AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean-Luc Piningre (Traducteur)
EAN : 9782266321235
1320 pages
Pocket (04/11/2021)
4.23/5   62 notes
Résumé :
Jim Fergus mêle avec maestria la lutte des femmes et des Indiens face à l'oppression, depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à aujourd'hui, et dépeint des portraits de femmes aussi fortes qu'inoubliables.

Mille femmes blanches a reçu le prix du Premier roman étranger
Que lire après Mille femmes blanches - IntégraleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Ainsi, reprit-il enfin, nos guerriers logeront leur graine de Cheyennes dans le ventre des femmes blanches. Elle s'épanouira dans leurs entrailles et la prochaine génération de nos enfants viendra au jour dans votre tribu pour jouir de tous les privilèges qui y sont associés. "
Avec la trilogie Mille femmes blanches, Jim Fergus nous offre non pas un pavé mais trois pavés ( 1300 pages au total) qui comblera les fanatiques de grandes sagas familiales et les très beaux portraits de femme !

Jim Fergus mêle avec maestria la lutte des femmes et des Indiens face à l'oppression, depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à aujourd'hui, et dépeint des portraits de femmes aussi fortes qu'inoubliables.

Avec cette flamboyante trilogie Mille femmes blanches, Jim Ferus mêle avec maestria, le roman d'aventure, la chronique sentimentale, en glorifiant de vastes étendues de paysages où le chaud intense cotoie le froid extrême.

Une épopée grandiose au souffle lyrique évident !
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          340
A part les grandes lignes des cours d'histoires, je ne connaissais que très très peu l'histoire, les us et coutumes et la société des amérindiens. Ce livre a donc été une grande découverte pédagogique pour moi. Les allers-retours entre les différentes époques et générations permettent de voir l'évolution de la place de ces natifs d'Amérique sur leurs propres terres. J'ai beaucoup appris et j'ai ressenti beaucoup d'injustice.
Les deux premiers tomes étaient très intéressants, le troisième m'a laissé un petit arrière goût, car pas archi fan d'un des personnages principaux ( ) et l'histoire n'avance pas vraiment au final.
A lire absolument !!
Commenter  J’apprécie          20
je tenais absolument à lire cet ouvrage... quelle déception, dès la page 39 tout dérape. le style est plutôt scolaire, le vocabulaire restreint mais surtout quel anachronisme entre la façon de penser du personnage principal et l'époque où l'histoire se déroule. Les personnages sont caricaturaux, et oui, la suissesse est une vache, la noire est nue, et l'héroïne bien sûr est choisie par le chef indien. Et surtout, on n'apprend absolument rien sur la vie et les coutumes des Cheyennes. Un livre superficiel, peu crédible, un roman à l'eau de rose sur fond d'aventure en territoire indien. Une horreur littéraire. Aucune commune mesure avec le magnifique roman de Philipp Meyerle fils
Commenter  J’apprécie          10
1874. La nouvelle nation de l'Amérique est en proie à de multiples guerres menées par les Blancs contre les Indiens, qui ne font que revendiquer leurs terres volées et leur liberté bafouée.
Le président Grand accepte pourtant de recevoir un grand Chef Cheyenne, Little Woolf, à Washington pour passer un accord qui pourrait remédier à cet état de crise : 1 000 femmes blanches contre chevaux et bisons.
Le président Grant veut sans doute se donner bonne conscience en acceptant ce compromis. Des femmes de toutes origines (prisons et les asiles) se portent volontaires afin de mener à bien cette mission : intégrer le peuple indien, dont May Tood, dont le seul crime a été de vivre hors mariage avec le père de ses deux enfants qui lui ont été retirés lorsqu'on l'a qualifiée de folle. May n'a de cesse de décrire l'enfer vécu dans cet établissement de misère et veut croire à un avenir meilleur et qui sait retrouver ses enfants un jour...
Au travers de ses nombreux carnets, on assiste peu à peu à l'installation de ces femmes, à l'espoir si volatile qui perdure jusqu'au dénouement funeste,
ces peuples nomades dont leur âme a été dérobée le jour où on les a parqués dans des réserves infâmes, annihilant tout signe de culture identitaire.
Un vrai manifeste de la suprématie des Blancs ne pouvant ignorer les hurlements des Indiens massacrés, ceci pour ne pas oublier notre ignominie.

Lien : https://www.rosemariecinema...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
[...] on comprend que c'est notre village à nous, que l'armée a mis en pièces, il y a quelques mois [...]. En se rapprochant, on voit les squelettes carbonisés des tipis en travers de la vallée. Certains tiennent encore debout, leurs perches noircies par les flammes, et d'autres, c'est rien que des tas de charbon. Il y a de l'herbe qui pousse au milieu depuis le printemps, et c'est obscène parce que, pour nous, ça sera toujours l'hiver ici, rien ne peut plus jamais pousser au milieu de tout ça.
Commenter  J’apprécie          10
Ce que je sais s'est que je ne sais rien
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jim Fergus (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jim Fergus
Vidéo de Jim Fergus
autres livres classés : cheyennesVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (237) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3101 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..