AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070456857
416 pages
Éditeur : Gallimard (10/04/2014)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Un pan entier de l'activité des grandes entreprises consiste aujourd'hui à manipuler la science. Confrontés aux faits, les industriels utilisent le discours scientifique comme un instrument de propagande pour instiller le doute.
Les fabricants de tabac sont les premiers à avoir recruté des faux experts, fait publier des études biaisées, organisé des fausses conférences scientifiques et corrompu des sociétés savantes afin de convaincre que le tabac n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Acerola13
  07 septembre 2015
Entre violentes accusations et corruption de toute part, l'auteur réussit à faire passer le message : les grandes entreprises industrielles mondiales sont prêtes à tout pour vendre, pour faire consommer, pour gagner de l'argent, au mépris de tout respect de la santé humaine. le plus glaçant ? La population consomme souvent avec une volupté certaines ces produits qui, nous le savons tous, tuent à petit feu.
On ne peut manquer de noter la dimension militante de ce livre ; si son auteur émet parfois des réserves, elles ne suffisent pas à établir un équilibre entre les deux parties qui s'affrontent...Mais cet équilibre existe-t-il ?
La fabrique du mensonge fait froid dans le dos, par son exposé précis et détaillé des manipulations marketing et communicationnelles des grandes entreprises industrielles, qui n'ont pas une once d'éthique, mais aussi par des archives commentées sur les divers financements de la recherche dans toute sorte de domaines. Conclusion, notre sacro-sainte science est désormais orientée selon ses financements, qui viennent pour la plupart des entreprises, et la communauté scientifique, par un effet pervers, a réussi à semer le doute parmi la population, qui argumente sur les études aux résultats toujours différents qui sont publiées.
Recherche corrompue, scientifiques au service des grandes entreprises industrielles, grandes institutions financées par des industriels et aidant ces derniers à minimiser les risques...Cet ouvrage est bien noir, mais il dresse un tableau dont nous avons tous peu ou prou connaissance, même si nous refusons de l'admettre, et que nous nous contenons dans une sorte d'immobilité.
À lire, pour s'informer, mais aussi se forger une opinion sur la question.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
CineKino
  01 février 2015
En 6 chapitres (tabac, amiante, OGM…), le journaliste nous raconte comment certaines corporations industrielles pervertissent la science pour nous tuer tout en nous faisant croire qu'elles ne sont pas nocives, voire qu'elles représentent le progrès. Une enquête très poussée, bien documentée et étayée (notes internes et témoignages), qui décortique dans le détail la façon dont les industries s'y sont prises depuis des décennies pour utiliser les chercheurs et leurs études (en les achetant ou en les manipulant) afin d'obtenir des résultats allant dans leur sens et pour diffuser ces contre-vérités auprès du public. Si les pratiques de l'industrie du tabac sont connues depuis longtemps grâce à leurs condamnations en justice qui l'ont obligée à dévoiler ses notes internes, on découvre que chaque lobby industriel a eu recours à des méthodes similaires. Chaque partie en soi est passionnante et saisissante, mais ont tendance à se répéter quelque peu, puisqu'on retrouve à chaque fois plus ou moins les mêmes méthodes. Il aurait sûrement été plus intéressant de présenter chacune des méthodes de manipulation et de les illustrer par les pratiques des différentes industries, ou en tout cas d'ajouter une synthèse ou un chapitre plus général sur leur façon de faire, pour ainsi étendre la démonstration à d'autres secteurs tout aussi critiquables (je pense au diesel par exemple). Un livre qui mériterait en tout cas d'être autant diffusé que les fausses croyances scientifiques que propagent ainsi les industriels !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JoLynRol
  17 mars 2020
(Pas vraiment notable) Nous informe des processus fallacieux des industriels pour masquer la vérité (avec conséquences très graves pour l'avenir). L'intérêt est que c'est une étude rigoureuse, mais donc aussi parfois pénible à lire. En tout cas c'est franchement inquiétant et déprimant. Merci aux industriels, maintenant grâce à leur emprise sur l'imaginaire collectif, toute personne mettant en doute l'intégrité de leurs produits est vue comme un irrationnel original émotionnel anti-science paranoïaque. (Malheureusement plus minime corollaire que l'on aura à subir). Dès fois je suis découragé de ne pas croire en dieu - ou en une puissance harmonieuse - qui pourrait soulager le poids de l'injustice de par le concept des enfers.
Commenter  J’apprécie          10
Lenouchkade
  20 avril 2020
Enrichissant !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Acerola13Acerola13   17 juillet 2015
Les adolescents qui fument en "crapotant" sont moqués par les autres fumeurs, comme si l'inhalation était une preuve de courage viril, le signe extérieur d'une vie sexuelle satisfaisante. Par la volonté des industriels, la première inhalation est devenue une sorte de dépucelage.
Commenter  J’apprécie          60
Acerola13Acerola13   17 juillet 2015
Ainsi, l'investissement ciblé dans la recherche génère pour un industriel dont les produits sont susceptibles d'être à risque un bénéfice de manière quasiment automatique. Mais la situation américaine, marquée par des relations très judiciarisées entre les personnes privées et les entreprises, offre un avantage de poids à se lier à des chercheurs.
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13Acerola13   17 juillet 2015
Le biais n'est pas réductible à la quantité considérable de recherches menées sur financement (donc sur volonté) de l'industrie : avec l'abondance des crédits destinés à un secteur précis, ce sont des écoles de pensée scientifique qui se forment et, avec elles, des manières d'envisager la réalité.
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13Acerola13   30 juillet 2015
On aurait d'ailleurs pu s'en douter : des tests qui concluent que les insecticides ne tuent pas les insectes avaient de grandes chances d'être simplement aveugles.
Commenter  J’apprécie          40
Acerola13Acerola13   17 juillet 2015
Les fabricants de cigarettes ont réussi cet extraordinaire tour de force : faire accepter la mort qu'ils prodiguent comme une fatalité.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Stéphane Foucart (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Foucart
Réchauffement climatique, extinction de centaines de milliers d'espèces, pollutions globales, guerres de l'eau et d'autres ressources, migrations massives... tous ces dangers convergent et se démultiplient en un péril unique que des certains ont commencé à envisager : celui d'un effondrement global de la civilisation, voire de la biosphère elle-même, engagée dans une tragique « sixième extinction ». Première grande synthèse sur cette question d'urgence, quarante spécialistes de toutes disciplines nous livrent ici le fruit de leurs travaux – les philosophes Dominique Bourg et Christian Godin, l'agronome Pablo Servigne, les historiens Jean-Baptiste Fressoz et Valérie Chansigaud, le militante écologiste Lamya Essemlali et la femme politique Delphine Batho, l'ingénieur Philippe Bihouix, la juriste Valérie Cabanes, le biologiste Pierre-Henri Gouyon, le journaliste Stéphane Foucart, l'économiste Gaël Giraud et tant d'autres. Sous la direction du journaliste Laurent Testot et de l'expert en risques Laurent Aillet, Collapsus dresse un état des lieux et nous aide à comprendre les dynamiques en cours afin d'engager nos choix citoyens.
https://www.albin-michel.fr/ouvrages/collapsus-9782226448972
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
333 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre