AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225809254X
Éditeur : Omnibus (22/03/2012)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Pleins d'ombre et de lumière, de surnaturel et de quotidien, de cruauté et de sagesse, voici réunis, pour la première fois, l'ensemble des contes fantastiques d'Erckmann et Chatrian. Vagabonds et rêveurs, les auteurs errent dans l'Europe fabuleuse tout en restant fidèles au cher pays de leur enfance, celui des confins vosgiens et alsaciens, avec leurs sources claires et leurs brumes qui montent. Entre Hoffmann et Edgar Poe, entre littérature populaire et littérature... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ElGatoMalo
  17 juillet 2019
Un éditeur a regroupé les histoires penchant vers le fantastique dans une intégrale (Omnibus) qui masque le véritable ouvrage d'Erckmann-Chatrian sorti en 1860 qui ne contient que les nouvelles suivantes :
— L'esquisse mystérieuse.
— Gretchen ;
— Entre deux, vins ;
— La lunette de Hans Schnaps.
— Crispinus ou l'histoire interrompue ;
— Le rêve du cousin Elof ;
— L'oreille de la chouette.
— Les fiancés de Grinderwold ;
— Le combat de coqs ;
— La montre du doyen ;
— Les trois âmes ;
— Le sacrifice d'Abraham ;
— Hans Storksus ;
— L'araignée crabe.
Sans compter qu'un professeur américain, en 1899, en Caroline du sud, a aussi fait éditer une version limitée à cinq histoires, apparemment pour un cours sur la littérature française, ce qui donne une coloration anglo-saxonne qui n'est pas du tout en rapport avec les thématiques ni les sources d'inspirations du couple Erckmann-Chatrian.
Lien : https://fr.wikisource.org/wi..
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
Lexpress   03 août 2012
La rencontre entre un esprit rationnel très français, hérité de Pascal et des Lumières, et un imaginaire d'influence germanique et anglo-saxonne.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ElGatoMaloElGatoMalo   17 juillet 2019
En face de la chapelle Saint-Sébalt, à Nuremberg, au coin de la rue des Trabans, s’élève une petite auberge, étroite et haute, le pignon dentelé, les vitres poudreuses, le toit surmonté d’une Vierge en plâtre. C’est là que j’ai passé les plus tristes jours de ma vie. J’étais allé à Nuremberg pour étudier les vieux maîtres allemands ; mais, faute d’espèces sonnantes, il me fallut faire des portraits… et quels portraits ! De grosses commères, leur chat sur les genoux, des échevins en perruque, des bourgmestres en tricorne, le tout enluminé d’ocre et de vermillon à plein godet.

Des portraits, je descendis aux croquis, et des croquis aux silhouettes.

Rien de pitoyable comme d’avoir constamment sur le dos un maître d’hôtel, les lèvres pincées, la voix criarde, l’air impudent, qui vient vous dire chaque jour : « » Ah çà ! me payerez-vous bientôt, Monsieur ? savez-vous à combien se monte votre note ? Non, cela ne vous inquiète pas… Monsieur mange, boit et dort tranquillement… Aux petits oiseaux le Seigneur donne la pâture. La note de Monsieur se monte à deux cents florins et dix kreutzer… ce n’est pas la peine qu’on en parle. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SZRAMOWOSZRAMOWO   21 février 2017
Il s’aperçut de ma tristesse et me dit : « Vous n’aimez pas les araignées, Frantz, ni moi non plus. Mais, grâce au ciel, il n’y en a pas de dangereuses dans ce pays. L’araignée-crabe que votre tuteur a dans sa boîte vient de la Guyane française. Elle habite les grandes forêts marécageuses constamment remplies de vapeurs chaudes, d’exhalaisons brûlantes ; il lui faut cette température pour vivre. Sa toile, ou pour mieux dire son vaste épervier, enveloppe tout un fourré. Elle y prend des oiseaux, comme nos araignées prennent des mouches. Mais chassez de votre esprit ces dégoûtantes images, et buvez un coup de mon vieux bourgogne. »
» Alors, se retournant, il souleva le couvercle de la seconde banquette, et retira de la paille une sorte de gourde, dont il me versa dans un gobelet de cuir une pleine rasade.
» Quand j’eus bu, toute ma bonne humeur revint et je me pris à rire de ma frayeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Erckmann-Chatrian (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Erckmann-Chatrian
ERCKMANN CHATRIAN – La Lunette de Hans Schnaps
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Vous avez dit Erckmann ? Non, Chatrian !

Bonjour, moi c'est Emile

Erckmann
Chatrian

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Erckmann-ChatrianCréer un quiz sur ce livre