AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755629392
360 pages
Éditeur : Hugo et Compagnie (09/02/2017)
4/5   100 notes
Résumé :
La rumeur dit que la rebelle a de lourds secrets familiaux. On la craint.

Tout le contraire du beau gosse dont la vie paraît simple, déja tracée. Pourtant...Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies, pour une incroyable histoire.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 100 notes

TheLovelyTeacherAddictions
  26 février 2017
Je ne connaissais pas du tout cette saga mais une amie ne m'en disait que du bien. Je n'ai fait le lien que très récemment entre ce titre pour cette réédition et le titre dont elle me parlait. Je suis donc partie à la découverte de cette saga en me laissant surprendre. Quand on découvre l'histoire de Sandre et Josh , on peut avoir quelques réticences car ils n'ont que 17 et 18 ans mais en fait , nous ne tombons pas dans le cliché des adolescents "boutonneux" qui se cherchent et se trouvent. Ces deux personnages sont des jeunes adultes car ils ont déjà vécu à un si jeune âge des épreuves dans la vie qui les ont transformés et obligés à grandir plus vite qu'ils ne l'auraient voulu.
Sandre River est une jeune femme de 17 ans qui vit en reclus et qui n'a aucune amie. On se demande ce que font ses parents car ils brillent par leur absence et la laissent se débrouiller seule. Sandre n'est pas une mauvaise élève mais elle s'est construit une image de dure à cuire afin d'ériger des barrières entre elle et les autres. J'ai adoré découvrir ce personnage car psychologiquement parlant elle est très intéressante. Il y a une peur qui couve en elle mais pas seulement car on découvre aussi une rage. On se pose des tas de questions vis à vis d'un autre personnage et on imagine ce que doit être sa vie. Elle adore capturer les émotions des autres en usant de son Reflex à leur insu. Sandre est donc une artiste dans l'âme qui veut s'échapper de son quotidien en capturant des émotions qu'elle ne parvient pas à vivre. Les rumeurs vont bon train à son égard mais il y a un "j'en foutisme" total de sa part . Les rumeurs ou les pseudos révélations à son sujet , elle n'en a que faire. Elle trace sa route sans jamais demander rien à personnage. C'est donc une forte personnalité qu'on découvre mais qui a aussi ses failles. Je pense qu'au fond d'elle même , elle aimerait être aimée mais qu'elle a peur des conséquences désastreuses si son secret était découvert.
Comme je le disais donc , elle n'a pas de proches à qui se confier et je dirais même qu'elle a fait le vide autour d'elle. Que ce soit les adultes ou les adolescents, personne ne trouve grâce à ses yeux et il est très difficile voire impossible d'établir un contact avec elle. La preuve avec le personnage de Prudence qu'elle surnomme Prude. Les scènes où elle est présente sont assez hilarantes car bien que l'accueil soit digne du Pole Nord, Prudence ne renonce pas et reste à ses côtés quoiqu'il advienne. Sandre est loin d'être amicale avec elle et pourtant la jeune fille essaie sans cesse d'établir le dialogue avec elle . C'est donc marrant de voir Sandre se débattre avec elle telle une mouche trop encombrante. Quant à ses autres camarades, c'est simple , elle les juge mais ne parlent jamais avec elle. Ils la considèrent comme une rebelle dont les parents seraient en prison et n'osent donc pas l'approcher . Pourtant ils ne se gêneront pas pour la juger sans la connaître. Sandre a donc des tenues de camouflages et que ce soit ses vêtements d'homme bien trop larges ou son maquillage "outrancier", elle se cache aux yeux des autres et il devient donc très intéressant pour le lecteur de découvrir le fond de sa pensée. Sandre finira t-elle par s'ouvrir aux autres? Quel secret cache t-elle? Que nous réserve cette ado rebelle qui en veut au monde entier?
Josh Anderson est l'archétype du gars populaire au lycée. Il joue dans l'équipe de rugby de Winsted. Il est entouré d'une bande d'amis qui aiment profiter de la vie et il est plus que jamais amoureux de sa petite amie , la délicieuse Mary Shephard. Tout irait donc bien dans le meilleur des mondes s'il n'était pas un adolescent "en rut" dont les hormones lui jouent des drôles de tour. A 18 ans, Josh a des besoins sexuels comme tout jeune homme de son âge. Mais malheureusement ce n'est pas sa chère Mary qui va pouvoir le soulager. Jane Devreaux aborde ici une thématique propre aux Etats Unis et tellement en vogue là bas. En effet, on prône souvent la virginité avec la mariage et vous avez sans doute entendu parler des bagues de virginité ou autre procédé visant à rester pur jusqu'à l'échange des voeux sacrés. Je ne sais pas si le nom de famille a été choisi par hasard mais pour moi il fait écho au terme "Shepherd" qui signifie berger en français et Mary serait donc le berger qui pourrait ramener Josh ( La brebis égarée) vers le droit chemin. J'ai adoré détester Mary car c'est un personnage qui va susciter bien des réactions. J'ai eu envie de la baffer car sous couvert de religion, de Dieu et de respect de soi, elle refuse d'aller plus loin avec l'homme qu'elle aime. Mais méfiez vous des apparences car sous se visage d'ange pourrait se cacher une jeune fille aux projets diaboliques. Elle juge les autres sans cesse et on a envie qu'elle découvre la vérité et qu'elle se prenne une claque.
Josh va par la force des choses devoir travailler avec Sandre pour les cours et un exposé sur les droits de la famille qu'ils doivent rendre. Josh n'est pas un étudiant très studieux mais on ne tombe pas non plus dans l'archétype du sportif écervelé. C'est un personnage qui cache aussi ses secrets et qu'on aime découvrir. Même s'il est plus facile à comprendre que Sandre parce qu'il se livre plus facilement, Josh reste un personnage intéressant car il doit faire face à ses doutes, sa culpabilité, ses envies et son désir grandissant. J'ai adoré sa relation et sa dynamique avec Sandre car même si dans un premier temps on pense qu'il ne s'agit que d'un lien charnel et sensuel, il est le plus à même de comprendre ce que Sandre vit. Si elle parvenait à se livrer à lui comme lui le fait, des quiproquo pourraient être évités. La bande d'amis de Josh est aussi assez détonante et je pense notamment à Steve ! Mais qu'est ce qu'il est lourd ! Il apporte à sa façon la légèreté dont l'intrigue a besoin mais le moins qu'on le puisse dire c'est qu'il est obnubilé par le sexe et ne semble pas respecter grand chose. Il est le queutard de service qui sort des blagues salaces à longueur de temps mais qu'on a tout de même envie d'apprendre à connaître. Il y a aussi Boby qui est un peu plus sur la réserve mais qui sait lire en Josh comme dans un livre ouvert. J'ai aimé ses interventions car elle sont toujours teintées de bon sens et de précieux conseils. Au milieu de la tempête ce dernier pourrait être le phare dont Josh a besoin. Quelle voie va choisir Josh? Suivra t-il l'avenir tout tracé que ses parents désirent pour lui ou finira t-il par écouter ses sentiments ?
Bref, j'ai dévoré et adoré ce premier tome de la trilogie Close Up. Jane Devreaux a abordé des thématiques importantes et évoqué la sexualité sans jamais tomber dans la vulgarité. Close Up c'est l'histoire de deux adolescents déjà bien amochés par la vie qui tentent d'avancer dans les tumultes de l'adolescence tout en ayant déjà un pied dans le monde adulte. La rencontre de Josh et Sandre risque bien de faire des étincelles et les blessures pourraient être profondes. Vivement la suite.
Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesFacesLitteraires
  19 mars 2021
De la première page, jusqu'à la dernière, ma note sur ce livre m'était inconnue. Cette lecture m'a mise dans tous mes états, entre agacement et addiction ; d'une part, j'ai dévoré l'histoire et, de l'autre, j'ai eu envie de la passer aux oubliettes. Un roman d'amour où les personnages sont jeunes, mentalement, et pourtant avec un vécu difficile. Sandre et Joshua semblent tous les deux dans une impasse, ils ne savent pas comment s'en sortir. Il y a énormément de colère dans cette oeuvre, pour cette raison, je me sens mitigée envers ce premier volume ; toutefois, la fin laisse un suspense insoutenable et engendre une curiosité sur la suite de cette trilogie. La base du récit est plutôt originale, pour une fois, le protagoniste masculin est vierge ; pour une romance, ce n'est clairement pas habituel, ce choix-là ; décision rafraichissante de la part de l'auteure. La plume de Jane Devreaux est familière, pourtant toutes en description ; de plus, elle alterne avec les deux points de vue de manière à apporter des sentiments.
Sandre, une héroïne pleinement surprenante et hors de contrôle. Sa rébellion en dehors de chez elle donne des sueurs froides, ses crises de colère sont exagérées. Une héroïne avec un caractère fort, et de temps en temps choquant ; je me sens tirailler à son sujet. Sa personnalité est simultanément irritante, passionnante, profondément mystérieuse et revêche pour se dévoiler. Ce n'est pas possible de se refléter en elle, Sandre est incomparable. Ses agissements et ses réactions, sa façon de se comporter peuvent déplaire totalement ; au début, je suis passée par énormément de contrariété avec cette jeune adolescente. Et puis, ses émotions, en dehors de l'attirance physique pour un garçon, prennent plus d'importance au fil de l'histoire. Ses ressentiments ont du sens, ils font très mal au coeur ; pourtant, Sandre se bat et en dehors de ses mauvais choix, ses capacités d'autonomie et sa détermination pour s'instruire au lycée font d'elle une fille détenant de la ressource.
Le héros de ce roman n'est pas commun, Joshua Anderson est en couple depuis quelques années avec la même fille. Ce jeune homme est légèrement complexé par sa virginité, et principalement par ses hormones en feu. À son âge, c'est rationnel, malheureusement sa copine est fidèle à sa religion et ne souhaite pas découvrir l'amour physique avec son amoureux. Pour un peu, j'ai ressenti de la pitié pour Josh ; un garçon mené par le bout du nez des femmes, dont sa mère, Marcy et Sandre ; il n'est aucunement protégé, je l'imagine même traumatisé. de plus, il fait des cauchemars et se culpabilise envers le passé ; sa sensibilité d'adolescent est touchante, tout comme son besoin de sexualité. Un personnage attachant, et quelquefois imbécile dans ses décisions et ses pensées internes. le pire étant de suivre ses souhaits, ne sachant pas ce qu'il désire réellement. Clairement, Josh est perdu et, comment lui en tenir rigueur alors qu'il n'est qu'un jeune de dix-sept ans ? Au bonheur, sur la fin, son esprit lui souffle la bonne voie et promet encore bien des péripéties.
Alors, maintenant, j'aborde le plus épineux ; l'intrigue et sa construction. Les développements du début sont concernés, tout comme la narration grossière et très spontanée. Impatiente de constater le premier face-à-face entre nos deux personnages, l'entrée en matière est sans grand intérêt. le couple de Sandre et Josh est intense, intéressant et complexe ; ils se voient l'un dans l'autre. Ils s'ignorent jusqu'au moment où ils doivent réaliser un devoir ensemble, à partir de cet instant, tout est bouleversé. Autant de points les opposent et les rassemblent, et, leur relation explose en des milliers d'étincelles. Une histoire d'amour où des aspects paraissent inédits et des clichés s'installent durement, pouvant déranger ; dont le triangle amoureux. En vérité, je suis relativement étonnée par ce roman, des sujets comme la découverte de la sexualité, de la fidélité et de l'abandon parental. Sur le fond, le récit se base généreusement sur les scènes sensuelles, et le dénouement de ce premier tome est pour ainsi dire ; inattendu. En l'occurrence, « Indomptable Sandre » exprime des émotions, peut-être justement à l'excès et sur des façons négatives ; entre la colère de l'un et la frustration de l'autre, je me suis sentie emportée dans un tourbillon de frénésie.
Justement, le style de Jane Devreaux est différent, sans aucune réserve. Elle laisse réellement ses tripes et son âme dans cet ouvrage. Une écriture laissant à désirer, les vulgarités oppressent l'authenticité de l'histoire ; toutefois, sur la durée, le ton est rythmé et parfaitement régulier. Jane Devreaux relaie les deux perspectives, celle de Sandre et de Josh, une belle façon d'éviter un déplaisir total pour l'un ou l'autre. Malgré son vocabulaire insolent, l'auteure communique un équilibre entre les détails de fond et les sentiments intérieurs ; d'une part, sa plume se dévore et distinctement elle est repoussante.
Globalement, cette lecture est déstabilisante ; une romance mélangeant caricature et originalité, caractère et caresse. Des héros imprévisibles et incontrôlables ; Sandre est assurément Indomptable, habituée à la solitude, elle se ferme entièrement au monde extérieur. Avoir des amis, un petit-copain et faire la fête comme tous les jeunes de son âge ne sont plus pour elle. C'est le genre de fille nous retournant le cerveau, se cachant derrière des habits difformes et une agressivité à toutes épreuves. Josh est plus doux, sans être honnête avec lui-même et les autres également ; néanmoins, j'ai la sensation d'en savoir moins à son propos. Seulement, son absence d'intimité est frappante, et j'ai cerné cette nécessité pour lui. La connexion qu'ils entretiennent ensemble est déroutante, dans les instants charnels ils forment une seule et même entité. Et, en public, ils font abstraction de tout ce qu'ils vivent en secret. Ils résonnent, et se complètent mutuellement. Après la fin de ce premier volume, ma seule idée est de poursuivre cette trilogie sans tarder, le suspense est impressionnant en dépit de la romance. le triangle amoureux est indispensable à l'intrigue, ce sont les noeuds de Joshua, ses doutes et questionnements ; toujours est-il que les tournures ne sont pas de bons goûts. Enfin, l'écriture de Jane Devreaux est généreuse, sur quelques mots faisant naître de la torture et provoquant une addiction. Un livre ouvert d'esprit, sûrement sans-gêne ; où la passion, la colère s'éprouvent facilement.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BOOKSANDRAP
  09 février 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/02/09/close-up-t1-jane-devreaux/

Avis : Je ne connaissais pas du tout la plume de Jane Devreaux. Avant de me plonger dans cette histoire j'ignorais qu'elle avait déjà conquis des milliers de lecteurs avec ce livre en ligne. Pas de pression, mais une envie urgente de faire la connaissance de Sandre, cette ado au prénom si particulier…

Alors qu'est-ce que j'en ai pensé ?
Je dois dire que j'ai bien aimé. J'ai bien aimé, mais je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai été conquise car certains points m'ont rebuté.
Le livre débute sur une scène très forte, qui, pose directement les bases. J'ai adoré ça. Ça instaure directement une atmosphère spéciale, sombre et mystérieuse. En tant que lecteur on est obligé de se poser des questions et très vite on est immergés dans l'histoire.
Le speech semble banal, mais pourtant ça fonctionne. Et ça fonctionne même très bien.
J'avais envie d'une histoire d'amour, et vous savez que celles qui se passent au lycée/université sont mon petit péché mignon. Je trouve que l'auteur pose très bien les bases. On prends le temps de connaître le personnage de Sandre, avec Josh ils ne se sautent pas non plus dessus dès les premières pages, c'est travaillé, et j'ai apprécié ce côté là.

En lisant ce prologue je me suis tout de suite dit que ce bouquin allait me plaire, et plus je passais les chapitres plus mon ressentiment pour un personnage grandissait et plus j'avais du mal à vraiment me passionner pour cette romance.
Et pourtant je l'ai terminé en un temps record c'est dire comme la plume est addictive ! J'ai hâte de lire la suite et suis quand même curieuse de voir comment les choses vont évoluer. Est-ce que tout va se débloquer, est-ce que finalement avec tout ce qui se passe dans ce premier volet, les personnages vont finir par m'être sympathique ?

Ce qui à vraiment bloqué avec moi c'est le personnage de Josh.
Je l'ai trouvé tout simplement ignoble. Pas dans son physique car il est clairement décrit comme un tombeur de ces dames, mais alors quel comportement de merde ! Quelle manque de courage et de sincérité ! Il m'a profondément énervé et j'ai même dut reposer le bouquin à plusieurs reprises tant j'avais envie de lui taper dans les couilles (véridique si j'avais pu, je l'aurais fait sans hésitation!!)
Décrit comme un gentil petit ami amoureux et patient avec sa copine qui veut se préserver et ne pas se donner à lui tout de suite, il ne trouve rien de mieux à faire que de se jeter sur Sandre dès la première occasion, et monsieur arrive encore à se trouver mille et une excuses – « Oui vous comprenez j'ai 17 ans, j'ai les hormones en ébullitions, impossible de résister à une fille canon mais j'aime ma copine promis, mais quand même tu peux écarter les cuisses stp Sandre ? » Rhaaaaaa j'ai eu envie de lui briser les jambes tellement il m'a mise en colère, je n'ai pas compris ce personnage, je n'ai pas compris comment Sandre peut être attirée par lui, je n'ai tout simplement pas compris comment l'auteur à pu écrire un personnage avec si peu de principes. Il se dit honnête mais à aucun moment il ne joue franc jeux. C'est un menteur et un tricheur qui ne m'a à aucun moment ni émue ni émoustillé.

Concernant Sandre, j'ai beaucoup aimé sa sensibilité cachée sous son masque de petite dure à cuire.
J'ai été surprise et dans le bon sens par son histoire. J'ai trouvé ça original, je m'attendais à tout autre chose et j'ai été vraiment ravie de voir que l'auteur partait sur ce chemin-là. Quant à son caractère j'ai été plutôt mitigée. Autant son côté grande gueule provocatrice m'a plu, autant sa méchanceté gratuite m'a un peu refroidie, je n'ai pas compris son comportement à certains moments, pourquoi tenir tout le monde à distance de cette façon ?
Elle m'a vraiment intriguée et j'ai hâte de la voir évoluer et la voir grandir dans les tomes suivants.
Concernant le couple dans sa globalité, et si je devais juger leur histoire d'amour une fois ce livre terminé, je dirais qu'ils sont tout de même assez mignon, pas mal prise de tête à certains moments ce qui rajoute ce piquant au bouquin, ils sont quand même assez soudés pour se révéler de douloureux souvenirs. J'ai aimé ces moments de tendresse volés.

Pour conclure, « Close-up » est une romance plutôt sympathique aux scènes de sexe assez présentes, si vous n'aimez vraiment pas ça, je ne pense pas que ce soit fait pour vous ! Public averti donc.
La plume est vraiment sympa, l'histoire n'est pas si classique que l'on pourrait croire, elle cache ses parts d'ombre qui ne compte que sur vous pour les mettre en lumière…
En espérant que vous appréciez nettement plus Josh que moi, je n'ai vraiment pas réussi à l'encadrer. Mais rien que pour le personnage de Sandre je suis très impatiente de découvrir la suite !
Un bon premier tome, qui brille par ses nombreux retournements de situations. A découvrir !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Autantenemportentleslivres
  16 mars 2017
Mon avis:
J'hésite toujours beaucoup avant de me lancer dans une nouvelle série New-Adult car j'ai toujours peur de tomber dans le cliché, dans le déjà-vu. Cependant le résumé de Close-up m'a attiré par le caractère semble-t-il spécial et peu ordinaire de l'héroïne. Je remercie donc les Editions Hugo Roman pour l'envoi de ce titre.
Et effectivement j'ai trouvé ce personnage très intéressant. Sandre est une fille peu conventionnelle, au look sombre et particulier qui sort des sentiers battus, et cela fait du bien ! Rebelle, vulgaire, solitaire, elle passe peu de temps avec les autres, mais adore les photographier à leur insu. C'est une fille mystérieuse, qui ne laisse personne s'approcher d'elle, et qui se cache derrière une fausse image de garce sans pitié, qui ne se laisse atteindre par personne. Elle s'est peu à peu enfermée dans son monde suite à un traumatisme, et on comprend bientôt que c'est son environnement familial qui pose problème. Elle est constamment sur ses gardes vis à vis de ses parents et plus particulièrement de son père. J'ai beaucoup aimé le suspens mis en place autour de celui-ci, qui ne semble pas étranger à son mal être. Nous n'apercevons que des bribes de souvenirs, des flash-back de son passé, ce qui nous donne terriblement envie de découvrir ce qui cloche dans cette famille, et surtout ce qui l'a rendu si méfiante envers les autres.
Alors, quand elle se retrouve à devoir travailler sur un exposé avec Josh le mec le plus canon du lycée, l'ambiance est assez tendue. Pourtant une attirance va peu à peu s'immiscer entre ces deux-là, qui découvrent à leur grand étonnement qu'ils se ressemblent plus que ce qu'ils pensaient au départ. Alors oui, certains faits sont un peu prévisibles et déjà-vu, mais là encore le caractère que l'auteure a choisi de donner au personnage masculin est assez surprenant. Ici on ne retrouve pas le cliché du mec ultra populaire, sûr de lui et de son charme. Bien qu'il sorte avec une des filles les plus sexy du lycée, la relation qu'il entretient avec elle est loin d'être idyllique. Comme tous les adolescents de son âge le sexe est une de ses préoccupations principales, et la gentille Marcy ne semble pas prête à lui offrir ce qu'il attend. Sans tabous et sans faux semblants, Jane Devreaux nous fait revivre le temps de quelques pages cet âge compliqué, celui notamment de la découverte de la sexualité. J'ai trouvé intéressant d'avoir un personnage masculin peu confiant, en proie aux doutes, à la peur de la première fois, à des problèmes tout simplement de son âge.
Les moments passés avec Sandre vont le faire douter de sa relation avec Marcy, car il est étonnement attiré par la jeune fille, mais ils vont également lui permettre de se dévoiler, de se confier sur lui-même, et sur sa vie familiale compliquée. Si j'ai trouvé les passages sur leur rapprochement et leur complicité assez attendrissants, j'ai par contre un peu moins aimé les remises en question perpétuelles de Josh sur sa vie amoureuse. Alors oui, c'est un jeune homme gentil, amoureux de sa copine, à qui il ne souhaite pas faire de mal, et oui Sandre est une fille insaisissable, arrogante et malgré tout attirante, mais j'aurais cependant aimé qu'il soit plus ferme et décisif, qu'il ait le courage de prendre une décision, de choisir entre l'une ou l'autre. Son comportement, sa façon de jongler entre les deux filles comme il le fait tout au long du roman m'a parfois un peu agacé, et le fait passer pour un salaud, qu'il n'est évidemment pas.
Quoiqu'il en soit, j'ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de ces deux jeunes gens de prime abord que tout oppose, mais qui deviennent vite dépendant l'un de l'autre du fait de leur vécu similaire. Jane Devreaux développe à la fois les thèmes des préjugés, de l'apprentissage de la sexualité, de la recherche d'identité, l'acceptation de soi, surtout lorsque l'on est issu d'une famille loin d'être idéale, et c'est aussi à mon sens ce qui rend le récit intéressant.
Pour conclure:
Un roman new-adult innovant, porté par une héroïne hors du commun, charismatique, et un personnage masculin loin des clichés du genre. Si parfois ce dernier m'a un peu agacé du fait de son manque de franchise, et de son incapacité à faire un choix, j'ai été néanmoins parfois surprise, notamment de la situation familiale de Sandre. Un premier tome que j'ai apprécié dans son ensemble et dont la fin me rend curieuse de découvrir la suite.
Ma note: 15/20.
Lien : http://autantenemportelesliv..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
avenael
  23 mai 2017
Voici une série que j'ai découverte sur la blogosphère en me promenant au fil de mes envies. Je n'ai pour le moment lu que les deux premiers tomes qui prennent pour personnages principaux Sandre et Josh, deux lycéens américains. Dès le départ, on comprend que quelque chose cloche chez Sandre. Amatrice de photos, elle semble vivre à travers l'objectif de son appareil, observant le monde mais n'y participant pas. Très en retrait, elle s'isole volontairement, faisant fuir les personnes qui essaient de l'approcher par des remarques caustiques et des regards noirs.
Il nous faudra de nombreuses pages et un peu de patience pour découvrir son secret (imprévisible je l'avoue). Très observatrice, elle est attirée par Josh, le beau gosse du lycée et remarque son impatience : sa petite amie, Marcy, ne souhaite pas de relations sexuelles avant le mariage et comme tout adolescent de son âge, Josh a du mal à se contenir et doit faire face aux remarques narquoises de ses amis. Leur histoire aurait pu s'arrêter là, l'une observant et l'autre se contenant. Mais Sandre en décide autrement et tous deux grâce à des circonstances imposées par un de leur professeur deviennent proches, très proches.
Petit à petit nous les voyons évoluer, Sandre va s'ouvrir aux autres (sa rencontre avec Prudence qui deviendra son amie et les moyens mis en oeuvre pour l'empêcher de s'approcher sont drôles et tristes à la fois ) et Josh va se rendre compte que Marcy n'est peut être pas la personne qui lui convient.
J'ai beaucoup aimé la personnalité de Sandre qui a changé complètement de vie, passant d'un statut de fille populaire à celui de rebelle que personne n'approche. On ne comprends pas de suite les événements qui la font changer mais ils m'ont semblé incroyables. Comment des parents peuvent agir ainsi, telle est la question que je me suis posée en lisant ces pages. La fragilité psychologique de la jeune fille s'explique alors facilement et on comprend que son attitude n'est qu'une manière de se cacher et de ne plus souffrir : quand on ne s'attache pas, on ne souffre pas. Josh m'a moins plu, son côté hésitant et faible par rapport à Marcy m'a fatigué. Il n'hésite pas à profiter de Sandre et à vouer un culte à sa petite amie : incapable de choisir entre les deux il apparaît comme faible, ce qui est rare pour un personnage central de roman.
Les thèmes abordés par l'auteur ne sont pas aisés mais restent assez classiques pour ce type de romans. Nous retrouvons le côté puritanisme américain (que nous n'avons pas en France) avec ce mouvement de jeunes qui ne veulent pas avoir de relations sexuelles avant le mariage. J'ai trouvé le personnage de Marcy dérangeant par son côté obtus, obsédé par la religion. Elle manque cruellement de compassion et se plaît à "se sacrifier " pour l'autre.
Les personnages secondaires ne sont pas spécialement attachants, Marcy est trop portée sur la religion à mon goût, Steve, le meilleur ami de Josh est un obsédé immature et menteur, la mère de Josh est fermée et prends des décisions arbitraires sans tenir compte des conséquences. Prudence, même si elle fait preuve d'une grande constance auprès de Sandre est décrite comme une personne sans intérêt.
Au final, une romance atypique, dérangeante par certains côtés qui peut ne pas plaire à tous. J'ai enchaîné avec la suite car, il faut bien l'avouer, ce premier tome finit en queue de poisson...
Lien : http://livredunsoir.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   14 février 2017
Elle semble retenir des larmes, et la souffrance que je découvre dans le fond de ses yeux me cloue sur place.

– On n’est pas obligés de le faire, je bafouille, la voix tremblante. Je pourrais juste te donner du plaisir avec ma bouche. On pourrait y aller doucement. Je ne suis pas pressé, Marcy.

– Je ne veux pas de plaisir, je veux t’appartenir et je suis prête à subir la douleur que Dieu a jugé bon d’infliger aux femmes pour qu’elles n’oublient jamais que se donner est une étape importante.

Sa voix ne vacille pas, elle est sûre d’elle, et c’est encore plus flippant. Sa vision de l’amour est terrifiante ! Elle imaginait quoi ? Souffrir pour ne pas contrarier son Dieu, peut-être même se la jouer martyre qui œuvre pour la bonne cause. Mais elle est complètement tarée ! Et comme si ce n’était pas suffisant, elle poursuit sur sa lancée :

– Je ne veux pas prendre le risque de te perdre parce que j’ai refusé de me sacrifier par amour. Je te veux, Josh, et j’irais en enfer pour toi.

Mais dans quelle galère je me suis foutu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mini-poucemini-pouce   28 mars 2017
Ça parait dingue, mais j'ai du mal à me souvenir d'avant. Pourtant, ça ne date que de quelques semaines. Il s'est immiscé dans ma vie à un point tel que tout me fait penser à lui.
Commenter  J’apprécie          60
DeboDebbyDeboDebby   04 juin 2020
Sandre, tu es belle, intelligente. J’admire ton courage, ta volonté. Je veux faire partie de ta vie, je veux t’aimer et toi tu me tortures comme si j’étais un salaud qui ne te mérite pas.
Commenter  J’apprécie          40
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   18 août 2017
Je chasse une irrésistible envie de fuir, de courir retrouver Sandre et qu'elle me fasse oublier mes erreurs. A cet instant, j'ai terriblement besoin d'elle.
Commenter  J’apprécie          40
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   18 août 2017
Après son départ, je suis restée longtemps à la fenêtre à observer a rue sombre. Il a filé comme une ombre dans la nuit. C'est bête, mais je panique à l'idée de ce qu'il fera de mon secret. Tous ceux qui l'ont su m'on abandonnée lâchement.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jane Devreaux (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jane Devreaux
Un petit point sur mes dernières lectures dans la vidéo traditionnelle du "Carnet Livresque" ! Bon visionnage. Retrouvez toutes mes vidéos ici : https://goo.gl/HhFdOL
------------
**LES INFOS**
Les livres cités et chroniqués : - L'élite - Tome 2 : Sous surveillance de Joelle Charbonneau, éd Milan, Collection Macadam. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/03/chronique-lelite-tome-2-sous.html - Sinder - Tome 1 : Expérimentation de Jane Devreaux, autoédition. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/03/chronique-sinder-tome-1-experimentation.html - Callie & Kayden - Tome 1 : Coïncidence de Jessica Sorensen, éd Hachette, Collection Black Moon Romance. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/04/chronique-callie-kayden-tome-1.html - Inhuman - Tome 1 de Kat Falls, éd Milan. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/04/chronique-inhuman-tome-1-de-kat-falls.html - Sword Art Online - Tome 1 : Aincrad de Reki Kawahara, éd Ofelbe. Chronique : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/2015/04/chronique-sword-art-online-tome-1.html
------------
Des questions / Me contacter : mathieu.mazza83@gmail.com
Ma Page FB : https://www.facebook.com/EnjoyBooksaddict Mon Blog : http://enjoybooksaddict.blogspot.fr/ Sur Livraddict sous le pseudo : EnjoyBooks Goodreads : https://www.goodreads.com/user/show/17996444-mathieu-mazza Instagram : http://instagram.com/enjoybooksmathieu Twitter : https://twitter.com/EnjoyBooksMath
------------
Musique d'intro et de fin : Unthunk - 01 - Flummox Je filme avec un Samsung Galaxy S4 mini
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4213 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..