AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782810706952
119 pages
Presses universitaires du Midi (05/11/2020)
4.17/5   3 notes
Résumé :
Les récits de guerre abondent dans le corpus littéraire, pourtant tout est nouveau dans Mai 43. Deux singularités cimentent cette histoire : le langage hybride de l'enfant qui raconte et l'observation innocente qui le protège de la cruauté. Orphelin de 12 ans, Gioacchino vit avec ses oncles et ses tantes à Palerme, mais la famille doit fuir la ville pour échapper à la guerre. Entre des parties de cartes truquées, des perquisitions fascistes, des bombardements aérien... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Maroussia_Ivanovna
  02 février 2021
Ce livre, en version bilingue, n'est pas un livre à lire, mais plutôt un livre à déclamer. « Déclamer » n'est pas le terme qui convient « conter » irait mieux. Mais, faute de public, je me suis contenté de le lire, frustrée de l'intonation du conteur et de la saveur des expressions siciliennes. En effet Dàvide Enia est un auteur de théâtre et ses oeuvres sont des monologues sur accompagnement instrumental, qu'il met en scène et interprète lui-même. Les curieux pourront en trouver quelques extraits sur Youtube.
En tant que Palermitain, Dàvide Enia a choisi de nous raconter un des plus tragiques événement qu'à pu subir sa ville depuis les guerres puniques : le bombardement aérien massif du 9 mai 1943 où, pendant 20 minutes à peine, un vol serré de bombardiers à lâché 1570 bombes, ne laissant que des ruines sur une grande partie du centre historique.
Trop jeune pour être un témoin direct, l'auteur a construit son récit à partir des témoignages qu'il a pu recueillir, essentiellement de septuagénaires qui étaient enfants à l'époque, et de quelques survivants plus âgées. de la sorte, il a choisi de placer son récit dans la bouche de Gioacchino, un enfant qui aurait dû fêter ses 12 ans le jour même. Au lieu de cela, il lui a fallu fuir la ville avec sa famille, des personnages plus truculents les uns que les autres. Il nous raconte, non seulement la fuite en rasant les murs pour ne pas être vu des brigades fascistes, mais aussi les jours qui l'ont précédée ponctués de bombardements de moindre importance. Il nous décrit les alertes, les abris, l'insécurité, la faim, le marché noir… et tout cela avec l'humour qui sourd du ressenti d'un enfant devant la folie des adultes.
Édifiant.
PS : Je ne comprends pas certains choix de la traductrice, par exemple je n'ai jamais entendu appeler un oncle onc' (à part Donald) ni une tante Ti, mais plus couramment Tonton et Tatie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
owore
  25 janvier 2021
Teatro de narrazione? Mais encore? Ne connaissant pas du tout ce type d'écrit j'ai pu profiter de la dernière opération masse critique pour découvrir ce genre littéraire .Ce qui m'a attiré ici est la thématique seconde guerre mondiale que j'apprécie particulièrement et le coté "Italien" que je n'ai jusqu'à présent jamais exploré. J'ai été très sceptique sur l'introduction du livre : cette dernière est longue , technique et assez complexe par moment.Les propos sont illustrés par des citations du récit que l'on n'a pas encore lu?Cela m'a vraiment dérouté : quel est le but? Je ne l'ai compris que plus tard : cette introduction permet de nous familiariser et de comprendre comment il faut lire le récit. Plus que nécessaire a mon sens car il s'agit d'un long monologue , sans annotations , sans rythmes , sans informations pour guider le lecteur .Voila toute la subtilité de ce type littéraire : nous devons lui donner vie à travers notre imaginaire : personnages , intonations ,..... tout! Prise par le récit ,j'ai tout lu d'une traite à ma grande surprise ! du coup j'aimerais bien voir ce que cela pourrait donner mis en scène ! ( qu'est ce que cela doit être dur pour l'acteur !). Plutôt sceptique au début , je termine agréablement surprise et assez curieuse de ce teatro di narrazione , avec l'envie de réitérer l'expérience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          03
JulieGorsky
  11 février 2021
Dans le cadre d'une opération masse critique de Babelio, aujourd'hui, je prends la direction de la Sicile avec Maggio ʻ43 de Davide Enia traduit par Eugenia Fano paru aux Presses Universitaires du Midi en 2020.
Le texte s'ouvre quelque temps après le bombardement du 9 mai 1943. Gioacchino se rend sur la tombe de son frère Rosario et se met à lui faire le récit des jours du bombardement. Accompagné par la comptine du Roi Béfè Biscotte et Miné, Gioacchino avance dans le souvenir de ses aventures en même temps qu'il récite la comptine.
Entre parties de cartes, pillages, bombardements et histoires de famille, Maggio ʻ43 est un récit de guerre dans un théâtre de narration maîtrisé par un fier représentant de la deuxième génération, Davide Enia.
Maggio ʻ43 est porté par Gioacchino, un enfant de 12 ans et c'est ce qui fait toute la spécificité de ce texte. Orphelin, il vit avec ses oncles et ses tantes. Quand Palerme est bombardée, sa famille doit fuir dans le village d'à côté. Maggio ʻ43 est le récit de la guerre vue à travers les yeux d'un enfant. Un récit à la fois naïf, sincère et bouleversant. Gioacchino assiste aux violences faites par les milices fascistes, il doit également apprendre à se cacher et à voler pour survivre. Gioacchino grandit tout au long du récit. Dans un quotidien terrifiant, mais à la fois banal car devenu habituel, Gioacchino livre un récit innocent teinté de situations comiques et légères.
Je n'avais jamais lu de théâtre de narration et j'ai été bluffée, scotchée et subjuguée. J'ai lu d'une traite cette version bilingue de Maggio ʻ43. Comment peut-on faire autrement tant le récit est captivant ? Davide Enia réussit à nous emporter dans la vie de cette famille sicilienne. On s'attache aux personnages et en particulier à Gioacchino. J'ai été touchée par l'authenticité et la maturité dont fait preuve ce garçon tout au long du récit. J'ai aimé découvrir ce pan de l'histoire palermitaine à travers le récit de Gioacchino.
Une introduction au texte et une note sur la traduction précèdent le récit. Ces explications permettent de nous immiscer et de nous imprégner complètement et de savoir comment lire ce type de théâtre si particulier.
Merci à Babelio et aux Presses Universitaires du Midi pour cette opération masse critique. Maggio ʻ43 m'a donnée envie d'en découvrir plus sur Davide Enia.
Lien : https://juliegorsky.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Maroussia_IvanovnaMaroussia_Ivanovna   02 février 2021
Et même onc' Cesare il pleure. Et ça, c'est la première fois que je vois pleurer. Alors je me mets à côté de lui et moi aussi j'essaie de pleurer, mais j'y arrive pas, je me pince fort le bras, mais l'envie de pleurer me vient pas. Alors je compte dans le ciel les avions qui bombardent, mais arrivé à cent-vingt-sept j'arrête.
Commenter  J’apprécie          30
JulieGorskyJulieGorsky   11 février 2021
On dit de ton Onc’ Baldo qu’il est si fort aux jeux de cartes que c’est toujours lui qui décide quand il faut gagner. Mais, surtout, c’est toujours lui qui décide quand il faut perdre.
Commenter  J’apprécie          00
JulieGorskyJulieGorsky   11 février 2021
Putain, qu’est-ce qu’ils sont forts ces siciliens.
Commenter  J’apprécie          00
JulieGorskyJulieGorsky   11 février 2021
Ce son quasi muet. Le son du chasseur bombardier.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Davide Enia (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Davide Enia
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Sur cette terre comme au ciel de Davide Enia aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/108741-divers-litterature-sur-cette-terre-comme-au-ciel.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : monologueVoir plus