AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Zlata Filipovic (Éditeur scientifique)Mélanie Challenger (Éditeur scientifique)Arlette Stroumza (Traducteur)Alain Cappon (Traducteur)
EAN : 9782845632844
453 pages
Éditeur : Xo Editions (08/09/2006)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Tous les jours, nous voyons les ravages de la guerre à la télévision. Nous voyons, mais nous ne voulons pas vraiment savoir. Ces enfants, eux, ont vécu la guerre. Leurs journaux sont bouleversants. " Je pensais que la guerre n'arrivait qu'aux autres. Mais elle allait entrer dans ma vie sans prévenir, et mon journal serait un journal de guerre. " Zlata avait onze ans, et son Journal a bouleversé le monde entier. Aujourd'hui, &... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
tynn
  17 septembre 2013
Il faut encore une fois la magie de l'écriture pour nous faire prendre conscience de ces destins brisés par la guerre alors que dans notre quotidien, trop d'informations, d'images, et de communications diverses saturent notre oreille, et banalisent les faits les plus douloureux.
Quand les événements se passent loin de notre quotidien douillet, ils nous arrivent aseptisés, désincarnés.
Il faut donc saluer ce beau travail collectif, de compilation de journaux intimes, dont le grand intérêt vient de leur mise en parallèle à travers des époques et des guerres différentes.
Au fil des mots, on touche de près à l'absurdité des conflits, à l'impact sur les populations civiles, à la fragilité de l'enfance.
Le récit se fait parfois très simple, dans la description du quotidien et dans le désir de vivre envers et contre tout.
Témoignages d'autant plus poignants que l'auteur a disparu au cours du conflit et que nous parviennent après tant de jours ses quelques pages si personnelles.
La bêtise des Hommes n'est donc qu'un éternel recommencement ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Galirad
  02 février 2015
L'auteure de ce recueil de témoignages d'enfants, Zlata , est partie de sa propre expérience pour constater qu'il existe une sorte d'universalité dans le vécu et les sensations que peut éprouver un enfant qui « tombe » dans la guerre.
Que ce soit en Yougoslavie en 1991, en Allemagne en 1914 , en 2003 en Irak ou en 1967 au Vietnam, l'horreur de la guerre semble être une constante dans les journaux de ces enfants qui ont à la subir. Les mêmes signes d'impuissance, le même renoncement et surtout la même douleur suintent des lignes écrites par ces jeunes, pris dans le vif d'un conflit, les concernant à peine. Chacun d'eux, à leur époque respective, se voit voler la fin de son enfance et basculer précipitamment dans l'âge adulte.
Rien que le sujet de ce documentaire est bouleversant et, nous lecteur, nous poursuivons fiévreusement, notre investigation morbide au travers de ces 14 témoignages consignés soigneusement par des enfants privés brusquement de leur droit à la naïveté. le seul regret que je voudrais exprimer est que pour réellement parler de pérennité des sentiments et réactions d'enfants dans la guerre, il aurait été intéressant d'avoir des journaux d'autres époques et d'autres coins de la planète. Fort probablement, n'existe-t-il pas de traces de notes d'enfants indiens ayant subi la fougue guerrière des conquistadores ou des commentaires de petits protestants ayant vécu l'Inquisition et l'horreur de la Saint Barthélémy.
Finalement, le Journal d'Anne Frank est à lui seul une globalité puisqu'il se retrouve dans chacun de ces autres écrits, qui, s'ils n'apportent rien de nouveau sous la mitraille, confirment l'absurdité des affrontements bellicistes. Ainsi au-delà de la volonté de Zlata Filipovic et de son amie journaliste, l'anglaise, Melanie Challenger, de donner la parole à ces enfants sacrifiés, nous réalisons péniblement que rien n'empêchera jamais les hommes de s'entretuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
libellule333
  05 juin 2012
Ce livre m'a tiré des larmes à plusieurs moments. J'étais encore adolescente au moment où je l'ai lu, alors je remerciais le ciel de ne n'avoir jamais eu à écrire un journal de guerre au cours de mes jeunes années de vie.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
libellule333libellule333   05 juin 2012
Je finirai bientôt mon journal de guerre. Ce sera le dernier journal de guerre que j'écrirai de toute ma vie, car il ne doit plus jamais y avoir de guerre, plus jamais...
Commenter  J’apprécie          40

>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie générale et généalogique (557)
autres livres classés : Écrits de jeunesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2160 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre