AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782803632329
46 pages
Éditeur : Le Lombard (18/01/2013)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Japon, 1192. Sept ans après la bataille de Dan-no-ura qui ouvrit le bal de l'ère féodale. Sept années qu'Isabellae Ashiwara arpente les routes du pays en compagnie du fantôme de son père, gagnant sa vie à la pointe de son sabre. Sept années passées à rechercher sa sœur Siuko, disparue.
Le temps est finalement venu pour la chasseuse de primes de se confronter à son passé et de prendre les rênes de son destin...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  13 janvier 2015
Dans le Japon du XIIe siècle, une jeune fille rousse accompagnée du fantôme de son père arpente le pays afin de retrouver sa petite soeur, disparue suite à la mort de leur mère dont elle juge son aîné responsable. Après des années d'errances et de recherches, là voilà enfin près du but, mais les retrouvailles ne s'annoncent pas très chaleureuses. Et si cette rencontre tant attendue entre les deux soeurs ne pouvait se conclure que par la mort de l'une ou de l'autre ? Les Espagnols Raule et Gabor signent avec « Isabellae » une bande dessinée originale mettant en scène une héroïne peu ordinaire. Chasseuse de prime gagnant sa vie à la pointe de son sabre, la jeune fille se révèle vite pleine de ressources et parfaitement apte à affronter tous les obstacles qui encombreraient sa route, qu'il s'agisse de hordes de brigands ou de meutes de loups. Ses compagnons de route sont eux aussi peu banals, du voleur séduisant et arrogant mais plein d'humour au jeune garçon un peu naïf partagé entre son désir de devenir le disciple d'un maître bouddhiste et sa soif d'aventures.
L'univers mis en scène par les deux artistes ne manque également pas d'intérêt et n'hésite pas à emprunter quelques éléments à la fantasy. Rien à redire non plus du côté de l'intrigue qui nous en dévoile assez pour comprendre les enjeux pour chacun des personnages, tout en nous en cachant suffisamment pour nous donner envie de poursuivre notre lecture avec le deuxième opus. Alternant efficacement scènes d'action et moments plus intimistes nous en apprenant davantage sur la personnalité de chacun des personnages, le scénario ne laisse pas un moment de répit au lecteur qui assiste avec humour à la constitution de ce groupe pour le moins hétéroclite, et apprend avec gravité les tragiques événements qui frappèrent Isabellae et sa famille. Les graphismes sont pour leur part très réussis, notamment lorsqu'il est question de mettre en scène les nombreux combats opposant divers adversaires à notre belle héroïne à la splendide et peu courante chevelure rousse.
Un premier tome très convaincant mettant en scène une jeune fille forte et indépendante tentant désespérément d'apaiser sa culpabilité en se confrontant à son passé. le pari est donc réussi pour Raule et Gabor qui nous offrent avec « Isabellae » une bande dessinée de qualité à l'héroïne et à l'univers surprenants. Une bonne découverte que je m'en vais de ce pas poursuivre avec le second volume au titre évocateur : « Une mer de cadavres ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
meygisan
  05 octobre 2020
La première chose qui frappe agréablement le lecteur, est la qualité des graphismes, une richesse et une finesse des dessins alliées à une palette de couleurs où seul le rouge ressort, est mis en valeur. On se surprend à s'attarder et à se plonger dans certaines cases dépourvues de texte, à y chercher les détails, à deviner ce qu'elles racontent.
Le récit quant à lui, semble assez basique de prime abord, mais il en est d'autant plus efficace. On suit les pas d'une ado, guerrière, maîtresse du sabre, à la recherche de sa soeur. Elle est accompagnée de son père, mort, dont on ne sait s'il fait figure de conscience de la jeune fille, ou si celle ci "voit" réellement son fantôme. Toujours est il qu'il est là pour l'éclairer, la conseiller, lui rappeler certaines règles, la guider tout simplement, ou l'engueuler. Il se pose là en tant que mentor, conseiller, "bonne pensée" dans la continuité de ce qu'il fut de son vivant pour la jeune fille.
Celle ci est rousse, comme sa mère d'origine gaélique, et souligne ainsi l'importance de la couleur rouge, signe de violence, seule couleur criarde qui ressort tout au long de la bd, au milieu d'un monde ocre, ou froid.
Le récit dévoile petit à petit le parcours d'Isabellae, montrant ainsi toute la maîtrise de l'auteur, Raule, et de sa volonté de mener son lectorat dans une direction choisie. Cette hsitoire est une trilogie, et l'on sent déjà très clairement dès ce premier tome que le récit ne va pas s'étaler sur des dizaines de tomes commerciaux.
Rien n'est dû au hasard, chaque évènement est source d'un enseignement, chaque rencontre n'est pas fortuite et utile. le destin d'Isabellae est tout tracé, dessiné dans le sang et la violence. Et on ne pourra que se réjouir de la force que porte déjà ce tome premier, à travers son personnage principal dont le caractère et la personnalité vous marqueront, ne vous laisseront pas indifférents.
Son histoire vous apparaîtra comme une évidence à suivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
gyselinck_dominique
  25 avril 2020
Île d'Hokkaïdo, Japon, 1192
Isabellae est la fille du samouraï Ashiwara, mort il y de cela 7 ans à la bataille de Dan-no-ura.
En digne fille de son père, elle est une adepte de la guerre, des combats et du maniement du sabre.
Mais alors qu'Isabellae avait quitté la maison pour rejoindre son père à la bataille, elle appris la mort de ce dernier sur la route, ce qui lui fit faire demi-tour.
A son retour, profitant de la mort du chef de famille, redoutable et redouté, les villageois décidèrent de décapiter Dreide, son épouse, la sorcière rousse dont tout le monde avait peur, devant ses propres filles.
Facilement reconnaissable à ses cheveux roux également, Isabellae sillonne depuis les routes à la recherche de sa soeur, Siuko, en compagnie... du fantôme de son père.
Mais le plus compliqué, ce sera les retrouvailles car Siuko, qui voyage accompagnée d'un guerrier géant, en veut à mort à Isabellae, qu'elle juge responsable de la mort de leur mère.
Si elle avait tenu sa promesse et était restée pour défendre sa maison, sa famille, ça ne serait pas arrivé.
De là à penser qu'au moment de ces retrouvailles l'une des filles Ashiwara pourrait bien aller retrouver directement ses parents dans l'autre monde...
Mais en attendant, il faut se farcir les routes très peu sûres de ce Japon féodal encore en effervescence....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chocobogirl
  23 janvier 2013
Dans un Japon du XIIème siècle, une jeune femme rousse chemine à cheval à la recherche de sa soeur. Accompagné du fantôme de son père, Isabellae doit ses moyens de subsistance à son art de manier le sabre. Éduquée par son père, un ancien samurai, aucun adversaire ne lui résiste. Sa rencontre avec 5 brigands recherchés ne fera pas exception : elle ramènera 4 têtes au village contre monnaie trébuchante. Une rançon quelque peu tronqué du fait qu'elle a laissé s'échapper le dernier homme, plutôt bien fait de sa personne. Un peu plus loin, le jeune femme croise la route d'un vieux moine et de son disciple. Ces derniers sont attaqués par une meute de loups et sont sauvés in-extremis par Isabellae et Masshiro, le jeune brigand épargné. Dès lors, le groupe reprend la route ensemble, bon gré, mal gré.
Cette nouvelle série d'aventures au coeur du Japon médiéval est conduite par Gabor, le coloriste du tome 2 de Curiosity shop et par Raule, le scénariste de Jazz Maynard. Une série dans l'esprit d'Okko et de Samurai qui met en avant une jeune héroïne originale au fort tempérament.
Nous allons suivre Isabellae dans sa quête et surtout découvrir peu à peu le drame familial qui s'est joué dans son passé. Un passé qu'elle peine à exorciser et qui l'oblige à rechercher sans faillir sa soeur Siuko. A ses côtés, on découvre avec surprise, un père fantomatique qu'elle est seule à voir et avec qui elle a de longues conversations, au grand dam des autres personnages qui la prennent pour folle. Bientôt, elle est rejointe par le beau Masshiro qui, on n'en doute pas, saura à l'avenir toucher le coeur de la rouquine. On peut compter aussi sur le jeune apprenti moine qui préfère dérouiller les ennemis plutôt que d'apprendre le stoïcisme et le refus du désir, propre à tout moine. Notre équipée chemine donc ensemble mais Isabellae ne souhaite rien tant que de se débarrasser de ces encombrants compagnons afin de poursuivre sa quête.
Voilà une bien belle série de qualité qui commence ici ! Débutant sur les chapeaux de roues, Isabellae s'ouvre sur la confrontation sanglante de l'héroïne avec le groupe de brigands. de fait, le scénario s'équilibre entre scènes d'actions fortes et cheminement plus tranquille propice à un retour sur le passé de la jeune femme rousse. Ce premier tome est propice à la constitution de notre groupe de héros qui, entre la jeune femme sabreuse, le samurai fantôme, le voleur séduisant et le jeune moine bouddhiste, offre une belle galerie de personnages. Sans compter la mère d'Isabellae et sa soeur Siuko (accusées de sorcellerie) qui, à l'avenir, prendront certainement de l'importance et apporteront une touche de fantastique dans ce scénario aux multiples entrées.
Gabor signe ici un dessin de belle facture qui offre des décors soignés, des personnages fort expressifs et surtout d'excellentes scènes d'action, le tout rehaussé d'une colorisation parfaite aux tons chauds qui accentue l'ambiance nippone entre hémoglobine et flashbacks.
Mélangeant quête identitaire, rédemption, aventures, .... Isabellae s'avère une entrée en matière plus que convaincante et promet une excellente série ! Décidément, les auteurs espagnols nous offrent encore de belles surprises ! Pour ma part, j'attends la suite avec beaucoup d'impatience !
Lien : http://legrenierdechoco.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ChristianLV
  09 novembre 2016
J'ai lu cette série jusqu'au tome IV et suis décidé à m'arrêter là. Je recommande la lecture du tome 1, les suivants sont superflus.
Graphiquement c'est réussi. le scénario captive.
Elle conte les aventures guerrières d'une héroïne qui recherche sa soeur et finit par rencontrer la magie noire.
Partie d'Asie et plus particulièrement du Japon, elle s'achemine jusqu'en Irlande, où un destin de "femme providentielle" l'attend. le changement de décors peine à renouveler le scénario par lequel les "gentils" trucident sans états d'âme les "méchants" bandits, anglais ...
Très honnêtement je ne goutte pas la dérive vers la magie noire qu'opère l'ouvrage, pas plus que l'accumulation des cadavres. La justification et la glorification de l'action guerrière finissent par me donner la nausée.
Sur la terre d'Irlande, les autochtones finissent par invoquer les démons pour chasser les anglais. Plus ça va, plus c'est glauque.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (5)
BoDoi   09 avril 2013
Si cette histoire familiale peut sembler classique de prime abord, le lecteur rentre très rapidement dans cette bande dessinée. [...] Pas de temps mort ni de fausses notes dans ce très bon premier tome.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   25 février 2013
Un audacieux et violent récit moyenâgeux nippon qui innove par l’utilisation de personnages celtiques doublée d’une connotation catholique. Par le scénariste de Jazz Maynard.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BulledEncre   01 février 2013
Cette fresque familiale, au cœur du Japon médiéval, vous happe dès les premières cases.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Auracan   31 janvier 2013
Un épisode passionnant qui devrait se prolonger par la réunion, fatale, des deux sœurs…
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   14 janvier 2013
L’homme nuit illustre parfaitement cette nouvelle génération d’auteurs qui sait renouveler le franco-belge en lui insufflant une vision métissée alliant les codes du manga et de l’animation. Graphiquement le résultat ravira les adulescents, amateurs de katana !
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
MarquePageMarquePage   29 septembre 2013
- Cesse de te tourmenter. Essaie d'oublier. Choisis un village au hasard, fonde une famille... Cela m'attriste de te voir gâcher tes plus belles années.
- Ce n'est pas mon genre et tu le sais. La recherche de ma soeur ne m'empêche pas de jouir du présent.
- En affrontant constamment la mort ?
- C'est ma façon de rester en vie et de me sentir vivante. Bien sur, toi, tu ne te souviens pas de ce que cela signifie.
- Pourquoi tu dis ça ? Parce que je suis mort ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
IreneAdlerIreneAdler   06 février 2013
En revanche, Siuko est parvenue à te chasser complètement de ses pensées. Ce doit être douloureux, mon époux. Maintenant, tu sais ce qu'il y a de pire que la mort. Tu n'existes plus pour ton autre fille, bien que ton sang coule dans ses veines. Tu n'es même plus un mauvais souvenir. Effacé, pour toujours !
Commenter  J’apprécie          20
MarquePageMarquePage   29 septembre 2013
- Le désir est souffrance. Tu penses que ton bonheur consiste à obtenir quelque chose que tu n'as pas encore ou que d'autres possèdent. Ce faisant, tu suscites ambition, jalousie... Et ta propre destruction.
- Mais, Maitre... Refuser le désir, n'est-ce pas désirer son absence ? Ouille !
Commenter  J’apprécie          20
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   28 septembre 2013
-Même le rocher le plus dur se brise si on le frappe au bon endroit.
-J'en tiendrai compte. Est-ce un dicton de bouddha ou de votre cru?
-Il est à toi maintenant.
Commenter  J’apprécie          30
MarquePageMarquePage   29 septembre 2013
- Mais c'est une chasseuse de primes et un hors-la-loi ! Ils l'ont admis eux mêmes pendant que nous mangions ! Aïe !
- Voila pourquoi tu ne seras jamais moine, jeune Jinku. Essaie d'aller toujours au delà, de voir ce qui n'est pas visible, d'entendre ce qui n'est pas dit.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
1020 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre