AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Perry (Traducteur)
ISBN : 2264043903
Éditeur : 10-18 (01/06/2006)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 415 notes)
Résumé :
Thursday Next, détective littéraire et agent des OpSpecs, est de retour! Après être entrée dans l'intrigue du roman Jane Eyre, elle bénéficie d'un repos bien mérité. Elle a aussi retrouvé l'homme de ses rêves, Landen, et comme un bonheur n'arrive jamais seul, la voilà enceinte! Seulement, la corporation Goliath ne l'entend pas de cette oreille, et pour la contraindre à libérer le criminel qu'elle a enfermé dans un poème de Poe, le groupe tout-puissant fait éradiquer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (70) Voir plus Ajouter une critique
Rebus
  02 août 2013
On retrouve avec plaisir dans ce deuxième tome Thursday Next, l'héroïne de L'affaire Jane Eyre, qui , après avoir modifié la fin du célèbre roman et combattu Hadès, est devenue célèbre. Entretemps, elle s'est mariée, son oncle Mycroft, génialissime inventeur, disparaît (oui oui c'est le mot) à la retraite, et elle va avoir un bébé...Tout va bien, quoi.
Mais la corporation Goliath ne l'entend pas de cette façon : et hop, ils éradiquent son mari Landen, ce qui fait qu'il n'existe plus, sauf dans les souvenirs de son épouse... Thursday part donc à sa recherche...
La suite est jubilatoire : on découvre la Jurifiction et cette brigade improbable qui peut entrer dans les livres et veiller sur les chefs d'oeuvre. On rencontre miss Havisham, la tutrice de Thursday, et personnage des Grandes Espérance de Dickens. Il y a aussi le fameux chat du Cheschire, qui veille sur la bibliothèque de tous les livres écrits et ceux à venir...
C'est totalement inédit, totalement loufoque, Jasper Fforde a su créer un vrai monde parallèle et imaginaire très riche. Toutefois, comme pour le premier tome, j'ai été déroutée les cent premières pages, il faut s'accrocher car on perd vite le fil de l'histoire.
Une série que je savoure doucement, en distillant mes lectures au fil des mois...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
Kickou
  14 septembre 2018
Vous n'allez pas me croire ; en tant que babéliote j'ai été recruté par les OpSpecs pour vérifier la crédibilité de ce bouquin, ainsi que la véracité des aventures de Thursday Next leur propre agent et accessoirement héroïne de ce roman. La première chose à dire, c'est que je n'étais pas le meilleur choix pour cette mission étant donné mon peu de goût pour les After-Eight, le pudding et la bière tiède, bon pour le fish'n'chips passe encore et puis j'avoue bien apprécier Tom Sharpe et David Lodge. Bref, sous le nom de code de Saturday Always, j'ai dû « rentrer » dans ce roman, je vous épargne les détails techniques, mais je peux vous dire qu'avec un peu d'entrainement, c'est à la portée de beaucoup de babéliotes (les britishs n'ont qu'à bien se tenir). Personnellement j'aime bien quand la fantaisie, l'imaginaire, voire le fantastique s'immisce dans le réel, mais là c'est le contraire ; le réel intervient pour valider l'extraordinaire et le loufoque le plus forcené, du coup j'étais un peu perdu. Donc j'arrive page 352, ligne 23, où je lis «- Parce qu'il est parti, espèce d'ahuri, marmonna Havisham dans sa barbe ... ». ? Nom de Dieu ! Me dis-je, je ne vais pas me coltiner la lecture complète des Grandes Espérances de Dickens pour vérifier si Miss Havisham a une barbe ; d'autant que dans ce roman ci, il n'y est fait allusion que dans ce passage* ... J'étais mal barré. Mais à un moment de mes pérégrinations dans cette histoire, j'ai profité d'une occasion pour inviter Thursday à boire une pinte dans un pub miteux du XVIIIème siècle d'un roman de R.L. Stevenson (lui aussi je l'aime bien) :
- Thursday, vous devriez démissionner des OpSpecs, ça ne mène à rien cette histoire burlesque et caricaturale, vous valez mieux que ça.
- Je sais Saturday, mais Fforde, mon auteur est si habile et aussi si charmeur, je suis en quelque sorte prisonnière, d'où le titre du roman ... » Elle parlait en français mais avec un joli accent britannique un peu comme Jane Birkin. (Vous pouvez relire cette phrase avec l'accent ... ça le fait non ?)
- D'accord Thursday, mais je connais une planète ... la planète Babélio, vous connaissez ? C'est un endroit merveilleux pour une lectrice comme vous ... » Et là ... Pschitt ! Elle c'est évanouie dans l'espace-temps de la littérature. Je suppose que Jasper Fforde l'a rappelé à lui pour l'envoyer dans un quelconque classique de la littérature anglaise. Ha ! le perfide ...Tricheur ! Escroc !
A la page 339, ligne 26 il est écrit : « Bon, allez, à plus. ». Et voilà, mission accomplie, retour sur Babélio.
* Effectivement, Miss Havisham n'a pas de barbe, l'utilisation d'une périphrase pour la traduction française est à l'origine de cette confusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LiliGalipette
  28 février 2015
Roman de Jasper Fforde.
Thursday Next a vaincu Achéron Hadès, elle a enfermé un des agents du groupe Goliath dans un poème d'Edgar Allan Poe et elle a libéré son oncle Mycroft et sa tante Polly. Depuis qu'elle a changé la fin de Jane Eyre – ce qui lui vaut un procès – et sauvé le roman, elle est célèbre, mais le feu des projecteurs, ce n'est pas son truc. Elle préférerait vivre tranquillement avec son mari, Landen, et continuer à travailler chez les LittéraTecs. D'autant plus qu'on annonce que la découverte d'un manuscrit d'une pièce inédite de Shakespeare, que et tout le monde veut découvrir ce fameux Cardenio. Thursday Next découvre aussi que les changements d'entropie et les coïncidences ne sont jamais gage de tranquillité. « Il y a un peu trop de coïncidences autour de moi en ce moment… je pense que quelqu'un cherche à me tuer. » (p. 123) de plus, son père revient du futur et lui annonce que le monde va être détruit jusqu'à devenir une étrange bouillie rose. Et voilà que Landen disparaît, éradiqué par le groupe Goliath qui veut récupérer son agent. Mais pour libérer Jack Maird du Corbeau, Thursday doit entrer dans le livre, ce qui est bien difficile puisque le portail de la prose a été détruit. Sous la tutelle de Miss Havisham, elle découvre la Jurifiction. « La Jurifiction est une agence interne aux romans et son rôle est de préserver l'intégrité des oeuvres de fiction populaire. » (p. 188) Ah, et en plus, Pickwick, son dodo domestique, a pondu un oeuf.
Deuxième volet des aventures l'agent Thursday Next. C'est toujours aussi délicieux de se promener de livre en livre au gré de l'imagination débordante de l'auteur. Les personnages de classiques deviennent des personnages de son roman et la frontière entre monde extérieur et monde des livres s'atténue. Si vous voulez communiquer en toute discrétion, utilisez donc les notes de bas de page. En arrière-plan, le grand méchant prend de l'ampleur : le groupe Goliath a tout du vilain conglomérat avide aux desseins machiavéliques. « Ce que vous avez un mal fou à comprendre, c'est que Goliath est tout ce dont vous aurez jamais besoin. Tout ce dont chacun aura jamais besoin. Notre production va du berceau au cercueil. » (p. 116) On trouve encore des personnages aux noms à pleurer de rire, comme Diane Chassereiss ou Sassan LeRoussi, avocat de son état. Un grand bravo à la traductrice, Roxane Azimi, qui nous permet de nous régaler de bons mots et autres drôleries stylistiques. La suite très vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Yunali
  02 septembre 2013
Une fois que l'on est rentré dans l'univers si particulier de Jasper FFORDE, et que, comme moi, on en est devenu fan, on ne peut que se réjouir de retrouver Thursday Next, agent des OpSpecs.
Et… on la retrouve en pleine promo après qu'elle ait changé la fin de Jane Eyre (cf. tome 1), et ce sous la direction de Cordelia Flakk, l'agent en charge des « RP » (relations publiques).
Mais on ne peut pas dire que ça soit la tasse de thé de Thursday, Cordelia a donc du boulot !
Mais à la fin du premier tome, souvenez-vous, il se trouve aussi que Thursday avait enfermé Jack Maird, un agent de Goliath (multinationale toute puissante aux intentions pas vraiment louables), dans le poème d'Edgar Allan POE intitulé « le Corbeau ».
Mais Goliath ne compte pas en rester là, et veut à tout prix récupérer Jack Maird.
L'agent Maird-Haas est donc mandaté pour cela, et Goliath va jusqu'à « éradiquer » Landen, le mari de Thursday. Ils ont fait disparaître Landen et fait en sorte que seule Thursday s'en souvienne.
Sauf que pour le retrouver, Thrusday va devoir négocier avec le diable, en l'occurrence Goliath, et sortir Jack Maird du Corbeau !
Mais ce n'est pas aussi simple, puisque le Portail de la Prose créé par Mycroft l'oncle de Thrusday a été détruit !
Comment va donc s'en sortir notre agent préféré des OpSpecs ?
Ah ça il faut au minimum avoir l'esprit aussi farfelu que Jasper FFORDE pour imaginer une solution pour Thursday !
Et voilà donc que notre héroïne va faire la connaissance avec des membres de la Jurifiction, qui peuvent communiquer avec elle via le NDBDP-phone (Note de Bas de Page) !
Elle va aussi à cette occasion rencontrer de savoureux personnages tels que le Chat du Cheschire, Marianne Dashwood, Messire Pellinor et la Bête Questante, la Reine Rouge et surtout Miss Havisham, qui deviendra la tutrice de Thrusday pour sa formation.
En fait il est quand même dur de résumer un livre de Jasper FFORDE… particulièrement celui-ci qui se révèle être un tome de transition qui met en place divers éléments pour l'intrigue à venir concernant Thrusday qui est à la recherche de son mari Landen.
On retrouve bien sûr la truculence et l'originalité que l'on a découvertes dans « l'affaire Jane Eyre » et qui forment le style si particulier de l'auteur. J'avoue qu'on adhère ou pas… mais personnellement j'adore vraiment, ça change de lecture plus « classiques » dans la forme ou dans le fond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Folfaerie
  02 juillet 2013
Retour dans le monde de Thursday Next, cette Angleterre parallèle et idéale où les animaux domestiques sont des dodos, la migration annuelle des mammouths est l'objet d'un événement couvert par les médias, et où les délits relatifs aux livres sont sévèrement punis.
Depuis que Miss Next a débarrassé le monde de l'horrible Hadès et modifié la fin de Jane Eyre, la voici devenue célèbre et obligée de donner des interviews et de participer à des tas d'émissions stupides et ringardes pour le compte des OpSpecs. Pour autant, tout n'est pas rose. Son mari a été éradiqué (et oui, elle a finalement épousé Landen), son père qui continue à échapper à la Chronogarde est sur le point d'être capturé et la toute-puissante firme Goliath lui met la pression.
Cette suite de l'affaire Jane Eyre est très drôle et pleine de bonnes trouvailles. J'en ai retenu deux en particulier : la jurifiction, organisme que nous découvrons parce que Thursday doit être jugée pour avoir changé la fin de Jane Eyre (le procès calqué sur celui de Kafka est hilarant). Une idée excellente qui permet à notre héroïne de voyager dans les livres, et de rencontrer, entre autres, le chat du Cheshire, Marianne Dashwood, Messire Pellinor et la Bête Questante et l'épatante Miss Havisham, comme vous ne l'avez jamais vue.
Miss Havisham, c'est ce lugubre fantôme qui traine sa robe de mariée miteuse dans Les Grandes Espérances. Une poigne de fer, une vitalité hors du commun et une passion immodérée pour les bolides. Réjouissant ! D'autant que c'est elle qui doit former Thursday à ses nouvelles fonctions.
Bref, une parfaite lecture d'été (j'ai dit d'été ?) alors pourquoi s'en priver ?
Lien : http://lectures-au-coin-du-f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
MorgouilleMorgouille   14 juin 2009
— Un jour tu comprendras, et tout sera différent bien au-delà de ce que tu peux, aujourd’hui, espérer imaginer.
Face à ma mine interloquée, il scruta à nouveau la route et, s’adossant au panneau, reprit :
— Rappelle-toi, Thursday, la pensée scientifique – ou plutôt tout système de pensée, philosophique, religieux ou autre – est pareille à la mode vestimentaire, sauf que ça dure plus longtemps. C’est un peu comme un boys band.
— La pensée scientifique, un boys band ? D’où tu tiens ça ?
— Eh bien, régulièrement, on voit émerger un boys band. On s’en entiche, on achète leurs albums, leurs posters, on les exhibe à la télé, on les idolâtre jusqu’au jour où…
— … arrive un nouveau boys band ? hasardai-je.
— Exactement. Aristote était un boys band. Excellent, certes, mais seulement sixième ou septième du hit-parade. Ç’a été le meilleur boys band jusqu’à Isaac Newton, mais même Newton a été supplanté par un nouveau boys band. Même coupe de cheveux… mais chorégraphie différente.
— Tu parles d’Einstein ?
— Tout à fait. Tu vois ce que je veux dire ?
— Que notre façon de penser n’est qu’une lubie passagère ?
— Absolument. Difficile de visualiser un nouveau mode de pensée, eh ? Essaie ceci. Imagine-toi trente ou quarante boys band après Einstein. D’où l’on considérerait Einstein comme quelqu’un qui a entraperçu la vérité, joué un seul bon accord sur sept albums oubliables.
— A quoi veux-tu en venir, papa ?
— J’y suis presque. Imagine maintenant un boys band tellement bon que tu n’auras plus jamais envie d’en écouter un autre… ou d’écouter de la musique tout court. Tu peux le concevoir, ça ?
— Difficilement, mais O.K., d’accord.
Il fit une pause pour me laisser digérer la chose.
— Quand nous en serons arrivés à ce boys band, ma chérie, tout ce qui a pu nous poser problème deviendra clair comme de l’eau de roche… et nous nous en voudrons de ne pas y avoir songé plus tôt !
— C’est vrai, ça ?
— Bien sûr. Et tu sais la meilleure ? C’est d’une simpl
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MorgouilleMorgouille   14 juin 2009
— Septième point. Alors là, ça devient sérieux, les gars.
Là-dessus, il exhiba une vieille bible.
— Dans cette édition de 1631, le septième commandement donne ceci : Tu commettras l’adultère.
Dans la salle, certains furent choqués, d’autres s’esclaffèrent.
— J’ignore qui a fait ça, mais ce n’est pas drôle. Bidouiller les systèmes d’exploitation internes, l’idée peut séduire les plaisantins, mais ce n’est pas digne et pas intelligent. Une blague occasionnelle passe encore, mais ceci n’est pas un incident isolé. J’ai aussi une édition de 1716 qui invite les fidèles à pécher plus, et une bible de Cambridge de 1653 qui nous dit que les impies hériteront du royaume des cieux. Ecoutez, je ne veux pas qu’on m’accuse de manquer d’humour, mais c’est quelque chose que je ne puis tolérer. Si je trouve le petit rigolo qui a fait ça, ce sera un mois de vacances forcées à l’intérieur de La Fourmi et l’abeille.
— Marlowe ! dit Tweed, déguisant cela en quinte de toux.
— Pardon ?
— Ce n’est rien. Une mauvaise toux… désolé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
RebusRebus   01 août 2013
C'est la première fois que vous entrez dans un livre ?
- J'ai déjà été dans Jane Eyre.
Marianne haussa théâtralement les sourcils.
- Pauvre, chère, douce Jane ! J'aurais détesté être l'héroïne d'un récit à la première personne. On est toujours sur le qui-vive, il y a toujours quelqu'un pour lire dans vos pensées ! Ici, nous faisons ce qu'on nous dit de faire, mais nos pensées nous appartiennent. Et c'est beaucoup plus agréable, croyez-moi.

Première rencontre entre Thursday Next et Marianne Dashwood, dans Raison et Sentiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
YukoYuko   11 octobre 2012
Elle poussa un soupir mélodramatique, joignit les mains sur sa poitrine et sanglota sans bruit une minute ou deux. Puis elle enveloppa du regard la grande maison à la façade blanche et se tourna vers moi.
- Bonjour ! Fit-elle d'un ton amical. Je ne vous ai encore jamais vue ici. Vous travaillez pour la juri-machin-truc ?
- On ne doit pas faire attention à ce qu'on dit ? balbutiai-je, regardant nerveusement autour de moi.
- Ciel, non ! s'exclama Marianne avec un rire enchanteur. Le chapitre est terminé, et puis ce livre est écrit à la troisième ^personne. Nous sommes libres de nos faits et gestes jusqu'à demain matin, quand nous partirons pour le Devon. Les deux chapitres suivants sont surchargés en exposition - je n'y ai pratiquement rien à faire, et je parle encore moins ! Ma pauvre, vous avez l'air perdue. C'est la première fois que vous entrez dans un livre ?
- J'ai déjà été dans Jane Eyre.
Marianne haussa théâtralement les sourcils.
-Pauvre, chère, douce Jane ! J'aurais détesté être l'héroïne d'un récit à la première personne. On est toujours sur le qui-vive, il y a toujours quelqu'un pour lire dans vos pensées !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JumaxJumax   15 octobre 2017
- Rappelle-toi, Thursday, la pensée scientifique - ou plutôt tout système de pensée, philosophique, religieux ou autre - est pareille à la mode vestimentaire, sauf que ça dure plus longtemps. C'est un peu comme un boys band.
- La pensée scientifique, un boys band ? D'où tu tiens ça ?
- Eh bien, régulièrement, on voit émerger un boys band. On s"en entiche, on achète leurs albums, leurs posters, on les exhibe à la télé, on les idolâtre jusqu'au jour où...
- ... arrive un nouveau boys band ? Hasardai-je.
- Exactement. Aristote était un boys band. Excellent certes, mais seulement sixième ou septième du hit parade. C'a été le meilleur boys band jusqu'à Isaac Newton. Mais même Newton a été supplanté par un nouveau boys band. Même coupe de cheveux... mais chorégraphie différente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Jasper Fforde (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jasper Fforde
Dans le cadre du Mois de l'Imaginaire, Babelio vous propose toute une série de vidéos pour en apprendre davantage sur les littératures de l'imaginaire.
La science-fiction c'est pas pour rire. On parie ?
Livres cités :
- Histoire comique des états et empires de la lune de Cyrano de Bergerac : https://www.babelio.com/livres/Bergerac-Histoire-comique-des-etats-et-empires-de-la-lune-e/28636
- Une fantaisie du docteur Ox de Jules Verne : https://www.babelio.com/livres/Verne-Une-fantaisie-du-docteur-Ox/83178
- Les Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett : https://www.babelio.com/livres/Pratchett-Les-Annales-du-Disque-Monde-Tome-1--La-Huitieme-c/7764
- Terra ! de Stefano Benni : https://www.babelio.com/livres/Benni-terra-/266724
- Martiens, go home ! de Fredric Brown : https://www.babelio.com/livres/Brown-martiens-go-home-/293535
- L'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde : https://www.babelio.com/livres/Fforde-Laffaire-Jane-Eyre/3185
+ Lire la suite
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La tyrannie de l'arc-en-ciel : La route de Haut-Safran

Quel est le nom donné à la société instaurée après le Truc-qui-s'est-passé ?

La Monokeros
La Chromocratie
Le Desiderisme

10 questions
41 lecteurs ont répondu
Thème : La tyrannie de l'arc-en-ciel tome 1 de Jasper FfordeCréer un quiz sur ce livre
.. ..