AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075110808
Éditeur : Gallimard Jeunesse (18/10/2018)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 47 notes)
Résumé :
“ Deux lignes d’explosions ravagent la Terre. Nul n’en connaît l’origine mais, quand elles se rejoindront au large de notre côte atlantique, notre monde sera détruit. Sur les routes encombrées de fugitifs qui tentent en vain d’échapper au cataclysme, six hommes et femmes sont réunis par le destin. Ensemble, ils ont dix jours à vivre avant la fin du monde...”
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Maks
  16 janvier 2019
Quand j'ai vu le titre de ce roman passé sur le net je me suis dit : celui-là il me le faut, jeunesse ou pas, peu importe, c'est un de mes sujets de prédilection, la fin du monde, la réaction des gens face à l'extinction de l'humanité, leur ressenti. En plus à ce moment là je vois écrit sur la première de couverture le nom de Manon Fargetton dont j'avais vraiment apprécié le roman "Quand vient la vague", avec ces deux arguments, mon achat était inévitable.
La trame de cette histoire d'anticipation est menée tambours battants par Manon Fargetton grâce à un style fluide et dynamique, des chapitres courts et une urgence permanente pour nos personnages. Rien à dire sur l'écriture, c'est l'un des atouts du livre avec le scénario qui lui se démarque des autres titres du genre avec un livre écrit dans le livre, que l'on parcours en même temps que l'héroïne.

L'héroïne justement m'a bien plu, avec son look gothique et ses doutes. En parlant des personnages, dans l'ensemble ils sont variés niveau caractère, intéressants pour la plupart sauf deux qui m'ont horripilé tout au long de l'aventure, là où c'est dommage c'est qu'ils sont tous deux importants. Vous ferez la part des choses en lisant le roman car comme on le dit souvent, chacun à ses goûts et ses préférences.

J'ai beaucoup aimé le petit côté fantastique qui se dégage du livre dans le livre, comme une histoire parallèle fantasmée.
Les décisions et choix faits par nos personnages sont intéressants, parfois je me suis retrouvé dans les choix faits, les sentiments sont maîtrisés. J'ai un peu moins accroché sur cette fin, trop improbable pour moi, je n'y ait pas cru, mais cela ne gâche en rien la lecture.

Le roman est publié en catégorie jeunesse, à partir de 13 ans, je trouve cela un peu limite, je l'aurais plutôt vu en "SF" ou même "Young Adult" mais pas plus jeune non, pour la simple et bonne raison qu'il y à des scènes bien violentes, parfois choquantes (orgie, viol, mort d'enfants) et avec des détails.
À chacun de voir s'il veut placer le livre entre les mains d'un jeune de 13 ans, moi non, je ne le passerait pas à mon fils, pas assez mûr.

Pour conclure je dirais que c'est un bon roman d'anticipation, pas exempt de défauts mais très agréable à lire. Attention de ne pas mettre cette histoire entre les mains de n'importe quel ado tout de même selon sa sensibilité.
Sur le blog :
Lien : https://unbouquinsinonrien.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
orbe
  12 novembre 2018
La fin du monde est annoncée. La Terre est ravagée par des séismes et tsunamis qui impactent progressivement et ineluctablement l'ensemble de la planète de manière fulgurante et implacable.
La Bretagne est une des dernières zones qui devrait être touchée, c'est là que logiquement une horde de gens se pressent, espérant s'offrir un répit.
Lili-Ann quitte ainsi Paris où elle est étudiante afin d'espérer rejoindre la maison familiale. Mais encore faut-il pouvoir l'atteindre...
Elle rencontre une ribambelle de personnes très différentes qui vont interagir jusqu'à former un pack assez solide pour conserver une humanité et même une sorte d'espoir en l'avenir.
Un roman original par la place qu'il laisse à l'écriture. Un des personnages clés de cette aventure est un écrivain qui acquiert soudainement la capacité de dévoiler dans son récit en cours des événements en liant avec la réalité.
Il est cependant vain de chercher trop longtemps la raison de ce cataclysme. Il est de l'ordre du fatum et ne se laisse que peut approcher. Son intérêt principal est de lancer le décompte du reste à vivre et à placer chacun face à soi-même.
Un roman bien construit avec de nombreuses interférences entre les personnages, une écriture qui évoque les scénarios de films et un message qui semble nous inciter à faire face, toujours.
A découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Analire
  20 novembre 2018
Que feriez-vous s'il en vous restait plus que dix jours à vivre ? Des explosions ravagent progressivement la surface de la Terre. Personne ne sait à quoi elles sont dues, la seule chose dont sont certains les scientifiques, c'est qu'elles vont détruire l'intégralité de la surface de la terre et des hommes. Dans dix jours, la vie humaine s'éteindra. Sur Terre, c'est le chaos. Les gens fuient, tentent de trouver un abri pour échapper à la catastrophe ou profitent des derniers jours qu'il leur reste à vivre. Nous suivrons particulièrement un groupe de personnes composé de Gwen et Sara, un couple atypique, Brahim, un chauffeur de taxi sans attaches, Valentin, un jeune garçon qui vient de perdre sa mère, Lili-Ann, une femme très attachée à sa famille et Béatrice, une courageuse force de l'ordre. Alors qu'ils ne se connaissaient pas, le hasard va les faire se rencontrer et poursuivre un bout de chemin ensemble.
Dix jours avant la fin du monde est une dystopie apocalyptique angoissante. le compte a rebours est lancé : il ne reste plus que dix jours à la population humaine pour survivre. Pour ajouter une dose de tension supplémentaire, Manon Fargetton ajoute, à chaque début de chapitre, un décompte sous forme d'heures, qui montre le temps qu'il reste avant la fin complète de l'humanité. Effrayant…
L'histoire se construit avec une alternance à chaque chapitres des différents points de vue des protagonistes. Ainsi, cela donne une dynamique supplémentaire au récit et nous permet de se rapprocher plus étroitement de chacun des personnages. de cette façon, j'ai réussi à tous les comprendre et les apprivoiser, en quelque sorte, et à voir leurs différentes réactions face à la catastrophe approchante. Tous à leur manière ont su me toucher : Brahim et son grand coeur, Lili-Ann et son amour pour sa famille, Valentin et sa manière de cacher ses sentiments, Gwen, son amour pour la littérature et son côté tête en l'air, Béatrice, avec son courage, sa détermination et son envie d'aider les autres…
Nous assistons, avec effroi, aux actions et décisions stupéfiantes des personnes soumises à la fin du monde. La civilisation humaine, mue par sa peur et sa soif de vivre, souhaite profiter des derniers instants qu'il leur reste à vivre. On ne reconnaît pas l'Homme tel qu'il est dans la société moderne, rabaissé au rang d'animal sauvage et primitif, pris au piège de la situation terrestre. Heureusement que d'autres personnes, comme certains membres de la bande, gardent leur sang-froid et leur éducation face à la catastrophe naturelle qui va sévir.
C'est vraiment un récit prenant et addictif. Chaque fin de chapitre donne envie d'en commencer un nouveau, tant et si bien que j'aie dû lire ce livre en deux jours seulement.
Malheureusement, j'ai trouvé le dénouement du livre un peu abrupte et pas assez clair. Manon Fargetton nous laisse dans le flou, un peu à bout de souffle après avoir découvert l'ensemble de l'histoire. J'espère sincèrement qu'une suite est prévue, et que sa sortie est prévue dans peu de temps. Si c'est le cas, je serai l'une des premières à me ruer dessus pour l'acheter !
Une dystopie bien construite, dynamique, avec des personnages attachants et originaux. Je ne serais pas surprise si j'apprenais dans quelques années que ce livre a été adapté au cinéma…!
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ewylyn
  29 décembre 2018
Un roman qui me rendait très curieuse. Déjà parce que je voulais lire des romans de l'autrice depuis très longtemps, c'est donc une toute première plongée dans le monde de Manon Fargetton ; ensuite, on évoque un côté très dystopie et fin du monde avec une couverture très classe je trouve ; enfin, c'est un partenariat avec On lit plus fort et qu'il était dans ma PAL depuis un bout de temps. En tout cas, j'étais curieuse et une fois le roman entamé, j'ai mis deux séances de lectures pour le terminer. En moins de 24 heures, je l'avais terminé et c'est un très bon roman.
Il ne laissera pas indifférent, je le trouve osé sur beaucoup de points. La fin est tellement ouverte, les explications sont là sans être là... comprenez que ces explosions, chacun y voit ce qu'il souhaite y voir. Les croyants, un acte de Dieu ; les plus cartésiens, une déclaration de guerre ; un romancier, une version plus extravagante et féerique, voire extra-terrestre. Ce que j'aime, c'est ne pas savoir et laisser les personnages me convaincre de leur version, avec leurs arguments. Bien sûr que j'aurais aimé un fait fixé, avec une fin plus carrée. Toutefois, je trouve le roman bien plus intéressant, original et audacieux avec ce type de parti pris.
C'était captivant de comprendre le comment du pourquoi, de laisser le réel et la fiction de Gwenaël s'entrechoquer de la sorte. La fin ouverte laisse notre imagination croire ce qu'elle souhaite, une fin ou une note d'espoir. En tout cas, ce compte à rebours a donné une intrigue haletante et prenante jusqu'aux dernières lignes, je n'ai pas pu lâcher le roman ou très peu. J'avais envie de savoir ce qui allait se passer, qui ou quoi, de quelle façon, comment et après ? C'était passionnant comme expérience à vivre, j'ai lu des dystopies, de l'anticipation, mais jamais de roman sur la fin du monde à proprement parler. C'était une grande première et j'ai passé un super moment.
L'histoire est linéaire, l'on suit plusieurs points de vue sans être perdu entre les différents personnages. On suit le quotidien brusquement interrompu par ces explosions, on voit le désespoir et l'instinct de survie, on côtoie l'entraide avec l'horreur, on assiste à des drames et de beaux moments. Il y a de l'amour, de la colère, de la peur, de la tension, de l'angoisse, de l'amitié... Manon Fargetton a placé d'excellents ingrédients avec un certain pep's, avec humour sans pour autant oublier les grandes émotions, la maturité ou la gravité.
C'est une histoire simple et efficace, avec de beaux messages, une portée philosophique intéressante, ça fait réfléchir sur tout un tas de sujets. L'autrice a une chouette plume, j'ai adoré ce mélange de modernité, de vivacité avec beaucoup de subtilité, de finesse. C'est une plume très addictive et j'ai hâte de lire d'autres romans, ma soeur en a un dans sa bibliothèque, je pense que je lirais sous peu. Les descriptions comme les dialogues font avancer le récit, permettent de mieux connaître les personnages.
Ces derniers sont particuliers. Je ne sais pas s'ils sont attachants, j'aurais dû mal à en parler en détail. Ils sont humains, ils sont simples, avec leurs qualités et leurs défauts. Autant tête à baffe que géniaux, je pense que c'est pour ça que je les aime bien, ils ne cherchent pas forcément à survivre en écrasant les autres ou en se prenant pour des superhéros. C'est entre-deux, c'était enrichissant de les suivre, de les comprendre, de voir se dévoiler ou non durant le récit, de les détester ou de les apprécier. Je n'ai pas eu de coup de coeur, mais ils m'ont tous captivée, je voulais savoir, en apprendre davantage, les voir réussir.
En somme, c'est un roman très curieux. Il pourra vous interpeller, je me suis posée tout un tas de questions sur le contexte, est-ce un réel roman signé de Manon Fargetton ou elle-même mettant en scène un auteur qui nous invente un récit mettant en scène cette fin du monde en invoquant Gwenaël comme avatar usant de SF et de fantasy pour expliquer l'ensemble... bref une mise en abîme. Ce serait aussi bien un roman sur l'art d'écrire, sur le métier qu'un roman apocalyptique. Tarabiscotée comme théorie, mais tout ce flou donne matière à réfléchir, comme les personnages, ce qui leur arrive, ce qu'ils pensent et font. C'était une très belle expérience et un super bon roman que j'ai adoré du début à la fin, riche en émotions, dense, un brin mélancolique sans être passif. Il était très cool !
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DoVerdorie
  17 janvier 2019
Ce n'est pas une histoire de SF mais d'anticipation, qui se passe dans l'année 201?... faut donc que la fin du monde arrive vite puisqu'il ne reste même plus une année.
L'auteure a imaginé que deux murs d'explosions vont balayer tout et toute vie sur terre. Murs qui vont se rejoindre dans un dernier Big Bang devant la cote de la Bretagne, dans dix jours. Dans ce court laps de temps le hasard va se faire rencontrer plusieurs personnes (entre 25 et 50 ans) qui vont s'entraider pour essayer de survivre... le plus longtemps possible.
Si au départ j'ai vraiment apprécié les personnages (à part l'écrivain qui m'a énervée tout au long du roman), mon plaisir de lecture s'est imperceptiblement changé en agacement.
L'entraide c'est louable, l'introspection devant l'imminence de sa mort est compréhensible, or, quand le récit a commencé à tourner vers un espèce de « peace and love » (malgré les frictions dans le groupe), j'ai dit : « stop !, trop de sentiments, tue le sentiment », en tout cas le mien. Je n'ai plus ressenti grand chose devant ses personnages finalement trop « lisses », trop édifiants, trop tolérants... et j'ai survolé les cent dernières pages.
J'avais envie d'autre chose que de la guimauve.
Ne cherchez pas non plus des rebondissements ou du suspense, il n'y en a pas. Il n'y a que des réactions et comportements d'une poignée de personnes devant le seuil de la mort et j'ai eu du mal à croire qu'on puisse, réagir, penser, sentir avec tant d'utopisme et de bienveillance, à de tels moments (mais je n'ai, bien sûr, pas encore vécu la grande partance vers le néant).
Or, ce qui m'a réellement déplu c'est le roman dans le roman que l'écrivain sus-pointé se sent obligé d'écrire avec tant d'empressement. Que M. Fargetton veut rendre hommage à la muse qui inspire et pousse urgemment chaque auteur... soit. Cependant, quand l'imagination influence la réalité pour la biaiser, j'ai redit : »stop ! ça devient n'importe quoi » (peut-être que je n'ai pas assez d'imagination...)
Par contre, ce qui, a mes yeux, « sauve » ce texte, c'est bien l'écriture, agréablement entraînante, comme toujours chez M. Fargetton.
Maintenant, est-ce un roman pour ados ? Je reste dubitative...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (3)
Ricochet   05 février 2019
Avec les illustrations de Nathalie Desforges qui donnent vie aux personnages (la couverture du livre est simplement magnifique), le livre de Luc Blanvillain est une perle à garder précieusement dans sa bibliothèque, à relire sans modération.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Telerama   16 novembre 2018
Une poignée de beaux personnages condamnés à vivre les derniers jours du monde cherchent le sens de la vie. A travers le prisme du roman d’anticipation, Manon Fargetton se livre un peu elle-même. Et donne à la littérature les pleins pouvoirs.
Lire la critique sur le site : Telerama
Actualitte   13 novembre 2018
Une apocalypse splendide, émouvante, où rien n’est écrit d’avance. Sauf, peut-être, cet étonnant roman qui agit en miroir de la terrible course contre la montre...
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   04 novembre 2018
C'est drôle, l'existence. Quand on est jeune, on croit qu'on ne tombera pas dans ses pièges, qu'on fera mieux que ses parents, mieux que tout le monde. On a tout prévu. On n'imagine pas que des galères peuvent nous tomber dessus - ça n'arrive qu'aux autres - et on attend de l'univers qu'il se plie à nos désirs. Jusqu'au jour où on comprend que les autres, ça peut aussi être nous. Et alors tout change.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
GanistorGanistor   21 novembre 2018
C'est drôle, l'existence. Quand on est jeune, on croit qu'on ne tombera pas dans ses pièges, qu'on fera mieux que ses parents, mieux que tout le monde. On a tout prévu. On n'imagine pas que des galères peuvent nous tomber dessus - ça n'arrive qu'aux autres- et on attend de l'univers qu'il se plie à nos désirs. Jusqu'au jour où on comprend que les autres, ça peut aussi être nous. Et alors tout change.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AvelineAveline   22 octobre 2018
Elle voudrait que demain n’arrive jamais. Elle voudrait se perdre dans le présent, arrêter le temps à cette seconde. Elle voudrait vivre une vie entière en un claquement de doigts. Elle voudrait savoir ce que cela fait de se réveiller auprès d’un homme qu’elle aime depuis dix ans. Vingt ans. Trente, pourquoi pas. Et même si ce n’était pas son destin, même si elle n’aurait jamais vécu cela, elle voudrait savoir tout de même les déchirements et les douleurs, les pertes et les doutes, et puis les lumières inespérées qui s’allument au détour d’une période sombre. Elle voudrait expérimenter tout ce qui fait une existence. Tout ce qu’elle n’a lu que dans les livres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GanistorGanistor   25 novembre 2018
Tandis que des rais de lumière réapparaissent au loin sur la mer, nous nous accrochons l'un à l'autre, perdus, bouleversés, pleins d'un désir et d'un manque que même l'autre ne saura jamais entièrement combler. Laisse-moi me nourrir de ta vie et t'emplir de la mienne, Zéphyr, comme deux sources jumelles qui s'abreuvent l'une l'autre et jusqu'au bout des temps.
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   03 novembre 2018
Est-ce qu'on reste un peu enfant tant qu'on a ses parents en vie ? Ou est-ce que les perdre tôt vous projette plus vite que les autres dans l'âge adulte ?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Manon Fargetton (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Manon Fargetton
Manon Fargetton - Les plieurs de temps, Les illusions de Sav-Loar et Quand vient la vague
autres livres classés : fin du mondeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le suivant sur la liste

Quel est nom de la clinique où se trouve Timothée?

La clinique des Colombes
La clinique des Pélicans
La clinique des Cigognes
La clinique des Vautours

6 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Le suivant sur la liste de Manon FargettonCréer un quiz sur ce livre
.. ..