AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811235132
Éditeur : Milady (20/10/2017)

Note moyenne : 4.65/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Dans le royaume d’Ombre, les femmes qui possèdent le don sont persécutées par le Clos, ordre religieux patriarcal qui voit en elles une menace. C’est dans la cité devenue légendaire de Sav-Loar, protégée par une série de sorts et d’illusions au cœur de la forêt des Songes, que se réfugient ces femmes depuis des décennies. Lorsqu’à l’adolescence, Bleue découvre ses puissants pouvoirs, elle s’allie à un groupe d’esclaves pourchassés par des hommes du Clos pour rejoind... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  18 avril 2018
Dans le royaume d'Ombre, les femmes, surtout magiciennes ne sont pas en odeur de sainteté. Elles sont traquées par les capes d'or, qui cherchent à les éliminer.
Dans une autre contrée, le Sker Nazar recherche de nouveaux esclaves, par l'intermédiaire de son médecin il fait l'acquisition d'une jeune fille, de deux femmes et de deux hommes. Leurs destins seront étroitement liés. Ils seront à leur façon destiné a changer le monde.
Un roman de fantasy assez agréable, ou la magie domine.
Les personnages sont extrêmement bien travaillés. Je pense d'ailleurs que c'est un atout de ce roman. L'évolution des personnages est très intéressante car elle pousse le lecteur a s'intéresser à ce développement. Ce qui caractérise également ces personnages ce sont leur humanité : leur caractère, leur faiblesse et défaut, mais également les qualités intrinsèques qui en découlent.
Bien évidemment, la région des ombres est aussi très travaillées.
J'ai apprécié ce roman qui fait la part belle à la quête de liberté... tout en n'oubliant pas que la liberté des uns commence là ou s'arrête celle des autres. le côté idéologique et politique sont assez intéressants .
J'ai juste eu a regretter quelques longueurs, mais dans l'ensemble ce roman se lit bien, avec une écriture fluide et agréable.
Une belle aventure et de belles rencontres en ce qui me concerne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          535
DawnG
  20 décembre 2016
Coup de coeur❤
J'avais beaucoup aimé L'héritage des Roi-Passeurs mais j'en regrettais un peu le manque de développement. Et bien là, j'ai été servi ! L'univers d'Ombre dense est bien développé, le lecteur suit plusieurs personnages dont les destins s'entremêlent, c'est palpitant et complet ^^ Ce second roman dans l'univers des rois et reines d'Ombre, des magiciens et des magiciennes m'a complètement happé, même si ma lecture n'a pas été rapide (pouponnage oblige), j'y pensais souvent et avait envie de m'y replonger avidement, voire même je regrette encore d'avoir terminé, j'ai eu du mal à quitter cet univers.
Un magicien, une cape d'or, recherche une jeune femme avec qui il a passé une nuit et qui est enceinte, très certainement de lui. Il doit la retrouver pour éliminer l'enfant si c'est une fille, l'envoyer étudier au Clos à Astria si c'est un garçon. Car cette cape d'or est un Traqueur, hors de question pour lui, de laisser dans la nature, une potentielle magicienne… Dans le royaume, lui et ses pairs ont pour tâche de retrouver les jeunes filles dont le pouvoir s'est déclenché et de les éliminer avant qu'elles s'en aillent grossir les rangs des sorcières qui se cachent dans la Forêt des Songes, à Sav-Loar. La jeune femme traquée mets au monde une petite fille, l'abandonne à des marchands et disparait.
Quelques années plus tard, à Dorderès, sur la foire aux esclaves, les hommes du Sker Nazâr, seigneur d'une citadelle dans le Désert des Regrets, recherchent des bras pour les mines et des jeunes femmes pour le harem du maître. Fèl, une étrangère du royaume d'Ombre, belle blonde provocante est remarquée par le chef du harem, elle est achetée avec une sauvage en haillon. Ils achètent également sur les recommandations du médecin du Sker, Amesân, deux guerriers un étranger d'Ombre et un homme robuste. Ils croisèrent le regard d'une gamine, Bleue qui fût acheté elle aussi pour le harem malgré son jeune âge… le groupe hétérocycle, enchaîné, se mets ensuite en route avec la citadelle. Cependant, Fèl ne pense qu'au moyen de s'échapper, peut-être en séduisant un des trois hommes, un guerrier du nom de Yôn. Mais il reste plutôt insensible à ses charmes mai surtout ils n'ont pas l'occasion de s'arrêter en chemin.
Fèl et Bleue se retrouvent donc au harem et si Bleue essaie d'être la plus transparente possible, Fèl elle décide de se mettre en avant, afin d'être choisie par le Sker, dans l'intention de réussir à découvrir comment elle pourrait s'échapper de la citadelle. Mais rien ne va se passer comme elle l'attendait, notamment, le seigneur va se révéler bien différent de se qu'elle s'était imaginé… Surtout, elle et Bleue vont vivre un enfer à la merci de cet être infâme…
C'est toujours difficile pour moi de parler d'un coup de coeur, j'ai envie de rentrer dans les détails mais je ne voudrais pas gâcher votre lecture et en même temps, je veux vraiment vous convaincre de lire ce roman !
Les personnages sont vraiment bien développés, on suit principalement Fèl et Bleue mais nombre de personnages secondaires qui vont croiser les jeunes femmes. Des magicien(ne)s mais aussi des personnes normales ou encore des Dieux. En effet, pour ceux qui ont lu les Rois-Passeurs, on retrouve Aa et Izil. Ce ne sont les seuls personnages que l'on retrouve d'ailleurs. Je me suis attachée à beaucoup de personnages, j'ai couru avec eux, j'ai tremblé pour eux, j'ai espéré pour eux et avec eux. J'ai adoré la petite troupe qui gravite autour de Fèl. Surtout, l'auteure prend le temps de nous en apprendre sur chacun et à chaque fois pour servir l'histoire. Plus on creuse les personnages, plus je m'attache à eux et plus j'ai du mal à m'en détacher et c'est exactement ça que j'ai ressenti avec Oreb, Luernios, Bleue notamment. J'ai eu un peu plus de mal avec les magiciennes. Comme tout n'est pas tout blanc ou tout noir, on se rend compte que rien n'est parfait même à Sav-Loar et que même cette communauté cachée par nécessité et qui devrait pouvoir vivre au grand jour à ses défauts. Même si j'ai eu un peu plus de mal avec ces personnages, je me suis beaucoup attachée à certaines d'en elle, notamment Néphélie et Tyna.
On ne s'ennuie pas une seconde et on apprend beaucoup sur l'univers imaginé par Manon Fargetton. L'histoire des magiciennes et des magiciens, du royaume d'Ombre, du Dieu gris… L'intrigue est solide et se met en place, parfois on se demande ce que le début va nous apporter, où on va, et progressivement tout se lie, tout à un sens, rien n'est laissé au hasard. le lecteur va naviguer entre le destin des deux femmes, mais aussi entre les eaux tumultueuses de la politique du royaume et des caprices des Dieux.
L'auteure a réussi à faire évoluer ses personnages et de quelle façon ! Ils traversent tous un moment donné un tournant décisif dans leur vie et les événements, les gens, les façonnent.
Différents thèmes sont abordés, très forts, la liberté, le renoncement, l'acceptation de soi, des autres, la vengeance, l'espoir. Pour les développer, sachez que Manon Fargetton ne va pas épargner les personnages et le lecteur non plus. le plus puissant est la dualité des êtres, faire mal en pensant faire le bien mais aussi apprendre à accepter d'être imparfait, apprendre à pardonner pour avancer. La dualité de l'ombre et de la lumière, des faux-semblants et des vérités, de la mort et de la vie, de la vengeance et du pardon. le savoir et les non-dits, les mensonges et la vérité. On sent que l'auteure travaille dans le milieu de la lumière, son récit est tout en nuance, éclairage / part d'ombre… C'est encore plus flagrant que dans le premier.
Comme pour L'héritage des Rois-Passeurs, les personnages féminins sont forts et mis en valeur, un livre encore une fois un peu féministe mais cette fois si, en nuance, le Passé nous est révélé et les défauts des deux camps, magiciens qui ont le pouvoir et traquent les magiciennes, et ces dernières qui ne font plus confiances aux hommes… le mystère sur ces personnages est levé par rapport au premier livre. Comme dans ce dernier, j'ai beaucoup aimé la façon de faire la magie, et encore plus je crois, ce que peuvent faire les magiciennes les illusions, seulement la méthode …. est loin d'être parfaite…
Un récit fluide et prenant. Des personnages consistants et attachants. Une histoire passionnante et terrible. J'ai eu beaucoup de mal à quitter cet univers, il me manque déjà. Je garde l'espoir que l'auteure aura peut-être envie d'y replonger un jour et alors, je me ferais un plaisir de continuer l'aventure même si beaucoup de choses ont été dites, on ne sait jamais ^^
Lien : https://lesdecouvertesdedawn..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Berelex
  14 mai 2017
Ce livre est la suite de "l'héritage des rois passeurs", bien qu'il se lise très bien comme un one-shot. On y découvre Ombre, une terre de magie, de pouvoirs, et de persécution. Car seuls les hommes y sont autorisés à pratiquer la magie. Cette interdiction, issue d'un duel vieux de plusieurs siècles, est surtout celle de la crainte de leur capacité de faire des illusions.
C'est dans ce décor que Bleue et son groupe de futurs acolytes sont vendus comme esclaves au sker, et commencent leur vie d'adulte marqués par la barbarie de celui-ci.
On passera sur les hasards qui en sont presque, deus vult comme disait l'autre (même si des fois ces dieux ont de drôles de manières d'atteindre leurs objectifs). Les personnages y sont attachants, et surtout étonnamment bien développés : on notera surtout les cas de Bleue et de Manala, qui avait tout pour rester une magicienne lambda. Chaque personnage a quelque chose à apporter, et en recoupant leurs personnalités se dessine une seule et même volonté, ce qui est un bel effort mais on aurait apprécié connaître mieux les autres antagonistes car elle semble n'avoir choisi de parler que de ceux qui ont cette vision du monde . L'intrique pour sa part est très plaisante, même si on regrettera peut-être le dernier plot-twist : on ne s'attend jamais vraiment à ce qui va se passer (à part avec Tiriss, mais bon...), et on reste accroché pour savoir ce que va devenir ce groupe hétéroclite. L'univers est riche, bien agencé (on aurait cependant apprécié une carte dans les 300 premières pages), et chaque endroit à sa spécificité, et n'existe pas que pour donner un endroit de plus. Seul bémol à mon avis, la gestion du gouvernement du royaume d'ombre, qui semble trop caricaturale surtout avec un peuple qui semble ne pas être crédule.
Il s'agit d'une excellente lecture, à ranger pas encore parmi les grands livres, mais assurément parmi les très bons livres, et qui a l'avantage de se lire très facilement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
azelmazel
  23 novembre 2017
Après "L'héritage des Rois-Passeurs", j'avais hâte de retourner en Ombre, j'avais adoré ce livre, et mis la note maximale, qui le mérite mais avec les "Illusions de Sav-Loar", c'est encore le niveau du dessus. D'autant que les deux romans sont comme tréssés l'un avec l'autre.
L'histoire débute 8 ans avant les événements contés dans l'héritage des Rois-Passeurs.
Sur un marché aux esclaves de Dorderès où Amesân, médecin du Sker Nazâr, est chargé d'acheter de nouveaux esclaves pour son Maître. C'est ainsi qu'il va acquérir une flamboyante blonde, une sauvage androgyne et peu loquace, un guerrier blond totalement naïf, un viel homme énigmatique et une pré-adolescente apeurée.
Cinq esclaves dont la vie va changer à jamais, mais pas seulement...
En dire plus serait dangereux mais aussi inutile. le rythme de l'écriture de Manon Fragetton étant autant fluide que rapide, bien que cette histoire se déroule sur près de 10 ans, plus de vingt si l'on compte le prologue et presque 700 pages. Chaque ligne est subtile et savoureuse.
Loin d'une écriture aseptisée, certains passages sont extrêmement durs. Humour, ironie, tendresse, sagesse égoïsme, immaturité, peur, sont dosés où il faut et quand il faut. Ce qui fait de ce livre un véritable bijou.

Un régal, et des acquisitions prochaines sont, forcément, prévues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34
Lunalithe
  10 novembre 2017
Un gros roman de Fantasy plutôt agréable à lire et assez prenant, riche en personnages et qui s'étend sur une longue période.
J'ai aimé le monde dans lequel l'histoire évolue, et pour une fois, j'aurais aimé une carte pour visualiser tout ça. La période couverte est audacieuse, mais c'est très bien amené.
Si j'ai passé un bon moment de lecture, je reste dubitative sur certains choix qui ne sont finalement qu'assez peu exploités, et l'aspect "Deus Ex Machina", s'il n'est pas dénué de charme, est un peu le "TGCM" qui clôture les questionnements qu'on pouvait encore avoir. Pour ma part, je suis moyennement convaincue - mais ça doit être mon côté athée qui parle.
Je lui ai reproché en cours de lecture des stéréotypes et un manque d'originalité assez décevant : on retrouve les grands archétypes des personnages de fantasy (et/ou de jeux vidéos), à savoir l'innocente bafouée, le soldat au grand coeur, le guérisseur, la voleuse farouche, etc etc. Ça s'annonce assez manichéen (les magiciens sont mauvais, les magiciennes sont gentilles), même si le dénouement tend finalement à démontrer que les choses peuvent être plus complexes que ça.
Pour ma part, je trouve que la fin sauve le roman : Peut-être est-ce le côté stéréotypé, ou la longueur, mais j'avoue que je m'étais laissé aller dans une lecture passive et sans passion, avec le sentiment que ce livre ne me resterait pas en mémoire très longtemps.
Cela dit, je le confirme : j'ai passé un agréable moment de lecture, mais je doute que ce roman laissera une empreinte indélébile dans ma mémoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
lyokolyoko   16 avril 2018
En comprenant que la plupart de ceux qui t'ont fait du mal sont victimes de la société dans laquelle ils évoluent. Ca n'excuse pas leurs actes. Ce que tu as vécu est horrible et jamais je ne te dirai de leur pardonner, ou je ne sais quelle autre connerie de ce genre qu'assènent les esprits bien-pensants qui n'ont aucune idée des images qui nous hantent. Mais les hommes qui m'ont lapidée étaient dans leur bon droit, selon les lois de ma terre, et des femmes ont participé à mon supplice. De même, tu étais esclave, ta volonté n'entrait pas en ligne de compte dans l'empire de Mélionor. Ce sont ces lois qu'il faut changer, Bleue. La plupart des hommes et des femmes évolueront avec elles. Quant aux autres, nous aurons les armes pour les mettre hors d'état de nuire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
JennDidiJennDidi   19 janvier 2017
Sans prévenir, elle se leva, se dirigea vers les bains, plongea dans le bassin. Mais elle sut dès l’instant où elle fut tout entière immergée qu’à présent, rien ne pourrait la laver aussi profondément qu’elle le désirait.
Flottant entre deux eaux, elle leva les yeux vers la surface. Une lampe à huile tamisée était suspendue au plafond et de doux rais de lumière dansaient dans les remous provoqués par son plongeon. C’était tellement beau. Elle aurait pu rester là pour toujours. Elle voulait rester là pour toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
HelloHiseHelloHise   15 décembre 2017
- Tu as toujours été douée pour le drame.
- C'est ce qui fait mon charme.
- Tu sais que ton charme n'a aucun effet sur moi.
- C'est la raison pour laquelle il est si drôle d'en user en votre compagnie. Ni vous ni moi ne somme dupes. Et pourtant, vous savez que j'ai raison.
Commenter  J’apprécie          30
HelloHiseHelloHise   07 décembre 2017
Car encore aujourd'hui, même s'il aimait parler et poser des questions aux gens pour apprendre à les connaître, il n'arrivait jamais à dire exactement ce qu'il pensait. Ou plutôt, les sens des mots prononcés n'avait pas le même impact que dans ses pensés; ils apparaissaient confus et simplistes dès qu'ils passaient la barrière de ses lèvres.
Commenter  J’apprécie          10
NehilisNehilis   10 avril 2017
Oh, oui, dit-elle, nous sommes différents. Cela, personne ne le remet en cause. Nous ne voulons pas être identiques aux capes d'or, ce serait absurde. Nous voulons juste être traitées de la même manière.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Manon Fargetton (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Manon Fargetton
Conférence Révoltes et guerres de libération... chez les écrivains de fantasy enregistrée aux Imaginales 2018 Avec Lionel Davoust, Estelle Faye et Manon Fargetton
autres livres classés : discriminationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Le suivant sur la liste

Quel est nom de la clinique où se trouve Timothée?

La clinique des Colombes
La clinique des Pélicans
La clinique des Cigognes
La clinique des Vautours

6 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Le suivant sur la liste de Manon FargettonCréer un quiz sur ce livre
. .