j'aurai voulu quelque chose de plus surprenant !
Troisièmement, j'ai été choqué par l'emploi de certains mots ! Sachant que l'histoire de ce livre se déroule dans les années 1890 – 1900, il me parait difficile que les protagonistes emploient des termes tel que : baiser (plutôt Forniquer- accoupler) – putain (terme certainement pas utiliser à cette époque pour jurer) – pédé (plutôt Sodomite).
Malgré cela, ce roman reste une très belle découverte… Une lecture qui m'a une fois de plus sorti de mon confort habituel, puisque je n'aime pas les histoires de fantômes en général, et que l'a j'ai aimé et que j'en aurai voulu plus !

Lien : http://wp.me/p7hZdc-fh
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
monparadisdeslivres
  13 septembre 2016
Une plume que j'ai connu grâce à son livre « le Gentlemen et la Canaille » en duo avec Summer Devon dont j'avais beaucoup apprécié. Mais cette fois-ci Bonnie Dee nous offre un M-M Historique Paranormal. Et j'avoue « le Précepteur » fut une agréable surprise !
Lorsque Graham Cowrie arrive dans l'imposant et sombre domaine d'Allison Hall, il n'aurait pas pu être plus nerveux en commençant son nouvel emploi en tant que précepteur de deux bambins de 9 ans livrés à leur sort depuis la mort de leur mère. Ayant falsifié ses références, il est plus qu'inquiet de se faire démasquer dès le premier jour par le maître des lieux le séduisant et veuf Sir Richard Allison. Une première rencontre impressionnante. Une indéniable attraction primitive. Et pourtant toute relation ou plaisir de la chair n'est possible. Mais ce n'est pas les seuls problèmes, puisque quelque chose de sinistre est tapis dans l'ombre et veut plus que tout nuire aux résidents d'Allison Hall…
Avec une plume fluide et captivante, l'auteur nous offre une fascinante histoire. Une intrigue est menée avec finesse. Des sentiments qui sont magnifiquement retranscrits. Un ton juste. Un très bon rythme où l'on se laisse emporter dans les couloirs obscurs de ce domaine avec ces étranges évènements qui attisent notre curiosité au plus haut point.
Des protagonistes intéressants et touchants. Un Sir Richard anéanti qui est rongé par la culpabilité pour ce qu'il est et pour cette terrible perte. Mais il va retrouver espoir depuis l'arrivée de cet énigmatique précepteur aux méthodes excentriques. Ha Graham… sa grandeur d'âme et sa persévérance vont vous toucher en plein coeur. Son interaction avec Whitney et Clive, ces jumeaux perdus est tout simplement magnifique.
En bref, tout est réuni pour que l'on passe un très bon moment de lecture. Une période de l'époque victorienne réussis. Une atmosphère angoissante. Une petite touche d'humour. de la passion. de la sensualité. Un peu de surnaturel et de mystère.
Lien : http://wp.me/p5AuT9-1Xa
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesLecturesdOriane
  07 décembre 2016
Graham décide de changer de vie, et pour cela il n'hésite pas à modifier quelques passages de son passé pour pouvoir devenir le précepteur de deux enfants. À son arrivé chez son employeur, Sir Richard, il se rend compte que sa mission risque d'être plus compliquée que prévue. Entre la demeure angoissante, deux jumeaux complices qui ne seront pas faciles à apprivoiser, un maître des lieux distant et des domestiques peu accueillant : Graham va trouver dans ce nouveau travail, bien plus de difficulté que prévue. Surtout si l'on rajoute à tout cela, une attirance pour Sir Richard, des mystères et la possibilité que des esprits hantent la demeure de ce dernier.
Pour Halloween j'avais envie d'une lecture qui me change un peu, et après avoir hésité entre plusieurs titres je me suis retrouvé à prendre celui-ci. Et je ne regrette pas mon choix. Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant angoissé que le héros d'un livre à cause de quelques bruits, chuchotement ou même juste à cause d'une porte bloqué. Mais c'est un vrai plaisir, et cela aller très bien avec la période d'Halloween.
La romance entre Graham et Richard, met vraiment du temps à commencer, surtout à cause de Richard qui a beaucoup de mal à se laisser aller. Il a des circonstances qui justifient sa façon d'être, mais malgré tout j'aurais aimé le voir réagir plus vite. Cependant cela n'a en rien déranger ma lecture, tant j'ai été prise dans le mystère qui entoure le manoir où se trouve Graham. Évidemment il est impossible de parler de ce livre, sans passer par les deux enfants de Richard : Whitney et Clive. Deux jumeaux très proches, soudés, et pourtant bien différent. D'un côté nous avons Clive, qui ne parle jamais et qui fait de son mieux pour rester loin de quiconque qui n'est pas son frère, et surtout qui met un point d'honneur à éviter son père. Et de l'autre, nous avons Whitney, qui est bien plus vivant, mais qui évite tout autant son père quand même.
Nous sommes donc plongés en même temps que Graham dans la famille totalement détruite de Richard et de ses fils. En plus de son rôle de précepteur Graham va vouloir essayer de sauver cette famille, mais y arrivera-t-il ? Surtout avec les entités qui rôdent dans le manoir, et qui ont des buts bien différents concernant ce cher Graham.
Lien : https://lecturesmmdoriane.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   07 décembre 2016
« — Je ne me rappelle plus les paroles.
— Je la connais.
Je me souvenais de l’air, mais pas de tous les vers de cette berceuse de Noël médiévale anglaise. Je commençai à chanter.
— Lullay, mine liking, my dear son, mine sweeting. Lullay, ma dear heart, mine own dear darling.
Les yeux de Whit s’illuminèrent.
— Oui, c’est ça !
Puis, bien que je n’aie pas entendu ma mère la chanter depuis des années, ce fut comme si elle me chuchotait directement les mots à l’oreille.
— I saw a fair maiden, sittin’ and singin’. She lulled a little child, a sweet lording. The eternal lord is that, who maketh all things. Of all lords he is Lord. Of all kings, he is King.
Je chantai encore quelques vers, et lorsque j’eus terminé, Whit me remercia avec l’un de ses rares sourires. Je le lui rendis, pensant à quel point les enfants pouvaient se montrer plus doux quand la maladie les affaiblissait. Il me paraissait comme une toute petite chose pathétique, et je me penchai au-dessus de lui pour l’embrasser sur le front avant de me lever. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   07 décembre 2016
« J’essayai une nouvelle fois de toutes mes forces, et d’un seul coup, un sentiment me submergea comme une gigantesque vague. Je ne me battais pas contre un verrou ou du bois gonflé. Quelqu’un ou quelque chose se tapissait de l’autre côté. Ce n’étaient pas deux jeunes garçons, mais une puissante force qui me bloquait le chemin à la tour. Je pouvais le sentir dans la partie la plus primitive de mon être. Il y avait quelque chose de malveillant résidant de l’autre côté de la porte. Je laissai tomber la poignée en métal comme si c’était du fer chauffé à blanc et trébuchai en arrière sur quelques pas. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
plumkreole973plumkreole973   21 juillet 2016
« Si cette énergie malveillante pouvait s’en prendre à moi de cette façon, que pourrait-elle faire aux garçons et que pouvais-je faire pour l’en empêcher ? »
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2604 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre