AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782822227353
Jungle ! (27/02/2019)
3.46/5   23 notes
Résumé :
Le père d'Hector est normand. Comme les vaches dont il vend la viande... Nestor et Colette, ses parents, sont les bouchers du bourg. Hector est choyé et heureux. C'est lui qui reprendra le commerce plus tard... Mais pour l'instant, il a neuf ans et une enfance heureuse à vivre... Hélas parfois, le sort s'amuse à jouer des tours . Après la tragique disparition de ses parents, Hector grandit chez ses grands-parents, tiraillé entre un destin tout tracé et son adorable ... >Voir plus
Que lire après Hector le boucherVoir plus
Détox, tome 1 par Jim

Detox

Jim

3.54★ (591)

2 tomes

Merel par Lodewick

Merel

Clara Lodewick

3.79★ (348)

Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,46

sur 23 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Depuis tout petit Hector aime la viande sous toutes ses formes, la pièce de boeuf saignante, le gigot d'agneau, le rôti de porc, la charcuterie, il veut d'ailleurs en faire son métier, quand il sera grand, il sera boucher !
Malgré une vie ô combien semée d'embuches, Hector va persister et rêver du jour où il aura sa propre boucherie à l'ancienne, où il pourra vendre de la viande de qualité, qui fond dans la bouche et rend heureux, parce qu'elle est issue d'animaux élevés dans le respect des traditions.
Mais bien sûr tout ne va pas se passer comme prévu…
Que vous soyez un amateur de viande ou un végétarien convaincu, cette bande dessinée ne nous donne aucune leçon de morale, mais elle pose des questions sur notre façon de consommer, d'élever les animaux et de les abattre, sur le travail de qualité des artisans et des passionnés de bons produits.
Bon appétit !
Commenter  J’apprécie          300
Hector a un destin tout tracé, qui le comble de joie : devenir boucher et reprendre la boutique familiale. Même si le destin tente de lui mettre des bâtons dans les roues, il ira au bout de son rêve. Jusqu'au jour où une circonstance inattendue va tout remettre en question…
C'est une réflexion intéressante et assez pédagogique sur les choix à opérer en ce qui concerne nos modes d'élevage et notre consommation de viande.
Le récit est amusant quoiqu'un peu superficiel, dans de très jolis décors qui rendent la lecture agréable.

Challenge Bande dessinée 2023
LC thématique septembre 2023 : "Première rencontre"
Commenter  J’apprécie          250
Hector n'a que six ans et son sort est déjà scellé, il sera boucher comme papa. Orphelin très jeune Hector très est recueilli par ses grands-parents. Pas sympa le grand-père. Hector avance dans la vie où la fantaisie de sa tante végétarienne lui amène un peu de joie dans sa vie.
Mais le rêve est toujours là. le sang, la viande, le découpage et une belle boucherie le voilà ce rêve auquel il s'accroche. Pour perpétuer le souvenir de ses parents.
L'histoire est malgré tout assez glauque, c'est saignant et assez cash. Je craignais une BD très orientée, Cent pour cent contre cette boucherie... Ce qui m'aurait assez gêné.
En fait ce n'est pas aussi tranché même si on se dit que tout de même c'est vraiment cruel tout ça.
Hector est plutôt sympathique même s'il n'a pas l'image d'un bon vivant, gouailleur et ventru dans le dessin.
L'album est de belle qualité avec un coté assez rétro comme la boucherie en couverture. le dessin est assez déjanté et évidemment il y a de l'hémoglobine et de la tripe...
Sans doute pas une BD pour les anti-viande malgré tout.
La fin rapide est assez attendue finalement.
Un Bd originale avec laquelle j'ai passé un bon moment, sans nausée, mais il en fallait de peu tout de même.
Merci à masse critique Babelio et à Jungle pour cet envoi.


Commenter  J’apprécie          70
On va suivre la vie d'Hector qui est au début de cette histoire un tout petit garçon. Il va perdre sa mère, puis son père et sera confié à ses grands-parents. Il est vrai que le grand-père sera du genre plutôt violent. Son éducation est orientée pour qu'il soit un bon boucher en perpétuant la tradition familiale. Il aime bien la viande. Il est vrai que je ne lui jetterai pas la première pierre. C'est bon de reconnaître des carnivores dans un monde végan. Cette lecture m'a fait un peu de bien.

Pour autant, il y a quand même une tante rebelle à la viande bovine dans la famille qui aura la chance d'épouser un riche vétérinaire et de terminer très vite veuve avant de trépasser à son tour dans un accident de voiture. Bref, les destins de tout ces personnages sont assez intéressants à suivre.

Cependant, j'avoue avoir eu du mal dans la dernière partie sur la révélation finale qui tombe comme un cheveu sur la soupe sans aucune préparation antérieure pour amener habilement le fait à l'origine de ce retournement de situation. Ce n'est point crédible.

Notre héros va évoluer tout au long de sa vie. Il rejoindra l'autre camp. Cependant, l'auteur a réussi à garder une certaine neutralité entre végétariens et amateurs de viande. Par contre, il va dénoncer les excès du libéralisme et de la surproduction en offrant une réflexion sur notre mode de consommation lié aux conditions d'abattage des animaux de boucherie.
Commenter  J’apprécie          40
Voici la dernière BD en date du prolifique Jean-Blaise Dijan. Pour celles et ceux qui ne le connaitrait pas, sachez que Dijan est l'auteur de beaucoup de BD, dont les plus connues sont le Grant Mort (8 tomes parus) ainsi que ses séries historiques Nantes (2 tomes) et Caen (1 tome). Il est accompagné aux dessins par Alexis Chabert, qui maitrise bien le style années 60, 70, 80, avec des BD sur Serge Gainsbourg, Louis de Funès ou encore Brigitte Bardot.

Avec Hector le boucher, les deux hommes vont nous présenter le jeune Hector, fils de boucher, qui n'a jamais pensé à autre chose que reprendre le commerce de ses parents. Naïvement, il pensait avoir le temps, mais la vie réserve parfois sont lot de mauvaises surprises et le pauvre enfant va voir ses parents mourir, dans des accidents un peu idiots. Dès lors, il va vivre avec sa tante, Betty, qui contrairement au reste de la famille ne veut pas consommer de viande.

Cette BD se déroule sur de nombreuses années, et l'on va voir comment Hector, va perpétuer l'héritage de ses parents, en devenant un grand boucher, voyageant au quatre coins du monde. Les coups durs se succèderont tout au long de sa vie, mais ce dernier va s'accrocher et croire en ses rêves vaille que vaille. Il y a également une double lecture qui nous est proposé car l'on s'aperçoit des dérives de la surconsommation animale. Si quand Hector était petit, chacun mangeait ce qu'il lui fallait, l'industrialisation actuelle pousse à la surproduction. Difficile pour un boucher de faire comprendre qu'on peut aimer son métier quel qu'il soit, et qu'on peut le pratiquer de manière correcte sans être traité d'assassin par les anti mangeur de viande.

Un humour est présent tout au long de la BD et cela permet de ne jamais avoir un récit trop lourd ou trop moralisateur. La vie d'Hector ne vas pas uniquement tourner autour de son métier, car des secrets de familles lui seront révélés tout au long de sa vie, ce qui fait de ce one-shot, un très bon récit tranche de vie comme on les aimes !
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Sceneario
22 juillet 2019
Au final, un bon album, assez touchant, avec des personnages très attachants et une intrigue ou l'on glisse sans soucis !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest
15 février 2019
Carnivore ou végétarien, saignant ou à point, tout le monde se retrouvera dans cette fable gastronomique on ne peut plus contemporaine.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Non, Hector n'est pas mort.
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
Videos de Jean-Blaise Djian (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Blaise Djian
Dans le 159e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Le souffle des choses, premier tome de la série La marche brume que l'on doit à Stéphane Fert et qui est édité chez Dargaud. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie de l'album Shiki, 4 saisons au Japon que l'on doit à Rosalie Stroesser et aux éditions Virages graphiques - La sortie de l'album La loi des probabilités, titre que l'on doit au scénario de Pascal Rabaté, au dessin de François Ravard et c'est édité chez Futuropolis - La sortie de l'album Tous ensemble !, album que l'on doit au scénario de Kris, au dessin conjoint d'Arnaud Michalak et Juliette Laude ainsi qu'aux éditions Delcourt - La sortie de l'album Au nom du fils, sous-titré Dans l'enfer de la prison de San Pedro que l'on doit au scénario conjoint de Jean-Blaise et sa fille Pauline Djian, au dessin de Sébastien Corbet et c'est édité chez Rue de Sèvres - La sortie de l'album Le seul endroit que l'on doit au scénario de Séverine Vidal, au dessin Marion Cluzel et c'est édité chez Glénat - La sortie d l'album collector pour les 77 ans du journal Tintin, album collector que signent de nombreuses plumes et des dessinateurs de renom et qu'éditent Le Lombard
+ Lire la suite
autres livres classés : boucherieVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (39) Voir plus



Quiz Voir plus

quiz :Les Quatre de Baker street tome 4

comment s'appelle le garçon a la casquette rouge et Blanche ?

Tom
Tommy
Billy
Ben

7 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Les Quatre de Baker Street, tome 4 : Les orphelins de Londres de Jean-Blaise DjianCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..