AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Perry (Traducteur)
ISBN : 226404862X
Éditeur : 10-18 (20/11/2008)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 218 notes)
Résumé :
Retour à Swindon, dans le Monde Extérieur, pour la célèbre détective littéraire Thursday Next désireuse d'offrir à son fils, Friday, une vie paisible... Le vœu pieu dans toute sa splendeur ! D'abord, elle n'aurait jamais dû accepter d'embarquer Hamlet dans la réalité. Rongé par ses états d'âme et tellement soucieux de savoir ce que les gens pensent de lui - rapport à son incapacité notoire à prendre des décisions -, il s'incruste chez les Next, flirte avec lady Hami... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Malivriotheque
  20 octobre 2014
Après deux ans dans le roman Les Hauts de Caversham, Thursday, flanquée de son fils Friday, revient dans le monde réel dans le but de des-éradiquer son mari Landen. Elle embarque également avec elle le célèbre Hamlet pour lui faire prendre un peu l'air. Mais le retour à la réalité est loin d'être simple : Yorrick Kaine est sur le point de prendre le contrôle du pouvoir et de se déclarer dictateur, tandis que Goliath veut devenir une religion et chasse quiconque serait danois...
Une intrigue plus alambiquée que dans les précédents opus. Pour ne rien cacher, c'est pour l'instant le moins accrocheur de la série. L'humour et les jeux de mots savants sont au rendez-vous, ça fait plaisir de retrouver tout ce petit monde, mais il y en a un peu partout et il est parfois dur de comprendre l'intrigue principale de ce tome. C'est sans doute pour cela qu'on accroche moins : car il y a plusieurs moyennes histoires plus ou moins liées plutôt qu'une bonne grosse et unique intrigue bien fournie.
Toutefois, il y a des moments vraiment sympathiques et pleins de surprises, comme à la fin, ou encore des révélations sur des personnages ou évènements croisés plus tôt qui prennent enfin un sens dans ce livre 4, ce qui est magique et habilement mené par l'auteur, vrai puits d'imagination !
J'espère que le tome 5 reprendra plus sur des chapeaux de roues. Ce numéro 4 qu'a beaucoup moins inspirée, pour preuve cette critique aussi insipide et inutile que de l'eau du robinet !
Lien : http://livriotheque.free.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
LiliGalipette
  05 mars 2015
Thursday Next n'a toujours pas récupéré son mari Landen, mais elle a accouché. Son fils Friday a maintenant deux ans et elle est bien décidée à lui donner un père. Elle a un sicaire à ses trousses et elle doit garder un oeil sur Yorrick Kaine, personnage échappé d'un livre, devenu chancelier du pays et un peu trop à la colle avec le groupe Goliath, multinationale à la dent dure et aux desseins délirants. Et voilà que St Zvlkx, religieux du 13e siècle, débarque en 1988, bien décidé à voir se réaliser ses prédictions, notamment la victoire de l'équipe des Maillets de Swindon. N'oublions que le Minotaure est toujours en fuite. « le Minotaure nous créait des problèmes qui dépassaient largement son importance littéraire. » (p. 16) Et il y a Hamlet qui se demande comment les lecteurs le perçoivent et qui décide de faire une incursion dans le Monde Extérieur, laissant le royaume de Danemark aux mains d'une Ophélie furax, et profitant de son incursion dans la réalité pour flirter avec Lady Hamilton qui pleure l'éradication de l'amiral Nelson. Alors que le petit Friday apprend à parler en lorem ipsum, un climat antidanois s'installe en Grande-Bretagne et Yorrick aimerait bien se faire élire dictateur de l'Angleterre. Pour réussir à tout mener de front, il faut des nerfs d'acier, des ressources insoupçonnées et une bonne dose de second degré. Il ne manquerait plus que les personnages se rebellent… « Les personnages n'ont pas à dicter à l'auteur ce qu'il doit écrire. » (p. 208)
Voilà, rien n'a changé dans l'univers de Thursday Next, c'est toujours le grand n'importe quoi mis au service du rire et d'une intrigue rudement bien ficelée. « Si le monde réel était un roman, il n'aurait jamais trouvé d'éditeur. Trop long, trop délayé… et pour finir, sans véritable dénouement. » (p. 104) C'est certain que si l'on s'amuse à comparer les mérites du roman et ceux de la vie réelle, on peut avoir envie de s'installer dans le premier. C'est toujours avec jubilation que je pars à la suite de Jasper Fforde dans ses déambulations littéraires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Shan_Ze
  24 août 2015
Entre la prochaine réalisation de la prophétie de Saint Zvklx, la montée en puissance du nouveau candidat Yorrick Kaine, les tentatives d'assassinat sur sa personne, il y a de quoi tourner la tête de Thrusday Next. Elle vient tout juste de revenir dans le Monde Extérieur avec son fils Friday de deux ans et tout le monde cherche à savoir où elle était… et bien sûr, elle cherche toujours son mari Landen, éradiqué dans sa jeune enfance…
Un quatrième tome qui m'a encore séduite ! En fait, plus la série avance, plus ce monde complètement loufoque créé par Jasper Fforde, m'émerveille ! La recherche de Landen, la garde de Friday ou les sujets plus sérieux comme tenter de faire sortir Yorrick de la réalité, protéger les Danois ou se protéger soi-même ( !) sont toujours excellemment bien racontés par l'auteur. J'ai adoré les Néerdanthals, la finale du SuperArceau et tant d'autres moments encore, j'ai beaucoup ri ! Un défaut peut-être mais pas tellement finalement, beaucoup, énormément, de sujets qui avancent en même temps, entremêlés... mais c'est ça qui fait aussi tout son charme. Ca me donne envie de me lancer dans le prochain tome pour savoir ce qu'il peut bien lui arriver maintenant. Même si la fin de ce tome sonnait un peu comme une fin définitive… Je suis accro à cette série !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Folfaerie
  23 août 2014
Ce retour dans le monde réel n'exclue pas pour autant quelques personnages de fiction, dont mon cher Hamlet dont la seule présence est une garantie que le lecteur ne va pas s'ennuyer. Et pourtant, quelques pauses auraient été fort bienvenues dans ce récit qui m'a donné le tournis. Thursday doit récupérer son mari éradiqué, empêcher le tueur a gages engagé pour l'éliminer d'atteindre son objectif, faire gagner l'équipe de Swindon lors du grand match de croquet, empêcher Goliath de nuire, faire garder son fils, etc. J'ai retrouvé des personnages que j'aime bien, comme le frère de Thrursday, Joffy, le chasseur de vampires, goules, etc., Spike et la bande des Néandertal, à l'occasion d'une sombre histoire de livres de contrebande à passer en douce à la frontière…. Outre les toujours nombreuses références littéraires, on s'amuse des loufoqueries de l'auteur. Une au hasard : savez-vous que si vous faites une incursion au royaume des semi-morts, mais que vous trainez dans le monde intermédiaire, vous êtes « spirituellement ambivalent » ?
En terme de révélations, les 3 derniers chapitres sont assez bluffants, une pirouette de l'auteur à laquelle je n'aurai pas pensé, mais qui m'a à nouveau donné le tournis. Il faut suivre Fforde dans ses délires, après tout va bien…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
frankgth
  12 novembre 2011
Après avoir sauvé le monde des livres (Le Puits des Histoires Perdues), cette chère Thursday Next va maintenant devoir sauver son monde à elle. Pas facile quand on arrive avec un bébé et un Hamlet déboussolé dans les bagages. Surtout qu'elle doit composer avec un compte en banque qui a tout du trou noir, un mari toujours inexistant, un Goliath aux ambitions toujours aussi destructrices, et un Yorrick Laine qu'elle semble être la seule à voir sous son vrai jour. Et je ne vous parle pas de son nouveau poste de manager des maillets de Swindon afin d'aider à la réalisation d'une étrange prophétie...
Toujours aussi foisonnant et débordant d'imagination et de délires en tous genres, ce quatrième tome reste un vrai bonheur à lire pour peu qu'on arrive à rester concentré, car avec tout ces personnages qui apparaissent et disparaissent et ce temps qui est loin d'être un long fleuve tranquille, pas toujours facile de savoir où on en est.
En tout cas pour ceux qui ont aimé les précédents, aucune hésitation c'est toujours aussi bon, et il est sûr que je plongerais dans le suivant, "Le début de la fin", dès que je l'aurais en main.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   04 juillet 2011
Lundi matin, je fus réveillée par les gargouillis de Friday. Debout dans son petit lit, il essayait d'attraper le rideau qui était hors de sa portée. Maintenant que j'étais réveillée, déclara-t-il, on pouvait imaginer pire que de descendre au rez-de-chaussée, où il pourrait jouer pendant que je préparerais le petit déjeuner. Enfin, il ne l'exprima pas tout à fait en ces termes-là – c'était plutôt quelque chose comme « Reprehenderit in voluptate velit id est mollit » -, mais le message était clair.

Faute de contre-argument, j'enfilai ma robe de chambre et emmenai mon petit bonhomme en bas, tout en me demandant qui pourrait bien me le garder aujourd'hui. Après mon quasi-pugilat avec Jack Maird, je n'avais pas envie qu'il assiste en direct à tous les exploits de sa maman.

Ma mère était déjà levée.

- Bonjour, maman, lançai-je gaiement, comment ça va aujourd'hui ?

- Pas dans la matinée, répondit-elle, lisant dans mes pensées, mais ça devrait être possible en milieu d'après-midi.

- C'est très gentil de ta part.

Je mis le porridge sur le feu et jetai un œil sur La Taupe. Kaine avait adressé un ultimatum aux Danois : soit leur gouverneur renonçait à vouloir déstabiliser l'Angleterre et saboter notre économie, soit l'Angleterre n'aurait pas d'autre choix que de rappeler son ambassadeur. Les Danois avaient répondu qu'ils ignoraient de quoi il parlait et exigé la levée de l'embargo sur leurs produits d'exportation. En réponse, Kaine imposa une taxe de 200 % sur les importations de bacon danois et ferma toutes les voies de communication.

- Duis aute irure dolor est ! Hurla Friday.

- Tiens bon, répliquai-je, ça arrive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MalivriothequeMalivriotheque   13 octobre 2014
- Fi de la vie ! ah ! fi ! poursuivait Hamlet. C'est un jardin de mauvaises herbes montées en graine et foisonnant de choses affreuses1.


1. Zut et rezut ! Je me sens comme un jardin à l'abandon, envahi de mauvaises herbes genre orties ou renouées du Japon, ce qui est une vraie plaie, mais qu'on peut détruire à l'aide d'un herbicide autorisé, en vente dans les jardineries Jekyll.
Traduction simultanée sur NDBDP-phone avec l'aimable autorisation des jardineries Jekyll.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Shan_ZeShan_Ze   09 août 2015
- Il se trouve, expliqua-t-il, que Goliath offre aux citoyens mécontents la possibilité de déposer un recours pour toute injustice ou mauvais traitement subi... comme une sorte de grand pardon, en fait. Si Goliath veut devenir l'opium du peuple, il fait d'abord qu'on expie nos péchés. Nous aimons à réparer le mal que nous aurions pu commettre, puis sceller la réconciliation d'un baiser de la paix pour prouver notre sincérité.
- Et c'est comme ça que vous vous êtes retrouvé à tenir un café.
- Tout à fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
HildebaldHildebald   20 mai 2013
-Votre compte n'est plus approvisionné depuis presque deux ans et demi, poursuivit la préposée.
- J'ai été absente.
- En prison?
- Non. Donc le reste de mon découvert, c'est...?
- Les intérêts du prêt que nous vous avons accordé, les intérêts des intérêts, les frais d'expédition du courrier pour vous réclamer l'argent que nous savions que vous n'aviez pas, plus le courrier pour demander l'adresse à laquelle nous savions ne pas pouvoir vous joindre, plus le courrier pour vous demander si vous aviez reçu les lettres dont nous savions qu'elles n'étaient pas arrivées à destination, plus les relances étant donné notre humour un peu spécial..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
nekomusumenekomusume   26 février 2013
La morale n'a rien à voir là-dedans, Miss Next. La durée de vie des institutions politiques est trop brève pour autoriser une action à long terme. Le destin de l'humanité est entre les mains des multinationales. Un gouvernement est nommé pour cinq ans... nous, on raison en siècles. Voilà pourquoi ce prochain pas vers la religion est une étape logique de notre développement.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Jasper Fforde (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jasper Fforde
Dans le cadre du Mois de l'Imaginaire, Babelio vous propose toute une série de vidéos pour en apprendre davantage sur les littératures de l'imaginaire.
La science-fiction c'est pas pour rire. On parie ?
Livres cités :
- Histoire comique des états et empires de la lune de Cyrano de Bergerac : https://www.babelio.com/livres/Bergerac-Histoire-comique-des-etats-et-empires-de-la-lune-e/28636
- Une fantaisie du docteur Ox de Jules Verne : https://www.babelio.com/livres/Verne-Une-fantaisie-du-docteur-Ox/83178
- Les Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett : https://www.babelio.com/livres/Pratchett-Les-Annales-du-Disque-Monde-Tome-1--La-Huitieme-c/7764
- Terra ! de Stefano Benni : https://www.babelio.com/livres/Benni-terra-/266724
- Martiens, go home ! de Fredric Brown : https://www.babelio.com/livres/Brown-martiens-go-home-/293535
- L'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde : https://www.babelio.com/livres/Fforde-Laffaire-Jane-Eyre/3185
+ Lire la suite
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La tyrannie de l'arc-en-ciel : La route de Haut-Safran

Quel est le nom donné à la société instaurée après le Truc-qui-s'est-passé ?

La Monokeros
La Chromocratie
Le Desiderisme

10 questions
41 lecteurs ont répondu
Thème : La tyrannie de l'arc-en-ciel tome 1 de Jasper FfordeCréer un quiz sur ce livre
. .