AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Céline Zins (Traducteur)
EAN : 9782070134137
128 pages
Gallimard (06/05/2011)
2.75/5   8 notes
Résumé :

Une fête d’anniversaire organisée pour les dix ans d’un certain Georgie constitue le point de départ de ce court roman : sa mère Emily demande à son mari George de rentrer plus tôt de son atelier d’architecte pour assister à ladite fête. Puis un autre narrateur intervient et nous parle d’un enfant (qui est peut-être Georgie ?) et de sa nourrice, Nuncia, avec lesquels il se trouve dans un lie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
008micado
  15 avril 2020
Un matin, Emily rappelle à son mari, George, que c'est l'anniversaire de leur fils : Georgie. Elle demande à George d'être présent à 18 h pour sa fête d'anniversaire.
Puis nous passons dans la peau d'un narrateur qui nous parle d'un garçon, de sa nourrice, ils sont assis à côté du lit où ledit narrateur est couché. Tous trois semblent enfermés dans une citadelle inquiétante, un lieu clos, labyrinthique. L'enfant et cette femme entretiennent une relation trouble, troublante aussi. Puis un autre homme, un autre George apparaît, et fête également son anniversaire.
Tout ceci va s'entremêler, couper par des points de suspension.
C'est un récit poétique. Où se passe tout ceci ? Dans la mémoire du narrateur ? Dans son esprit, son inconscient libéré ? Perd-il la tête ? Quand ? C'est tout un jeu de miroirs.
Une écriture dense et profonde, j'ai beaucoup aimé.
Commenter  J’apprécie          160
brigittelascombe
  03 septembre 2011
Londres.Un anniversaire,comme un pont entre deux rives,un chemin de vie,celui de l'enfant Georgie fêté par ses parents qui mène vers un ailleurs, celui de l' homme mûr,George,sans doute, le même personnage lorsque la mémoire lui joue des tours. A moins que ce ne soit l'inverse,et que le vieillard sénile dont "les mains sont agrippées aux accoudoirs du fauteuil", ne remonte les années à vitesse de la lumière.
Distorsion du temps et de l'espace, monde emmuré, palais des glaces dont chaque porte s'ouvre sur un souvenir qui se répercute à l'infini.
Entre rêve et réalité, parfois un peu délirant ou "extra-ordinaire"
L'enfant blond au casque de cheveux blonds déjà grand tête encore sa nourrice Nuncia, se flagelle,lacère ses bras,donne des ordres, s'adresse au vieillard qui lui fait face alors que Nuncia ne le voit pas.
Le vieux s'incarne alors dans le regard de l'enfant qui va le laisser grandir en lui et fantasmer sur une femme de passage, puis donner un cours à l'université.
Un roman ardu sur la vie et le temps qui passe.
Qui suis-je? Où vais-je? Qu'ai je donc fait de ma jeunesse?
Ce livre publié en 1969 est une réedition (avril 2011 chez Gallimard).
Carlos Fuente né en 1928 au Panama est mexicain d'origine.Il a publié une trentaine de romans ainsi que des essais,des nouvelles et des pièces de théâtre.
En 1977,il a obtenu pour Terra Nostra le prix Romulo Gallego, en 1978 le prix Cervantes pour l'ensemble de son oeuvre, en 2005 le prix Métropolis bleu et en 2010 la ville de Paris lui a décerné la grande médaille vermeil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gromit33
  07 novembre 2011
Qui est cet homme qui est enfermè dans une étrange maison palais, qui croise un petit garçon et une femme.. Un livre très étrange, genre nouveau roman et on s'y perds quelquefois
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   03 septembre 2011
Et moi,l'homme qui agit en sorte que l'été,la femme et la forêt ne fassent qu'un avec moi,je disparais peu à peu pour me confondre avec eux:je cesse d'être moi même pour être plus que moi-même,je cesse d'être pour être eux.Je cesse de me connaître pour un.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   03 septembre 2011
J'ai toujours su que l'âge mûr est une façon de se remémorer clairement tout ce qui a été oublié(perdu):l'enfance revient avec le vieillissement,alors que la jeunesse le rejette.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   03 septembre 2011
Celui qui dira que la création du corps humain est l'oeuvre du diable et que la gestation dans l'utérus de la mère est le résultat de l'oeuvre de démons,qu'il soit frappé d'anathème,qu'il soit frappé d'anathème.....................................................................
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombebrigittelascombe   03 septembre 2011
L'habitude augmente le plaisir mais tue l'amour.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Carlos Fuentes (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carlos Fuentes
Mercredi 20 octobre 2011, Carlos Fuentes reçoit les insignes de Docteur Honoris Causa.
Biographie: Né en 1928 à Panamá où son père était alors Ambassadeur du Mexique, Carlos Fuentes est un des plus grands écrivains du XXe et du XXIe siècle. Sa pensée et son œuvre romanesque ont largement influencé les écrivains et les intellectuels espagnols et latino-américains contemporains. Catégorie Éducation Licence Licence de paternité Creative Commons (réutilisation autorisée)
autres livres classés : flagellationVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz versification en poésie

Confession, Charles Baudelaire : Une fois, une seule, aimable et douce femme, A mon bras votre bras poli S'appuya (sur le fond ténébreux de mon âme Ce souvenir n'est point pâli) ; Les rimes sont :

croisées
plates ou suivies
embrassées

10 questions
270 lecteurs ont répondu
Thèmes : versificationCréer un quiz sur ce livre