AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Charles Berbérian (Illustrateur)
EAN : 9782361561192
Éditeur : Le Monde (31/05/2013)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Avec ses lunettes noires, son rouge à lèvres cerise et son fourreau noir très près du corps, Miléna fait vraiment bonne impression. Tous les auteurs de polar invités pour un week-end de signatures engageraient bien la conversation avec cette romancière prometteuse. Ils devraient se méfier. Car la jeune Roumaine au passé sulfureux a d’autres projets, et ces écrivains n’en font pas partie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
cicou45
  21 octobre 2013
Miléna Kadoch nous prend dès le début par les émotions en nous racontant les grandes lignes de son roman qui se veut autobiographique, intitulé "L'enfance rouge". Ce dernier s'est d'ailleurs vendu à trois cent cinquante mille exemplaires, a été traduit dans plusieurs langues et est d'ailleurs devenu un véritable best-seller. Vous devenez certainement vous demander pourquoi je dit qu'il s'agit soit-disant d'une autobiographie...Eh bien là débute tout le mystère. Si Miléna n'était en fait qu'une usurpatrice, une mythomane et pourquoi pas, une femme prête à tout, même à éliminer ses concurrents pour rester une femme de prestige ? Qui sait qui se cache réellement derrière ce masque ?
Tout va peut-être dévoilé lors d'un banal week-end organisé par Philippe Aynaud, un célèbre journaliste, milliardaire qui plus est, qui a eu l'idée folle de réunir les plus grands auteurs de polars du monde ainsi que des navigateurs afin de lancer son grand challenge, une course autour du Pôle Nord. C'est donc décidé : navigateurs et romanciers se retrouveront le temps d'un week-end rencontre -signatures organisé à Brest. Mais si c'était durant ces deux jours que bien des masques tombaient et dont certains, d'ailleurs ne se remettront jamais ?
Je ne vous en dis pas plus mais j'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture, assez sanglante je dois dire mais qui reste néanmoins une belle découverte. Un roman très court, très bien écrit et dans lequel le lecteur se laisse emporter !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Rodin_Marcel
  31 janvier 2019
Férey Caryl (1967-), Berbérian Charles (illustration) – "Chérie noire" – Soc. éd. du Monde, 2014 (ISBN 978-2-36156-119-2)
– inclus dans l'emboîtage "Les petits polars du Monde - SNCF" (ISBN 978-2-36156-115-4)

L'auteur ne va pas au bout du mécanisme mis en oeuvre : un récit déjanté réclame une écriture du même tonneau, faute de quoi tout devient – comme c'est ici le cas – trop invraisemblable ; dans le genre déjanté, mieux vaut s'en remettre à Jean-Michel Pouy ou Franz Bartelt...

NB : L'un des treize fascicules vendus sous emboîtage par "Le Monde" sous l'ISBN 978-2-36156-115-4 et l'intitulé "Les petits polars du Monde - SNCF", réunissant treize "nouvelles noires inédites" plus ou moins policières écrites par des auteurs sélectionnés d'après ce que "Le Monde" pense être les meilleurs dans le genre (i.e. respectant les normes de la bien-pensance prêchée par ce quotidien bo-bo, qui s'abstient d'indiquer la date de naissance des auteurs de sexe féminin).
le texte est précédé d'une préface (qui est la même pour tous les fascicules), entrelardé d'illustrations, et suivi d'une courte biographie de l'auteur et du dessinateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Epictete
  21 janvier 2014
Difficile de faire une critique objective de cette nouvelle à la fois intelligente, originale, ironique, "gonflée" et qui semble vivre dans son monde.
Mais son monde nous intéresse, nous amateurs de polar et accros de babelio.
C'est vite lu, et on en voudrait encore;
Caryl Férey n'est peut être pas le plus connu de nos auteurs, mais il sait très bien mettre au service d'une idée, ses expériences à travers le monde.
De plus, vu le nombre de prix ou de reconnaissances qu'il a reçu, on se dit que ce n'est certainement pas que du hasard ....
Je note donc ce nom, afin de combler mes lacunes.
Commenter  J’apprécie          30
christinebeausson
  20 juillet 2013
Petite nouvelle sympathique d'un grand voyageur qui aujourd'hui nous emmène au bout du monde.....à Brest, pour une transat inédite et qui pourrait rapidement devenir très à la mode. Tous les ingrédients sont là !
Les personnages sont croqués avec vivacité, nous rencontrons du beau monde avec des auteurs de polars internationaux et reconnus, pas forcément dépeints sous leurs meilleurs jours....mais c'est une fiction n'est ce pas!
C'est noir...très noir...nouvelle noire parfaite pour découvrir Caryl Férey
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
cicou45cicou45   21 octobre 2013
"[...] les émotions fortes créent des liens."
Commenter  J’apprécie          130
IJKLM__PIJKLM__P   12 novembre 2018
Ils ont beau être des vedettes internationales, Analson et Sidony n’en restent pas moins des hommes. La cinquantaine bien entamée, ils ont déjà une femme, des enfants ou une maitresse mais, ne rêvent que d’une chose : coucher avec une femme. Une Française en l’occurrence.
Commenter  J’apprécie          00
IJKLM__PIJKLM__P   12 novembre 2018
L’homme ne dit pas non. Les hommes ne disent jamais non. Encore moins quand ils ont bu deux verres face à une fille comme moi. De fait, le marin sourit comme s’il venait de passer le Cap Horn.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Caryl Férey (52) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caryl Férey
Habilement composées, vissées serré, les intrigues des trois romans au menu de ce Cercle polar composent aussi, au fil du texte, d'étouffantes atmosphères. Caryl Ferey réussit une sorte de tragédie shakespearienne où le destin de deux frères devient la métaphore de l'histoire sanglante de la Colombie. Liam McIlvanney, rebondissant sur un fait divers qui a marqué la ville de Glasgow à la fin des années 60, brosse le portrait d'un monde à l'agonie. Et dans un autre genre, simenonien et cotonneux, Graeme Macrae Burnet dévoile l'envers du décor d'une petite ville alsacienne repliée sur ses névroses.
"Paz" de Caryl Ferey, coll. "Série noire", éd. Gallimard. "Le Quaker" de Liam McIlvanney, traduit de l'anglais par David Fauquemberg, éd. Métailié. "L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet, traduit de l'anglais par Julie Sibony, éd. Sonatine
+ Lire la suite
autres livres classés : romanciersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (26) Voir plus