AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351641434
Éditeur : Chiflet & Cie (25/08/2011)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 10 notes)
Résumé :

-Qu'est-ce que vous voulez que je raconte ? -Tout : ta mère foldingue, ta congélation, ton adoption par les loups, le tsunami, ta capture par les Allemands, ton mariage avec une femme, tes enfants "différents", tes TOC... -Vous voulez que j'inflige aux lecteurs les détails intimes de ma vie privée ? Mais mon métier, c'est le rire... Jamais je ne pourrai faire pleurer personne. Jamais ! -C'est ce qu'on va voir... Avec ce t&#x... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ziliz
  20 août 2012
Après s'être amusé à plagier quelques romanciers de best-sellers avec beaucoup d'humour et de talent *, Pascal Fioretto se gausse ici de ceux qui font leurs choux gras de l'actualité tragique, des souffrances humaines. A savoir : la presse à scandales, la télé-réalité mais surtout les écrivains qui récupèrent les faits divers sordides, ainsi que ceux qui s'apitoient longuement sur leur propre sort dans des autofictions.

Soulignant à la fois l'exhibitionnisme de certains auteurs - qu'on reconnaît aisément si on les a lus - et le voyeurisme des lecteurs, Fioretto écrit une autobiographie fantaisiste à base de bébés congelés, de tsunami, d'enfant-loup, etc. C'est bien sûr politiquement incorrect... mais pas si loufoque qu'il n'y paraît tout d'abord, et vraiment drôle.

Bon moment de détente entre deux pavés, deux polars crispants.

Mon préféré de cet auteur : 'L'élégance du maigrichon', où quelques auteurs sont pastichés, plus vrais que nature, au fil de neuf chapitres qui constituent une histoire. Très amusant, surtout si on a lu les écrivains parodiés.

* précisons que Pascal Fioretto est nègre littéraire, il est entraîné à adopter différents styles !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Apikrus
  02 septembre 2012
Ce roman est écrit à la manière d'une autobiographie.

Le narrateur y raconte les horreurs (imaginaires) de sa vie, à l'image de faits divers exceptionnellement dramatiques, ou de romans contemporains qui se complaisent dans des thématiques glauques, voire racoleuses. Le livre de Fioretto tourne les auteurs de ces romans en dérision. On y retrouve ainsi des références ironiques à l'oeuvre d'E. Carr3re. Critiques habiles d'un auteur que Fioretto ne semble pas apprécier beaucoup, contrairement à moi (ce qui ne m'a pas empêché de sourire aux moqueries dont il fait l'objet).

Je serais très curieux de savoir de qui Fioretto a été le "nègre". Carr3re n'en ferait-il pas partie ?

La dérision par l'exagération n'est que l'un des traits d'humour du livre. L'humour est en effet aussi présent au détour de nombreuses formulations inattendues, parfois décapantes.

En résumé : près de deux heures de lecture très agréables.
Commenter  J’apprécie          30
MissAlfie
  27 mars 2012
J'ai hésité à faire un pitch. Et je me suis dit, tant qu'à faire le pitch d'une pastiche d'autobiographie, autant faire un truc ridicule. Et je ne voulais pas bêtement recopier la quatrième de couverture, c'eût été trop facile. Et puis, autant vous le dire, l'article sera court, on ne va pas passer une éternité à parler de ce court roman tout à fait sympathique. Comme tout pastiche, c'est drôle et satirique. C'est drôle parce que les situations sont toutes plus improbables les unes que les autres. C'est drôle pour les running-gags très présents (la folie de la mère ou les dialogues avec sa femme par exemple). Et c'est satirique parce que Pascal Fioretto égratigne en passant tout ce qu'il peut trouver : la chanson française, Canal + et, évidemment, cette manie de vouloir raconter sa vie dans des autobiographies indigestes et souvent inutiles. Moi, Pascal F. n'a pas d'autre vocation que de faire sourire voire rire, donc de faire passer un agréable moment de lecture. A ce titre, la mission est pleinement remplie.
Lien : http://croqlivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Heureuse
  23 octobre 2011
mmmmhhh... Comment dire.... J'adore ce genre d'humour.... Mais.
Dans un article, c'est bien.
Une nouvelle, c'est mieux.
Un sketch, pas mal.
Mais pas un roman de 170 pages....
Les tacles sont savoureux, le ton est mordant et ça j'adore "je crois que j'avais aussi honte que si on m'avait surpris en train de regarder NRJ12". Mais "les blagues les plus courtes sont souvent les meilleures". J'ai abandonné p.85.
Trop de bons livres dans ma PAL. Trop de vrais héros attendent que je les rencontre. Trop d'auteurs ont des choses à me dire pour que je perde davantage de temps avec cette bouffonnerie longuette.
Commenter  J’apprécie          20
Racines
  19 février 2013
Relative déception pour ce nouveau roman du pasticheur de génie Pascal Fioretto. Moi, Pascal F. a pourtant eu les honneurs de France Culture mais il n'arrive pas à se hisser à la hauteur de Et si c'était niais, pastiche très réussi des écri-”vains” français les plus vendus.
Lire la suite sur mon site : http://chroniques.annev-blog.fr/2011/12/chronique-livre-moi-pascal-f/
Lien : http://chroniques.annev-blog..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ApikrusApikrus   02 septembre 2012
Comment j'ai été psychanalysé. (...) La psy. au narrateur - Allons allons, l'inconscient ne ment jamais : le rêve que tu as fait c'est le fameux rêve de l'homme au loups . Un grand classique qui a été parfaitement décrypté par Freud, en 1910 (...) Ce que nous apprend ce rêve décodé par Freud lui même, c'est que, tout petit tu as désiré ta gouvernante anglaise qui a menacé de te couper le zizi avec ses ciseaux de couture. Cela a engendré une angoisse de castration. Puis tu as aussi surpris ton père et ta mère en train de s'accoupler bestialement ce qui a constitué pour toi une deuxième phase primitive. Du coup, tes fantasmes d'inondation et de loups dans les bois ne sont que le déplacement de tes pulsions auto-érotiques. Plus tard tu seras homme politique de droite et tu auras un 4X4.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ZilizZiliz   20 août 2012
Bia [ma femme] est tombée enceinte après une nuit d'amour particulièrement mouvementée que je n'aurais jamais imaginé raconter un jour si un journaliste du 'Monde' ne m'avait demandé d'en faire une nouvelle porno-chic pour leur supplément livres de l'été. (p. 93)
Commenter  J’apprécie          70
ApikrusApikrus   02 septembre 2012
Comment j'ai attrapé des TOC. (...) Je fus pris d'angoisses de vérification. Il me fallait impérativement vérifier plusieurs fois de suite que j'avais éteint le gaz, fermé les portes, farci les tomates, raccroché le téléphone, arrosé le ficus et donné ses étrennes à la concierge.
Commenter  J’apprécie          50
ZilizZiliz   20 août 2012
Alors, de même que j'ai survécu chez les loups en les imitant, je choisis de vivre chez les humains en singeant ces rois des mots que sont les écrivains. Je me fis nègre littéraire et je commençai à écrire pour d'autres des livres qu'ils signaient à ma place. (p. 84)
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Pascal Fioretto (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Fioretto
Pascal Fioretto lit un extrait de L'élégance du maigrichon
autres livres classés : politiquement-incorectVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14773 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre